Primaire socialiste : ce que les candidats proposent pour les banlieues et les zones sensibles

J’en ai maaaaaarre! J’ai envie de pleurer en lisant cela! Tous ces guignols-escrocs de la première heure qui visent la place de président mais qui ne sont pas foutus de dire la vérité à leurs électeurs, ça me déprime, et il y en a encore qui donnent leurs voix!!! Y’en a-t-il un seul qui reconnaisse que l’euro est mort et qu’un crash financier est imminent? Y’en a-t-il un seul pour prévenir du danger? Que des guignols, vraiment!!!

La loi solidarité et renouvellement urbains (SRU) du 13 décembre 2000, élaborée par Louis Besson, ministre du logement du gouvernement Jospin, a posé le principe de la mixité sociale dans les agglomérations de France.

La loi solidarité et renouvellement urbains (SRU) du 13 décembre 2000, élaborée par Louis Besson, ministre du logement du gouvernement Jospin, a posé le principe de la mixité sociale dans les agglomérations de France.AFP/STÉPHANE DE SAKUTIN

Parmi les six candidats à la primaire socialiste des 9 et 16 octobre, certains ont choisi de proposer des mesures spécifiquement destinées aux banlieues et à leurs problèmes de sécurité, d’éducation ou d’immigration. D’autres, refusant de traiter à part les zones dites sensibles, estiment que leurs projets pour la France sont valables sur tout le territoire, sans distinction. Surtout que le projet commun du Parti socialiste prévoit déjà une série de mesures destinées à réconcilier les habitants avec leur territoire et à lutter contre les discriminations.

LE PROJET DU PS

« Relever les quartiers sensibles est non seulement un impératif moral et politique, mais c’est aussi un levier de croissance et de compétitivité pour la nation », peut-on lire dans le projet du Parti socialiste (PDF). L’idée du PS est principalement de lutter contre les discriminations dont peuvent être victimes les populations des banlieues, à travers trois mesures principales :

  • Installation d’une « police des quartiers » et d’un magistrat de liaison dans les « zones de sécurité prioritaire ».
  • Généralisation du CV anonyme et « formation antidiscrimination » pour les recruteurs et les directeurs des ressources humaines.
  • Installation de « pôles de services publics » et d’un « médiateur local » chargé d’orientier les habitants dans leur démarche.

AUBRY : AUCUNE MESURE CIBLÉE

La maire de Lille ne propose pas de mesures orientées vers les banlieues outre celles du projet socialiste. L’éducation et l’accès à la culture sont les pierres d’angle de son programme, et c’est, selon elle, par là que passera la réhabilitation des banlieues. Fin juillet, son directeur de campagne, François Lamy, expliquait vouloir « éviter de catégoriser les jeunes sous peine de les stigmatiser davantage ».

Si elle ne propose pas de mesures ciblées, Mme Aubry se démène pour être entendue par ces populations qui votent habituellement peu. Les militants ont reçu comme ordre de mission de multiplier les porte-à-porte et les réunions d’appartement dans les banlieues. Comme par exemple à La Courneuve, où Martine Aubry est présentée comme une femme « solide et combattante, qui a fait les 35 heures, les emplois-jeunes, la CMU [couverture maladie universelle], parmi les mesures les plus utiles pour les habitants des quartiers populaires ».

BAYLET : NE PAS OUBLIER LES ZONES RURALES

Pour le président du Parti radical de gauche (PRG), « les difficultés sociales ne sont pas propres aux seules banlieues des grandes villes ». Il juge que les problèmes des banlieues sont analogues à ceux de certaines zones rurales ou de petites villes « désertées et menacées d’exclusion des services publics de proximité ». Il propose donc un moratoire, « dès 2012 », sur les fermetures de services publics de proximité (hôpitaux, écoles, bureaux de postes, gendarmeries), avant d’élaborer « un plan de présence territoriale ». Il souhaite aussi faire passer de 10 % à 25 % l’augmentation des moyens d’une école quand elle est placée en zone d’éducation prioritaire.

HOLLANDE : L’EMPLOI COMME LEVIER

M. Hollande a repris à son compte la théorie de Pierre Moscovici, directeur de sa campagne : lutter contre le chômage fera disparaître les inégalités sociales et territoriales. Pour cela, le député de Corrèze propose de réserver aux jeunes des banlieues la moitié des 300 000 emplois d’avenir que le PS veut créer.

MONTEBOURG : VALORISER LE MULTICULTURALISME

M. Montebourg ne formule pas de propositions destinées aux banlieues à proprement parler, mais certaines de ses idées concernent principalement les zones sensibles. Le candidat, qui plaide pour une VIe République, souhaite notamment réconcilier la France avec l’islam. Il propose que l’Etat prenne en charge le financement du culte musulman et la formation des imams. M. Montebourg plaide aussi pour les statistiques ethniques et le droit de vote pour les étrangers dans les élections locales.

ROYAL : RECADRER LES JEUNES DÉLINQUANTS

La présidente de la région Poitou-Charentes a arpenté les banlieues, au début du mois de septembre, en y multipliant les meetings. C’est à Montreuil (Seine-Saint-Denis) qu’elle a proposé son « contrat avec la Nation ». Mme Royal ne propose pas de mesure particulière aux banlieues, en dehors de celles du projet socialiste. Mais elle continue à plaider en faveur de l’une de ses mesures phares de 2007, l’encadrement militaire pour les jeunes délinquants, avec un volet formation professionnelle.

MANUEL VALLS : LE TOUT SÉCURITÉ DÉCOMPLEXÉ

Maire d’Evry (Essonne), Manuel Valls oriente son projet sur les problématiques sécuritaires de la banlieue, considérant que la justice sociale doit d’abord passer par la sécurité. Il a d’ailleurs choisi pour porte-parole Ali Soumaré, originaire de Villiers-le-Bel, et compte « assumer une politique répressive sans complexe », car il juge la gauche trop frileuse sur le sujet. Par ailleurs, M. Valls met en avant son bilan en tant que maire et propose d’élargir des mesures qu’il a appliquées à sa commune, comme la vidéosurveillance et le travail commun entre les personnels de l’éducation, les policiers, les magistrats et les services sociaux.

Tout comme Mme Royal, le candidat Valls plaide pour une grande fermeté à l’égard des délinquants, avec la multiplication des centres éducatifs fermés. Enfin, il souhaite organiser rapidement des « états généraux sur la sécurité ».

source: lemonde.fr

13 commentaires

  • Bouffon

    1 Crash  ? tu veux dire 3 !
    La faillite de la Grèce, la banqueroute de la zone euro puis l’hyperinflation du dollars.
     

  • texcaltex

    « Y’en a-t-il un seul qui reconnaisse que l’euro est mort et qu’un crash financier est imminent? »

    Ils ne peuvent pas dire ça!!! Ca mettrait une  pagaille monstre!!!

    • viking

      @ texcaltex

      Tex me fais penser a Texans
      Caltex était une marque Ricaine de pétrole….

      OUI l’euro est mort, et depuis sa naissance sur 27 pays d’Europe seul 16 sont menbre de l’Euroland le savais tu ?
      Le pays d’Europe ayant fais 18 fois faillite depuis sa libération du joug Ottoman en 183O c’est : la Gréce alors une fois de plus…
      les Bourricains ont fait faillite en 1779, en 1862, 1934 et 1979 quelque jours

      tous les pays ont déja fait faillite, la France 8 fois entre le XIV et le XVII, la plus retentissante faillite de la France est celle des Assignats vers 1792/95 , a coté celle de Louis XVI c’est de la rigolade…

      je pourrais vous décrire les agissements « des Ventres dorés » de la Révolution leur descendant sont au commande en 2011…. Rotchild, Ruffnacht, dolfus mig……
      avec citations des preuves, livres, document d’archive, arbre généalogique facile beaucoup, beaucoup sont mariés entre eux (endogame)

  • DELAUDE

    On ressort les vieilles robes des placards… Et  tout ça avec quel argent ?

    Imagination et créativité :0
    Courage politique : 0

    Je crois que je vais voter « chasse pèche nature et tradition »…
    Non, je rigole…  Peut-être faire le signe anarchiste au feutre noir sur le bulletin ?? Ou dessiner un mouton furieux ?

  • viking

    dans votre inventaire vous avez omis l’essentiel ; le droit de vote pour les immigrés pour les municipale et territorial de 2014 donc on seras TRICARD chez nous, je connais des exemples peux reluisant de maire immigrés en Belgique imposant leur doxa, cantine 100 % halal, dépose des monuments des anciens combattants, changement du nom des rues, bâtiment…etc, bref toute la tolérance

    Cela est acquis : le Sénat est catéchisé a l’utopie Gôchiste

    Au fait, une question a 1000 Euros de gain pour les Gôchistes pur et dur et les autres Bobo et Gogo, citez moi un pays, un seul pays socialo ayant enrichi sa population pas une minorité ou monenklatura comme le capitalisme, mais un bon pourcentage de sa population…..

    vous rappel qu’un enrichissement de population se mesure bien évidement en niveau de vie, équipement des foyers, compte bancaire…. mais surtout en dépôt de brevet, diplôme, les langues étrangères parlé par la population, diversité des médias et de leur façon de penser….créativité diverses

    la réponse je la connait : aucun, tout, tout les régimes Socialo on toujours appauvrit les populations et enrichi une minorité, le plus bel exemple est l’Afrique une fille du socialisme par le nombre d’Etat Socialo

    J’ai un copain d’enfance Breton ayant épousé une Russe , il vie en Lettonie depuis 10 ans, c’est beau parent sont des Russes « implanté » la bas par Moscou a l’époque…. la bas quel peuple passe pour des gros cons ???

    les Français savent tout sur tout, veulent imposer leur vision et autre : grande gueule, arrogant, se tiennent mal

    . Je dois allez chez lui, surtout je ne dois pas dire que je suis Français cela ferme les portes…. Pour eux, nous sommes avec notre état obèse un pays type Soviet

    Dans la rue d’un quartier milieu de gamme, il y a 8 Bentley et 3 Ferrari dormant dehors, les maison en bord de plage construite a l’époque des Soviet valent jusqu’à 15 millions d’euros 

    Je lui est demandé si la crise est aussi importante que chez nous : il dit que non

  • zaza

    punaise ! on perd du temps à lire des conneries pareilles. Et toi Benji ta santé.
    On va boucler combien de temps sur des postulats de base entendus par tous les moutons qui viennent ici ? le système n’est plus améliorable , un autre doit naitre. Un autre ou la dictature c’est pas compliqué merde !
    J’ai l’impression de parler dans le vide mais je pense qu’il faut se recentrer sur nos vies et le partage, la solidarité entre nous. pas de perte de temps avec les conneries qu’on nous serre depuis des lustres.
    bises à tous et coup de pied dans le fion pour les autres
     
     

  • breizhjoker breizhjoker

    Et oui, tout pour les banlieues et ses habitants « issus de la diversité » qu’il ne faut pas « stigmatiser », plus de place pour l’Islam alors que ces même élus sont souvent ouvertement anti cléricaux.
    Tenez, un très bon article de Marianne.
    Au delà des questions de sémantique, pour Algalarrondo, cette méfiance des « bobos » envers les « beaufs » est bien la porte ouverte à toutes les dérives. « En privilégiant les immigrés sur les autres catégories populaires, la ‘gauche bobo’ suggère que les ‘petits Blancs’ constituent la lie de la société française. Comment se dire de gauche (…) et cautionner pareil racisme social ? » (page 145). Les bobos, toujours prêts à voir le racisme partout, en prennent pour leur grade.

    Très pertinent, l’auteur note d’ailleurs que les meilleurs partisans de l’ouverture des frontières sont ceux qui ont les postes les plus à l’abri de la concurrence des immigrés : « Ceux qui militent dans des associations de défense des droits de l’Homme exercent souvent des métiers – fonctionnaires, médecins, avocats – qui sont loin d’être complètement ‘ouverts’. Ils sont protégés de la concurrence étrangère »
     
    http://www.marianne2.fr/Un-journaliste-du-Nouvel-Obs-tacle-les-bobos_a210597.html

  • breizhjoker breizhjoker

    Par ricochets, la figure du « beauf » s’est développée au sein de la gauche, comme symbole du prolétaire, forcément réactionnaire, raciste et blanc. Mais au lieu de chercher à se réconcilier avec les ouvriers, la gauche a préféré se trouver une nouvelle clientèle. La fameuse note de Terra Nova (dézinguée par Algalarrondo), appelant la gauche à abandonner les ouvriers, devenus trop réactionnaires, au profit des immigrés n’a fait que acter un long processus.
    Ceux qui ont intérêt à une immigration massive ne sont donc pas ceux que l’on croît. On oublie trop souvent qu’un des meilleurs supporters de l’ouverture des frontières n’est autre que le Medef, ravi d’avoir à disposition une main d’œuvre moins chère et non syndiquée. L’auteur le souligne, il est risible de voir une partie de la gauche partager les même vues que le grand patronat. La lutte des classes n’aura pas survécu à l’ode à la diversité. Un regret cependant : l’auteur soutient les politiques de discrimination positive, notamment l’ « initiative bienvenue » du programme ZEP à Sciences po, qui relève pourtant plus de la démagogie que d’un réel souci de progrès social.
    http://www.marianne2.fr/Un-journaliste-du-Nouvel-Obs-tacle-les-bobos_a210597.html
    Le titre concerne les bobos mais s’applique sans problème au PS.

  • guelop

    bien dit felipe :wink: . ceux qui se sentent froissés n ont encore rien compris si en 2012 c est une tafiole de gauchiste qui passe la france sera perdu regardé ce hollande et cette s….. de royal ils palpent chacun 30000 € par mois ils ont cas donner leurs rond aux pauvres au lieu de faire des « series televisée gauchiste »un joli monde de mouton de panurge les gens ne voit pas ce qu il se passent dehors et non puisqu il regarde la tele pourtant des cretins viennent sur ce site ils ont internet et ont qu a faire de vrai recherche sur ce qu il se passe autour d eux mais ils sont tous bien trop feneant et aveugles  :mrgreen:

  • :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Je suis plié de rire avec ton message!