L’Ukraine brûle les chiens errants, la Lybie peut les bouffer!

Assez horrible, de telles horreurs au nom du sport….. Il y a de quoi se poser moult questions…

http://worddreams.files.wordpress.com/2011/04/dogs23.jpgEn 2007, l’Ukraine a été choisi pour accueillir l’édition 2012 du championnat d’Europe de football. Depuis trois ans, l’Etat mène donc une campagne destinée à débarrasser les rues de la ville des chiens errants et lutter contre les morsures et la propagation d’infections.

C’est un réel honneur qu’a accordé en 2007 l’Union européenne des associations de football (UEFA) à l’Ukraine. Avec la Pologne, le pays a été choisi pour recevoir le Championnat d’Europe des nations qui se déroulera l’an prochain en 2012. Pour accueillir un tel évènement, l’Ukraine a ainsi débuté un véritable chantier, passant par des travaux considérables dans ses stades et aéroports. En septembre dernier, le pays a donc reçu la visite de Michel Platini, le président de l’UEFA venu constater l’avancement des travaux. Mais depuis trois ans, ces travaux ne sont pas les seuls à avoir été entrepris en vue de l’évènement.

L’Ukraine a également décidé de mener une campagne drastique contre les chiens livrés à eux-mêmes et qui errent dans les rues de la ville de Lysychansk dans l’Est de l’Ukraine. Une opération qui a créé la colère chez les défenseurs des animaux car en effet, l’Etat a purement et simplement décidé d’éliminer toutes les bêtes errantes. Pour cela, il a mis en place un four crématoire mobile dans lequel sont jetés les cadavres des chiens une fois abattus. Or, si la méthode est déjà largement dénoncée par les défenseurs, de nombreuses personnes laissent également entendre que le procédé serait loin d’être respecté. « Les résidents pensent que certains chiens étaient toujours vivants (avant d’être jetés dans le four). Mais nous n’avons aucune preuve qu’un poison n’est pas utilisé pour les tuer alors nous ne pouvons rien affirmer avec certitude« , a expliqué à Russia Today, Oleg Andros, un militant des droits des animaux.

Depuis plusieurs années, les défenseurs multiplient donc les protestations et les rassemblements pour empêcher ce massacre. L’an dernier, ils ont même contacté Michel Platini qui a demandé en personne au gouvernement ukrainien de stopper cette campagne qui vise, selon les officiels à lutter contre les morsures très fréquentes chaque année et la propagation d’infections.

Une pétition qui attend 500.000 signatures

Mais depuis, aucun changement n’a été constaté. « Nous avons mis ce crématorium sur roues et nous sommes désormais capables de couvrir une large étendue y compris des villes voisines. Nous avons beaucoup d’objections mais ceci n’est rien face à notre volonté de combattre les morsures des chiens errants et la propagation des infections« , a commenté au cours d’une conférence Yury Basyuk, membre de l’administration locale.

Récemment, les militants ont lancé une pétition qui a aujourd’hui été signée 386.504 fois sur un objectif de 500.000. Sur le site, ils expliquent ainsi que la concentration de ces animaux errants est loin d’être critique et pourrait tout à fait être contrôlée par exemple en stérilisant les animaux. « Nous sommes horrifiés de savoir que le problème des animaux errants dans la région de Luhansk dans la ville de Lysychansk va être « résolu » de cette manière-là, en ignorant la Loi contre la cruauté envers les animaux« , écrivent-ils dans une lettre adressée au président Viktor Yanukovych.

Découvrez le reportage réalisé par la chaine Russia Today en vidéo sur Maxisciences

Source: Maxiscience

Quand à la Lybie, vu qu’il faut bien que la population se nourrisse après les conflits et les bombardements, la population est autorisée à manger les chiens et les chats! Mais qu’est-ce qu’il faut pas lire quand même…..

Syrte, Libye : un avis juridique autorise les habitants survivants à manger les chiens et les chats

(Source : Réseau Voltaire – Titre original : « Syrte, ville martyre de l’OTAN »)

Les autorités religieuses de Syrte (Libye) ont promulgué une fatwa autorisant les habitants survivants à manger les chiens et les chats.

Il y a près d’un mois 3 000 soldats et 80 000 civils ont été pris au piège : la ville est assiégée par les forces du Conseil national de transition encadrées par des officiers de la Coalition internationale et bombardée par l’OTAN.

Syrte n’est plus approvisionnée en nourriture. L’électricité et l’eau sont coupés. Les hôpitaux ne fonctionnent plus. La ville n’est plus que ruines.

Seuls 10 000 à 20 000 personnes auraient réussi à fuir la mort lors des interruptions des bombardements.

L’OTAN affirme intervenir en Libye pour protéger la population civile et vouloir continuer son action jusqu’à la reddition ou la mort de Mouammar Kadhafi. Pourtant, le siège et le bombardement par l’OTAN constituent des crimes de guerres au regard des normes internationales compte tenu du fait que la population civile en est la principale victime.

Ce drame est ignoré par les médias et les responsables politiques de la zone OTAN —y compris par les leaders français en campagne électorale présidentielle—. Un silence qui fait d’eux des complices.

Source: etat-du-monde-etat-d-etre.net

5 commentaires

  • engel

    En France, la procédure est identique :

    -les chiens errants sont attrapés, mis en chenils et comme la plus part ne trouvent pas de maître, ils sont empoisonnés, oh pardon euthanasiés.
    -Puis transformés en nourriture pour élevage piscicole (poissons).

    Pour la 2° partie : Honte à notre président, en espérant qu’un jour prochain un tribunal statuera sur tous ces crimes contre l’humanité.
    Le reste de la classe politique est complice par son silence, à l’exception notable d’un parti qui monte, qui lui a dénoncé cette guerre honteuse et déshonorante.

  • Memed

    Pour la lybie, ceux qui crèvent de faim n’ont pas du attendre l’accord, si c’est la seule solution certain ont du y avoir recours, si une personne est capable de ça pour survivre, et bien c’est courageux !
     
    Pour le premier article, j’envie de dire  » et alors  » ??? Ok c’est pas cool, mais plutôt que de laissé des vieux cleps plein de maladie et agressif à couiné dans la rue parce qu’ils ont faims, autant les tués, à quoi ils servent sinon si ce n’est pollué et pourrir la vie des gens. Le monde va mal, cette histoire de chien c’est du pipi de  » chat  » à côté de tout ce qui se passe non ?
    Par contre les  » bruler  » , pas très cool : / .

    • N-Lord N-Lord

      Donc, si quelqu’un me pourri la vie et pollue, autant le tuer?
      Et puis, une vie qui ne sert à rien, mieux vaut la supprimer, puisque elle sert à rien. On le sait ça maintenant, la vie, ben faut que ça serve, sinon ça sert à rien…
      Et sinon, bête question, tu sers à quoi toi, histoire qu’on sache quoi faire? 

      Et au fait, mon voisin chipote sa fille de 8 ans tout les soirs, mais je m’en fout j’dis rien parce que c’est du pipi de chat à côté de la guerre en Lybie.

  • Texcaltex

    Mais ouiiiiiiiiiiiiiii VIVE LE FOOT en Ukraine!!!!!
    Vive les humains en général….