La note souveraine de la France sous pression

La France va-t-elle perdre son AAA? Bien sur beaucoup de monde s’en inquiète actuellement suite à la dégradation de la note des États-Unis, note qui pourrait être une nouvelle fois dégradés par l’agence S&P, nous avons vu l’impact pour le premier abaissement, je vous laisse imaginer l’impact pour un second… Quand à une éventuelle baisse de la note française, il y a bien eu des menaces par le passé, l’agence Fitch avait baissé la note de la Picardie, pourquoi la Picardie? Par ce que tout le monde s’en fout, c’était avant tout une menace indiquant que la France dans sa globalité pouvait suivre, et que s’est il passé? Sarkozy a élevé à la dignité de grand-croix de l’ordre national de la Légion d’honneur, un certain Marc Ladreit de Lacharrière qui possède justement 60% de l’agence de notation Fitch! Oubliée la dégradation, la magouille a gagné, on va attendre après les présidentielles pour que la meute soit lâchée! Quand aux autres agences américaines, il y a bien des accords avec elles pour que le AAA reste jusqu’aux présidentielles, c’est juste électoraliste, pas moins, jetez un petit œil ici pour vous en convaincre. Lire les infos officielles, c’est bien, mais sachez voir au delà quand on sait que les informations dérangeantes sont souvent trop oubliées…

La note souveraine de la France sous pression
© REA

Après les Etats-Unis, la France ? Suite à la dégradation de la note souveraine américaine, certains économistes et investisseurs commencent à redouter que la France ne perde sa note AAA, la meilleure possible. De quoi mettre la pression sur Bercy, qui assure le contraire.

« La France n’est pas, selon moi, un pays AAA. En tout cas, il n’est pas considéré comme tel par le marché », souligne ainsi un stratégiste d’UBS basé à Londres, cité par Bloomberg. Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un coup d’œil aux Credit Default Swap (CDS), ces produits permettant de d’assurer contre la faillite d’un émetteur. Le coût de l’assurance contre un défaut de paiement de l’Hexagone est en effet supérieur à ceux de la Chine, du Qatar ou de la République Tchèque, qui sont pourtant moins bien notés par les agences, selon les dernières données de CMA Vision.

Il faut dire que la France affiche l’un des moins bons ratios budgétaires parmi les différents pays « triple A ». Selon la Commission européenne, la France réduira son déficit public à 5,8% de son Produit intérieur brut (PIB) cette année, tandis que sa dette atteindra 84,7%. Pour comparaison, dans les cinq autres pays de la zone euro possédant la meilleure note (l’Allemagne, l’Autriche, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Finlande), les déficits publics devraient osciller entre 1 et 3,7% du PIB et les dettes entre 17,2 et 82,4%.

Pour le moment, les agences de notation se gardent de tirer la sonnette d’alarme. Jean-Michel Six, le chef économiste de Standard & Poors pour l’Europe, a même confirmé sur France Inter dimanche que la perspective pour la France restait stable. Pour autant, la même agence S&P avait prévenu en juin que la note de l’Hexagone serait sous pression à moyen terme, si le gouvernement ne prenait pas de nouvelles mesures de rigueur et ne réformait pas le régime de la Sécurité sociale.

Source: Capital.fr

6 commentaires

  • pokefric pokefric

    D’autant que les états-unis veulent tombés après l’Europe……..

  • Naiah

    La France corrompue ?? Mais non voyons quelle idée !!!!!
    J’ai appris en revenant dans ma commune le WE passé que les contrats de travaux publics se négociaient dans les Mairies à coup de dessous de table … alors la corruption parmis les têtes couronnées du gouvernement ca ne m’étonne pas ! A VOMIR !

  • Naiah,
    vous comprenez mieux, maintenant, le pourquoi de ces innombrables ronds-points dans toutes nos communes !.
     Oui, la corruption est partout.