Enric Duran, le Robin des banques

Ridiculiser le système, les banques, c’est possible, sauf si on leur fait perdre pas mal d’argent, du coup, cela devient répréhensible, jouissif mais répréhensible, voilà pourquoi Enric Duran se retrouve en prison en Espagne avec une peine possible de 8 ans. Cette histoire étant hors du commun, je me sentais bien obligé de vous la faire découvrir… :)

Crédits photo:  Affiche de soutien pour le maintien en liberté d’Enric Duran.

Pour démontrer l’irresponsabilité des établissements financiers, un activiste catalan a obtenu 500 000 euros de crédit auprès de 39 banques qu’il a reversés à des associations. Il encourt huit ans de prison.

(De Barcelone) Adolescent, le Catalan Enric Duran voulait devenir joueur de tennis de table. A 18 ans, il entre au centre technique barcelonais Reina Elisenda, où il devient entraîneur en attendant d’intégrer le circuit pro. Mais, à 22 ans, la fièvre de l’activisme prend le dessus. Présent au sommet de Seattle, Duran se sent désormais investi d’une mission : changer le monde. Abolition de la dette extérieure, manifestations contre le G8 ou la guerre en Irak : ces dix dernières années, Enric Duran était de toutes les actions collectives. Mais c’est en solitaire qu’il a mené son action la plus éclatante : une énorme arnaque bancaire.

Tout commence à Madrid en 2006. Un ami lui explique que les banques sont peu regardantes à propos des prêts. Une idée germe alors : sous prétexte de rénover un appartement et de s’acheter une voiture, Duran contracte plusieurs crédits dans différents établissements. « Avec une imprimante, une photocopieuse, des ciseaux et du scotch, on fait des miracles », explique-t-il. Duran falsifie ses documents d’identité, s’invente également une entreprise pour justifier certaines dépenses et ne pas atterrir sur le fichier des personnes surendettées. Pour faire grossir son capital et emprunter davantage, il emploie l’argent accordé par une banque pour en rembourser une autre…

Le 17 septembre 2008, deux jours après que Lehman Brothers ne révèle sa faillite et quelques mois avant que n’éclate l’affaire Madoff, Duran s’enfuit à l’étranger et révèle son arnaque. Dans un article intitulé « J’ai volé 492 000 euros à ceux qui nous volent bien davantage pour les dénoncer et construire des alternatives de société », il reconnaît avoir abusé trente-neuf banques (BBVA, Bankinter, Deutsche Bank, Barclays, etc.), et obtenu soixante-huit crédits. Il précise : « En incluant les agios, ce sont plus de 500 000 euros que je ne rembourserai pas. » Avec cette opération, Duran veut pointer l’irresponsabilité de banques qui favorisent le surendettement des ménages. Et pour enfoncer le clou, celui que l’on appelle désormais le « Robin des banques » reverse l’argent détourné à des mouvements sociaux qui travaillent sur le coopérativisme et l’environnement.

« Le seul verdict que j’accepterai sera l’acquittement »

En 2009, Duran rentre en Espagne. Le 17 mars, il est arrêté à Barcelone lors d’une manifestation. Placé en détention préventive à la Modelo, une prison située dans le centre de la ville, il est transféré après deux jours. Devant les protestations de nombreuses associations (dont le mouvement 17-S qui s’est formé en soutien à Duran) qui réclament sa libération, on le transfère à Can Brians, à une trentaine de kilomètres de Barcelone. Au bout de deux mois, il sort en versant une caution de 50 000 euros, réunie grâce à des dons. Des plaintes au civil sont déposées, mais son cas fait désordre dans un pays où la contestation sociale va bon train.

Le 23 novembre, le ministère public sort de son silence et réclame une peine de huit ans de prison pour falsification de documents et insolvabilité. Sa réaction, peu médiatisée, est radicale :

« Si un jour, selon ou contre ma volonté, je suis jugé, le seul verdict que j’accepterai sera l’acquittement. Le tribunal doit reconnaître que mon action ne constitue pas un délit, qu’elle obéit à une éthique, à une recherche de bien commun, et à une volonté de dénoncer ceux qui ont fait énormément de mal à notre société. Je ne négocierai pas une réduction de peine, je n’essaierai pas d’éviter ma condamnation, je ne paierai aucune caution ou amende. Si l’Etat est incapable de se dégager de la pression des pouvoir financiers, alors, que cette incapacité éclate aux yeux du monde. Et ma détention en sera la meilleure preuve. »

De son logement du quartier Gràcia, Enric attend aujourd’hui le verdict. Suspense, même si le temps, dans un pays où se multiplient ces dernières semaines des débats sur l’impunité des banques et la corruption politique, joue en sa faveur.

Source: lesinrocks.com

30 commentaires

  • Bouffon

    Hahaha,
    C’est l’histoire d’un type qui se joue des types qui jouent avec de l’argent. Finalement il se fait punir parce qu’on ne joue pas avec l’argent.
    Demain nous vous raconterons, l’histoire de la banque qui voulait être plus grosse que la banque central…
     

  • Bojackoh

    C’est ce qu’on appelle une opération coup de poing qui tape dans le mille, vraiment courageux de sa part…. RIEN A VOIR AVEC l’APPEL DE CANTONA POUR RETIRER L’ARGENT DES BANQUES. Cantona passe pour un minable du coup…

  • rouletabille rouletabille

    Jai pas assez de poils au cul pour me lancer mais c’est un exemple à suivre .

  • Le titre de cet article est une arnaque, Robin des bois volait à l’Etat, on a fait un article sur l’idée reçue selon laquelle Robin des bois volait aux riches pour donner aux pauvres : http://www.enquete-debat.fr/archives/%C2%AB-robin-des-bois-prend-aux-riches-pour-donner-aux-pauvres-%C2%BB
    Sinon article intéressant.

    • Prune

      Enric (je le connais et connais bien les mouvements sociaux de Catalogne) a TOUT reversé dans les initiatives de construction d’alternatives régionales et la publication de deux journaux, CRISI et PODEM (le mouvement 17-S est d’ailleurs parti de là)
      L’article est bien incomplet.
      En Bretagne, nous sommes intimement liés avec les Catalans et nous sommes actuellement sur un projet de publication massive gratuite nous aussi « Révoltez-vous! » en écho à leur 3ème opus « Rebella-os! ».
      Au delà de l’expropriation bancaire (ce n’était pour Enric qu’une étape) il y a de magnifiques mises en place d’alternatives VIABLES au CAPITALISME: Ecoxarxès (EcoRéseaux) et Cooperativa Integral Catalana.
      Nous travaillons depuis environ 2 ans à les adapter en Bretagne et avançons de mieux en mieux.
      Nous pouvons vivre sans le capitalisme (le thème de la campagne PODEM!) , a été traduit (très littéralement, mais c’est encore très compréhensible) ici  au format PDF : http://oclibertaire.free.fr/upl/Broch%20PODEMOS(3).pdf
       

  • JP31

    Ironique,bien sur,,,c’est les doldes en France,,,_50 pour cent sur 1 paire de « couilles »,conviendrait certainement en ce moment,,,bravo et chapeau bas a ce jeune homme…

  • The RevolterLe

    Il devient mon idole jusqu’a nouvel ordre.

  • phoenix

    il a plus de couille a lui seul que tous nos politiques confondu !!!!!

    l’arnaqueur arnaquer c’est interdit quand il sagit des banques !!!  peut etre qu’en parlant de

    couille ces fumier de banquier vont ce les faire couper un jour !!!

  • jean-yves

    d’accord avec toi phoenix! et pas seulement les couilles!

  • almath47

    en tout cas,si M Ducan veut réitérer son « opération Robin des bois » à sa sortie de taule,je me propose comme « association » pour recevoir ses dons…J’en ferai bon usage…pour ma gueule !
    …je plaisante,bien sûr…Ne soyez pas si choqués !

  • Ghis

    Tous mes hommages à ce saint homme.

  • phoenix

    j’espere qu’il ne les a pa verser à une association banquaire !!! MDR

  • D2

    Salut amis enragés, voici un pays qui a fait plus fort que ce héros des temps modernes dont on n’a eu très peu d’échos médiatiques !!! Faites connaître l’info SVP, que les gens se réveillent… Ce pays mets en prison les banquiers fraudeurs !!!

    http://www.dazibaoueb.com/article.php?art=28234

    A bon entendeur, Paix et Harmonie pour tous.

  • D2

    L’ISLANDE FERA LE TRIPLE DE LA CROISSANCE DE L’UE EN 2012 C’est le titre de l’article, attention, à ne pas montré à un capitaliste.

  • vanvoght

    un seul mot ………. bravo . il m’as battu . moi a chaque fois ce fut pour ma pomme et en plus presque legalement . le systeme banquaire est tres loing d’etre fiable .

  • Pseudo

    Je veux pas être méchant mais cette histoire date de 2007 et a été révélée en 2008 soit plus de 3 ans, et après moultes recherche menées aucune preuve de cette histoire n’a pu être découverte ….
     

    • berger

      J’ai été voir Enric avec ma copine à Barcelone est c’est vrai et ce qu’il faut savoir c’est qu’il est sur un projet très intéressant de coopérative catalane. Ou l’intérêt est petit à petit de se passer de l’euro en faisant appel à une monnaie sociale, ainsi que la reprise en main de l’outil de production. Si il vous intéresse vraiment l’argent a aussi servit à créer un journal qui s’appelle PODEMOS, il doit se trouver sur le web en Français.

  • Tout ce qu’il mérite c’est une commission de surendettement et les honneurs pour avoir démontrer que les sociétés de crédits sont irresponsables et ne soucient guère de leurs clients mais aussi des affaires du monde du moment qu’ils vendent du crédit.

    La crise des subprimes vient de cette cupidité absolue qui consiste à produire de la dette sans ce soucier de l’avenir du monde et des conséquences qui en découlent. Quid de la responsabilité des clients appatés par l’argent facile tout cela pour des biens matériels et temporels?

    Je n’ai jamais fait un seul crédit, ni même utilisé un seul chèque de toute ma vie et j’avoue avoir déjà songé à tiré de l’argent à des sociétés de crédit à la consommation pour éventuellement me protéger sous couverts des lois Neiertz. Mais bon cela relève d’une escroquerie aussi je ne l’ai pas fait. Aussi, je comprends que des gens le fasse.

    Mais dans le cas de Enric DURAN c’est vraiment formidable. Cet Homme a une vrai conscience politique  et c’est tout à son honneur. D’autant plus qu’il a reversé cet argent à des associations caricatives. Il n’y a pas d’enrichissement personnel. 

    S’il y a une justice, il sera acquitté. 

  • homme des bois

    Et bah là, je dis bravo. ça c’est des bolas !!! ^^ j’espère qu’il s’en sortira bien..