Suivre les événements en Gréce en ce Dimanche 12/02/2012

En Grèce, cela bouge vraiment, si on suit les différentes analyses de spécialistes, nous sommes soit à l’aube d’une révolution soit à l’aube d’une guerre civile, car si les banques et les politiques imposent de nouvelles mesures d’austérité, la population quand à elle n’a plus vraiment grand chose à perdre, à suivre donc…

Source de l’image: un article du site Liberation.fr

Témoignage sur geekcrisisnow Athènes ce soir…

Mikis Theodorakis Place Syntagma – 12/02/2012 (photo eurokinisi)

Le Mémorandum II c’est la guerre. On le savait de toute façon. La Place de la Constitution devient ce soir un champ de bataille, pas le seul. Les journalistes sur les lieux désignent déjà plusieurs « fronts » autour et sur la Place de la Constitution. La terminologie est guerrière, comme il se doit, « attaque, replie, tactique, blessés ». Tout a commencé au moment où Mikis Theodorakis et Manolis Glezos (héros de la Résistance – 1940) s’apprêtaient à rejoindre les milliers de manifestants devant le « Parlement ». En ce moment précis, les colonels-bancocrates ont alors donné l’ordre d’attaquer les citoyens. Tel fut leur plan. Provoquer des « incidents » pour « annuler » la marche citoyenne. Plan rodé et connu. Je remarque que son exécution a été davantage précipitée qu’en juin dernier. Faire voter un texte anticonstitutionnel ayant en face plusieurs milliers de citoyens en train de manifester (pacifiquement) n’est pas supportable, c’est une image cauchemardesque, comportant de surcroit, le risque de « déstabiliser » également les opinions publiques ailleurs qu’en Grèce.

Mikis Theodorakis et Manolis Glezos ont voulu pénétrer dans hémicycle, pour « regarder les députés droit dans les yeux et leur dire : Vous vous apprêtez à voter la mort de la Grèce » (selon leurs propres déclarations).

Le personnel médical de « l’Assemblée Nationale » a aussitôt conduit au dispensaire Manolis Glezos, car il a subi un malaise. Vers 19h48, alors rétablis, ils sont restés dans le bâtiment. Nombreux sont les manifestants qui ne quittent pas le centre de la ville, certains tentent leur retour sur la Place de la Constitution.

Ce midi, une première expertise juridique émanant des juristes du « Parlement » faisait état de l’inconstitutionnalité du Mémorandum II. Mais nos députés… Merkoziens veulent passer outre.

A l’intérieur du « Parlement » le ton monte. Un député communiste, a fait du Mémorandum II (700 pages), un projectile, alors jeté sur le ministre Venizelos en pleine séance.

Cette nuit sera longue (elle ne sera pas la seule), de plus en plus de citoyens tentent à reprendre leur place et notre… Constitution.

Trouvé chez LIESI

___________________________________________________

Grèce: 100.000 manifestants, incidents et bâtiments en flammes

ATHENES – Environ 100.000 personnes, selon la police, ont participé dimanche à des manifestations en Grèce, émaillées d’incidents entre policiers et groupes de manifestants alors que des bâtiments et des magasins étaient saccagés ou en flammes à Athènes, a constaté l’AFP.
Dans la capitale grecque, la police a recensé près de 80.000 manifestants en fin soirée tandis qu’à Salonique, deuxième ville grecque dans le nord, leur nombre a atteint 20.000.
Des dizaines de milliers de manifestants ont commencé à affluer à 15H00 GMT sur la place Syntagma devant le Parlement à Athènes et continuaient d’occuper les lieux à 18H00 GMT malgré les gaz lacrymogènes tirés par la police pour disperser la foule.
Dans le centre ville, transformé en champ d’affrontements, les manifestants ont jeté des cocktails Molotov et des pierres contre les forces anti-émeutes. La situation est restée hors de contrôle pendant plus de deux heures, selon une source policière.
Comme dans les manifestations massives de juin et d’octobre 2011, les protestataires les plus radicaux ont prélevé à coup de masse le marbre des bâtiments du centre-ville pour constituer leurs munitions.
Un café évacué, une banque et un magasin étaient en flammes vers 19h00 GMT. Des pompiers et policiers dépêchés sur les lieux tentaient de circonscrire les incendies.
A Salonique, des heurts ont également éclaté entre les manifestants et les policiers qui ont riposté en tirant des gaz lacrymogènes.
Les manifestants protestent contre des mesures de rigueur drastiques dictées par les créanciers du pays, l’UE et le FMI, que les députés s’apprêtaient à voter dans la soirée au Parlement.

___________________________________________________

Grèce: 40.000 manifestants, incidents à Athènes

ATHENES – Quelque 40.000 personnes ont manifesté à Athènes et Salonique contre le programme de rigueur que s’apprêtent à voter les députés au Parlement, bâtiment devant lequel des incidents ont éclaté entre des groupes de jeunes et des policiers, a-t-on indiqué de source policière.
Les incidents ont commencé quand un groupe de manifestants massés devant le Parlement sur la place Syntagma à Athènes a fait pression sur l’important cordon policier disposé autour du bâtiment, la police ayant aussitôt riposté en tirant du gaz lacrymogène.
Du coup, les manifestants se sont retirés dans les rues adjacentes où les incidents ont continué: des manifestants jetaient des pierre, des bouts de marbre et des cocktails Molotov contre les forces anti-émeutes et la place Syntagma était noyée dans une fumée de gaz, a constaté un photographe de l’AFP.
La police a dénombré 25.000 personnes à Athènes et 15.000 à Salonique, la deuxième ville du pays.
A Athènes, les manifestants avaient commencé à affluer sur la place de Syntagma en début d’après-midi afin de protester à l’appel des deux grandes centrales syndicales grecques, la GSEE pour le privé et l’Adedy pour le public, ainsi que de la gauche radicale, contre l’adoption prévue après minuit d’un plan de rigueur.
Celui-ci prévoit une dérégulation du marché du travail, condition que posent UE et FMI pour maintenir la Grèce sous perfusion et au sein de la zone euro.
La manifestation a drainé des familles entières. Un grand-père portant masque à gaz et lunettes de piscine s’est ainsi frayé un passage au milieu de la foule tandis qu’un vendeur ambulant de masques en papier (destinés à se protéger du gaz) faisait ses affaires en vendant des drapeaux grecs.
Quelque 3.000 policiers ont été déployés et 3.000 autres étaient prêts à les rejoindre si nécessaire, les rassemblements contre la politique d’austérité de ces dernières années ayant souvent été émaillés d’affrontements violents entre des groupes de contestataires et la police.
A Salonique, deuxième ville grecque, la manifestation a commencé dans le calme. Des milliers de personnes se sont rassemblés sur la place Aristotelous dans le centre avant de marcher dans la ville.

________________________________________________________

Grèce: le parlement ouvre le débat sur le nouveau plan de rigueur

ATHENES – Le président du parlement grec, Philippos Petsalnikos a ouvert dimanche à 12H29 GMT le débat parlementaire sur le nouveau plan grec de redressement, dont UE et FMI exigent l’adoption dans la nuit pour sauver le pays de la faillite et assurer son maintien dans l’euro.
A l’issue d’un débat mené en procédure d’urgence, le parlement, où le gouvernement de coalition socialiste-conservateur de Lucas Papademos détient une majorité théorique de 236 voix sur 300 doit voter à partir de minuit sur le projet de loi, qui associe mesures de rigueur et de dérégulation aux modalités de la restructuration prévue d’une partie de la dette grecque.

____________________________________________________________

Les webcams disponibles:

http://www.livestream.com/epamwebtv

http://www.livestream.com/stopcarteltvgr

http://www.zougla.gr/AkamaiFlashPlayer.swf?src=rtmp%3A%2F%2Fcp67108.live.edgefcs.net%2Flive%2Fzouglaradio%4015863

http://live24.gr/webtv/kontrachannel/

_____________________________________________________________

Vidéos du 10 Février :

http://www.occupiedlondon.org/blog/2012/02/10/video-from-the-general-strike-demonstration-athens-feb-10/

 

Source: Realnews

Autre article qui circule sur internet et qui est disponible ici, pas de sources officielles ni indiscutables comme un grand quotidien, juste un blog, donc à prendre tel quel pour se faire son opinion (je le signale dans un souci de crédibilité et pour bien faire comprendre que j’apprécie le factuel indiscutable).

Un désastre humanitaire en Grèce, des enfants meurent sur les bancs de l’école.|David Kyriakidis

Crise grecque des enfants meurent sur les bancs d’écoles

Ceci, c’est ce que les médias européens et grecs ne vous montrent pas!

Un désastre humanitaire en Grèce.

Après la faillite d’un état suite aux spéculations du capitalisme, ce sont désormais les enfants qui trinquent.

Suite aux  prêts des banques à un taux jugé trop élevé par certains eurodéputés à savoir de 13 à 16%, les grecs se sont manifestés pour exprimer le fait que ces même banques avaient été sauvées quelques mois plutôt par les fonds d’état (fonds de la population).

Mais aujourd’hui, je ne vais pas rentrer dans les détails, là n’est pas la question.

Ce qui me répugne surtout, c’est qu’on demande à un peuple de serrer la ceinture et de payer les dettes.

Je suis d’accord sur le fait de payer les dettes, car si l’état grec était sorti de la zone Euro, toute sa dette aurait été effacée et donc plus de dettes, mais un danger pour la zone euro qui est la principale arme des deux grandes puissances européennes que sont la France et l’Allemagne.

La Grèce prise en otage.

C’est ensuite à des taux dits plus raisonnables que les banques européennes ont prêté à l’Etat grec, après que les euros députés aient demandé aux mêmes banques d’arrêter de s’engraisser sur les taux infernaux que même les pays les plus riches ne pourraient  rembourser.

Aujourd’hui c’est tout un peuple qui a été pris en otage, des centaines de pères de famille s’immolent devant les banques car celle-ci n’acceptent pas une prolongation des délais de remboursement, d’autre se trouvent avec leur famille à la rue, car ils n’ont plus de quoi payer leur loyer.

Après toutes ses tragédies, de nouvelles victimes oh combien plus importantes!

Voici une réalité qui me répugne, une réalité sans comédie, une réalité sans spéculations, ni spéculateurs, une honte Européenne une crise qui va bientôt, je dis très bientôt couvrir une partie de l’Europe.

Les grecs parlent pour la plus part d’une Guerre civile.

Depuis une dizaine de jours, plus de comédie plus de tragédie, mais des faits cruels,

Pour pouvoir rembourser un maximum de leurs dettes, les écoles ne sont plus chauffées, et quand on sait qu’une partie de la Grèce se trouve à des températures atteignant de -20 à 25% pur un peuple qui n’a pas l’habitude de ces températures négatives  alors cela devient plus qu’urgent.

Dans les écoles Grecques, les enfants tombent à même le sol,trop faibles car mal soignés, d’autres s’évanouissent car ils n’ont plus eu une seule tranche de pain depuis 3 à 4 jours.

La HONTE et encore plus….

Les professeurs qui ont encore dit les salaires les plus élevés de l’ordre de 600 à 800 euros, essayent avec leur gros salaire d’acheter des pates et du pain pour leurs élèves.

Une guerre civile sera bientôt à notre porte si les politiciens ne s’alarment pas.

Qui d’entre nous ne donnerait pas sa vie pour ses enfants ?

Qui d’entre nous accepterait de voir son enfants mourir devant ses yeux pour des erreurs faites par un monde capitaliste spéculateur et mondialiste ?

Des enfants se suicident pendant les récréations quand ceux-ci sont isolés.

Pour la plupart d’entre eux au bout du rouleau, et n’ayant plus correctement mangé depuis presque 6 mois,ils n’ont plus la force de lutter…

Le pire arrive pour les enfants, vu la crise financière qui ne fait que commencer, ce fléau ne fera qu’aggraver au fil du temps.

A l’heure actuelle, les professeurs estiment à 25% des enfants qui ne sont plus nourris correctement depuis des mois.

Pour l’instant ce sont surtout, les enfants étrangers qui ressentent le plus la crise, ceux-ci n’ont ni famille dans les villages et proviennent de pays de l’Est.

Mais la famine commence à toucher également une partie de la population grecque qui commence également à puiser dans ses réserves.

Dans la région d’Athènes ont compte plus de 2500 enfants qui se sont évanouis lors des cours.

L’état grec prévoit dans chaque école une soupe populaire afin de donner un minimum aux enfants.

Plus de 300 établissements scolaires ont déjà depuis hier commencé la distribution de soupe.

Je me pose la question :

Comment un enfant peut-il étudier le ventre vide ?

Comment peut-il mémoriser alors que son organisme ne réussit plus à le maintenir debout ?

A Thessalonique, deuxième ville grecque,  plus de 600 enfants se sont retrouvés dit en état lamentable, ceux-ci n’ont plus eu de petit déjeuner avant d’aller à l’école depuis plusieurs mois.

Le désastre ne s’arrête pas là, pendant la nuit, la population sort pour ne pas être vue et recherche dans les poubelles des voisins si il ne reste pas un morceau à manger ( ce sont des faits que ma sœur voit tous les jours du haut de son appartement)

Et ce sont désormais les personnes âgées qui sans gêne font les poubelles et décharges, car leurs propres enfants ne peuvent plus les nourrir.

Des 100 aines de personnes attendent sagement que les marchés dans les villages se terminent pour pouvoir ramasser les fruits et légumes périmés afin de se nourrir , je vais vous montrer ce que les médias européens ne vous montrent pas… Ceci a été filmé avec un portable d’un membre de ma famille.( 2 vidéos )

La troisième vidéo, je vous la traduis en quelques mots:

Le blogueur local lui pose une question : pour quoi êtes vous  là ?

J’attends sagement que le marché se termine pour pouvoir ramasser les fruits et légumes qui sont pas vendables ou pourris pour les ramasser. Je suis un père de famille qui gagne désormais 400 euros par mois, alors qu’avant je gagnais plus du double.

Vous n’êtes pas gêné de le faire, je suis le père de famille alors oui je suis gêné mais je préfère que la honte de la famille soit sur moi plutôt que sur  ma femme et mes enfants, bien entendu, je ne suis pas de ce quartier.

Que pensez-vous de cette crise ?

Je veux dire aux politiciens qu’ils viennent à notre place pendant 3 mois et s’ ils réussissent à vivre avec 300-400 ou 500 euros qui est la moyenne des salaires d’une famille grecque alors nous dirons ,nous , le peuple ,nous nous sommes trompés tout ce temps.

Pourquoi depuis la crise, les vols ne sont pas en augmentation ?

Voler qui, voler quoi, le petit commerçant qui lui, comme nous essaie de manger à sa faim.

Nous, le peuple grec ne sommes pas habitués à voler, je préfère faire ce que je fais plutôt que d’être pris en flagrant délit de vol, là ce serait la honte totale de ma famille et de moi-même.

Vous voyez les commerçants mettent les fruits et légumes dans des bassines et ne les jettent pas à terre pour que les gens qui n’ont rien puissent les récupérer, cela s’appelle de l’humanisme Monsieur.’

Ce qui me choque , en plus dans le discours de ce monsieur, c’est qu’ il dit que quand on tombe sur un bon morceau à plusieurs, on ne se bat pas, nous le partageons en deux ou trois pour que chacun puissent subsister et donner à manger à ses enfants.

Voila donc ce qu’il se passe dans un pays qui se trouve dans une crise totale, je dirais dans un délabrement total, tout ceci pour ne pas mettre la zone euro en danger.

Actuellement ce sont les enfants grecs qui payent la note pour que l’euro puisse vivre et tout cela sans que les pays moteurs ne s’en occupent.

Mais voilà, je pense qu’en fermant les yeux,  comme à l’époque de l’union soviétique, les politiciens Européen vont se retrouver également dans une situation délicate dans leur propre pays.

N’oublions pas que si la Grèce décide de sortir de la zone euro, les autres pays se retrouveront dans une crise supplémentaire et peut-être la mort de l’EURO.

Je n’ai pas préparé cet article pour lamenter le sort d’un pays, mais plutôt pour que des enfants ne subissent les conséquences des adultes, et de ce pauvre  monde de spéculateurs.

David Kyriakidis

Source disponible ici

Enfin dernier article relayé par le blog de Jo:

Les manifestants aspergés de gaz lacrymogènes faisaient pression... (Photo: AFP)

Les manifestants aspergés de gaz lacrymogènes faisaient pression sur l’important cordon policier disposé autour du bâtiment où les députés ont commencé à débattre du texte en début d’après-midi.

Photo: AFP     Agence France-Presse     ATHENES

Quelque 40 000 personnes ont manifesté à Athènes et Salonique contre le programme de rigueur que s’apprêtent à voter les députés au Parlement, bâtiment devant lequel des incidents ont éclaté entre des groupes de jeunes et des policiers.

La police a fait usage de gaz lacrymogène dimanche pour repousser les manifestants, massés par dizaines de milliers devant le parlement à Athènes. Les premiers incidents ont éclaté quand des groupes de contestataires ont fait pression sur un cordon des forces antiémeutes devant l’esplanade du soldat inconnu, en contrebas du parlement, selon les images en direct du site internet Zougla.

Près d’une heure après le début du rassemblement, à 18H00 heure locale (16H00 GMT), la police évaluait le nombre des manifestants à quelque 25 000. Une estimation pouvant laisser augurer, si l’afflux se poursuivait, d’une très importante mobilisation rappelant celle des grands sursauts contestataires de juin et octobre, lorsque 50 000 à 100 000 personnes s’étaient massées sur la place Syntagma.

La police a aussi dénombré 15 000 manifestants à Salonique, la deuxième ville du pays.

Dans la foule à Athènes, repliée sur le bas de la place, les syndicalistes côtoyaient jeunes aux cheveux ras brandissant des drapeaux grecs, militants communistes et sympathisants d’extrême gauche, dont beaucoup portaient des masques pour se protéger des gaz irritants.

À l’intérieur du parlement, dont les abords étaient gardés par quelque 3000 policiers, les discussions battaient leur plein, marquées par de fréquents incidents de séance entre les rangs gouvernementaux et l’opposition de gauche.

«D’ici à dimanche soir, le parlement doit avoir adopté» le nouveau programme de redressement, sous peine sinon d’une «faillite» de la Grèce, a lancé, visiblement tendu, le ministre des Finances, Evangélos Vénizélos.

Il a souligné que l’Eurogroupe, qui pourrait se réunir mercredi, réclamait cet aval en préalable au déblocage du deuxième plan de sauvetage du pays, combinant renflouement via des prêts publics de 130 milliards d’euros et désendettement via l’effacement de 100 milliards d’euros de créances.

Le pays espère entamer cette dernière opération avec ses créanciers privés d’ici au 17 février, a précisé M. Vénizélos. Le représentant des créanciers privés, Charles Dallara, a lui aussi appelé les députés à voter oui, et prévenu que la Grèce n’avait plus une minute à perdre, dans un entretien avec le quotidien Kathimérini.

Le premier ministre Lucas Papademos avait aussi averti samedi que la Grèce jouait sa survie financière et son maintien dans l’euro, pour empêcher le «chaos».

Son gouvernement de coalition socialiste-conservateur dispose d’une majorité théorique de 236 députés sur 300, qui pourrait être réduite par une vingtaine de dissidences annoncées ou présumées, mais sans qu’un rejet ne soit dans l’immédiat jugé probable.

Sans cet aval, la Grèce n’a aucune chance de recevoir le moindre centime d’aide pour éviter un défaut de paiement incontrôlé en mars, à l’échéance de créances de 14,5 milliards d’euros.

Les dirigeants socialistes, Georges Papandréou, et conservateur, Antonis Samaras, ont également prévenu leurs députés que tout écart vaudrait exclusion, à un moment où la dureté de la cure prescrite craquelle le système politique.

Le plan ouvre notamment la voie à une chute brutale des salaires dans le privé censée redonner de la compétitivité au pays.

La Grèce «à l’heure du jugement», titrait Kathimérini, tandis que To Vima (centre-gauche) estimait que le pays était secoué par un «séisme» mettant «politique, économie et société en morceaux».

Les syndicats ont jugé que ce plan faisait le «tombeau de la société», tandis que la gauche communiste et radicale a réitéré au parlement sa demande d’élections immédiates, considérant que la Grèce n’a rien à perdre à mettre ses créanciers au défi de la lâcher.

Entravée par le débrayage des transports, la mobilisation avait été limitée à l’occasion des premières manifestations qui ont rassemblé jusqu’à 20 000 personnes en marge de grèves générales mardi, puis vendredi et samedi.

Les députés devront se prononcer pour un texte qui prévoit notamment un abaissement de 22% du salaire minimum, ramené à 586 euros brut sur 14 mois, la suppression dans l’année de 15 000 emplois publics et de nouvelles coupes dans certaines retraites.

Le vote portera aussi sur les modalités du programme d’échange d’obligations avec les créanciers privés pour réduire la dette souveraine à 120% du PIB d’ici à 2020, ainsi que sur le schéma de recapitalisation des banques grecques.

L’accord gouvernemental affiché jeudi sur ce plan s’est vite fissuré, avec la démission dès le lendemain de six membres du gouvernement: deux socialistes et quatre cadres de la formation d’extrême droite Laos, qui avait rallié en novembre le gouvernement de coalition.

Le Laos a appelé ses 16 députés à voter non, accusés par ses ex-partenaires de vouloir ainsi tirer son épingle du jeu en vue des élections législatives anticipées prévues pour le printemps.

La Presse.ca

Via leveil2011

Vous l’aurez comprit la situation grecque est à suivre de très près et les répercutions risquent d’être multiples au niveau européen, il est donc important de ne pas prendre ces actualités à la légère. On a également ici un petit aperçu de ce qui peut arriver à d’autres pays de la zone euro pour lesquels cela ne fait que commencer mais qui ne vont pas échapper à une telle austérité.

 

32 commentaires

  • phoenix

    je suis de tout coeur avec le peuple ! les crs ne doivent pas etre fiere quand face a une emeute de cette taaille !!!

  • abdel

    sa part en sucette ,franchement sa craint j’espere qu’il n’y aurait pas trop de blesser vu qu’il n’y a plus de pognon pour les medocs,j’espere qu’ils n’ont pas jeter les livres des anciens grecs sur l’homeopathie sinon ils restent ceux des arabes vu qu’ils se soignent encore avec a cause de la deche ,non je deconne mais s’est triste en plus y a rien a espere ,l’avenir est un peu sombre ,s’est qu’un debut ,mais comme la dit phenix de tous coeur avec eux ,n’oublions pas que les grec sont un peuple fiere ,alors courage les hellennes

    • phoenix

      ayant une pensée pour ceux qui souffre en grece et esperont que nos enfants aient toujours à manger ! tu a raison Abdel sur le fait qu’ils devront aussi ce soigné avec des trucs de grand mere, ou par les plante s’ils en connaissent les secrets, et si ils leurs restent des livres sur le sujjet !

  • Moutemoute

    Tous nos beaux chanteurs délocalisés fiscalement en suisse vont-ils lancer un téléthon façon « Somalie en famine » pour venir en aide aux enfants grecs affamés ?

  • y4n4

    Et lorsque ce sera chez nous vous pensez que les gens seront solidaires??
    Cette déconfiture ne va pas tenir longtemps en tout cas!

  • Simon

    [mode emmerdeur -ON]

    Grèce.

    Avec un accent grave.
    C’est grave ce que se passe là-bas, mais c’est pas une raison. 

    [mode emmerdeur -OFF]

  • lafleur

    et les salops de politique grecs qui ont voté le plan d’austérité , ont ils l’intention de baisser leur salaire ?non hein ? ça risque pas ! la rigueur c’est pour le peuple , pas pour les glands d’en haut !

  • claude d'argol

    Ce qui se passe en grèce est vraiment tres préoccupant !
    l europe des financiers, ce grand carnassier assoiffé de sang n’en finit plus de les vider de leur substance! nos amis grecs sont placés là devant nous comme des exemples de ce qui va invariablement nous arriver ! nous ne devons pas nous illusionner, à terme la même chose va nous survenir !
    déjà au portugal et en espagne les choses commencent à se préciser, déjà les affres de la peur des lendemains est présente, déjà la colère est palpable…..
    L’europe ce grand dragon affamé de richesses n’a qu’une seule envie nous appauvrir toujours davantage, peut lui importe que les malheureux ne puissent plus se soigner, se chauffer ou se loger, que les enfants n’aient plus de quoi se nourrir ou se vêtir, seul compte cet argent qu’il faut rembourser! les sentiments ne peuvent plus rentrer en ligne de compte !
    nous pouvons raisonnablement nous poser cette question suivante : – qui sont les plus cyniques ? ceux qui votent ces lois iniques ou ces technocrates europeens qui vivent dans leur tout d’ivoire ?
    la vie humaine n’a que peu de valeur face au profit! aux banquiers !

    ô peuple hellène, ô homère, ô socrate , platon, que devient votre patrie ?
    vous allez mourir dans l’indifference générale! vos dirigeants vous emmenent vers le styx en vous ayant auparavant volé le prix du passeur !

    fiers frères grecs je vous aime !

    claude

    • phoenix

      Excellent !!!! j’aime ton discour !!!! peut etre devrions prendre les devant et couper les coui..es

      à nos banquiers et dirigeants avant qu’ils n’aillent encor plus loin dans l’appauvrissement de la france !!

  • zoé

    Les Grecs vont pas se laisser faire c’est sur çà va mal finir (c’est que le commancement !)

  • Lilithe Lilithe

    Ce qui c’est passé hier au parlement est très grâve, ils y a eu un véritable chantage!!! je suis restée medusée devant les propos qui on été tenu au parlementaire qui ne voulait pas voter le plan « il leur a été signaler qu’il n’aurais pus droit de siegé ou de participer au débat politique en gros il doivent quitter leur parti.

    cela revient a dire que avec ou sans l’accord du parlement les mesure aurait été adoptées quoi qu’il arrive la Grèce n’est plus une démocratie mais est redevenue une dictature mais l’armée n’est pas encore dans les rues.

  • Tarrane

    Les jour deviennent de plus en plus sombre :/
    Quand l’homme arrêtera t ‘il de vouloir dominer l’autre ?
     
    Je voulais savoir pour qui aller vous voter ? J’hésite à voter Marine le Pen pour qu’on puisse au moins sortir de l’euro et sans la France l’Euro ne tiendra pas. Se sera peut être un grands pas de fait. Mais je ne veut pas voir souffrir les classes immigrante de notre système … Que faire ?

  • viking

    Libération n’est absolument pas un quotidien fiable et indiscutable, pour les raisons suivantes

    A) il appartient a un Banquier Rotdchild dont la famille est une grande profiteuse, parasite, depuis la révolution Française, Campagne de Suisse et d’Italie avec Nabotléon, durant tout l’empire, puis Waterloo et la fameuse traversé Zeeburge Londres au soir de Waterloo dans une fantastique tempête pour acheter à vil prix les actions à la bourse de Londres le matin pour les revendre 3 jrs plus tard….. les escroqueries organisées des dommages de Guerre du à la Prusse pour la guerre de 1870, les célèbre Emprunt Russes (ils ont touché leur 5% de commission dés les souscriptions, sans en avoir acquis 1 franc…..) les dettes de l’Allemagne pour la première Guerre 14/18 a 1% d’intérêt puis on organise la valse de taux sur les marchés plus tard, la crise de 1929…… pour arriver aux dettes de la France de nos jours; et cerise sur le gateaux : le commerce d’esclave entre l’Afrique et l’Amérique mis frauduleusement sur le dos des Souschiens (Un grand quotidien Anglais avait publié des preuves d’époque, non des Cie, nom des bateau, et compte de résultat…) JP Morgan est a eux, ils sont actionnaires de la FED

    b) la désinformation est dans le titre : ce torchon n’est pas libéré du Politiquement historiquement, économiquement….. correct, c’est un parfais TOUTOU du système nos exploitant . Parfois il vous fais une p’tit article rebel pour vous crocher, puis, bien vite un autre par derrière disant le contraire….

    c) les Journalopes de ce torchon sont atteint de strabismes dans leur bla bla

    J’ai déjà dit plusieurs fois, je continuerais : soit vous ne savez pas lire, vous ne lisez pas, ou alors vous êtes une excroissance du Système, pour nous parler des Libération, Dassaults…..

    • Fantômette Fantômette

      Salut Viking,
      le lien indique la source de l’image et non le texte, l’article est de liesi et realnews.

      et j’émets un gros doute sur l’article suivant « les enfants meurent sur les bancs d’école » qui est un peu exagéré à mon sens (cela n’engage que moi) mais : « Pour pouvoir rembourser un maximum de leurs dettes, les écoles ne sont plus chauffées, et quand on sait qu’une partie de la Grèce se trouve à des températures atteignant de -20 à 25% pur un peuple qui n’a pas l’habitude de ces températures négatives  alors cela devient plus qu’urgent. »
      on parle températures ou de pourcentage? sachant qu’aujourd’hui à Athènes il fait +13°
      je pense qu’il y a une partie de vrai d’un côté et un brodage tapageur de l’autre.

    • Maverick Maverick

      Pour les media qui sont des vendus, on est tous d’accord, sinon on serait sur le forum de « Libé », non ? Par contre, vu que dans ce post, il n’y a que la photo qui vient de « Libération », ce n’est peut-être pas nous qui avons de la :poop: dans les yeux, mais les lunettes ou l’écran, qu’il faudrait voir à nettoyer, de temps en temps ?

  • vincenzo

    Folie !
    Ce n’est pas de l’austérité, mais de la misère et famine que les banksters mettent en place dans ce pays.
    L’inflation explose, les revenus chutent, les rentrées fiscales chuteront aussi.
    A nouveau il faudra un autre plan d’austérité.
    Résultat, l’esclavage.
    D’autre part, ce que nous voyons en Grèce, c’est un laboratoire en accéléré de ce qui nous attend.
    Quand chez nous ?

  • wilfrid

    C’est ça l’europe des peuples vanté par les eurodéputés et nos chers dirigeants c’est à gerber

  • willy74150

    les grecques vont : sortir de l’euro et nous nické de milliard d’euro !!! ok c’est terrible pour eux mais ils l’on chercher non ? fraude massive au impôts !!! la plupart des commerce on deux caisse merde faut arrêter la , les impôts sa sert pas qu’a payer les député et les ministre !!! : école , route , hôpital … et la liste et longue . 

    si la Grèce nous nick  on est baisé aussi nos banque ne se relèveront pas perso moi je m’en bas les c*** j’ai pas un rond j’irais faire mes courses chez les voisin (as du crochetage entre autre) j’attend que ça histoire de se marrer comme dit mon pote Coluche .

    et pis 500 € de salaire c’est mieux que 250 au Maroc chez Renault ou 30 à 50 en inde … tout est dit

    ah si je touche moins qu’eux 450 €   :poop:

  • willy74150

    ;-) :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

  • Toupie

    Pour le doute que tu as sur le blogeur, je le connais, d’ailleurs ça m’a étonné de le voir ici. C’est quelqu’un de sincère qui s’investit beaucoup dans son blog. Pour moi c’est une source plus que fiable, j’ai même hâte de le voir ce soir pour en parler

  • Bon, ben voilà…je crois que cette fois tout a été dit et redis, guerre civile, d abord en grèce puis en europe, faim, famine pour tout le monde sauf les riches, beaucoup de meurtres et larcins, périodes noires qui va durer des années, enfin..c est la fin quoi..le capitaliste c était nous donner l illusion d une vie prometteuse, mais la vie est uniquement la vie, rien d autre. J y crois pas trop à la solidarité, dans un premier temps oui et enocre, en petits groupes mais après, la guerre et marche ou crève. Putain, ça fait chier. Bon ben..aurevoir à tous et un conseil, croyez en dieu, ça fait un bien fou dans le corps, pensez à lui quand on viendra vous piquez vos gosses pour en vendre leurs organes ou vous tuez pour vous piquez vos 3 paquets de purée sauce tomate.

    • voltigeur voltigeur

      Merci David j’ai fait un lien vers ton site.
      Ce qui est entrain de se passer est une horreur, mais nous savons que les
      vampires se nourrissent de la misère.
      En ces temps incertains, nous sommes tous Grecs! :inlove: