Les rivières débordent de pesticides interdits

Heureusement, on peut couper l’eau avec quelque chose pour amortir le gout des pesticides (et aussi oublier un peu l’horreur de ce qu’on boit…), je propose pastis, whisky…. Bref, c’est l’horreur totale, mais nous nous pouvons vivre sans eau et donc, de ce fait, dans l’obligation de boire celle qui nous proposée pour l’instant…

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/07/28/20110728PHOWWW00117.jpg

Source de l’image: lefigaro.fr

On trouve de tout dans les rivières de France, même des molécules issues de produits agricoles interdits à la vente depuis plusieurs années, comme la simazine, l’atrazine ou encore la terbuthylazine. C’est ce que révèle le dernier rapport de l’agence de l’eau du bassin Rhône-Méditerranée et Corse. Réalisée à partir de 3 millions d’analyses accomplies en un an, cette étude a été publiée au début du mois de décembre. Elle s’alarme de la présence dans 60 % des rivières et 45 % des nappes phréatiques de six pesticides interdits d’usage depuis huit ans. Il semblerait donc que certains agriculteurs finissent d’écouler les stocks de produits achetés avant leur interdiction. D’autres en feraient carrément venir clandestinement de l’étranger.

Notons aussi, dans les conclusions du rapport, la présence massive dans les eaux souterraines du glyphosate, substance active du Round-up. Commercialisé par Monsanto, cet herbicide est utilisé en zones agricoles sur toutes les cultures mais aussi par les collectivités et les particuliers. Plusieurs scientifiques ont démontré les effets cancérigènes de ce produit. « Les micropolluants sont présents sur la totalité des sites de surveillance, dit l’agence. Pour les plus contaminés d’entre eux plus de 100 substances différentes ont été mises en évidence. On peut s’interroger sur les effets que peuvent avoir de tels cocktails sur la faune et la flore aquatique. » Mais aussi sur les humains…

Les traitements conventionnels de l’eau qui circule dans le réseau public ne permettent pas d’éliminer la totalité des polluants chimiques. C’est donc une source probable de contamination. Qui pourrait, entre autres, expliquer le niveau très important de pesticides dans le sang des Français. Des mesures réalisées en 2006 par l’Institut national de veille sanitaire (INVS) avaient mis en évidence des concentrations trois fois plus élevées que chez les Américains ou les Allemands. Les molécules retrouvées étant largement utilisées en agriculture, en horticulture et pour les usages domestiques (insecticides intérieurs, anti-puces, anti-poux, désodorisants, etc.).

Source: Bastamag

20 commentaires

  • H

    Bonjour à tous,
    C’est rare qu’il m’arrive de critiquer l’information donnée sur ce site mais il me semble que certaines conclusions sont bien rapide, fausse et diffamatoire !!!!
    La présence de « la simazine, l’atrazine ou encore la terbuthylazine » dans nos rivières et nos nappes phréatiques et un fait connu depuis longtemps. Mais dire « certains agriculteurs finissent d’écouler les stocks de produits achetés avant leur interdiction. D’autres en feraient carrément venir clandestinement de l’étranger. » est totalement exagéré.
    Ces produits sont retenus dans le sols à différents niveaux (racines, argiles, matières organiques en dégradation principalement) et ils sont petit à petit relargués naturellement. Nous trouveront donc théoriquement des traces de ces molécules pendant 30 à 50 ans (ce qui est un drame en soit).
    On a l’habitude de stigmatiser le monde agricole sur ses conduites et sur la pollution qu’ils nous impose. Je me permet de vous rappeler que cette profession est extrêmement dépendante des subventions donc des orientations politiques que vous cautionnez en votant.
    Merci d’éviter les raccourcis hasardeux et je vous rappel que les orientations agricoles font partie des programme électoraux.
     

    • Tex

      Mais bien sûr H, tout le monde sait combien les agriculteurs sont respectueux de la nature, des animaux, des consommateurs, des produits qu’ils fabriquent et de l’environnement …
      Ben voyons, on le voit tous les jours aux résultats, … le bien être des animaux des élevages intensifs, le nombres de pulvérisations et le nombre de produits phytosanitaires utilisés ( ah j’aime ce joli mot : phytosanitaire!! Ca ne peut être que bon pour tout le monde avec un nom pareil!!), les produits chimiques retrouvés dans toute la chaîne alimentaire, dans les nappes phréatiques, dans les rivières, la mort des abeilles, les cancers des gosses, des adultes et des animaux de compagnie…
      Parce que quand on y réfléchit une seconde, qu’on retrouve dans les sols, l’eau, l’air, l’alimentation etc. des produits interdits ou des poisons autorisés, ça change quoi?
      C’est quand même en très grande partie les agriculteurs qui les y ont mis, ce n’est pas moi!
      Faut assumer ses actes et pas toujours dire « ce n’est pas nous » ou « ce n’est pas de notre faute »!!

  • Marie

    plus ,ce que nous deversons ,dans nos éviers ,produits chimiques ,ou autre
    que nous rebuvons aussi !!!!
    plus tous les médicaments que nos organismes rejettent
    dans nos toilettes !!!!
    plus ,plus !!!!!
    non il n’y a pas que l’agriculture !!!!
    pardon ,il y a les villes ,les villages ,nous !!!!!!
    plus tous les résidus que la pluie delave de nos « restes » de nos voitures
    et la liste est encore longue !!!!!!
    mais ce n’est dans les analyses ,c’est évident !!!
    alors arrêtons de nous balancer les un contre les autres !!!!!!
    ok ,certain semblent polluer plus ,j’ai dit semblent ,est-ce LA VERITE ;
    nous avons tous ,tous des progrés a faire !!!

    • Tex

      Bon,  on connaît bien quels sont les produits employés par les agriculteurs…
      Mais c’est vrai que les particuliers qui sont devenus allergiques aux chenilles, pucerons, aux herbes de leurs pelouses qui ne sont pas celles qu’ils ont semées et aux plantes qui ont l’outrecuidance de pousser dans leur cour ou dans leurs allées sont aussi responsables de la pollution par pesticides…
       
      Mais bien sûr que si que les hormones, antibiotiques et phosphates des savons de lessives figurent aussi dans les analyses….
       
      Ce que j’ai pu voir de la majorité des agriculteurs que je connais jusqu’à présent c’est qu’ils n’en ont strictement rien à battre de polluer, sols air et eaux… aucun respect non plus des dosages recommandés pour ces merdes de produits!

      • Marie

        tex ,pardon ,mais ,je suis dans le monde rural depuis toute petite ,,
        et 60 ans aprés ,40 ANS de bio et plus dans notre vie
        désolée ,mais les bios sommes dans nos intolérances aussi plus nocifs que ceux  nous accussons ,,
        pas moi c’est l(autre ,facile !!!
        oui mais je vois des agriculteurs plus constructifs aujourd’hui m^me dans ce que tous reprochent ,que nos clichés stériles,de l’agriculture que vous ne connaissez
        c’est pas bien !!!!!!
        et ricannements de ceux que vous pretendez renier de vos vies 
        car plus plus comme est là 
        rejet de l’autre ,nous faisons leur jeux !!!!!!!!
        plus nous sommes contre l’autre ,plus eux nous mennent 
        alors ,alors ,plutot quoi faire ensemble que de rejeter ce que nous m^mes sommes impuisants à faire
        comprendre ,pour construire ,non détruire
        et eux là ,rigolent
        nous gagnons !!!!!!!!!!!
        car c’est sur arriver avec nos certitudes ,pas de problèmes chacun se rentre dedans
        et nous ne construisons !!!!
        car je le redis nous ne sommes meilleurs parceque nous sommes bios ,ou dans des desirs d’autres sociètes,la preuve 
        des chiens et des chats dans des clichés imposés 
        les miens s’entendent bien !!!!
        mais j’ai tant à apprendre ,par ce qui me dérange justement à bientôt !

      • Tex

         
        Pffff Marie, je voudrais vous répondre mais je ne comprends pas …
        Je pense que vous écrivez trop vite et que vous ne vous relisez pas!
        … »ricannements de ceux que vous pretendez renier de vos vies
        car plus plus comme est là rejet de l’autre ,nous faisons leur jeux »…
        … « alors ,plutot quoi faire ensemble que de rejeter ce que nous m^mes sommes impuisants à faire comprendre ,pour construire ,non détruire et eux là ,rigolent
        nous gagnons ! »
        Kék ?? Pas bien compris…. mais qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire???
        Enfin pas grave….
        Désolée….

    • engel

      C’est, il me semble, Victor Hugo, qui disait : « Le paysan n’aime pas la terre, il aime ce qu’elle lui rapporte ». Et moi je dirai : « Dis-moi à quel syndicat tu es ! et je te dirai qui tu es.  http://www.fnsea.fr/  : Ce sont les Industriels de la terre, qui aiment à se nommer agriculteurs, cultivateurs .Ils raffolent des terminaisons en « eur », mais détestent le terme pollueur, et pourtant !
        http://www.confederationpaysanne.fr/ : Confédération paysanne et eux, aiment à se nommer paysans et ils respectent le pays et on des pratiques responsables depuis plus de 30 ans.
      Alors pourquoi certains savent depuis trés longtemps et pas les autres ??? Comparer par vous-même. http://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9d%C3%A9ration_paysanne http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9d%C3%A9ration_nationale_des_syndicats_d'exploitants_agricoles

  • willy74150

    ha ha ha personne est à l’abri saint bio

    • Tex

      Non pas « saint bio », « saint respect de la nature » c’est tout!
      Il est temps que l’homme se rende compte qu’il n’a pas que des droits sur cette Terre mais qu’il a aussi des devoirs envers la nature et ses habitants, quels qu’ils soient!

  • heaventramp

    Tex, je suis d’accord avec toi, bien sûr. Je mettrais juste un bémol concernant l’agriculture et je ne parle pas des industriels de l’agriculture, mais bien des paysans de base..
    Il y a très peu de temps que l’information leur parvient. Les seules infos techniques qu’ils possédaient étaient les baratins des représentants des fabricants de merde qui leur faisaient miroiter toute la magie d’une culture plus rentable, plus résistante etc….sans dire un mot évidemment de l’aspect écologique des produits…  Qu’aurais-tu fais, il y a encore 20 ans, ignorant, sans internet, au milieu de ta cambrousse ? Je crois que la plupart des paysans aiment leur terre et leur pays. C’est un boulot difficile. Il y a une réelle prise de conscience de la paysannerie française, mais c’est comme pour tout, il faut du temps, même si ça presse.
    Je crois que Marie s’est senti blessée en tant que paysanne et que c’est ce qu’elle a voulu exprimer.

    • Tex

      Oui Heaven, tu as certainement raison mais alors on dit : « OK, c’est vrai, on a tout pollué, on a donné le cancer à plein de gens mais on ne savait pas, on a été dupés, on est désolés, maintenant on a compris »
      On ne dit pas « ce n’est pas nous!! »

  • ours ariegois

    en bref ceux qui pollue le plus d’après moi chez nous du moins c’est les commune les communauté de commune les DDE les travaux public car il passe toujours leur putain de de désherbant même en montagne alors qu’on pourrait croire , certaine commune commence a trouver d’autre solutions mais il difficile de revenir en arrière et pourtant on va bien être obliger car 1 /4 des espèces animale disparaisse di ci 5 ans
     
    j’aller oublier d’après une statistique que jais lu chez plus ou (ici peut etre ) les plus gros pollueur ct les particulier et non les agriculteur (un agriculteur regarde l’argent et les produit coute cher ct ca qui les freine maintnant mais ya dix an il en metter en pagaille car ca couté moin cher )
     
    et en france contrairement a ce que l’on pourrait croire on est les plus gros utilisateur de produit l’espagne qu’on croirait haut dessu de nous et bien non et ct les particulier les vieux ou lles jeunne con qui en passe partout

    • Tex

      Alors ça, ça m’étonnerait que les particuliers utilisent plus de tonnes de pesticides que les cultivateurs qui pulvérisent leurs fruits plusieurs dizaines de fois par an!… attention aux statistiques….
      L’agriculture occupe 53,2 % de la surface de la France métropolitaine
      Plus de la moitié du territoire où on pulvérise en moyenne 10x l’an!
       
       
       

    • moutondu02

      Cette statistique est parue dans un SCIENCE ET VIE .
      les jardins des particuliers sont plus pollués que les champs.
      surdosages,mélanges,utilisation des produits sans lire la notice (non respect des saisons ,des conditions météo ….)
      qui n’a pas du roundup pour désherber chez lui ?
      si vous avez une maison et du terrain faites l’inventaire de tous les produits chimiques que vous avez !!!

  • ours ariegois

    mon frère est agriculteur il passe une fois par an , mais ca change selon les culture exemple pour les pommiers conventionnel cest trente a 50 traitement par an
    et ct comme ca qu’il ya tout les cancer avec la bouffe des super marché qui sont bourré de pesticides et d’ogm car l’ogm s’attaque au systeme digestif des bete qui les mange et l’ogm ct pas que le mais ct les fruit et legumes aussi qui sont en rayon
     
    alors tout ce que je propose c’est les jardin public comme a l’epoque chacun pourrait cultiver ses fruit et légume comme les ancien le faisait

  • engel

    Réfléchissez par vous même, au lieu de régurgiter les sornettes des médiamenteurs!!!

    Recherche google 1mn :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_en_France  : « L’agriculture occupe 53,2 % de la surface de la France métropolitaine ». Soit 290 000km2

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin : « les jardins français couvrent plus d’un million d’hectares ». 1 million d’hectares de jardins = 10 000 km2 de jardins.

    Donc 290 000 : 10 000 = 29 fois moins de jardin que de terre agricole !
    Et beaucoup sont encore de nos jours en friches.
    La dessus, vous rajoutez le fait, que le terme jardin englobe toutes les surface engazonnées, parcs et autres !

    Et là, il devient très difficile de croire que se sont les jardiniers du « dimanche » qui polluent le plus notre pauvre nature !!!