Mélenchon appelle les Français à «allumer le feu dans tout le continent»

Amis riches, gaffe à vos miches! Il est pas content et le fait savoir! Les présidentielles de 2012 risquent d’être rock’n roll avec des candidats comme ça!!! Deux questions restent toutefois en suspend: va-t-on réellement atteindre les présidentielles avant que le crash boursier promit par nombre d’économistes ne survienne? Le feu risque bel et bien d’être allumé sur le continent, mais est-ce réellement lui qui va tenir l’allumette?

Devant plus d’un millier de personnes à l’Agora de «L’Humanité», le candidat du Front de gauche pour 2012 a détaillé, de manière pédagogique, ses propositions de campagne.

Jean-Luc Mélenchon arrive sur le stand du Front de gauche, à la Fête de l’Huma. (AFP)

Jean-Luc Mélenchon promet d’animer 2012. Y compris lorsqu’il ne tape pas sur ses ex-camarades socialistes. Assis sur une chaise de l’Agora à la Fête de l’Humanité, micro en main, le candidat du Front de gauche à la présidentielle a déroulé ce samedi soir les propositions de son programme pour la présidentielle.

Interrogé par les journalistes du quotidien L’Humanité, l’ancien socialiste attaque par «la dette». «Je comprends que les gens aient peur (…) quand on voit la brutalité de ce qui est tombé sur la tête des Grecs», lance-t-il à une assemblée pleine à craquer qui l’applaudit à tout rompre. Mélenchon se fait pédago, parle plus lentement que d’habitude pour expliquer que la dette d’un ménage n’est pas la même que celle d’un Etat: «Vous ne contrôlez pas l’augmentation de votre salaire vous!, souligne-t-il. L’Etat peut lui choisir le niveau de revenu qu’il va avoir en augmentant les impôts!».

«Cette dette a été creusée pour 75% de son montant par les gouvernements de droite!», poursuit l’ancien ministre de Lionel Jospin qui appelle son auditoire ne pas se «laisser intimider».

«Lettre au père Noël»

A domicile dans cette Fête de ses alliés du parti communiste, Mélenchon joue sur du velours. Il donne du «mes amis» et des «camarades» à ceux venus l’écouter pendant 45 minutes. Sa proposition pour sauver la Grèce? «Que la Banque centrale européenne prête directement au taux où elle prête aux banques aujourd’hui, c’est-à-dire à 0% ou 1%.»

Mélenchon prévient ensuite ses ex-camarades du PS: «Nous ne guérirons pas avec des demi-mesures (…) Ce ne sont pas des efforts qu’il faut répartir plus justement, c’est la richesse!». Lui répète sa volonté de reprendre «10 points de la richesse qui sont passés des poches du capital à celle du travail», mesure chiffrée à 195 milliards d’euros. Tout autre projet que le sien serait «une lettre au père Noël sans conséquences pour la suite». Manière aussi pour Mélenchon de discréditer le projet du parti socialiste.

Dénonçant un «coup d’Etat financier» des institutions européennes, il s’amuse à répéter que ses adversaires politiques «veulent partager les dettes» tandis que lui promet de «partager les richesses». «Les dirigeants sont cramponnés dans le vieux monde!», s’enflamme-t-il.

«Si le Front de gauche arrive au pouvoir, détaille Mélenchon, il faudra faire la chose suivante: nous irons voir nos partenaires européens pour leur dire (…) que le peuple français a décidé que nous ne respecterons plus le principe de concurrence libre et non faussée» et que «les anciennes habitudes bancaires seront abolies». «Nous avons des mesures techniques pour dompter la finance et la prendre à la gorge», prévient-il.

«Je note ceux qui ne sont pas venus»

Les réponses faites par Mélenchon sont longues, confondant l’interview avec le discours politique. «Lorsque je vous parle de ces sujets, poursuit-il, je ne vous parle pas comme un tribun ou un propagandiste (…) mais comme quelqu’un qui gouvernera ce pays (…) et qui appliquera ce qu’il y a à faire.» Et le candidat de promettre: «Nous allons non seulement lancer une révolution citoyenne pour notre patrie (mais) nous allons allumer le feu dans tout le continent!»

Chambreur avec ses anciens camarades du PS, il compte les candidats à la primaire socialiste venus à la Fête de l’Humanité cette année: Ségolène Royal, Martine Aubry ou Arnaud Montebourg. «D’abord je note ceux qui ne sont pas venus», s’amuse-t-il, pointant, sans le nommer, François Hollande. «Quand on est de gauche, on marque sur son calepin la date de la Fête de l’Humanité et on ne prévoit rien d’autre…»

Quant aux autres, Mélenchon les «remercie» d’être venu et lance à l’attention de Ségolène Royal, venue le matin avec deux propositions de loi sur «la réforme du système bancaire» et «l’interdiction des licenciements boursiers»: «Bravo! Tope-là! Va le dire au Modem!»

«Genoux tout mous»

Mélenchon relance ainsi son «offre publique de débat» du «NPA au PS», tout en prévenant qu’il n’est «pas question de faire la proposition d’un arragement de coin de table (…) ou un échange de nos voix contre des circonscriptions législatives ou des places dans un gouvernement.» Jean-Luc Mélenchon veut soumettre à la disussion des socialistes ses propositions comme celle d’un Smic à 1700 euros. Il prévient les plus fortunés: «Ils vont partager! De gré s’ils veulent négocier ou de force parce que nous allons le faire par la loi!» Et pour ceux qui, «dans les bureaux de vote», auraient «les genoux tout mous» et seraient tentés par le vote utile, «ne venez pas vous plaindre!».

«On ne gouverne bien d’en haut que quand le bas s’y met», ajoute-t-il. Mélenchon n’attend plus qu’une chose: que les socialistes lui offrent un seul et unique adversaire. Pour que la bataille à gauche commence.

Source: liberation.fr

18 commentaires

  • Colonel Walter Kurtz

    Que du bon sens !

    Ce « système » devenu éminemment malade et criminel, qui a su entretenir pendant de nombreuses années, dans son immense « bergerie », son troupeau dans l’ignorance et la plus grande servilité, afin de pouvoir le conduire toujours plus rapidement, en masse et de manière génocidaire vers le gigantesque abattoir de la mondialisation, voit aujourd’hui ses fondements vacillés, ses murs se lézardés et ses objectifs funestes compromis, sous les coups de boutoir, ainsi que le bruit et la fureur d’une vérité enfin révélée.

    À l’instar du « NON » au TCE en 2005, et malgrés la désinformation et la propagande, les perpectives d’un tsunami démocratique qui se présente à l’horizon 2012 avec le Front de Gauche, aidé de citoyens de plus en plus nombreux à se rassembler derrière son programme intelligent, radical et concret, n’en est que plus réjouissant et succite un formidable espoir. 

  • pokefric pokefric

    Il est passé à On est pas couché  hier au soir très bonne émission avec françois de Closets et frédéric Beigbeder guy Carlier, clémentine Célarié ……..
    Il était à la limite de la crise de nerf avec natacha polony et de Closets qui l’on taclé sans relâche, on a vu un homme  contrôler ses pulsions au maximum pour ne pas éclaté, on se rend compte que lorsque qu’il n’a pas d’issue dans un débat,sur une question posée, monsieur Mélanchon pourrait être très violent à quel point ? , Regardez l’émission et vous ressentirez cette haine contrôlée ou il c’est trahi par plusieurs fois.
    Régalez vous :
    http://www.telleestmatele.com/article-videos-on-n-est-pas-couche-17-septembre-2011-jean-luc-melenchon-invite-de-laurent-ruquier-face-84566344.html

  • pokefric pokefric

    Dans la colère, il a lâché quelques vérités, culte !

  • Mélenchon, plus de 30ans en politique à l’UMPS et maintenant il se réveille ???
    Opportunisme quand tu nous tient…
    Dans une vidéo assez récente circulant sur internet, Mr Mélenchon affirme ne pas connaitre l’éxistence de réunion du « diné du siècle », ni l’existence du groupe « Bilderberg ».

    Alors, soit c’est un incompétent… Soit il ment…. et il nous prend pour des cons !!!

    • voltigeur voltigeur

      Il fait rêver avec son programme, mais je ne sais pas comment il
      va le mettre en œuvre…. Utopie d’un pays Bisounours, et nous sommes dans
      un contexte ou il n’y a pas (encore) d’uni-latéralité. Qui va accepter dans les
      pays partenaires, son programme?? d’autant que les autres partis peuvent lui mettre
      des séquoias dans les roues, à défaut de bâtons.
      Il a eu du mal a conserver son calme le bouillant Mélanchon :) je me méfie d’entendre
      ce que j’ai envie d’entendre, de la part de quelqu’un qui gravite dans la sphère politique depuis
      des années, qui réalise le fiasco de l’Europe, et qui a tout à coup toutes les solutions.
      Il a eu le mérite de mettre à plat les vrais problèmes créés par les banques et dont ne ne sortirons
      pas sans se libérer du joug de ces vampires. Il a pris en exemple l’Argentine, et seuls les
      Argentins savent ce qu’ils ont subit de cette décision, sommes nous prêts au sacrifice???

  • bottle4

    faire son propre partit pour voir la meilleure place, en effet avoir été de la troupe politique ne fait pas de lui quelqu’un de nouveau, novateur…

    dans l’hypothèse farfelue ou il gagnerait cette présidentiel…qui croyez vous que composera son gouvernement? des gens de gauche bien sûr!!

    pour moi c’est juste un acteur et rien d’autre, s’il proposer des choses pertinentes pour sortir de l’euro(zone) comme par exemple l’article 50 du traité de lisbonne, sortir de l’otan ( ce ramassis de criminel humanitaire)….ne négocier avec aucun parti…alors que Mr melenchon tend deja le bras gauche au PS….

  • breizhjoker breizhjoker

    Mélanchon est un escroc, un rabatteur pour le compte du PS
    Voici ce que de VRAIS gens de gauche pensent de lui

    Les propos de Mélenchon montrent que sa candidature et son Front de gauche avec le PCF ne visent pas à défendre les intérêts de la classe ouvrière, mais les intérêts stratégiques de la bourgeoisie française à l’intérieur et à l’extérieur du pays. C’est notamment la logique de ses propos visant à promouvoir un bloc commercial européen afin de limiter la concurrence en provenance de pays émergents comme la Chine.
    Le programme du Front de gauche a finalement le même but que le projet du PS pour 2012 (voir aussi : Le programme du Parti Socialiste en France est dirigé contre la classe ouvrière). A la veille de grandes luttes des classes, il tente, en adoptant une politique de droite, d’empêcher que la classe ouvrière ne prenne un virage à gauche.
    http://wsws.org/francais/News/2011/jul2011/frdg-j05.shtml

  • Picpuss

    Ce personnage n’est absolument pas crédible mais  » diviser pour que d’autres puissent mieux régner.  » vaut bien que l’on investisse dans un tel acteur politique..C’est bien connu…ce sont les mêmes qui financent des partis politiques en apparence si antagonistes…tout comme ces lessives concurrentes qui sortent toutes de la même usine…pour mieux manipuler le client…Les solutions, on les connaît bien mais gare à l’homme politique courageux qui s’y accroche !

  • texcaltex

    Mais bien sûr M Mélanchon, les riches de France vont attendre bien sagement de se faire plumer par les communistes…!
    Et quand les riches se seront barrés de France, il restera les fonctionnaires et les ouvriers et plus de patrons pour les faire travailler!!
    Mais que voilà une bonne idée!
     
    Dans le grand n’importe quoi, on ne fait pas mieux!
     
    Yaka faukon!! Et aucune solution!! Youpie!!! vive les communards! Le groupe New wave bien sûr!!
    Allez, les voici : http://www.dailymotion.com/video/x4dot_the-communards-don-t-leave-me-this_music
    C’est que peut dire à nos hommes politiques, « Don’t leave us this way!!! » Très à propos cette chanson je trouve!! :wink:

  • texcaltex

    C’est ce qu’on peut dire à nos hommes politique… pardon!

  • rouletabille rouletabille

    Audrey Pulvar aux infos a dis que les FRANÇAIS ne veulent plus travailler..

    • Qu’elle essaye déjà, avant de parler! Facile de faire la potiche devant une caméra, mais qu’elle aille laver des culs en tant qu’aide-soignante ou qu’elle se tape le mépris des gens comme hôtesse de caisse, le vrai travail quoi! Quand on connait pas, on ferme sa gueule! :evil:

  • Bouffon

    Ben si vous voulez engraisser les assureurs, leur banques, la police et les politiciens.
    Allez tout casser, aux moins en tôle, on vous donneras à manger.
     
    @benji
    Chez nous la gauche supprimer les éboueurs, c’est un métier trop dur…

  • AroBass

    TOUS ces politikards ont un meme but, prendre les rennes et assouvir leurs reves de grandeurs tout en servant leurs maitres (ou bienfaiteurs qui les ont placés là ou ils sont!). Je ne dis pas voter blanc car autant pisser dans un violon, ca sert à rien…
    Je souhaite qu’un leader monte au créneau réactionnaire assurement; mais une personne étrangère aux classes politik et bourgeoises mais surtout qui n’a RIEN A PERDRE PLUSTOT QUE TOUT A Y GAGNER!!!!