Face à la pénurie de nourriture les ours polaires deviennent cannibales ….

Je vous avais proposé un article sur ce sujet , il semble évident que la nourriture n’est plus aussi abondante, ce qui induit des comportements extrêmes, car même si l’ours polaire est carnivore, il ne devrait pas s’attaquer à un congénère si la nourriture était disponible. Un reportage nous montre en photos, les nouvelles tendances comportementales de ce bel animal..

Image/cyberpresse.ca

Lors d’une expédition en Arctique, Jenny Ross a observé un ours mâle polaire en train de dévorer un ourson de sa propre espèce. Un comportement contre-nature qui risque toutefois de se répandre à mesure que les glaces fondent et que la nourriture manque.

S’il est généralement réputé que les ours polaires sont d’impitoyables tueurs, la photographe britannique Jenny Ross, était loin de s’imaginer qu’elle aurait un jour sous son objectif une véritable scène de cannibalisme. En expédition au pôle nord, la jeune femme a depuis le bateau aperçu au loin un ours mâle adulte en plein repas.

Elle confie au Dailymail : « J’ai pensé au départ que cet ours blanc mangeait un phoque. Mais quand je me suis approchée de lui, j’ai été étonnée de voir que c’était un petit ours polaire. Dès que l’ours est devenu conscient du fait que le bateau approchait de lui, il s’est montré très attentif, il chevauchait le corps du jeune ours, mangeant, et semblait nous dire : c’est ma nourriture, ne me perturbez pas ». La photographe a en outre identifié a proximité un autre ours polaire, peut être la mère de l’ourson…


La scène d‘une surprenante cruauté, révèle une tendance au cannibalisme de plus en plus fréquente chez ces animaux. Un comportement contre-nature qui, selon les experts, serait causé en partie par le réchauffement climatique. En effet, la réduction des banquises engendrée par la fonte des glaces limite considérablement les zones où les ours chassent les phoques.

Un comportement qui tend à devenir commun ?

Soumis à une pénurie de ressources alimentaires, ceux-ci se mettent en quête de nouveaux compromis. « Ils cherchent des ordures, des aliments humains, des oiseaux et leurs œufs. Mais aucun de ces aliments de remplacement ne peut leur suffire » explique Jenny Ross. Pour survivre, les ours blancs optent dans quelques cas pour une rude alternative : tuer et dévorer leurs semblables.

« A cette époque de l’année, les jeunes ours polaires représentent une source de nourriture potentielle pour les mâles adultes », souligne la photographe. Elle commente également : « Il s’agit probablement d’un moyen relativement facile pour un adulte de cet taille. Face à la fonte de la banquise, il est possible que ce genre de comportement devienne de plus en plus commun ».

Découvrez les photos de l’ours cannibale capturées par la photographe sur Maxisciences

Auteur : Rédaction maxisciences.com

Source : www.maxisciences.com partagé avec Sos-Planète

 

9 commentaires

  • Chentyt

    Bonjour,

    Ce fait n’est absolument pas exceptionnel. Le cannibalisme existe chez les ours de tous les continents (à l’exception des pandas).

    C’est pour ces raisons que les mères, lorsqu’elles ont des petits et se retrouvent face à un ou plusieurs mâles, préfèrent fuirent.

    Les lions font souvent de même…

  • sue

    De la désinformation … on profite de l’ignorance des gens pour faire passer autre chose.  De plus, il y a un été là bas aussi et les ours arrivent aussi à se nourrir durant cette période alors pourquoi vont-ils mourir de faim par que les glaces fondent.  Je crois que des histoires sont créés pour nous faire avaler un certain côté catastrophisme de la situation !!!

  • viking

    Vous avez raison et je dirais même plus… ce cannibalisme existe dans d’autre espèce, 

    EX ; prés de chez vous, pas besoin d’aller au Pôle ….

    le Coucou : la femelle Coucou quadrille son territoire à la recherche de nid en construction et de parents adoptifs qui couveront le jeune parasite. Aprés avoir déposé un oeuf dans le nid de son choix, la femelle retire un de ceux de l’hôte, qu’elle ira détruire ou manger plus loin.
    Par un mécanisme instinctif, le poussin Coucou, après son éclosion, bascule par dessus bord ses frères adoptifs en les soulevant sur son dos et s’arc boutant sur ses pattes. Le jeune Coucou grandis vite et le nid de l’Hôte devient trop petit, et les parents montent sur le dos du jeune affamé pour le nourrir.

    La femelle Coucou ponds dans les nids de l’espèce qui l’a élevé et ses propres oeufs subissent un phénomène de Mimétisme : ses oeufs plus gros ressemblent a ceux de l’Hôte, même camouflage….

    La femelle Coucou parasite les nids des : Rousserolles,  Accenteur mouchets, Pipits farlouse, Troglodyte, Rougegorge, Phragmite des joncs, Bergeronnettes

  • Max10

    encore une connerie d’écolo pour faire valoir le réchauffement climatique …
    Faut sortir un peu ! énormément d’animaux (carnivores) dévorent leur congénères.
    on est pas dans un monde de « oui-oui »

  • Poho

    Il est connu que certains carnivores comme les ours et certains félins tuent et dévorent les petits ou les  jeunes, la plupart du temps si la portée n’est pas de leurs propres gènes (pour les fauves)ou alors pour que la femelle soit à nouveau fertile et réceptive. C’est de la désinformation que de dire que c’est dû au réchauffement planétaire

    • voltigeur voltigeur

      Je ne sais pas pourquoi ils insistent sur le réchauffement climatique, alors qu’il
      est prouvé que c’est tout le système solaire qui est en « surchauffe »!
      Je me demande pourquoi Maxiscience, ne fait pas un dossier complet, et
      va à la facilité avec les ours!
      Pourtant ce ne sont pas les spécialistes qui manquent chez eux, et la
      plupart font d’excellents papiers. De plus ils ont des articles exceptionnels
      sur beaucoup de sujets….
      Mais ce réchauffement, je n’y crois pas, et avec le GIEC et ses mesures
      de complaisance……… :roll:

  • zaza

    Ba ouais, les mâles dans la nature tuent et bouffent les petits pour que la mère soit à niveau disponible pour le rut. C’est la nature. Mais j’ai vu une mère Ours polaire et ses petits affamés parcourir les neiges pour trouver à manger. Quand l’un des bébés est mort, la mère et le petit survivant sont restés collés un moment avec le décédé et ne l’ont pas bouffé. Ils sont repartis tous les deux. ( DLC dépassée ?)
    En occident on martyrise industriellement des animaux pour les bouffer avec des frites alors que 50 % de la population est obèse ou en surpoids
    J’ai vu plein de reportages sur les animaux sauvages. C’est vrai que c’est hard mais pour eux, quand il faut bouffer, il faut bouffer. Jamais vu une bande de lions envoyer l’Otan pour détruire les léopards qui détenaient du pétrole.
    On me dira ce que l’on veut, les animaux sont beaucoup moins cons et bien plus dans le sens de leur vie que nous autres, devenus des résidus de grands singes.