Le Japon en alerte en raison d’un puissant typhon…

Les Japonais n’en ont pas terminé avec les éléments déchainés

Le typhon Roke avance lentement mais s’accompagne de pluies torrentielles et de vents puissants.AFP/JIJI PRESS

Les autorités nippones conseillaient, mardi 20 septembre, à 1,32 million de personnes de quitter leur habitation à cause d’un typhon porteur de très violentes pluies qui risquent d’entraîner crues, inondations et glissements de terrain dans une large partie de l’Archipel. 

Des rues et souterrains de Nagoya, centre industriel et fief du constructeur d'automobiles Toyota, étaient déjà inondés mardi par plusieurs dizaines de centimètres d'eau.AFP/JIJI PRESS

 

Les appels à évacuer les zones dangereuses émanent de diverses municipalités, dont celle de Nagoya (Centre) qui, arrosée depuis plusieurs heures mardi, a conseillé à 1,09 million d’habitants de s’éloigner de leur domicile. Des rues et souterrains de cette vaste agglomération, centre industriel et fief du constructeur d’automobiles Toyota, étaient déjà inondés mardi après-midi par plusieurs dizaines de centimètres d’eau, selon les images de la télévision publique NHK.

Le typhon Roke, le quinzième apparu cette année aux environs du Japon, avance lentement mais s’accompagne de pluies torrentielles et de vents puissants, de 144 kilomètres par heure près de son centre. Le cœur de ce cyclone se trouvait encore dans le sud-ouest de l’archipel mardi en fin d’après-midi (vers 10 heures, heure française), selon l’agence météorologique du Japon.

« ÉNORMES DÉGÂTS » ATTENDUS

Cette large perturbation s’apprête à traverser mercredi une grande partie de l’île principale de Honshu, du Sud-Ouest au Nord-Est, sans épargner Tokyo. « Par le passé, les typhons qui ont suivi cette trajectoire ont causé d’énormes dégâts », a rappelé un météorologue lors d’une conférence de presse, mettant en garde « au plus haut niveau » contre Roke, dont l’une des particularités est qu’il peut stagner des heures au-dessus d’un même lieu.

L’agence pense que sa course va s’accélérer mais que les pluies ne vont pas diminuer, prévenant de risques de précipitations pouvant atteindre 50 millimètres en une heure. La tempête a déjà déversé 400 millimètres de pluie au cours des vingt-quatre dernières heures dans la province méridionale de Miyazaki.

La région du Nord-Est (Tohoku), ravagée le 11 mars par un terrible tsunami consécutif à un violent séisme au large, est aussi menacée mercredi par ce typhon, qui devrait ensuite atteindre jeudi après-midi l’île septentrionale de Hokkaido. La centrale nucléaire accidentée de Fukushima ne sera pas à l’abri des fortes pluies.

©AFP
Source Lemonde