Psychopathie en action : Peut-on boire du plutonium sans danger ?

Nous avons déjà vu beaucoup de propagande quand à la catastrophe de Fukushima, maintenant il n’y a même plus besoin de nous mentir, le sujet n’étant tout simplement plus abordé dans les médias, c’est fini! Terminé! Oublié! Mais un record a été battu, phénoménal!!! Et dire qu’ils veulent convaincre la population du sérieux de leurs déclarations!!!

Les savants japonais sont-ils devenus fous ? Quelques-uns d’entre eux au moins semble-t-il ! Alors que le plutonium est un produit très dangereux, ils ont un discours minimisant sa haute radio-toxicité.

La dernière vidéo de Tokyo Brown Tabby rassemble les interventions de trois chercheurs japonais affirmant, sur la télévision nationale, que le plutonium n’est pas plus dangereux que ça. Les deux premiers sont intervenus à la télévision après l’accident du 11 mars 2011 pour assurer au public qu’il n’y avait rien à craindre du plutonium. Le troisième intervenait en 2005 lors d’un débat sur le MOX. Et, parlant d’un éventuel accident nucléaire : « Vous parlez de la probabilité d’un événement improbable »… Sans commentaire.

http://www.youtube.com/watch?v=RTNKFHQexSI&feature=player_embedded

Un sous titrage est possible en français avec la touche (cc) en visionnant directement sur youtube.
Les trois « Plutonium Brothers » sont :
1) Tadashi Narabayashi
Professeur en génie
Université de Hokkaido
2) Keiichi Nakagawa
Professeur agrégé en radiologie
Université de Tokyo Hôpital

3) Hirotada Ohashi
Professeur en innovation de système
Université de Tokyo

Transcription de la vidéo
(original en anglais ici)Tadashi Narabayashi
Professeur en génie
Université de Hokkaido
(Dans l’émission de TV Asahi « Sunday Scramble », le 3 avril 2011)

TN : Eh bien, la moitié des hommes adultes meurent s’ils ingèrent 200 grammes de sel. Avec seulement 200 grammes. Toutefois, la dose létale par voie orale de plutonium-239 est 32g. Donc, si vous comparez la toxicité, le plutonium, lorsqu’il est ingéré, n’est pas très différent de celle du sel. Si vous inhalez ça dans vos poumons, la dose létale sera d’environ 10 milligrammes. C’est à peu près le même que le cyanure de potassium. Cela semble effrayant, mais le fait est que le plutonium n’est pas différent du cyanure de potassium. Certaines toxines, comme le bacille du botulisme, cause un empoisonnement alimentaire beaucoup plus dangereux. La dioxine est encore plus dangereuse. Donc, sauf si vous mettez le plutonium en poudre et le respirez ….

MC : Personne ne ferait cela.

TN : En outre, le plutonium peut être arrêté par une simple feuille de papier. Le plutonium est transformé en combustibles nucléaires dans les installations avec de bonnes mesures de protection, vous n’avez donc pas besoin de vous inquiéter.

———-
Keiichi Nakagawa
Professeur agrégé en radiologie
Université de Tokyo Hôpital
(Dans l’émission de Nippon TV, « News every », le 29 mars 2011)KN : Par exemple, le plutonium ne sera pas absorbé par la peau. Parfois, vous l’ingérez par voie alimentaire, mais dans ce cas, la plupart du temps il ira dans l’urine ou les selles. Le problème survient lorsque vous inspirez. L’inhalation de plutonium augmente le risque de cancer du poumon.

MC : En quoi cela affectera notre vie quotidienne ?

KN : En rien.

MC : En rien?

KN : En rien. Pour commencer, ce matériau est très lourd. Ainsi, contrairement à l’iode, il ne sera pas dispersé dans l’air. Les travailleurs de l’usine pourraient être touchés. Alors, je devrais être prudent. Mais je ne pense pas que le public devrait s’inquiéter. Par exemple, il y a 50 ans, quand je suis né, la quantité de plutonium était 1000 fois plus élevée que maintenant.

MC : Oh, pourquoi ?

KN : A cause des essais nucléaires. Donc, même si le montant a maintenant augmenté quelque peu, en fait, c’est encore beaucoup moins qu’avant. Toutefois, si elle est libérée dans l’océan par les rejets d’eau, c’est un problème. Une fois dehors, le plutonium ne diminue guère.

MC : Il faut 24 000 années avant qu’il décroisse de la moitié, c’est ça ?

KN : C’est exact. Donc, en ce sens, le plutonium est problématique. Mais là encore, il n’y aura aucun effet sur le public. Je pense que vous pouvez dormir tranquille.

MC : « Laissez-moi résumer :le plutonium ne sera pas absorbé par la peau S’il est ingéré par voie alimentaire, il sortira du corps dans l’urine S’il est inhalé, il peut augmenter le risque de cancer du poumon. Mais comme il est très lourd, nous n’avons pas besoin de nous inquiéter. «

———-
Hirotada Ohashi
Professeur à l’innovation du système
Université de Tokyo
(Lors d’un débat à la préfecture de Saga le 25 décembre 2005, concernant l’utilisation du MOX à la centrale nucléaire de Genkai)MC : Dr Ohashi, s’il vous plaît.

HO : Je tiens à souligner deux choses. Ce qui se passe dans un accident [nucléaire] dépend entièrement de vos hypothèses. Si vous considérez que tout se briserait et tous les matériaux à l’intérieur du réacteur seraient complètement libérés dans l’environnement, alors nous aurions toutes sortes de résultats. Mais c’est comme discuter de ce qui se passerait si une météorite géante tombait.  Vous parlez de la probabilité d’un événement improbable.

Vous pouvez penser que c’est un gros problème, si un accident survient dans le réacteur, mais les experts nucléaires ne pensent pas que les dispositifs de confinement vont se rompre. Mais les gens anti-nucléaires se disent : « Comment savez-vous cela ? ». Des explosions d’hydrogène ne se produiront pas et je suis d’accord, mais leur argument est « Comment savez-vous cela? »

Alors, dès maintenant à l’examen de la sécurité, nous supposons que chaque situation est techniquement possible. Par exemple, telle ou telle partie se briserait, le plutonium serait libéré comme ça, alors il serait arrêté là … quelque chose comme ça. Nous avons mis la barre haute et supposons toujours que même le rayonnement de niveau supérieur serait libéré et nous faisons des calculs.

Cela peut être très difficile pour vous de comprendre ce processus, mais nous le faisons. Pour comprendre à quel point la contamination pourrait se répandre, nous analysons la base de notre hypothèse de ce qui pourrait se produire. Toutefois, le public interprète ça comme quelque chose qui va se produire. Ou les anti-nucléaires vont le prendre dans un mauvais sens et pense que nous faisons une telle hypothèse comme si elle allait devoir se passer. Nous ne pouvons pas avoir de discussions avec de telles personnes.

Une autre chose est la toxicité du plutonium. La toxicité du plutonium est très exagérée. Les experts de la santé traitant des dommages par le plutonium appellent cette situation « toxicité sociale ». En réalité, il n’y a rien d’effrayant dans le plutonium. Si, dans un cas extrême, les terroristes pourraient prendre du plutonium et le jeter dans un réservoir qui fournit l’eau du robinet. Ensuite, ce seraient des dizaines de milliers de gens qui meurent ? Non, ils ne mourraient pas. Pas une seule personne probablement ne mourrait. Le plutonium est insoluble dans l’eau et serait expulsé rapidement du corps, même s’il était ingéré avec de l’eau.

Donc, ce que M. Koide dit est que si on prend des particules de plutonium, une par une, que l’on ouvre vos poumons et que l’on y mette les particules de plutonium profondément, alors beaucoup de gens vont mourir. Un pur fantasme qui n’arriverait jamais.

Il dit essentiellement que nous ne pouvons pas conduire une voiture, nous ne pouvons pas monter dans un train, parce que nous ne savons pas ce qui va arriver.

MC: « Je vous remercie beaucoup. »

———-
Pluton-kun (Little Plutonium Boy)
Personnage mascotte de la Corporation pour le développement de l’énergie nucléaire (maintenant Agence japonaise de l’énergie atomique)Imaginons que quelques méchants viennent me jeter dans un réservoir. Je ne suis pas seulement difficile à dissoudre dans l’eau, mais aussi difficile à être absorbé par l’estomac ou les intestins, et finalement je vais être rejeté par le corps. Donc je ne peux pas réellement tuer des gens.

Mais il arrive si souvent que les méchants prennent une petite chose et le transforment en un gros mensonge pour menacer les gens.

(Légende)
Regarde, nous avons été dupés. Le plutonium n’est pas dangereux ! Nous ferions mieux de demander à ces trois de boire ça pour prouver que ce n’est pas dangereux. Puis nous nous sentirons en sécurité, n’est-ce pas? S’il vous plaît les médecins, le feriez-vous pour nous?

——————————–
Pour connaître réellement les dangers du plutonium :
Autre article de ce blog sur des thèmes associés :

Par Pierre Fetet Publié dans : Au Japon Communauté : Fukushima blogs

Source: centpapiers.com

9 commentaires

  • pokefric pokefric

     
    On auraient pu voir Bachelot, koushner et levy faire une vidéo de ce genre ..lol

  • Bouffon

    Ce qui est rassurant c’est qu’il suffit de comprendre l’inverse est l’on a un tableau véridique de la réalité…
    Avant c’était la merde, il emballait les mensonge entre deux vérités.
    Allez j’ai du boulot, faut que je rajoute le pluto à la liste des coktails de mon nightclub…

  • voltigeur voltigeur

    Je préconise de traiter ces charlatans à la strychnine, ultra efficace pour éradiquer les conneries et leurs auteurs!! :mrgreen:

  • spike636

    J’imagine bien les barres de plutonium alignés à côté des barres de Twix et Mars dans les magasin d’alimentation

  • renaud

    Moi aussi j’ai été estomaké d’entendre les anneries entre autre de l’expert en rayonnement ionisant à mon expertise. perdre ses cheveux lorsqu’on travaille dans le nucléaire n’est pas forcément lié à une irradiation… Ne pas fournir de dosimètre à un travailleur qui circule en zone n’a de sens que si le rayonnement habituel dépasse une certaine dose et que le passage est régulier. Nous supposons que vous mentez et seul l’exploitant sera cru sur parole, inutile de faire des examens médicaux, on va demander aux ingénieurs de nous fournir un beau parapluie…

  • jerome

    Personne ne leur a fait de coup d’erin brockovich :
    « qui a soif je vous ai ramener de l’eau de fukushime ??!!??? »

  • moutondu22

    c’est fou !!!

  • texcaltex

    Mais quelle bande de menteurs!!!! INCROYABLE!!!
    Un de ces « expert » de mes 2 dit : « Quand j’étais petit il y avait 1000 x plus de plutonium que maintenant  » et plus loin  » il faut 24 000 ans au plutonium pour diminuer de moitié!!!!
    Il est parti où alors le plutonium qui était là qd il était petit????
     
    Mais pour résoudre tous ces problèmes, il n’y a qu’à obliger les concepteurs et les fabricants des centrales nucléaires à aller habiter au pied des centrales!!!
    Et qu’on y ajoute les PDG des compagnies comme AREVA et TEPCO…qu’on rigole!
    On verra combien de temps il leur faudra pour plaider pour une autre source d’énergie!