Public Eye Awards 2012: Vote for Vale!…

Ca détruit dans l’indifférence générale, mais c’est trop loin pour que ça préoccupe! :no:

En brefDes mines et des barrages au détriment du peuple et de l’environnement. Vale est la deuxième plus grande entreprise du Brésil ainsi que le deuxième plus grand groupe minier et le premier producteur de minerai de fer mondial.

L’entreprise a une histoire de 60 ans qui bafoue régulièrement les droits humains, inflige des conditions de travail inhumaines et surexploite la nature sans vergogne. Aujourd’hui, Vale s’emploie à la construction du barrage de Belo Monte en Amazonie.

Celui-ci obligera 40 000 personnes à quitter leur lieu de vie. Les peuples concernés n’ont pas droit à la parole et ne recevront aucun dédommagement.

Info

Siège principal: Brésil
Branche: Constructions minières et barrages
Chiffre d’affaires / Bénéfice net: 52,5 mrd. $ / 18,9 mrd. $
En possession de: coté en bourse
Collaborateurs: 120 000
CEO: Murilo Ferreira
Site Internet: www.vale.com

Comportement irresponsable

L’entreprise Vale a une longue histoire, marquée par des conditions de travail inhumaines, des violations des droits humains et par des pollutions de l’environnement.

Actuellement, Vale est un des acteurs principaux du consortium de construction NESA qui érige le barrage de Belo Monte, hautement controversé, au cœur de l’Amazonie. Ce projet à 17 milliards de dollars se distingue par sa planification autoritaire sans considération pour la loi en vigueur.

L’avis des autochtones concernés n’est pas tenu en compte dans la planification. Visiblement, Vale participe à la construction du barrage pour s’assurer de l’énergie bon marché.

En effet, Vale exploite plusieurs mines de minerai de fer dans la région. On connaît les problèmes de respect des droits humains de Vale aussi dans d’autres régions : par exemple, une enquête de l’« International Federation on Human Rights » rapporte des problèmes de santé de plusieurs communautés vivant à proximité d’installations d’incinération de charbon et de fonte brute de Vale.

Au total, on compte déjà plus de 100 actions en justice et plus de 150 enquêtes engagées contre Vale. La plupart concernent des violations du droit du travail.

Malgré quelques amendes, l’entreprise s’en est sortie jusqu’ici presque sans une égratignure. Vale est également responsable de 4% de la production de CO2 du Brésil et utilise chaque année 1,2 milliards de mètres cubes d’eau – l’utilisation moyenne de 18 millions de personnes.

Conséquences

L’expansion du barrage de Belo Monte provoquerait la dévastation de gigantesques régions de l’écosystème de l’Amazonie ;

80% des fleuves seraient déviés dans un réservoir artificiel ;

40 000 personnes seraient directement concernées dans les régions adjacentes. Parmi eux se trouvent des centaines d’autochtones de différentes ethnies et de nombreux habitants des abords du fleuve, vivant sur les côtes du Rio Xingu, qui s’étend sur 100 kilomètres.

En plus des conséquences directes de la construction du barrage, la région serait encore plus exploitée en raison de l’accès facile et de l’énergie bon marché.

Situation actuelle et revendications à l’entreprise

Le barrage de Belo Monte ne doit pas être construit selon les conditions prévues actuellement. Vale doit enfin prendre conscience de sa responsabilité sociale au Brésil et dans le monde, renoncer à dépouiller les êtres humains et la nature et respecter les lois et les règlements.

Bien que plus de 100 actions en justice et plus de 150 enquêtes aient été engagées contre Vale, les jugements sont rares et les amendes restent souvent dérisoires. Il faut donc instituer des règles plus sévères dont le respect doit être contrôlé et imposé par les autorités responsables.

Auteur : Justiça nos Trilhos

Source : www.publiceye.ch Partagé avec TerreSacree.org

 

3 commentaires

  • viking

    Xavier Raufer vient de faire une étude sur le Brésil Gouverné par des Gôchistes depuis un certain temps, comme ils nous ont habitués à chaque fois qu’ils prennent les nannettes d’un pays, c’est la ruine sauf pour eux….

    Jugez sur pièces, c’est possible :

    Premier pays au monde pour la détention d’armes et pour les décès par armes pour 1000 habitants

    Plus de 30 % de la population vit dans les Favellas, chiffre en hausse croissance et constante, a Rio il y aurait plus de 30 voir 40 %. Leur habitants sont racketté par de véritable armé criminelle, travaillant en toute impunité…..

    Salaire des patrons plus élevé qu’au USA, pour certain les plus élevé du monde, prix du mètre carré de Sao Paulo plus élevé qu’a la City de Londres, profusion de milliardaire tous neufs, tout frais…….

    Voilà l’oeuvre d’une gauche Factice hypnotisé par Golman Sachs & C° : bank ayant inventé rappelons le  : le mirage des Pays BRIC

    Selon une autre source, le Brésil pour son miracle économique aurait vendu sa fièreté : le football en échange des faveurs du FMI, par 2 fois le Brésil a perdu la coupe du monde

    Hé, Zidane, Ronaldo, il y a des preuves , les taux de crédit du FMI, vous vous demandez combien de temps le secret va tenir ???? 

    Je pense encore au ZOZO hurlant dans les rues lorsque soit disant la France à gagné……

  • L’Amazonie pourrait perdre son titre de poumon de la planète   

    Considérée jusqu’à maintenant comme un rempart contre le réchauffement climatique, l’Amazonie pourrait devenir un émetteur net de gaz à effet de serre en raison de la déforestation, selon une étude publiée mercredi dans la revue scientifique Nature.

    http://www.brujitafr.fr/article-l-amazonie-pourrait-perdre-son-titre-de-poumon-de-la-planete-97437670.html