Du bisphénol A dans les soupes industrielles

Bon appetit tout le moooooonde! Rien ne vaut une véritable soupe avec de vrais légumes, un coup de cuisson, un coup de mixer, et le tout est joué! Avec cela, pas de saturation en sel, ni en colorants (mais pourquoi y’en aurait-il d’ailleurs..) ni de conservateurs, que du bon.

D’après une étude américaine, le bisphénol A serait également présent dans les produits conditionnés en conserve, en migrant sur les aliments sans même être chauffé. Après une expérience de quelques jours, durant lesquels des volontaires ont mangé des soupes en boîte, leur taux de BPA a augmenté de 1.000 % !

http://www.eauxdesources.org/admin/upload/ses-molecules.jpg

On le savait déjà : le bisphénol A migre au sein des aliments chauffés dans les plastiques de type polycarbonate. Devrons-nous désormais nous méfier aussi des aliments en boîtes ? En effet, une équipe américaine a découvert des concentrations anormalement élevées de ce perturbateur endocrinien chez certains consommateurs de soupes industrielles !

Il y aurait bel et bien du bisphénol A (BPA) dans les soupes industrielles. D’après un travail mené par des chercheurs de la Harvard School of Public Health à Boston (Massachusetts), cette molécule reconnue cancérigène pour l’Homme est présente dans certains aliments, et non pas seulement dans leurs emballages.

Un taux de bisphénol A augmenté de 1.000 % !

Deux groupes de volontaires rassemblant au total 75 sujets, se sont vu proposer pendant 5 jours de suite, et alternativement, de la soupe en boîte et de la soupe préparée à base de légumes frais. Les membres du premier groupe ont d’abord absorbé durant 5 jours de la soupe fraîche, tandis que ceux du second se voyaient proposer de la soupe en boîte pendant la même période. Puis après 2 jours de « repos », le régime des deux groupes a été inversé : soupe en boîte dans le premier, soupe fraîche pour le second…

Les résultats ont été spectaculaires. Dans chacun des deux groupes en effet, le taux urinaire de bisphénol A s’est trouvé augmenté de… 1.000 % au moment de la consommation de soupes en boîte. C’est-à-dire qu’il a été multiplié par un facteur onze ! « Nous ne nous attendions pas à de tels résultats, souligne Karin Michels, l’un des auteurs de l’étude. De tels taux peuvent être préoccupants pour ceux qui consomment quotidiennement ces aliments. »

Le bisphénol A, perturbateur endocrinien, serait présent dans les aliments conditionnés en boîtes de conserve et dans les boissons en canettes. L'étude des chercheurs américains a porté sur les soupes industrielles en conserve. Le taux de bisphénol A dans les soupes en brique, très présentes en France, n'a pas été étudié.Le bisphénol A, perturbateur endocrinien, serait présent dans les aliments conditionnés en boîtes de conserve et dans les boissons en canettes. L’étude des chercheurs américains a porté sur les soupes industrielles en conserve. Le taux de bisphénol A dans les soupes en brique, très présentes en France, n’a pas été étudié. © bloggyboulga, Flickr CC by nc-sa 2.0

Canettes et conserves à éviter ?

Ce travail est l’un des tout premiers à quantifier le taux de BPA chez l’Homme après consommation d’aliments en conserve. Ses résultats sont-ils transposables à la France où les soupes en conserve sont le plus souvent vendues en briques et autres contenants plastiques ?

Pour Jenny Carwile qui a elle aussi participé à cette publication, « d’autres études ont mesuré le BPA dans différents aliments en conserve. Nous estimons donc que la consommation de ces produits entraînerait les mêmes effets ». Elle précise cependant que les soupes en brique n’ont pas été étudiées. Aucune conclusion ne peut donc être tirée les concernant. En revanche, les boissons contenues dans des canettes exposeraient elles aussi au risque de migration du bisphénol A.

Rappelons que le BPA est une molécule perturbatrice du système endocrinien. Elle jouerait un rôle dans les maladies cardiovasculaires, les cancers hormonodépendants, le diabète et l’obésité chez l’Homme. Pour toutes ces raisons, les auteurs préconisent son éviction de tous les contenants alimentaires. Cependant, en l’absence de substitut le BPA ne sera définitivement interdit en France qu’au 1er janvier 2014.

Source: futura-sciences.com

14 commentaires

  • g1grain

    les repas pour bébé aussi j’imagine…ainsi que les boites de lait en poudre???? la catastrophe!!!

  • observateur

    il est vrai qu’il faut respecter chaque personne,et donc les choix de chaque personne,mais pour éviter de vous poser des questions sur les risques possibles avec tel ou tel aliment,le mieu c’est de les preparer vous meme vos soupes,rien de plus simple,comme ça pas de conservateur ,ni d’adjuvant etc……et cela vous redonneras un regard different sur ce que vous manger,et aussi une autre alchimie pour votre santé.

  • Mathieu

    Et voilà. C’est sûr, faire chauffer une soupe en boîte prend une minute au micro ondes, et en faire une prend une petite demie-heure (préparation, nettoyage, découpage, épluchage, cuisson, mixage) mais c’est largement meilleur et ça évite de prendre des habitudes du type « j’avale ce qui sort de la boîte sans me poser de questions sur l’endroit d’où elle sort », raisonnement type de la majorité des personnes que je connais, surtout au boulot; plus personne n’a envie de s’emmerder à préparer des aliments alors qu’on a des supers rayons blindés de nourriture toute faite. Même la pâte à crêpes ou la pâte à pain, faut vraiment avoir envie de se laisser crever pour acheter ce genre de merdes.

  • pierre

    Vive la « soupe maison », à part quelques pesticides dans les légumes, c’est quand même bien meilleur que la soupe en boite. Déjà, les légumes en boites n’ayant aucun goût, les industriels sont obligés de rajouter des arômes artificiels ainsi que des exhausteurs de goût…

    Vous avez sûrement remarqué que l’alimentation à tous les niveaux devient de plus en plus empoisonnée, que la médecine qui devrait nous soigner, nous rend encore plus malades quand elle ne nous tue pas, que l’environnement est de plus en plus pollué par les différentes industries, etc… Là où je veux en venir, et c’est très grave, c’est qu’à côté d’intérêts financiers, il y a assurément une volonté derrière tout cela d’empoisonner la population mondiale, les décisions qui sont prises par nos politicards corrompus vont dans ce sens. La dépopulation de masse a déjà commencé depuis un bon moment, les élites du NOM nous font déjà la guerre par le biais de nos différentes consommations, le génocide de masse est en marche et prend de plus en plus d’ampleur, bientôt on ne trouvera plus que du poison dans nos assiettes, dans nos médicaments et dans notre environnement. 

    Là se trouve le programme politique du NOM et des politicards à sa botte.

  • mac

    1.000 %
    pourquoi pas 1.0000000000 POURCENT !!!!!
     
    Ah sensationalisme quand tu nous tiens. Journalisme a 2 balles.

  • zaza

    Bon, rien de nouveau … on ne pourrait pas enquêter un peu sur le sort des fonctionnaires ?
    hormis la sncf et de la police , je n’entends jamais parler des fonctionnaires du secteur social, de la sécu, et de ceux des impôts …
    ils sont morts ou ils sont déjà dans le privé  ???

  • viking

    Pour ceux lisant, c’est un secret de polichinelles, il y en a plein de cette sorte

    UN exemple pour la Route ???

    Lorsque vous mangez des aliments ayant été stoker ou cuit dans un emballage aluminium : barquette, papier alu… il y a eu une migration infinitésimale des molécules d’aluminium dans les aliments, cette migration est plus importante avec la cuisson

    Ex / faire des pommes de terre au feu de cheminée roulé dans un papier d’Alu ou une préparation cuite ou réchauffé dans une barquette au four, ou micro onde 

    L’alu ayant migré dans les aliments vas se stoker dans les tissus du corps humain, c’est pratiquement impossible de l’éliminer….

    lorsque la dose d’Alu est Bonne = Alzheimer 

    les vaccins on de l’alu dedans peut citer les quantités ou plutôt lire

    Vaccinations, les vérités indésirables de Michel Georget et Pof Pierre Cornillot
    Ed Dangles  en 463 pages pour 22 e

    • g1grain

      cuisiner naturel ok,…et les casseroles?

    • g1grain

      c’est vrai,avec tout ce choix entre inox,alu,tup…,bidules en silicone et compagnie.casserole en pierre, comment être sûr de cuisiner sans risques pour la santé?perso j’ai que de l’inox et de la fonte,principalement du verre pour stocker et des tups….doit -on se mefier de tout,plus de couverts en plastique pour les pique-niques?dans quoi mettre les gôuters d’ecole fait maisons pour nos enfants?et les jouets que les bébés s’amusent à machouiller?….LE PLASTIQUE C’EST FANTASTIQUE…..
       
      Comment peut-on vivre en évitant tout cela….devenir hamish?

  • brujitafr

    Les effets du bisphénol A sont transgénérationnels

    http://www.brujitafr.fr/article-les-effets-du-bisphenol-a-sont-transgenerationnels-107296881.html

    Il ne suffira pas d’interdire le bisphénol A (BPA) pour que ses effets sur les populations disparaissent. Il faudra aussi attendre. Et attendre suffisamment pour que passent plusieurs générations…