Lettre ouverte aux « inconnus actionnaires » de la FED, de la BCE, des banques et de tout autres organismes financiers parasites

Voici une lettre ouverte, à partager et à diffuser partout! Je remercie Dominique Melay. Désolée pour le bug à l’affichage, dites moi si ça fonctionne à présent..

Image/ibuzzyou.fr

Lettre ouverte aux inconnus actionnaires de la FED, de la BCE, des banques en
générales, et de tous autres organismes financiers parasites.

Chers inconnus,
Votre système financier mis en place, non sans arrière pensées manichéennes, s’écroule.
Oh, je sais que cela ne vous effraie pas car c’est le but occulte que certains de vous, visez depuis fort longtemps, pour arriver à une domination et une soumission totale des êtres humains de la planète.
En créant d’abord le chaos par les guerres et les divisons et en venant ensuite, par le truchement de nos hommes politiques, proposer vos solutions d’un nouvel ordre mondial régit par on ne saurait qui, c’est-à-dire vous chers inconnus, vous cherchez à rassurer les peuples de tous les états du monde pour mieux les manipuler.

Ce que je n’ai pas encore complètement saisi, et je ne dois pas être le seul, c’est la finalité de cet objectif, mais j’ai bien peur qu’il ne soit joli, joli !
Le maintien des peuples dans l’oisiveté, l’ignorance et l’inculture vous ont permis depuis des lustres de faire croire aux gens que la finance et la gestion des démocraties étaient des sciences si compliquées qu’il fallait vous les laisser.
Vous avez même réussi, avec la complicité d’homme politique à vos bottes, à ôter aux états leurs indépendances financières et aujourd’hui, tel des dieux, vous seuls, chers inconnus, avez le pouvoir de créer l’argent !
Mais qu’est ce que l’argent ? Est ce que l’argent fait pousser les légumes ? Est ce que l’argent construit des logements pour tous, des routes ? Est ce que l’argent met à la disposition de tous de l’eau, de l’électricité ? Est ce que l’argent peut nous élever
spirituellement et nous faire comprendre le monde et l’univers qui nous entourent. NON, Je dis non, tout ce que nous faisons tout ce que nous créons, tout ce que nous apprenons nous vient de cette terre qui est la mienne, la notre, autant que la votre chers inconnus.

Nous avons seulement besoin de bras humains, de volonté et d’intelligence pour le faire. Pour satisfaire chaque être humain, il nous faut simplement trouver le mécanisme qui fera que chacun selon ses compétences participera à l’effort commun.
Travailler toute une vie n’est pas une fin en soi. Participer un temps donné à l’effort commun est un devoir.
Trimer toute une vie pour vous, chers inconnus, qui nous faites croire que nous accéderons par le travail au nirvana d’avoir de l’argent et, exclusivement grâce a cela, une vie plus décente, est un leurre.
Il y a fort longtemps les humains et plus récemment nos parents, que vous exploitiez déjà, vivaient aussi dans des maisons construites sur des terrains de cette planète. Ils
plantaient, ils cultivaient, ils fabriquaient de tout et de rien, eux aussi. Et pourtant ils n’ont pas eu besoin de cette masse d’argent qu’aujourd’hui, plus encore qu’hier, vous voulez nous faire vénérer en pensant que nous ne pourrions vivre voir survivre sans.

Les évolutions techniques et pratiques dont nous profitons aujourd’hui sont dues a l’avancée et aux développements des connaissances et de l’intelligence humaine pas a la multiplication de vos billets.
D’ailleurs les scientifiques, les chercheurs et tous les travailleurs hommes et femmes qui, de tout temps, ont fait avancer l’humanité n’ont jamais été les plus riches et les mieux payés. Non, les plus nantis sont les improductifs : financiers, sportifs, artistes, traders,
etc. Preuve s’il en est que ce ne sont pas vos billets qui font évoluer le monde mais la sueur et l’abnégation de millions d’anonymes. Votre système monétaire n’est la que pour avilir les populations.

CELA DOIT CESSER.

Aujourd’hui, ou nous continuons de croire que seuls vous, chers inconnus, êtes capables, avec nos hommes politiques à vos ordres, de régler l’insoluble problème des dettes mondiales que vous avez sciemment engendrées et nous restons les pantins de votre théâtre apocalyptique.
Ou, NOUS peuples de tous les pays de notre planète commune, décidons que la manipulation par votre système esclavagiste n’a que trop durée et qu’il y a assez d’hommes sains, compétents et altruistes sur cette planète pour réfléchir et changer notre futur et le futur de nos enfants avec ou sans vous.

La conscience humaine évolue. Personne à ce jour ne peut accepter de continuer à être géré par une poignée d’aigrefins qui avance à visage couvert.
Chers inconnus, actionnaires de la FED de la BCE et autres qui voulez régenter le monde, et qui vous cachez derrière des marionnettes politiques, nous voulons voir vos visages et entendre vos paroles. Montrer vous et venez expliquer aux peuples du monde pourquoi vous seriez les dirigeants inamovibles du présent et du futur de la planète.
L’avenir est sombre mais rien n’est figé dans le marbre, l’espoir demeure.
De tous temps, Il y a eu des hommes pour contrer vos desseins morbides, aujourd’hui des millions d’hommes à travers internet veillent et veulent savoir.
©Dominique Melay
Un homme en colère de plus.

27 commentaires

  • texcaltex

    Voudrais savoir comment ouvrir cette lettre!!
    Merci

  • texcaltex

    Comment ouvre t on cette lettre?
    Merci!

    • voltigeur voltigeur

      C’est un document word que j’ai reçu et copié, comment ce fait il que chez moi il soit affiché :(
      comment je peux faire pour qu’il s’affiche?? à l’aiiiiiiiiiiide!!

  • Bhaam

    Chèèèèèffff !, y’a un bug où il manque un morceau à ton article ?!
    Et tant que je suis là, merci pour tout !!

  • texcaltex

    Aucun extrait?????

  • shalk

    je dirais… qu’il te faut tester avec d’autres navigateurs, avec d’autres formats de données.
    doc, html, pdf…
    tu post de ton pc, et tu « test » avec un autre, qui ne fait que consulter.
    Je suppose que tu as l’habitude de poster des news ( lol ), du coup, je ne vois pas… est-ce que le fichier ressemble (taille, format, poids) à ce que tu fais d’habitude?
    Au pire, tu copie, tu ouvre un nouveau tu colle, save as, puis tu recommence avec le nouveau fichier. 

    Mon expérience informatique m’a appris que plus tu passe de temps sur un problème, plus la solution est simple….  :roll:

  • gloupdar

    Il y a un lien vers une aperçu google docs, tu peux le voir car tu es connectés avec un compte qui à la permission de le voir je pense.

    Il faudrait copier coller le contenu.

  • un passant

    carrément rien pour moi, l’image et une page vide dessous. que faire ?

  • yep

    ça ressemble à un lien google docs, donc ça marche chez toi (voltigeur) car ta session doit être ouverte.

  • pm

    page vide pour moi aussi, rien de visible

  • guns

    j’ai le même problème, je pense que cela vient du fait de ne pas avoir word sur mon mac.
    La solution serait peut-être de copier coller le texte directement sur le site. :wink:

  • shalk

    haaaaaaaaa ça y est, je vois que le problème est résolu :)

  • Fantômette Fantômette

    Chers inconnus,
    Votre système financier mis en place, non sans arrière pensées manichéennes, s’écroule.
    Oh, je sais que cela ne vous effraie pas car c’est le but occulte que certains de vous, visez depuis fort longtemps, pour arriver à une domination et une soumission totale des êtres humains de la planète.
    En créant d’abord le chaos par les guerres et les divisons et en venant ensuite, par le truchement de nos hommes politiques, proposer vos solutions d’un nouvel ordre mondial régit par on ne saurait qui, c’est-à-dire vous chers inconnus, vous cherchez à rassurer les peuples de tous les états du monde pour mieux les manipuler.
    Ce que je n’ai pas encore complètement saisi, et je ne dois pas être le seul, c’est la finalité de cet objectif, mais j’ai bien peur qu’il ne soit joli, joli !
    Le maintien des peuples dans l’oisiveté, l’ignorance et l’inculture vous ont permis depuis des lustres de faire croire aux gens que la finance et la gestion des démocraties étaient des sciences si compliquées qu’il fallait vous les laisser.
    Vous avez même réussi, avec la complicité d’homme politique à vos bottes, à ôter aux états leurs indépendances financières et aujourd’hui, tel des dieux, vous seuls, chers inconnus, avez le pouvoir de créer l’argent !
    Mais qu’est ce que l’argent ? Est ce que l’argent fait pousser les légumes ? Est ce que l’argent construit des logements pour tous, des routes ? Est ce que l’argent met à la disposition de tous de l’eau, de l’électricité ? Est ce que l’argent peut nous élever
    spirituellement et nous faire comprendre le monde et l’univers qui nous entourent. NON, Je dis non, tout ce que nous faisons tout ce que nous créons, tout ce que nous apprenons nous vient de cette terre qui est la mienne, la notre, autant que la votre chers inconnus.
    Nous avons seulement besoin de bras humains, de volonté et d’intelligence pour le faire. Pour satisfaire chaque être humain, il nous faut simplement trouver le mécanisme qui fera que chacun selon ses compétences participera à l’effort commun.
    Travailler toute une vie n’est pas une fin en soi. Participer un temps donné à l’effort commun est un devoir.
    Trimer toute une vie pour vous, chers inconnus, qui nous faites croire que nous accéderons par le travail au nirvana d’avoir de l’argent et, exclusivement grâce a cela, une vie plus décente, est un leurre.
    Il y a fort longtemps les humains et plus récemment nos parents, que vous exploitiez déjà, vivaient aussi dans des maisons construites sur des terrains de cette planète. Ils
    plantaient, ils cultivaient, ils fabriquaient de tout et de rien, eux aussi. Et pourtant ils n’ont pas eu besoin de cette masse d’argent qu’aujourd’hui, plus encore qu’hier, vous voulez nous faire vénérer en pensant que nous ne pourrions vivre voir survivre sans.
    Les évolutions techniques et pratiques dont nous profitons aujourd’hui sont dues a l’avancée et aux développements des connaissances et de l’intelligence humaine pas a la multiplication de vos billets.
    D’ailleurs les scientifiques, les chercheurs et tous les travailleurs hommes et femmes qui, de tout temps, ont fait avancer l’humanité n’ont jamais été les plus riches et les mieux payés. Non, les plus nantis sont les improductifs : financiers, sportifs, artistes, traders,
    etc. Preuve s’il en est que ce ne sont pas vos billets qui font évoluer le monde mais la sueur et l’abnégation de millions d’anonymes. Votre système monétaire n’est la que pour avilir les populations.
    CELA DOIT CESSER.
    Aujourd’hui, ou nous continuons de croire que seuls vous, chers inconnus, êtes capables, avec nos hommes politiques à vos ordres, de régler l’insoluble problème des dettes mondiales que vous avez sciemment engendrées et nous restons les pantins de votre théâtre apocalyptique.
    Ou, NOUS peuples de tous les pays de notre planète commune, décidons que la manipulation par votre système esclavagiste n’a que trop durée et qu’il y a assez d’hommes sains, compétents et altruistes sur cette planète pour réfléchir et changer notre futur et le futur de nos enfants avec ou sans vous.
    La conscience humaine évolue. Personne à ce jour ne peut accepter de continuer à être géré par une poignée d’aigrefins qui avance à visage couvert.
    Chers inconnus, actionnaires de la FED de la BCE et autres qui voulez régenter le monde, et qui vous cachez derrière des marionnettes politiques, nous voulons voir vos visages et entendre vos paroles. Montrer vous et venez expliquer aux peuples du monde pourquoi vous seriez les dirigeants inamovibles du présent et du futur de la planète.
    L’avenir est sombre mais rien n’est figé dans le marbre, l’espoir demeure.
    De tous temps, Il y a eu des hommes pour contrer vos desseins morbides, aujourd’hui des millions d’hommes à travers internet veillent et veulent savoir.
    ©Dominique Melay
    Un homme en colère de plus.

  • roulletabille roulletabille

    merci et éclairé par votre travail.
    Je poste peut mais suis attentif et j’ai jamais bcp + à dire que ceux qui interviennent avec bon sens .
    C’est un encouragement pour moi de m’informer sur ce site,j’ai simplement supprimer la TV et les infos comme Libé,Obs etc, c’est juste pour voir à quel niveau il nous enfument et nous mentent que je me connecte des x 1 x par jour ..
    Bonne route.

  • Je pense que sur internet nous sommes dirigés par rapport à nos envies, le flux d’information est tellement vaste que tu peux y trouver ce que tu as envie de lire, et au fur et à mesure que tu creuse la réflexion évolue dans la même direction que les recherches.

    Je pense qu’il y a une réponse inquiétante à chaque niveau d’information.

    Trois quart des française se contentent de recevoir l’information : certains ont confiance, d’autre non.
    Une plus faible partie des français diversifient leurs sources d’informations : certains défendent le mode économique actuel, d’autres disent qu’il est perdu.
    Une petite proportion des français s’informent avec l’offre la plus complète possible disponible sur internet et là même constat on prend conscience de l’oligarchie mondiale.

    Il y peut être des catégories intermédiaires.

    Tout cela n’est qu’un résumé non exhaustif de ce que je pense mais voilà tout est tellement bien ficelé que peut importe ta manière de t’informer :


    La règle générale est qu’il y a un profit dans la confusion; plus la confusion est grande, plus le profit est grand.

  • bouffon

    Ils se nourrissent de cela…
    pendant que ce type râle, il n’ont pas la tête dans la guillotine…
    En plus, il sont tous content parce que nous allons discuter de cette lettre et crée pour eu un écran de partisan et d’anti, qui feront leur propagande et leur propre protection sans qu’ils aient besoin de s’en occuper, sans vraiment qu’on sache qui il sont.
    Arrêter de payé des impôts en masse et vous aller voire comme il vont vite trouvé des solutions…
     

  • zaza

    incroyable. Les bras m’en tombent.
    Je comprends que beaucoup pensent à stocker de la bouffe plutôt qu’à combattre. J’espère que les méchants qui auront lu cette lettre vont vite se sentir mal et devenir gentils…
    Misère,
     

  • pm

    :twisted: a benji

    a lire   l’eveil 2011 et reseau voltaire

    ca na pas de non pour ‘decrire cette article

    par Thierry Meyssan
     
    Les États-Unis ont tenté de s’emparer lundi dernier d’1 500 000 000 de dollars appartenant à l’État libyen, mais en ont été empêchés in extremis par l’Afrique du Sud. Les documents produits lors de cet épisode, et que révèle le Réseau Voltaire, attestent que les membres du CNT et leurs fonctionnaires sont directement salariés par un organe US.
     


    Susan E. Rice, représentante permanente des États-Unis à l’ONU.
    ©UN Photo/Paulo Filgueiras
    Mardi 9 août 2011, Sana Khan, secrétaire du Comité des sanctions mis en place par la résolution 1970 du Conseil de sécurité, a transmis aux membres du Comité un avis émanant de l’ambassadrice Susan Rice, représentante permanente des États-Unis à l’ONU.
    Dans cette missive, dont le Réseau Voltaire s’est procuré une copie [document téléchargeable au bas de cette page], Washington informe le Comité de son intention de dégeler 1 500 000 000 de dollars appartenant à la Banque centrale de Libye, à l’Autorité libyenne d’investissement, à la Banque étrangère de Libye, au Portefeuille d’investissement libyen en Afrique et à la Compagnie nationale libyenne du pétrole.
    Arguant que ce dégel est légal lorsque les fonds sont destinés à des fins humanitaires ou civiles (article 19 de la Résolution 1970 [1]), Washington indique qu’il affectera unilatéralement cette somme comme suit :
    500 000 000 de dollars à des organisations humanitaires de son choix « pour répondre aux besoins humanitaires actuels et à ceux que l’on peut anticiper, dans la ligne de l’appel des Nations Unies et de ses mises à jour prévisibles » ;
    500 000 000 de dollars à « des sociétés d’approvisionnement en fuel et en biens humanitaires nécessaires » ;
    500 000 000 de dollars au Temporary Financial Mechanism (TFM) pour « payer les salaires et les dépenses de fonctionnement des fonctionnaires libyens, des dépenses alimentaires, de l’électricité et d’autres achats humanitaires ». Sur cette somme, 100 000 000 de dollars seront provisionnées afin d’être ultérieurement affectés aux besoins humanitaires des Libyens dans les zones non contrôlées par le Conseil de transition nationale (CNT) lorsque celui-ci aura établi « un mécanisme crédible, transparent et effectif » pour les leur transmettre.
    En clair, les États-Unis ont informé le Comité des sanctions de leur intention de s’emparer 1,5 milliard de dollars qu’ils attribueraient pour un tiers à leurs propres services humanitaires (USAID…), pour un second tiers à leurs propres multinationales (Exxon, Halliburton etc.), et pour le restant au TFM, un bureau du LIEM, lequel n’est qu’un organe officieux créé par Washington et avalisé par le Groupe de contact pour administrer la Libye [2].
    Washington a fait savoir qu’il considérerait avoir l’accord tacite du Comité des sanctions dans les cinq jours suivant la réception de sa notification.
    Malheureusement, la Libye ne pouvait pas s’opposer à ce vol, car elle n’est pas représentée à ce Comité. En effet, son ancien ambassadeur a fait défection, et —en violation de l’Accord de siège— le Département d’État n’a toujours pas délivré de visa à son nouvel ambassadeur.
    Washington entendait bien profiter de cette absence forcée pour s’emparer du butin. Au demeurant, la France a déjà ouvert une brèche en volant 128 millions de dollars dans les mêmes conditions.
    C’est en définitive le représentant permanent de l’Afrique du Sud, l’ambassadeur Baso Sangqu, qui a fait obstacle à la manœuvre.
    Outre la rapacité des États-Unis, cet invraisemblable épisode confirme que l’auto-proclamée « Libye libre » de Benghazi et Misrata n’est pas gouvernée par le Conseil national de transition (CNT). Celui-ci n’est qu’une façade, au demeurant fort lézardée. L’Est de la Libye, contrôlé par l’OTAN, est administré par le Libyan Information Exchange Mechanism (LIEM), un organe informel, sans personnalité juridique, mis en place à Naples par les seuls États-Unis, même si certains de ses employés sont des Italiens.

    Les fonds que l’on présente comme attribués au CNT sont en réalités remis au LIEM qui les utilise pour salarier les membres du CNT et leurs fonctionnaires. La différence est de taille : le Conseil national de transition n’a pas de politique propre, il se contente d’exécuter la politique des États-Unis. Et c’est bien normal lorsque l’on sait que le CNT n’a pas été formé lors des événements de Benghazi, mais plusieurs années avant à Londres comme un gouvernement provisoire en exil.
    Par conséquent, l’action militaire des États-Unis et de leurs alliés de l’OTAN ou du Conseil de coopération du Golfe n’a pas pour objectif de mettre en œuvre la protection des civils prévue par la résolution 1973, et encore moins la « libération des Libyens », mais bien la colonisation du pays.
    Mondialisation.ca
    Ha ha ha!  :twisted: