Des chirurgiens implantent la première mâchoire «imprimée en 3D»…

Les cyborgs ou l’homme qui valait 3 milliards bientôt une réalité?……

La pratique pourrait se démocratiser…

Des chercheurs de l'université d'Hasselt ont implanté avec succès la première mâchoire «imprimée ne 3D». DR

Quelle est la méthode la plus efficace pour construire une mâchoire artificielle complexe? L’imprimer à partir d’un modèle virtuel, bien sûr. Aux Pays-Bas, une femme de 83 ans été la première à recevoir un implant réalisé grâce aux progrès de l’impression 3D, ont annoncé lundi des chercheurs de l’université d’Hasselt.

Comme le montre la vidéo ci-dessus (sans son), la procédure a eu lieu en quatre étapes. D’abord, un modèle détaillé est réalisé sur ordinateur, en scannant la mâchoire de la patiente. Puis, le PC transmet les instructions à une tête laser, qui sculpte l’objet dans un bac de poudre métallique, couche après couche –une opération qui prend moins de deux heures. Enfin, la mâchoire artificielle est durcie au chalumeau et recouverte d’un alliage biocéramique, puis implantée chez la patiente sous anesthésie générale.

33 couches pour 1 mm de mâchoire

L’opération tient autant de la médecine que de l’ingénierie. L’impression 3D permet d’atteindre un niveau de précision inégalé pour de tels modèles poreux et articulés: 33 couches sont empilées pour produire 1mm de haut de mâchoire.

Selon le professeur Wauthle, les avantages de cette technique sur les reconstructions traditionnelles sont nombreux. «Le modèle est véritablement réalisé sur mesure et les temps d’hospitalisation sont plus courts, réduisant les coûts», explique-t-il.

P.B.

7 commentaires

  • Elgo

    Tout à fait surprenant… et je ne mâche pas mes mots ^^

  • Lilithe Lilithe

    Pour ceux que cela intéresse voici l’article complet:

    Petite correction Hasselt se trouve en belgique et non au Pays Bas

    Une mâchoire en titane créée par imagerie 3D greffée sur une patiente (7)
    Lors d’une conférence de presse à Hasselt, dans le nord-est de la Belgique, une équipe de médecins a annoncé avoir réalisé la transplantation d’une mâchoire en titane qui avait spécialement été conçue pour une patiente de 83 ans par imagerie 3D. La technique a en fait consisté à modéliser en trois dimensions, sur ordinateur, la partie du squelette malade, ici une grave inflammation de la mâchoire, et à « imprimer » une prothèse en titane reprenant exactement ses dimensions.
    « C’est la première fois qu’une mâchoire inférieure complète est réimplantée chez un patient », a souligné le Dr Jules Poukens qui a dirigé l’équipe. « L’opération s’est déroulée il y a quelques mois sur une patiente néerlandaise de 83 ans. Ce procédé a permis de sauvegarder d’importantes fonctions vitales (respiration, parole, mastication, facultés gustatives) ainsi que l’aspect esthétique, qui autrement auraient été perdues ».
    Cette prothèse « sur mesure » diminue considérablement la durée de l’intervention qui ne nécessite alors « plus » que 3 à 4 heures, contre 12 à 20 heures pour une opération classique. Toutefois, le coût de cette mâchoire artificielle de 107 grammes reste tout de même élevé : environ 9.000 euros.
    Cette prouesse ouvre la voie à une utilisation future de prothèses poreuses qui pourraient être associées à des cellules souches pour obtenir des implants qui s’intégreraient alors encore mieux dans le corps du patient.
     

    Zitouni Imounachen
     

    Sources:
    (1) libe.ma;   
    (2) lematin.ma; 
    (3) libe.ma;
    (4) techno-science.net;
    (5) mypharma-editions.com; 
    (6) maxisciences.com; 
    (7) maxisciences.com; 

    • Tex

      On ne dit pas que Hasselt est aux Pays Bas, on dit que la dame de 83 ans est aux Pays Bas…
      enfin, c’est comme ça que je le comprends….

  • Bouffon

    Voilà et après on s’étonne que les imprimantes 3d non-professionnelle ne soit pas précise.