intervention de françois asselineau

François Asselineau a communiqué sur un site nouveau un long message sur sa candidature:

fasselineau

Derrières des discours bien policés, huilés, rédigés, relus, corrigés par leurs équipes de campagne, les principaux candidats à l’élection présidentielle y vont de leurs petites anicroches, tentent de s’opposer sur des détails tout en promettant à leurs chers concitoyens des jours meilleurs. « Il y aura du travail pour tous, j’emprisonnerai à la Bastille les méchants financiers qui nous plongent dans le crise, vous pourrez enfin aller au restaurant en famille et partir à Palavas les flots… » Derrière des promesses auxquelles quelques utopistes se forcent encore à croire, galvanisés par des meetings cautionnés par divers people et happy few, on cherche, sans trop y croire, une réelle mesure capable de nous laisser entrevoir des jours meilleurs, au détour de programmes luxuriants sur la forme et vides sur le fond. De toute cette parade nuptiale quinquennale destinée à séduire des électeurs qui fuient leur devoir de citoyen, une seule question demeure. Le chef de l’état a t-il encore le pouvoir d’agir dans son appartement hexagonal au cœur de cet immeuble à 27 ? Selon François Asselineau, candidat UPR à l’élection présidentielle, la réponse est clairement non ! Sortir de l’Union européenne, de l’euro, de l’OTAN, voilà ce que prône inlassablement cet homme, dont l’expérience au cœur des rouages de l’État a ouvert les yeux sur le fait que, la politique, telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui par les grands partis, ne répond plus du tout aux attentes des Français. Rencontre !

 

Pouvez-vous nous expliquer brièvement en quoi consistent les spécificités de votre programme par rapport à celui des autres candidats ?

L’Union Populaire Républicaine (UPR) que j’ai créée il y a bientôt cinq ans se fixe pour objectif de rassembler tous les Français, quelles que soient leurs convictions politiques ou religieuses et leurs origines ethniques ou sociales, pour faire sortir la France de l’Union européenne, de l’euro, ainsi que de l’OTAN, qui n’est que la face militaire, agressive et néo-coloniale, de l’UE.

Les trois spécificités de mon programme résident dans ce que j’appellerai une « triple clarté » :

Tout d’abord la clarté du diagnostic. Toutes preuves historiques à l’appui, je démontre à mes concitoyens que la « construction européenne » n’a pas du tout été inventée par la France et l’Allemagne comme on nous l’enseigne, mais par les États-Unis d’Amérique à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Robert Schuman et Konrad Adenauer n’ont été que les exécutants de ce stratagème ingénieux, conçu par Washington en pleine Guerre froide. Jean Monnet en était l’agent traitant. Sous couvert « d’assurer la paix », la construction « européenne » est une Tour de Babel délibérément ingérable, tirée à hue et à dia par des intérêts nationaux divergents. Ce système autobloquant est justement ce qui permet aux dirigeants américains de domestiquer l’ensemble du continent européen à leur profit, car ils sont les seuls à avoir la puissance et l’influence suffisantes pour fixer les orientations stratégiques de cet attelage absurde.

Toutes preuves juridiques à l’appui, je démontre aussi qu’aucun changement réel ne peut plus avoir lieu en France dans le cadre de notre appartenance à l’UE. Car tous les grands choix politiques sont désormais fixés par les traités européens ou décidés par une oligarchie euro-atlantiste non élue, sans que les électeurs n’en aient conscience. J’explique donc aux Français, article par article, pourquoi tout ce que leur promettent les autres candidats est impossible au regard des traités européens.

Source et suite: agentsdentretiens.fr

bien AMICALEMENT LES MOUTONS

By: domdom26

fasselineau

Derrières des discours bien policés, huilés, rédigés, relus, corrigés par leurs équipes de campagne, les principaux candidats à l’élection présidentielle y vont de leurs petites anicroches, tentent de s’opposer sur des détails tout en promettant à leurs chers concitoyens des jours meilleurs. « Il y aura du travail pour tous, j’emprisonnerai à la Bastille les méchants financiers qui nous plongent dans le crise, vous pourrez enfin aller au restaurant en famille et partir à Palavas les flots… » Derrière des promesses auxquelles quelques utopistes se forcent encore à croire, galvanisés par des meetings cautionnés par divers people et happy few, on cherche, sans trop y croire, une réelle mesure capable de nous laisser entrevoir des jours meilleurs, au détour de programmes luxuriants sur la forme et vides sur le fond. De toute cette parade nuptiale quinquennale destinée à séduire des électeurs qui fuient leur devoir de citoyen, une seule question demeure. Le chef de l’état a t-il encore le pouvoir d’agir dans son appartement hexagonal au cœur de cet immeuble à 27 ? Selon François Asselineau, candidat UPR à l’élection présidentielle, la réponse est clairement non ! Sortir de l’Union européenne, de l’euro, de l’OTAN, voilà ce que prône inlassablement cet homme, dont l’expérience au cœur des rouages de l’État a ouvert les yeux sur le fait que, la politique, telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui par les grands partis, ne répond plus du tout aux attentes des Français. Rencontre !

 

 

Pouvez-vous nous expliquer brièvement en quoi consistent les spécificités de votre programme par rapport à celui des autres candidats ?

L’Union Populaire Républicaine (UPR) que j’ai créée il y a bientôt cinq ans se fixe pour objectif de rassembler tous les Français, quelles que soient leurs convictions politiques ou religieuses et leurs origines ethniques ou sociales, pour faire sortir la France de l’Union européenne, de l’euro, ainsi que de l’OTAN, qui n’est que la face militaire, agressive et néo-coloniale, de l’UE.

 

Les trois spécificités de mon programme résident dans ce que j’appellerai une « triple clarté » :

Tout d’abord la clarté du diagnostic. Toutes preuves historiques à l’appui, je démontre à mes concitoyens que la « construction européenne » n’a pas du tout été inventée par la France et l’Allemagne comme on nous l’enseigne, mais par les États-Unis d’Amérique à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Robert Schuman et Konrad Adenauer n’ont été que les exécutants de ce stratagème ingénieux, conçu par Washington en pleine Guerre froide. Jean Monnet en était l’agent traitant. Sous couvert « d’assurer la paix », la construction « européenne » est une Tour de Babel délibérément ingérable, tirée à hue et à dia par des intérêts nationaux divergents. Ce système autobloquant est justement ce qui permet aux dirigeants américains de domestiquer l’ensemble du continent européen à leur profit, car ils sont les seuls à avoir la puissance et l’influence suffisantes pour fixer les orientations stratégiques de cet attelage absurde.

Toutes preuves juridiques à l’appui, je démontre aussi qu’aucun changement réel ne peut plus avoir lieu en France dans le cadre de notre appartenance à l’UE. Car tous les grands choix politiques sont désormais fixés par les traités européens ou décidés par une oligarchie euro-atlantiste non élue, sans que les électeurs n’en aient conscience. J’explique donc aux Français, article par article, pourquoi tout ce que leur promettent les autres candidats est impossible au regard des traités européens.

11 commentaires

  • viking

    les admis des moutons devrait osez vous parles du programme du Professeur Israélien Martin VAN CREVELD

    Nous pouvons détruire m’importe quelle capital Européenne , nos force armées ne sont pas au trentième rang mondiale, mais aux deuxième rang, nosu avons la capacité de détruire le monde si Israël est attaqué. Nous possédons plusieur centaine d’ogive nucléaire et fusées ( je les connais : Jéricho 1, 2, 3) nous pouvons atteinde toutes les grandes villes Européenne vont partie de nos cibles

    Martin Van Creveld est un des leaders juif, Sioniste, spécialiste de l’histoire Militaire et des guerres du futurs : une dizaine de site lui sont dédiés peux vous les donner

    ex http://WWW.MartinCreveld.com/biography et sur le projet des destructions

    Ainsi que ceux du projet Samson : destruction des grandes Villes Européenne au cas ou l’Europe n’obtempère plus au diktat….

    j’oublié le site parlant l’ancien espion du Mossad Mordechai Vanunu condamné a 18 ans de prison que je projet date de Golda Meir en 1973
    http://www.wnd.com/2004/07/25835/

    Voilà une info montrant la réalité d’un gentil pays, c’est’ y pas le plus gentil du monde… avec tous leur relais, valets & domestiques…. partout, même a coté de chez vous, dans votre famille….

  • Bouffon

    Il est gentils le monsieur parce que depuis Charlemagne, on veut nous faire cette Europe commune qui n’as même pas de langue.
    La plus aboutit reste encore l’union monétaire latine qui pris fin en 1914.
    On pouvait payé avec ses pièces en or nationale dans pas mal de pays…
     

    • viking

      L’Europe existe depuis les Celtes de l’Atlantique a l’Ukraine de l’Espagne, Italie du Nord à l’Ecosse depuis 2500 ans avant l’arrivé du soit disant Messie : JC

      les récentes découverte en France, écosse, Roumanie, Italie, Espagne, sont très novatrice, et, vont totalement a l’encontre des propagandes des Gaulois
      mise en route a la fn du XIX suite à la défaite de Sedan (1870) pour exacerber le patriotisme

      les Celtes ont inventé la cote de maille, avait une orfèvrerie fantastique, des épées super tranchante : il avait inventé un fourreau d’épée aiguisant l’épée a chaque vas et vient : cela oblige a une parfaite maîtrise des métaux et de l’assemblage des deux pièces du fourreau. Dans des tombes récemment mise a jour dans le Nord de l’Italie : Les Celtes épousaient des Étrusques : chacun gardait sa culture : les morts enterré sont leur rites

      Ils maîtrisaient la géométrie avec une telle précision qu’un chercheur, ou archéologue ? prétends qu’ils avaient découvert bien avant Pythagore ses théorèmes, ils a trouvé les applications dans des constructions, constructions orienté selon la lune, soleil…. de village entier et une médaille ou le théorème de Pythagore est utilisé pour les figures géométrique Celtique  : 127 fois…. il dit (ce chercheur) on a pas finit les découvertes avec les nouveaux travaux d’infrastructure a l’Est : Roumanie…. l’Histoire des Celtes vas être a ré écrire……

      tiens, teins, du révisionnisme !!!!

      • Julia

        Très intéressant en effet,  les Celtes étaient une grande culture avec de sacrés guerriers  ….. la résistance à été personnifiée par la reine celte du peuple britto-romain Boadicea ou Boudicca et qui c’est  défendu contre le pouvoir romain  au Ier siècle après JC…
        Mais aujourd’hui nous  sommes le produit d’une culture qui est ce qu’elle est, et nous devons faire avec ce que nous avons et je ne me réjouis pas du tout de  voir disparaitre toute l’Histoire et ma culture revisitée à une sauce indigeste et surtout discriminatoire  envers nous Français …
        François Asselineau est une très bon conférencier et il a le talent de faire la synthèse d’évènements qui se sont produites et gardez en sommeil surtout occulter par le pouvoir politique et médiatique à dessein de nous manipuler, il a du courage !

  • VOYAGEUR

    http://www.dailymotion.com/video/xnybda_le-changement-c-est-maintenant-le-signe-de-ralliement_news#from=embed
     
    en face y’a ça.
    hmmm… p-e que le travail de décérébration du fluor et de l’alu a commencé dans les cervelles…

  • leshommesdebout

    Merci Mr Asselineau, merci pour ces vérités que vous dévoilez inlassablement, mais sommes nous préts à entendre vos messages ? il semblerait que non. C’est un peu comme si aprés avoir majoritairement votés Non au referendum , nous nous soyons sentis niés par la decision des gouvernants de ne pas suivre la voie democratique. Ce fut la 1ere fois que la démocratie a été totalement bafouée, cyniquement, et nous en sommes encore groggy. 
    Je suis moi m^me contre l’Europe imposée comme une machine dirigeante, je suis pour l’Europe que nous avons connue pendant des siècles : l’Europe des échanges, du commerce, de la culture.