100% des échantillons de Gardasil testés contaminés au papillomavirus humain

Le site sanevax.org a fait appel à des laboratoires privés pour tester le Gardasil, vaccin déjà largement contesté quand à son efficacité considérée comme étant toute relative mais également pour ses nombreux effets secondaires. Cette lettre qui risque de mettre le feu aux poudre explique que tous les échantillons testés de Gardasil étaient contaminés au PVH (HPV dans l’article initial traduit ici). Un nouveau scandale touchant le monde de « big pharma »?

L’honorable Margaret A. Hamburg, MD, Commissaire de l’Américan Food and Drug Administration (FDA)
10903 New Hampshire Ave.
Silver Spring MD 20993-0002August 29, 2011

Cher Dr. Hambourg:

A la demande des consommateurs soucieux de la sécurité médicale et de l’efficacité du vaccin contre le VPH, SANE Vax Inc a fait appel à un laboratoire privé pour tester un certain nombre d’échantillons de VPH Gardasil ™ 4 (Merck) pour une possible contamination par l’ADN du papillomavirus humain (HPV) dans le lot de vaccins distribués aux médecins.

Le laboratoire a informé SANE Vax Inc que 100% des treize (13) échantillons de Gardasil ™ prises à partir de lots # 1437Z, 1511Z #, # 0553AA, # NL35360, # NP23400, # NN33070, # NL01490, # NM25110, # NL39620 , # NK16180, # NK00140, # et # NM08120 NL13560, actuellement commercialisé aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle Zélande, en Espagne, en France, et en Pologne ont été trouvés positifs pour l’ADN du VPH.

Un des fragments d’ADN HPV détecté dans le vaccin fait partie d’une construction synthétique (GenBank Locus SCU55993) pour HPV11  » un gène majeur issu d’une protéine de capside L1″, un ADN recombiné génétiquement et spécifiquement pour la fabrication du vaccin Gardasil. Sa séquence unique est copié ci-dessous pour votre référence.

Parce que cent pour cent des échantillons testés étaient positifs pour la contamination ADN du VPH, SANE Vax Inc demandes à la FDA d’enquêter sur l’étendue de la contamination dans l’ADN du VPH Gardasil HPV4, vaccin actuellement sur le marché, et de prendre les mesures appropriées pour assurer la sécurité du public concernant les expéditions futures .

Les données de SANE Vax Inc, dont l’électrophérogrammes d’objectif à court séquençage utilisé pour valider l’ADN du VPH détecté dans les 13 échantillons de Gardasil (13), chacun avec un numéro de lot différent, sont disponibles pour votre revue, pour que des garanties appropriées soient mises en place pour protéger les procédés exclusifs et des renseignements utilisés par notre laboratoire pour tester les échantillons.

Nous vous remercions de votre attention immédiate à cette question.

Respectueusement,
Norma Erickson, président SANE Vax Inc
154 Cecil Disque
Troy MT 59935
Signé au nom du conseil d’administration, SANE Vax, Inc
Leslie Carol Botha, vice-président des relations publiques
Janny Stokvis, vice-président de la recherche
Rosemary Mathis, vice-président, Soutien à la victime
Freda Birrell, Secrétaire
Linda Thompson, trésorière
Source: sanevax.org
La traduction est personnelle et approximative, si quelqu’un souhaite aider et corriger les quelques erreurs de traduction restantes, par avance, je vous en remercie.

8 commentaires

  • pokefric pokefric

    C’est leurs plan d’austérité à eux pffffffffff

  • noonoo12

    Je ne comprend pas… trouver de l’ADN de PVH dans un vaccin contenant des fractions d’ADN de PVH est-il vraiment anormal ??

    • Insérer dans un vaccin une forme modifiée du mal à combattre est normal selon moi, sinon comment indiquer à l’organisme quel mal combattre? Maintenant, il faut y intégrer une version non dangereuse, mais l’ADN intégré dans ces vaccin voudrait dire que le virus non modifier se trouve dans le vaccin, penses tu vraiment qu’ils ont modifié l’ADN avant de le mettre? Pour moi c’est ce que cela voudrai dire…

  • babou

    Excuser mon ignorance en matière d’adn mais quelqu’un peut il éclairer ma lanterne ?
    Ça veut dire quoi et quelles sont les conséquences ?
    Bonne journée à tous !

    • mouton du calva

      Apparemment, le papillomavirus est un virus ADN, virus qui pénetre dans l’ADN du noyau de la cellule humaine. Les conséquences : ben, je dirais au hasard … le vaccin modifie l’ADN du receveur et pourquoi pas, donne le cancer… ça fait peut être partie d’un grand Plan de limitation des naissances et de la population???:( 

  • VOYAGEUR

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022839429
     
    même si c’est un peu long et pas très ludique, donnez vous la peine de lire quand même, ça vaut le coup.
     

  • Scarlett

    ADN dans le vaccin, cela veut dire qu’ils utilisent de l’ADN humain dans les vaccins…

    Voici un article paru en juillet dernier :

    […Mais Ratajczak se penche aussi sur un sujet qui a peu fait l’objet de discussions jusqu’à présent: la présence d’ADN humain dans les vaccins.

    Ratajczak rappelle ainsi que dans le même temps où les fabricants retiraient le mercure de la plupart de leurs vaccins, ils commençaient à utiliser de l’ADN humain pour la production de ces produits. Or des tissus humains (donc aussi de l’ADN humain) sont actuellement utilisés pour la production de 23 vaccins différents…]   8O
    http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-les-medecins-conseillent-sans-savoir-79576027.html

    Et puis il faudrait arrêter de parler  » d’effets secondaires  »  concernant les médicaments, ce sont des effets TOUT COURT !   :x

  • babou

    Merci pour vos réponses !
    J’ai été lire le lien, mais un peu dur, dur…. Mais on ne sait plus quoi penser de tous ces vaccins, pour l’ADN dans ls vaccins je ne le savais pas, nous sommes tous de belles souris de laboratoire.
    Bonne soirée