Les Palestiniens gagnent leur siège à l’Unesco

Enfin une bonne nouvelle?

Les Palestiniens ont engrangé lundi une victoire diplomatique significative en obtenant, lors d'un vote de 193 nations, le statut de membre à part entière de l'Unesco, l'une des principales agences de l'ONU. 

Les Palestiniens ont engrangé lundi une victoire diplomatique significative en obtenant, lors d’un vote de 193 nations, le statut de membre à part entière de l’Unesco, l’une des principales agences de l’ONU. | Karim Jaafar

Les Israéliens s’y attendaient : les Palestiniens ont engrangé lundi à Paris une victoire diplomatique significative en obtenant, lors d’un vote de 193 nations, le statut de membre à part entière de l’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), l’une des principales agences de l’ONU. Israël s’était résigné à cette percée des Palestiniens, qui enregistrent ainsi un premier succès dans leur démarche d’adhésion à l’ONU en tant qu’Etat membre à part entière.

«La Conférence générale (ndlr : qui réunit l’ensemble des Etats-membres) décide de l’admission de la Palestine comme membre de l’Unesco», selon la résolution adoptée par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre, parmi les pays présents.

«Ce vote permettra d’effacer une infime partie de l’injustice faite au peuple palestinien», a déclaré devant la Conférence générale le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, Ryiad al-Malki.

La France a voté en faveur de l’adhésion des Palestiniens

En dépit de ses mises en garde ces derniers jours contre une démarche qu’elle jugeait prématurée, la France a voté en faveur de l’adhésion des Palestiniens comme membres à part entière de l’Unesco. Les Etats-Unis, l’Allemagne et le Canada ont voté contre, tandis que l’Italie et le Royaume Uni se sont abstenus. La quasi-totalité des pays arabes, africains et latino-américains se sont prononcés pour l’adhésion.

Les pays qui ont soutenu la demande d’adhésion de la Palestine à l’Unesco verront leur influence sur Israël s’affaiblir, a affirmé dans la foulée l’ambassadeur israélien auprès de l’Unesco, Nimrod Barkan.

De leur côté, les Etats-Unis, qui jugent cette adhésion «prématurée» et «contreproductive», avaient prévenu qu’en cas de vote positif, ils suspendraient leur financement aux activités de l’Unesco. Les Etats-Unis contribuent à hauteur de 22% au budget de l’organisation. Les Américains sont tenus par deux lois américaines du début des années 1990 qui interdisent le financement d’une agence spécialisée des Nations unies qui accepterait les Palestiniens en tant qu’Etat membre à part entière, en l’absence d’accord de paix avec Israël.

Source

Voir aussi:

Le département d’Etat s’est dit contraint par deux lois américaines du début des années 1990 qui interdisent en effet le financement d’une agence spécialisée des Nations unies qui accepterait les Palestiniens en tant qu’Etat membre à part entière, en l’absence d’accord de paix avec Israël.

Israël devrait lui aussi retirer sa contribution financière à l’organisation, a déclaré son ambassadeur auprès de l’Unesco, Nimrod Barkan. […]

8 commentaires