We are 99%: Top 12 des lois les plus absurdes pour étouffer le mouvement des indignés

Ils sont prêts à tout, même au plus absurde pour que cesse ce mouvement pourtant promit à se multiplier, à croitre, à devenir chaque jour plus important, surtout si les prévisions sont justes…

Aux Etats-Unis, on se creuse la tête. Pas pour résoudre la crise, mais pour étouffer les mouvements de protestation.

Voici douze mesures désespérées que les autorités US utilisent pour décourager, dissuader et réprimer les manifestations pacifiques. Un petit jeu du chat et de la souris qui se termine toujours par une bonne grosse ratonnade…

1) Bas les masques

À New York, plusieurs manifestants ont été arrêtés pour avoir violé une loi vieille de 150 ans qui interdit les rassemblements masqués de plus de deux personnes (à l’exception des bals masqués). Halloween, c’est dans 15 jours, la police va avoir du boulot…

2) Pas de biens privés dans l’espace public

A Chicago, une loi interdit aux citoyens de poser des biens privés dans les lieux publics. Ce qui contraint les manifestants à emballer leur matériel dans des sacs à dos ou à les placer sur des chariots mobiles. « Tous les corps doivent être constamment en mouvement, et absolument pas statiques » affiche la page de recommandations du mouvement Occupy Chicago. A l’image de notre univers, dont les parties sont en perpétuel mouvement, le plus souvent en rotation, qu’on appelle aussi une… révolution

3) Pas de roupillon en public

La plupart des villes possèdent des arrêtés qui interdisent de camper – ou simplement de piquer un roupillon – dans les espaces publics et/ou les parcs. A Chicago, les indignés se partagent des voitures ou des logements à proximité, se relayant régulièrement pour continuer à occuper l’espace, de jour comme de nuit. A Los Angeles, ils déménagent leurs tentes tous les soirs du parc public vers les trottoirs alentours (ils ont le droit), pour se réapproprier leur petit coin de verdure au petit matin.

4) Pas de parapluies

Les polices municipales utilisent des décrets locaux qui interdisent l' »érection de structures permanentes ou semi-permanentes« , termes se référant à des tentes, des bâches, des sacs de couchage, et en ville, des parapluies. Par exemple, les policiers de Seattle (ville connue pour ses fortes pluies) ont averti les manifestants qu’ils ne doivent « pas porter un parapluie, sauf [s’ils] les tiennent ouverts, à la main et en station debout« , sinon les objets sont considérés comme des « structures » et sont confisqués.

5) Les couvre-feux

Les autorités décrètent un peu partout des couvre-feux. Vendredi 14 octobre, à 3 heures du matin, la police de Denver a arrêté plus de 20 personnes. 32 arrestations ont aussi eu lieu en Iowa pour cette même raison, le 9 octobre. Idem à Sacramento.

6) Halte aux feux

L’interdiction de faire du feu en public s’applique généralement aux barbecues à ciel ouvert. Un règlement invoqué à plusieurs reprises pour taper sur les révoltés… et mettre le feu aux poudres.

7) Position horizontale interdite

A San Francisco, la police veille scrupuleusement au bon respect de la loi. Entre 7h et 23h, il est strictement interdit de s’asseoir ou se coucher sur les trottoirs de la ville. Infraction pénale qui peut conduire à la case prison (sans passer par la banque).

8) Entrave à la circulation des piétons

A Chicago, les autorités se creusent la calebasse. Au début, faute de mieux, la police interdisait simplement aux manifestants de s’appuyer physiquement sur les bâtiments de la banque centrale, cible du mouvement. Puis, ils ont trouvé un autre point de règlement les empêchant de squatter à moins de 6 pieds de l’immeuble, ce qui couvrait presque la totalité du trottoir. Enfin, une ordonnance est tombée du ciel : interdiction de bloquer la circulation des piétons ! Circulez…

9) Frais prohibitifs

La ville de Dallas n’est pas en reste : elle a exigé que les impétrants s’acquittent d’une assurance responsabilité civile s’ils souhaitaient continuer leur sitting. Montant de la douloureuse : 1 million de dollars. Le collectif a porté plainte et les parties ont trouvé un terrain d’entente… derrière la mairie, dans un endroit un peu moins voyant.

10) Pas de toilettes

A Dallas, toujours, les manifestants devaient marcher près d’un kilomètre pour accéder aux toilettes collectives les plus proches, les autorités ayant fermé les administrations ouvertes au public. Il aurait pourtant suffit qu’ils s’acquittent d’une petite obole d’un million de dollars pour installer des toilettes d’appoint. S’ils n’y mettent pas du leur…

11) Pas de micro

A New-York, les manifestants ont été prévenus ; les utilisateurs d’amplis doivent posséder un permis. C’est la loi. Du coup, les protestataires ont inventé un nouveau concept : le « microphone humain ». Les auditeurs répètent bruyamment, à l’unisson, par vagues, les mots du locuteur. Et ça marche…

12) Arrestations de masse

Et puis, quand rien n’y fait, reste la parade suprême : On invoque un trouble à l’ordre public, un outrage, une rébellion… et on arrête tout le monde. Emballez, c’est pesé. C’est ce qu’il s’est passé le 1er octobre à New-York, sur le pont de Brooklyn, où plus de 700 personnes ont été arrêtées. Et tous les jours, des centaines de manifestants se font arrêter, pour des motifs aussi abscons que ridicules.

Le but de ces drôles de tactiques est clairement d’effrayer les manifestants et de démotiver ceux qui envisagent de rejoindre le mouvement. C’est l’inverse qui est en train de se produire…

Source: Sott.net

 

23 commentaires

  • engel

    Amerique!…pays de la libertés !…Qu’ils disaient…
    Ne rigolons pas de trop !…
    C’est pour bientôt chez nous !

  • Lylie

    C’est comme ici en France, où la liberté d’expression est selective! Quand vous voulez exprimer votre opinion sur Express, Le Figaro, Le Monde, Le Parisien, France Soir, le Nouvel Obs….. ils vous censurent vos commentaires pourtant respectueux de la charte!!
    J’en ai eu l’exemple même sur L’Express aujourd’hui! Toute vérité n’est pas bonne à publier!!! ça m’éneeeerve!!!:reallypissed:

    • hé bééé

      La méthode de censure sur certains sites est :
      – soit un timer … il faut d’abord s’identifier et ensuite vous avez un certains temps de rédaction , si vous le dépassez , votre commentaire sera automatiquement annulé … Ça se passe comme ça sur le forum actu d’ORANGE . La solution , rédiger tranquillement son commentaire , le copier , se connecter et ensuite le coller et valider !
      – soit des liens vers d’autres pages internet , un message avec 3W à la suite et le commentaire est bloqué . La solution c’est de mettre que 2W ou ne pas en mettre du tout .
      – soit des mots interdits que je ne peux pas citer sinon mon message risque d’être bloqué :D
      – soit aussi l’utilisation de caractères spéciaux exemple , le C cédille , le OE lié , les symbole monétaires Euro et Dollars , les symboles mathématique (addition , multiplication) , le symbole de pourcentage etc …

  • Chègoku Chègoku

    Quand on fait une véritable révolution, on a que faire de leurs lois absurdes et on est prêts à l’affrontement.
    Mais bon, on est loin de la révolution.
    Nous avons besoin de révolutionnaires, pas de révoltés.
    Le révolutionnaire porte avec lui un véritable projet. Où est le projet qui uni tout ces mouvements ?????

    • Texcaltex

      Exactement!!!!!!
      C’est parce qu’on en est toujours au stade « manif » ….
      Quand on en sera au stade « révolution », leur lois minables, ils pourront se les carrer où je pense !!

      • homme des bois

        ouais, pour qu’il y ai révolution, il faut qu’il y ai famine.. l’un ne va pas sans l’autre, et c’est en général sanglant.  ça change les choses, oui, mais pas les hommes, et non, et donc, de révolution en nouvelles guerres, c’est un cycle infini. alors quoi faire ??  se changer sois même (et se changer sois même c’est mois dans la tête que dans ses actes)  vivez autonomes. ou au moins essayer. pour ceux qui ont un peu de fric, c’est faisable rapidement, pour les autres c’est un peu plus long de se rendre autonome, en alimentation déjà, puis en énergie, en eau, etc.. toutes les solution existent, mais elles demandent à être faite par les personnes concernées (c’est a dire nous) parce que c’est pas l’état qui va nous aider a faire un potager pour tuer les grandes surfaces, un chauffage solaire pour tuer GDF suez ou bien un récupérateur d’eau de pluie pour tuer la lyonnaise des eaux.
         
        alors ?? libérer son ventre du travail, c’est une des clés : quand vous n’êtes plus OBLIGé de travailler pour vos besoins élémentaires, alors vous êtes libres, en partie du moins, mais en tout cas plus que les gens qui sont obligés de bosser sinon pas manger.
         
        ce que vous produisez chez vous, c’est à chaque fois une perte pour les grandes surfaces, les entreprises de transport, les fermes industrielles délocalisés dans les pays du tiers monde etc. une grappe de tomate produite chez vous, c’est une diminution de benef pour les multinationales. et de la nourriture en moins volée légalement dans le tiers monde. (80% de ce qu’on mange en france est importé.)

      • Texcaltex

        Tout à fait d’accord  c’est exactement ce que je prône et ce que nous faisons à la maison….

  • Jean Neymard

    ca m’arrive de placer un commentaire sur le Figaro, il faut vraiment choisir ses mots, soit faire de l’écossaisse, du cynisme. Sinon çà passe pas. Je constate quand même une évolution de l’opinion favorable, mais trop lente à mon avis devant l’urgence de la situation. N’hésitez pas à placer des commentaires sur les merdias soumis à l’oligarchie. C’est toujours de l’indignation de sappe, un sondage récent, sous réserve, disait, je crois, que 65% ou plus des lecteurs prêtaient attention aux commentaires. Il y a moyen d’atteindre les mougeons. Et comme je pense que nous avons raison, et qu’ils ne peuvent pas payer des milliers de collabos pour faire un travail de manipulation des commentaires, ils en dépensent déjà assez en modération, le décalage entre orientation des articles et opinion des commentaires, fera prendre conscience à beaucoup qu’on vit dans une matrice. Le mindcontrol se fissure.

  • VOYAGEUR

    http://www.youtube.com/watch?v=n1vOSt9F5aY
     
    corey ogilvie, court métrage pour soutenir occupy wall street.

  • Dans la stratégie du pouvoir face à la crise sociale qui s’anonce mondiale. Il reste que la meilleure façon d’étouffer le mouvement des indignés est de ne pas en parler dans les grands médias. Au grands messes des 13 heures et autres 20 heures. Cette manipulation perme de contenir la masse de peur qu’elle ne déferle dans les rues.

    A l’époque du mouvement des indignés espagnols. De quoi parlait-on au mois de mai dernier. de l’affaire DSK, en veux-tu en voilà dans l’espoir que les indignés espagnols s’estompent dans la nature.

    Quid de la jeunesse édtudiante française? Tout juste bonne à descendre dans la rue pour défendre un régime de retraite. Nous sommes mi-octobre, toutes les FACS ont commencés leur année universitaire. Espérons qu’ils osent sans se faire récupérer évidemment!


  • Bonjours à tous,
    Je pense que vous devriez tous télécharger le film de Charlie Chaplin  » Le dictateur » et écouter le discours final du film.C’est un morceau d’anthologie visionnaire d’une brûlante actualité qui pourrait servir d’hymne international pour l’unité de l’humanité!

    Tout, absolument tout y est dit et compréhensible par les personnes de toutes conditions.Ce serait un magnifique point de ralliement s’il était possible de le poster sur tous les blogs traitant de l’ascension et de le mettre en ligne.
    http://www.youtube.com/watch?v=lfTRWUkfDvw&feature=player_embedded
    Merci à votre site de nous permettre de donner notre avis.
     

  • Kuing Yamang

    D’ailleurs ils s’expriment:
    –>
    http://www.youtube.com/watch?v=dd4kIQXCrzw

  • leeloo 66

    parfois, il y a telement de raisons de s’indigner qu’on ne sait plus par ou commencer quand il s’agit de l’exprimer. mais ce que je constate avec beaucoup d’enthousiasme c’est que l’on revient vers l’unité, en se réunissant pour milliter pour l’avenir du monde, et qu’enfin nous allons tous dans le meme sens. ces mouvements et ce fameux 15 octobre sont pour moi la plus belle preuve du bel avenir qui attend l’humanité. pour rien au monde je n’aurai voulu vivre à une autre époque!