Un point sur la crise…

La situation est gravissime en Europe, et bien sur ces chers politiques sont tous aussi fiables pour nous expliquer ce qu’il se passe que les médias, c’est pour cela qu’une petite compilation des « grosses infos du moment » s’impose:

  • L’Italie est prête à perdre intégralement sa souveraineté au profit d’un gouvernement européen? Une information « presque » passée inaperçue et qui mérite d’être médiatisée, les fous sont lâchés: « La Banque centrale européenne abonde dans ce sens. Son président actuel Jean-Claude Trichet veut un «ministre des Finances» européen à terme. Son successeur désigné, Mario Draghi, a appelé à une «large» révision du traité de Lisbonne. »
  • L’Allemagne « étudie » un éventuel retour au drachme de la Grèce, et une info assez effroyable qui nous vient d’un article d’Ambrose Evan Pritchards donc à prendre au sérieux: « Le commissaire européen Günther Oettinger a déclaré que l’Europe doit envoyer des casques bleus pour prendre le contrôle de la collecte de l’impôt grec et liquider les actifs de l’Etat. Ils avaient intérêt à être bien armés. Les gros titres dans la presse grecque ont été «capitulation inconditionnelle », et « terreur des Grecs», et même « Quatrième Reich« . Le racket organisé quoi…
  • Le groupe des BRICS à la rescousse! On va se faire racheter petit à petit car les « investissements » sont aussi cela, on brade pour être sauvés : « Le groupe des Brics, acronyme qui rassemble Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, se réunira le 22 septembre à Washington pour étudier «comment aider l’Union européenne». Et la Chine s’est dite prête à «augmenter ses investissements en Europe» »
  • Pour le FMI cela ne s’arrange pas puisqu’il serait bientôt en faillite, à force d’aider tout le monde, l’argent va finir par manquer, logique! « De plus en plus d’États ont besoin d’argent: selon des estimations récentes, le FMI ne peut attribuer que 390 milliards de dollars de prêts sans mettre en péril son bilan. (sic… Un mémo interne au FMI précise que le Fonds dispose à l’heure actuelle de 390 milliards de dollars (286 milliards d’euros) qu’il pourrait prêter sans mettre en péril son bilan. Le personnel du FMI estime toutefois que si le scénario pessimiste venait à se concrétiser, l’institution pourrait être amenée à devoir prêter 840 milliards de dollars. En juin dernier, cette somme avait été évaluée à 640 milliards de dollars. »

À cela ajoutons cet article trouvé sur le site de Jonathan qui est bien peu rassurant et qui confirme que c’est le bordel généralisé:

Comment Wall-Street et la City préparent la guerre en Europe ?

En Une on voit une réference aux émeutes, mais on aura pu aussi bien mettre la City, Wall Street oo encore une de ses agences de notations capable aussi de mettre le monde à la puissance 1000 dans le chaos

La guerre financière fait rage et tous les coups sont permis pour faire sombrer l’Europe dans le chaos ! L’élite financière américaine accélère son rouleau-compresseur à exterminer les banquiers du Vieux Continent. Votre conseiller-clientèle doit sûrement venir au bureau avec un gilet pare-balles !

Un ancien chef de gang de la City balance une grenade dans les bureaux de la BNP.

La Tribune nous informe que, « hier matin, Howard Davies, l’ex-gouverneur adjoint de la Bank of England, lançait une petite bombe en affirmant que dans les deux ou trois prochains jours, le gouvernement français devra recapitaliser ses banques ».

Quelques heures avant, les services de propagande de la finance américaine ont parfaitement miné le terrain avec leurs complices du « Financial Times » et du « Wall Street Journal » « qui ont, chacun, mis en avant à la une les attaques contre les banques françaises, et diffusé, pour le second, de mauvaises rumeurs sur la situation de liquidité en dollars de BNP Paribas ».

Criblée de balles (et de dettes…), « la banque va par ailleurs arrêter certaines activités de crédit hypothécaire dans certains pays comme les Pays-Bas, la Hongrie, l’Espagne, la Suisse et la Norvège ». A lire sur le  Figaro et France24.

D’après cet article sur TradingSat, Moody’s déclare qu’une Grèce en mort clinique, une Irlande et un Portugal à l’agonie ne suffisent pas à couler BNP. L’agence de notation prépare donc un prochain champ de bataille à la sauce bolognaise aux traders anglo-saxons en déclarant que « la solvabilité de BNP Paribas serait vulnérable à une détérioration de celle de l’Italie ».

En bref, la dette souveraine italienne est la cible suivante et suivez bien son CDS qui devrait entrer en fusion nucléaire les prochains jours…

La flamboyante BNP ne tiendra plus longtemps puisqu’elle ne peut déjà plus :

– faire de prêts immobiliers aux hollandais, hongrois, espagnols, suisses et norvégiens

– faire du courtage hypothécaire en France

– financer l’achat de yachts et avions privés (ben oui, çà coûte cher !)

Son bilan est tellement pourri en dettes souveraines qu’elle doit se séparer d’une partie de ses actifs pour régler ses factures en dollars… Sans compter les déclaration d’un employé de Goldman Sachs qui estime que le besoin en liquidités des banques européennes est de 1’000 milliards de dollars (info ici) ! Alan Brazil aurait-il lu mon article d’hier sur les initiales de la mort ?

La banqueroute du système bancaire est tellement proche que même les milliardaires émirs se cachent pour investir leur argent dans…….. des charcuteries françaises (A lire ici) ! Je trouve çà absolument ÉNORME !!!

Risque de guerre en Europe !

L’Europe économique est au bord de l’implosion. Selon le ministre polonais des Finances, il évoque « le risque d’une « guerre » à moyen ou long terme en Europe si la crise de l’euro devait conduire à l’éclatement de l’UE » => A lire sur le Telegramme

La Pologne aurait-elle compris que les troupes américaines en interdiction bancaire à la banque de Chine, ont besoin de semer le chaos en Europe pour siphonner son cash ?

D’après Nicolas Doze sur BFM Business à propos de la Grèce : »nous sommes prisonniers du sort des grecs » et « il va falloir probablement mettre des militaires dans les rues »

Source+vidéo: leveil2011

Les « serials taxeurs » qui nous gouvernent en France et qui bien sur nous expliquent que tout va bien nous préparent une nouvelle vague sodomite que notre porte-feuille va sentir passer! Non seulement l’alimentation de base risque de couter plus cher, mais on va payer plus au niveau des taxes en général!

sarko_fake1Une source très bien placée à Bercy, lecteur très régulier de Scriptoblog, a eu la gentillesse de faire connaître à la rédaction quelques projets des grosses huiles du Ministère.

Pour les naïfs et autres doux candides qui pensaient que la hausse déguisée de la CSG et de la CRDS (qui rapportera trois fois plus que la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus, soit 550 millions d’euros), la  taxe sur les parcs de loisirs (finalement abandonnée), celle sur les sodas et les boissons sucrées (qui risque de fragiliser l’emploi dans ce secteur), les augmentations sur le tabac et les alcools forts, allaient être les dernières mesures d’austérité qui frapperaient la France risquent de déchanter en lisant ces quelques lignes.

La facture grecque arrive et elle va probablement faire très mal.

Quatre pistes sont essentiellement à l’étude.

  • Première option : lever un nouvel impôt. Impôt déjà surnommé dans les couloirs du ministère « impôt-crise ».
  • Deuxième « solution » envisagée : augmenter la TVA de 1 à 2 points. En clair passer de 19,6% actuellement à 20,6% ou 21,6%.
  • Troisième possibilité : faire passer la TVA à taux réduit (5,5%) à 12%. Cela concerne notamment les produits de première nécessité.
  • Quatrième et dernière option : mettre sur pied une nouvelle taxe additionnelle en supplément de la TVA.

D’après cette source, le gouvernement pourrait trancher seulement entre une des quatre propositions, ou bien en choisir deux (ou trois) voire mettre les quatre en place, et ce, en fonction du niveau d’aggravation de la situation et des menaces proférées par les agences de notation.
En revanche, tout devrait être mis en sommeil d’ici à 2012. Echéance électorale oblige. Mais après la présidentielle et les législatives, le peuple français va comprendre sa douleur.

L’équipe Scripto aurait eu de sérieux remords à ne pas partager ces heureuses nouvelles avec son lectorat.

Source: scriptoblog.com

Et la bourse dans tout cela? Car si la finance va mal, la bourse va mal, et inversement réciproque, donc il est intéressant de la suivre aussi pour mieux voir qu’en fait…Elle ne va pas mal, c’est bien pire, elle est mourante! :wink:

La Bourse de Paris termine sur une chute de 4,03% sous 2.900 points

PARIS – La Bourse de Paris a poursuivi sa dégringolade lundi, terminant sur une chute de 4,03%, affolée par l’hypothèse d’une faillite de la Grèce et plombée par la dégringolade du secteur bancaire sous la menace d’une dégradation par l’agence de notation Moody’s.

Le CAC 40 a lâché 119,78 points à 2.854,81 points, finissant à son plus bas niveau depuis avril 2009, dans un volume d’échanges fourni de 4,619 milliards d’euros. Vendredi, il avait cédé 3,60%.

Francfort: le Dax finit en baisse de 2,27% à 5072,33 points

Francfort (awp/afp) – L’indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a fini lundi en baisse de 2,27% à 5072,33 points sur fond d’inquiétudes grandissantes pour la Grèce et de plongeons des valeurs bancaires.

Le Dax a toutefois limité les dégâts après être passé en séance sous le seuil des 5000 points, pour la première fois depuis 2 ans.

Londres: le Footsie-100 termine en baisse de 1,63% à 5129,62 points

Londres (awp/afp) – La Bourse de Londres a terminé en baisse lundi, l’indice Footsie-100 des principales valeurs perdant 85,03 points, soit 1,63% par rapport à la clôture de vendredi, à 5129,62 points.

La Bourse de Madrid termine sur une chute de 3,41%

MADRID – L’indice Ibex-35 de la Bourse de Madrid a terminé lundi sur une chute de 3,41% à 7.640,7 points, sur fond d’inquiétudes grandissantes pour la Grèce et de plongeon des valeurs bancaires.

L’indice vedette de la place madrilène termine ainsi au plus bas depuis le 16 mars 2009 (7.636,9 points en clôture).

Zurich: le SMI clôture en baisse de 2,35% à 5303,14 points

Zurich (awp) – La Bourse suisse a clôturé en forte baisse lundi, après une séance entièrement en zone négative. A la clôture, l’indice principal Swiss Market Index (SMI) figurait à 5303,14 points (2,35%), l’indice élargi Swiss Performance Index (SPI) à 4832,64 points (-2,32%) et le Swiss Leaders Index (SLI) à 792,62 points (-2,44%).

Source: realinfos.wordpress.com

Maintenant, si vous souhaitez une petite explication « en plus », on peut demander à quelqu’un qui s’y connait un minimum :wink: , j’ai cité Adrian Salbuchi qui n’est pas tellement rasurant, mais prenons cela comme une bonne nouvelle, faut bien que cela se casse la figure pour qu’on fasse bouger les choses, la stagnation ne va pas aider..

http://www.youtube.com/watch?v=sqNjABw0hmE&feature=player_embedded

J’en termine avec mes choix d’articles dans le domaine, l’actualité est très très chargée, c’est même hallucinant tout ce qu’il se passe et malheureusement le temps manque pour tout mettre, tout lire, tout résumer donc désolé de ne proposer qu’un « petit » tour d’horizon de l’actualité à décoder, je vous renvoie vers les dernières alertes-infos avec les ajours de Bouffon et de Pokerfric qui en disent également beaucoup, merci à eux.

5 commentaires

  • Ouaip bien résumé! Maintenant la question que l’on doit se poser est: devons-nous redouter l’effondrement de ce système? Ou le souhaiter? :lol:
    http://lesouffledivin.fr/2011/09/14/les-peuples-doivent-ils-redouter-lecroulement-du-systeme-ou-le-souhaiter/

    • voltigeur voltigeur

      Qu’on le redoute ou qu’on le souhaite, il aura lieu, alors faudrait
      peut être que ça se fasse vite, et qu’on rebâtisse sur des bases plus saines,
      SURTOUT en se souvenant du nom des responsables de ce merdier, qu’ils
      ne soient pas remis dans le système……….

  • fleur de vie

    oh mondieu qu’est ce qu’on va faire , en plus j’aurais un bunker je pourrais meme pas y aller je suis claustrophobe en plus

    • émile

      Bonjour Fleur de vie,

      pour commencer, quel beau pseudonime que tu as.

      Qu’on le redoute ou qu’on le souhaite, l’effondrement aura lieu, il n’y a rien d’autre à faire que de briser vos chaines en refusant de vivre comme le système en place vous le dicte.

      Il n’y a pas d’autres manière de vivre libre que de suivre la voie de votre coeur.

      Tu te demande ce que tu va bien pouvoir faire…?,

      Vie comme si chaque jours était le dernier, ainsi donc tu sera pleinement apte à donner le meilleure de toi même envers ceux et celles que tu porte en ton coeur, car tu es ton propre abris et ton propre libérateur.

      Ta vie et tes actes dépendent que de toi, et surtout écoute cette petite voie qui te vient du plus profond, elle est celle de ton propre coeur qui te guidera toujours au bon endroit pour vivre ce que tu as à apprendre afin que ton Ame continue son cycle d’élévation.

      Ne redoute point l’avenir, celui ci n’existe pas, il n’y a que l’éternel instant présent…, et de cette éternel instant présent dépend les actes et choix de ta continuité. 

      C’est en vivant de la sorte que j’ai atteind les 85 ans cette année, mais la voix de la jeunesse passe avant celle que je représente et qui arrive à sa fin, je ne peut que leur faire place en distilant de temps en temps quelque petites suggestions, suggestions que je continue à experimenter en vivant uniquement l’instant présent.

      De l’autre coté je peut partir tout à l’heure…, qu’importe, j’aurais fait de mon mieux pour suivre mon coeur toute ma vie, et surtout j’aurais, au grè de mes pas en divers nations, distillé dans le coeur de certain(es) jeunes des graines d’intentions de libertés.

      Je remercie tous ceux et toutes celles qui les ont accepté et qui, par leurs actes interieur, ont compris qu’il ne dépend uniquement que de leur propre choix d’être libre.

      Du choix vient l’acte.

      Merci pour votre écoute.

  • moutondu02

    pour résumer :
    sachez que le passé est passé et ne reviendra jamais.
    que le futur ,vous ne le verrez peut-être pas.
    alors profitez de l’instant présent.