L’escroquerie actuelle – L’endettement, les banques, la complicité de gouvernants pourris

A faire circuler partout! merci Zaza

http://www.youtube.com/watch?v=E33dUbPFdTo

Cette petite vidéo circule en Grèce et explique en quelques mots une partie de l’escroquerie actuelle ! L’endettement est créé par les banques avec la complicité de gouvernants pourris ; la population doit alors payer pour rembourser la dette qui retourne dans la poche des banques, et au final, les pays devraient passer sous la tutelle européenne, donc finissons donc par des banquiers toujours plus riches, des pays toujours plus endettés, des populations encore plus pauvres qui continuent de payer, et au final, des dirigeants pourris ne serviront même plus à quelque chose au niveau budget puisque tout sera centralisé : la gestion du budget des pays, les décisions économiques………..

Mise en ligne par

24 commentaires

  • Pierre qui roule

    Les médias sont de gros marchands de sables et l’on n’a que le pouvoir que l’on mérite. On est tous complices de ce système. Dire que les gens ne savaient pas, c’est faux ! Soit ils étaient très cons, soit, et je penche plutôt pour cette catégorie, ils ne voulaient pas savoir et ainsi se vautrer dans des salaires indécents avec 13ème et 14ème mois de payé. Des investissements dans des infrastructures à la con, (jeux olympiques, une des flottes militaires les plus puissantes de méditerranée, un métro entièrement climatisé et quasi gratuit …etc). À un moment, les enfants gâtés se réveillent avec la grosse gueule de bois et on leur présente l’addition et là on ne rigole plus. Les banquiers, politiciens, médias savent très très bien profiter, comme tout parasites, de notre aveuglement.

    • Gladys

      13ème et 14ème mois? Cela existe toujours?
      Des enfants gâtés, doit pas y’en avoir des masses, moi pas en connaître!
      Je penche plutôt pour des cons qui marchent à la carotte, et quand les carottes sont cuites, on leur propose une autre carotte.

  • La Grèce ou le cocon qui s’en dédit!

    Exportations 29,14 milliards $ (2008)
    Importations 93,91 milliards $ (2008)
    Recettes publiques 108,7 milliards $ (2009)
    Dépenses publiques 145,2 milliards $ (2009)

    Rien que sur la base de ces deux indices élémentaires, tout le monde peut comprendre que l’économie de la Grèce ne peut vivre que sous perfusion à coups de subventions européennes et/ou d’emprunts.

    Accuser le système financier, la corruption des politiques… cela peut se comprendre puisque c’est justifier mais refuser de comprendre que la crise grecque incombe aux grecs eux-mêmes est une réaction infantile dans le genre c’est pas moi c’est les autres.

    Les PIGS (Irlande entréee CEE 1973) Grèce (entrée CEE 1981) Portugal et Espagne (entrée CEE 1986) étaient des pays de misères incapable de développement économique. Ils sont devenus des PIGS en s’engraissant par des biens de consommations (mobiliers et immobiliers) achetés à crédit.

    La véritable escroquerie réside dans la construction européenne qui est une véritable escroquerie intellectuelle tout comme cette vidéo qui entend perpétuer le célèbre « tous pourris » dont on connaît les tenants et les aboutissants. La pensée populiste ne sert que les agitateurs. Le problème de la Grèce est le problème de la Grèce.

     

    • ratgana

      On ne peut pas mettre en jeu la responsabilité de la population dans cette histoire. C’est trop simple ….. 
      Personne n’ira à l’encontre d’un gouvernement qui dit :  » Toi, tu ne payes pas l’impôt. » Le reste de la population peut toujours râler et ça ne changera rien, on connait bien le problème en France. Tout comme axer la consommation vers un ensemble de biens au détriment d’un autre c’est le plus souvent une décision politique et non un choix de la population. 
      Autre « détail », les Amérindiens étaient aussi des populations « de misères incapable de développement économique. » au yeux des Portugais et espagnols, la solution on la connait.
      Pour finir, le problème de la Grèce c’est aussi notre problème qu’on le veuille ou non.

      • La Grèce ou le cochon qui s’en dédit!

        Exportations 29,14 milliards $ (2008)
        Importations 93,91 milliards $ (2008)

        @ratgana, Que penser d’un pays qui ne produit pas de richesses?

        Quant un pays comme la Grèce court après 64,77 milliards de déficit de la balance commerciale, même le plus grand des comptables ne trouvera pas de solution à cette équation insolvable.

        Insolvable, c’est le mot juste.  Prêter de l’argent à des populations dans la démesure à tel point que ces populations pensent que cela va durer advitam eternam au risuqe d’entraîner dans la banqueroute les créanciers. Au bout d’un moment, il faut en appeler à la raison.

        Dans les années 90, j’ai vu comment se comportait les grecs vis à vis des albanais et la façon dont ils exploitaient cette main d’oeuvre pour effectuer les travaux agricoles. Les grecs ne sont loin d’être des philantropes pourquoi veux-tu que nous faisions de même avec ces gens? 

        Dans toute l’histoire économique de la Grèce, cites moi une seul période de propérité?

        Il n’y en a pas tout comme il n’y a pas eu de révolution industrielle chez eux.

        Un pays qui ne produit pas de richesse est voué au sous-développement ou à une assistance sous perfusion économique pour des raisons géopolitique ou géostratégique.

        La Grèce vit au-dessus de ces moyens. POINT!

        Les autres PIGS ont des économies très faibles, c’est comme cela.

        On ne peut pas vivre durablement dans l’illusion. Il aurait mieux valu pour ces populations d’être confrontées aux réalités économiques de leurs pays respectifs et de prendre leurs responsabilités en temps et en heures. Peut-être auraient-ils mieux réussi en émigrant vers des pays plus prospères comme l’ont fait leur parents?

        Cette vidéo qui accuse de façon partiale ne résoud en rien les défauts et le manque d’atouts économiques de ces PIGS. Elle ne fait qu’exciter l’excitation générale en manque de coupable. En période de crise, il y a toujours des gens pour alimenter des réseaux extrêmistes à tous crins. Croire que cette vidéo est de l’information, c’est faux!

        C’est rajouter de l’escroquerie intellectuelle sur l’escroquerie économique. :-/     


      • ratgana

        Oui, on peut constater des faits et estimer qu’il s’agit d’un problème technique (économie), c’est ce qui à été fait et ils ont placé un technocrate à la tête du gouvernement. Mais, est ce à la population décider de produire des richesses et comment les produire ? En a t elle les moyens (outil de production) ? A t elle la compétence (finance) ?  La Grèce à peut être eu le belle vie à coup de subventions ou autres aides mais qui à décidé de les accepter en premier ? La population ou le gouvernement ? Qui décide des travaux dit d’intérêt général et de l’aménagement du territoire ? Qui à décidé de ne pas taxer les plus riches ? 
        Si c’est la population qui à décidé tout ça alors la Grèce n’est pas un Etat au sens premier. 

        Cette vidéo peut être tout ou n’importe quoi car elle est aussi facile que tout ce que je vois en ce moment « L’homme pense, je suis un homme alors je pense »

      • vanvoght

        presque ok avec toi …… sauf que ……. CE N’EST PAS LE PEUPLE  qui prend les descisions .
        si la grece est entrée dans l’europe c’est a cause de qui ?
        si son gouvernement est un ramassi d’incapable
        si les armateurs miliardaire ne payent pas d’impos etc ………..;
        est ce le peuple qui doit payer pour tout ça ?????
        ok , ils n’avaient qu’as pas voter comme des cons …….. mais la c’est un autre debat . genre , ne donner le droit de vote qu’as ceux qui sont capable de comprendre les systemes politiques et economiques ………… mais la ça ferais pas beaucoup de votant ….
        le serpent qui se mord la queue quoi !!!!!!!!  

      • N-Lord N-Lord

        Suis d’accord avec Ox, ce sont les peuples qui votent, ce sont eux qui choisissent qui va gérer l’argent du pot commun, et si un candidat les conforte dans leurs délires possessifs et qu’ils votent pour lui sans réellement comprendre ce qu’il dit en-dehors de : « vous aurez plus d’argent et plus de congés », et bien tant pis pour eux, voir bien fait.

        Voter était un droit arraché par le peuple, il est maintenant enterrer par ce même peuple. Il a tant fait n’importe quoi de ce droit, qu’il est devenu obsolète, dorénavant nous aurons le choix entre Jim Maurice Malone et Jim Maurice Malone.

        Voter ce n’est pas que le droit de choisir, c’est aussi le devoir de s’informer.

      • Gladys

        @ Obïoxoïdo
         
        Imagine un instant que tu sois né en Grèce et réfléchis ensuite à ce que tu viens d’écrire.

      • Gladys

        Visiblement, soit tu manques d’imagination, ou soit tu ne veux pas réfléchir.
         

      • Admettons…

        Naître en Grèce?

        Encore que le sort puisse m’accorder une naissance des plus facile, je regarderais les forces en présence. Evaluerait le patrimoine de ma famille, les intérêts économiques en place et éventuellement ferait le choix de faire travailler les autres à ma place comme il est de coutume là-bas. Le travail en Grèce exste sur deux questions Combine d’argent? Combien d’heures, il n’ya que cela qui compte. Donc de bonne naissance avec de l’aisance matériel et fincancière , je continuerai mon train train à athènes, descendrait dans mon village de famille surveiller mes terres et ferait du commerce au Black avec les touristes. Et en plus, je mettrais un doigté aux banquiers et à l’Europe.

        Seulement, tout le monde n’a pas la chance de naître en Grèce avec un petit compte en banque et une famille issu de la tradition doté d’un héritage assez conséquent quoique en Grèce c’est assez rare. Admettons, une famille au ras des pâquerette vivant comme des cohons à crédit. Et bien, je prendrais conscience de la situation économique, de l’endettement public qui repose sur mes épaules, et j’opterais pour le courage fuyons en allant tenter ma chance en Allemagne ou en France. Alors, la mort dans l’âme de qui tter mon pays natal, je me mettrais en quête d’un boulot de merde dans un premier temps dans le bâtiment ou dans l’industrie en essayant de le faire du mieux possible pour avoir de la promotion puis la volonté, du courage, des économies… j’essairais de rencontrer une femme dans mon pays d’accueil avec laquelle je puisse fonder un foyer, une famille et pourquoi pas des enfants… tout en gardant la Grèce dans mon souvenir, je continuerais à prendre des nouvelles, a éventuellement aider ma famille, mes proches… toujours dans la nostalgie de mon pays, je ferais en sorte de pouvoir y retourner riche de mon travail etpourquoi pas y acheter de la terre ou une maison (pas cher bien entendu) pour y finir mes jours.

        Il n’y a aucun avenir pour la jeunesse en Grèce comme pour celle du Portugal, de l’Espagne et de l’Irlande et je te prie de croire que beaucoup savent déjà qu’ils devront quitter leurs pays comme l’on fait leurs parents.

        Maintenant à toi de me répondre     

      • Gladys

        En somme, d’un coté tu profites du système et tu le parasites, et de l’autre, tu le fuis, ce qui au final ne résout rien.
        L’analyse que tu as faite de la Grèce n’est pas objective, elle n’est qu’un point de vue « d’économiste » qui place l’économie au dessus de tout sans considérer d’autres paramètres.
        Par exemple un gouvernement (quel qu’il soit) doit être au service du peuple, puisqu’il est mandaté et rémunéré par le peuple pour la gestion du pays. Un mandat est une charge, un devoir, et non un droit pour l’élite (Lilith) de s’octroyer pouvoir et richesses au détriment d’un peuple. C’est un peu facile de rejeter la responsabilité d’un gouvernement sur son peuple qui ne peut que s’exprimer par le biais d’une vraie fausse démocratie.
         

  • Bouffon

    Lol, C’est parce que le peuple veux bien payé des impôts, si on était vraiment une démocratie et qu’il existait un embryon de cohésion sociale alors on rachèterai les entreprises de bien collectifs, « poste, transport, eau, électricité, santé » et on damerais le pion à la précarité.
    Car oui la faillite provoque des pertes d’emploi, mais c’est aussi l’occasion qu’attendent les riches pour investir de l’argent qui relance l’économie et la riche d’un pays c’est son peuple.

  • Lyliberté

    Si vous voulez arrêter l’hémorragie en France,si vous voulez une vraie démocratie, vous savez ce qu’il vous reste à faire!VOTEZ UTILE!

    • N-Lord N-Lord

      Pour voter utile, faudrait un candidat valable, non?

      Je ne voterai que si Marc Aurèle se re-présente.

      • DELAUDE

        Ouaip ! Bonne idée,  moi je vote Sénèque ! Ça va être dur de choisir un bulletin « utile » !
        J’ai ouvert les « moutons » ce matin… J’ai parcouru les titres…. et j’ai refermé, déprimée…  Je me suis remise au lit !  Ca part vraiment dans tous les sens…
        J’ai un tempérament naturellement assez zen et curieux du monde, mais en ce moment, j’ai juste envie de me fourrer sous ma couette, regarder mes petites fleurs qui luttent courageusement contre l’automne et essayer de croire que mon univers s’arrête au calme horizon de ma vie…
        Si on riait un peu ? Nicolas, j’adore !
        http://www.youtube.com/watch?v=KQomOSfWLUU&feature=related

      • Texcaltex

        Ben moi pareil!! Ras le bol de ces nouvelles noires, noires, noires!!!
        Surtout qu’on n’en ressent pratiquement aucune conséquences…jusqu’à présent, le mal on se le fait soi-même en ressassant les infos alarmistes et alarmantes… trop d’info tue l’info!
        Je regarde mes chiens, mes chats, mes poules ,mon potager, mes fleurs, mon feu de bois….et je prie pour pouvoir encore le faire longtemps….

    • Gladys

      Une vraie démocratie? qui propose une vraie démocratie?

  • nebulus

    bonjour à tous,
    le vote se retournera contre le peuple, la méthode utilisée est celle de la stratégie du choc, infernale, toujours la même, et ca marchera aussi longtemps qu´on se laissera faire :
    http://attention-crash-mondial.blogspot.com/2011/11/la-destruction-des-peuples-du-monde-ou.html
    On peut faire dire aux chiffres ce qu´on veut, et quand ca se passera en France, on va être détestés par le monde entier. Prudence.

  • zaza

    Si jamais un extra terrestre lit les commentaires il en déduira, à peu de chose près, que les français sont des coupeurs de poils de cul en 100 parts égales  pour ne pas voir le fond du fond.
    Le message est pourtant bien claire.
    C’est bien, pendant qu’on nous la mets bien profond, discutons du contrat et choisissons les stylos.
     
    :clown:
     
     
     

  • Lyliberté

    La grèce n’aurait pas tous ces problèmes s’il n’était pas entré dans L’Union Européenne.Vous êtes encore tombés dans le panneau de croire tout ce qui se dit à propos de la Grèce et ses mal façons de gérer le Pays! Pourquoi les autres pays sont en train de tomber les uns après les autres???