Les oiseaux de Bras-Fusil sont mort empoisonnés..

Un lecteur de la Réunion m’avait envoyé l’info des oiseaux morts tombent du ciel, le mystère est *presque* résolu puisqu’il s’agirait d’un empoisonnement avec un produit utilisé pour les cultures, le Méthomyl (miam!). Ca reste à confirmer par un laboratoire métropolitain.


Soixante oiseaux sont tombés raides morts dimanche dernier dans la cour de la famille Rafougilet à Bras Fusil, littéralement foudroyés en plein vol.La Direction des Services Vétérinaires qui a enquêté sur ce phénomène, a conclu à une intoxication au méthomyl, un insecticide utilisé notamment dans le maraîchage. Vraisemblablement, l’empoisonnement des oiseaux serait donc accidentel.

Dimanche dernier, un spectacle des plus étonnants s’est déroulé à Bras Fusil à Saint-Benoît. Des dizaines d’oiseaux ont été décimées de façon inexpliquée, tombant du ciel pour mourir sur le sol. Une scène surréaliste et quelque peu effrayante pour la famille Rafougilet, qui a vu certains volatiles agoniser pendant plusieurs minutes.

Terrassés en plein vol, les belliers, cardinaux et moineaux sont tous morts dans un périmètre restreint.

Cet épisode concernant plus de 5 morts suspectes et ce dans une zone de moins de 500 mètres a entraîné une enquête de la Direction des Services Vétérinaires (DSV) de la Réunion.Les cadavres des oiseaux ont été analysés pour déterminer avec précision la cause de leur mort subite. Les résultats ont été connus hier après-midi. « Les volatiles ont été intoxiqués par du méthomyl à des doses assez élevées, ce qui provoque des convulsions et des chocs cardiaques », explique Aymeric Lecouffe scientifique à la DSV.Le méthomyl est une substance que l’on retrouve notamment dans le lannate, un insecticide assez puissant destiné à éliminer les nuisibles dans les cultures potagères comme les chenilles ou les pucerons. Ce produit aurait donc été répandu dans des champs à proximité, empoisonnant les oiseaux volants au dessus de cette zone. « Le lannate est très utilisé dans le maraîchage. L’intoxication est donc arrivée de façon accidentelle », affirme Aymeric Lecouffe.Des analyses réalisées en métropole devraient confirmer ces conclusions.

Source : www.linfo.re
partagé avec terresacree

2 commentaires

  • candide

    Incroyable ! les brumes de la vaporisation se rependent probablement alentour. Le petit organisme des oiseaux ne l’a pas supporté. On peut s’interroger au sujet de l’effet produit sur des organismes plus grands. C’est plus dilué. Les Iles sont totalement pourries aux produits chimiques. Dans certains endroits les cultures sont devenues interdites. Concernant les sangliers morts en Bretagne, il s’agit bien de la décomposition des algues vertes. Des plages sont donc interdites. Les locaux ont félicité la préfecture pour sa clarté. Elle se propose de mettre en ligne le résultat des analyses.

  • willy74150

    faut voir encore si c’est la vérité moi j’ai un doute