Etats-Unis : la Chambre se prononce contre le relèvement du plafond de la dette

Les dégradations de notes récentes en France comme ailleurs en Europe n’était finalement que l’arbre qui cachait la forêt. Pendant que les médias de masse se concentraient sur ce tragique événement (injustifié suivant nos politiciens), Obama demandait une rallonge pour ne pas que le pays de l’oncle Sam déjà au fond du trou soit en cessation de paiement. En fin d’article, un petit hommage à leur économie, histoire d’avoir une petite pensée pour ce qui fut une grande histoire…

23 jan

Washington (awp/afp) – La Chambre des représentants américaine a adopté mercredi une résolution symbolique désapprouvant le relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis demandé par le président Barack Obama pour éviter un défaut de paiement après la date butoir du 27 janvier. Les élus ont approuvé par 239 voix contre 176 cette “résolution de désapprobation” du relèvement du plafond de la dette, jusqu’ici fixé à 15’194 milliards de dollars. Le président avait formellement demandé au Congrès jeudi dernier de relever le plafond de la dette car il ne restait plus que 100 milliards de dollars de marge de manœuvre avant d’atteindre la limite autorisée.

En août, après des semaines de bagarre entre les républicains du Congrès et la Maison Blanche, la “loi de contrôle du budget” (Budget Control Act) avait relevé une première fois ce plafond de 400 milliards de dollars. Une deuxième augmentation de 500 milliards avait eu lieu en septembre. Un troisième relèvement de 1200 milliards de dollars est prévu pour permettre au gouvernement fédéral de financer son fonctionnement jusqu’à la fin de l’année 2012, soit après les élections. Mercredi, la Chambre a désapprouvé cette action. Mais M. Obama opposera son veto à une telle résolution, qui ne devrait de toute façon pas passer le cap de l’adoption au Sénat, à majorité démocrate. En outre, la loi budgétaire votée en août prévoit que le troisième relèvement du plafond de la dette de 1200 milliards de dollars soit effectué de façon automatique pour éviter un défaut de paiement de Washington.

Le représentant Ron Paul, candidat à l’investiture républicaine pour la présidentielle de 2012, a brièvement interrompu sa campagne en Caroline du Sud pour voter contre le relèvement du plafond de la dette mercredi à Washington. Le vote de mercredi, même s’il est symbolique, marque une reprise des tensions entre les républicains et les démocrates du Congrès après plus de trois semaines de congés de fin d’année, le tout en pleine campagne pour les élections de novembre 2012.

Commentaire : l’agence de notation S&P avait dégradé la note des Etats-Unis pour un problème similaire, il y a quelques mois, en arguant que la mésentente entre républicains et démocrates sur le plafond de la dette était à l’origine de cette décision…

Source: liesidotorg

12 commentaires