Crise de la dette: Ce que risquent la France et ses banques

A part perdre de l’argent…..je ne vois pas trop :mrgreen: :mrgreen:

 

Deux personnes lisent les résultats de la Bourse de Milan le 11 juillet 2011. AFP PHOTO / GIUSEPPE CACACE

 

Les banques françaises détiennent une large part de la dette des pays européens en difficulté…

Depuis le 1er juillet, les valeurs bancaires françaises ont perdu 7%. Soit presque autant que les banques grecques ou espagnoles, en pleine crise. Ces établissements sont «entraînés dans la contagion», estime Philip Lawlor, stratégiste chez Smith & Williamson à Londres.  En effet, si leurs résultats sont bons, ils ont en revanche beaucoup investi dans les bons du Trésor des pays en crise. Ils risquent donc de ne pas être remboursés si l’un de ces pays se trouve en défaut de paiement, ce qui inquiète les investisseurs. Tour d’horizon de l’exposition de la France aux créances des pays européens en difficulté.

L’ensemble des établissements français détiennent :

27% (10 milliards) de la dette publique grecque, et 31% (46 milliards) de l’ensemble des créances du pays (dettes bancaires comprises).

20% (2,8 milliards) de la dette publique irlandaise, et 8% (39 milliards) de l’ensemble des créances du pays (dettes bancaires comprises).

23% (5,8 milliards) de la dette publique portugaise,  et 10% (10 milliards) de l’ensemble des créances du pays (dettes bancaires comprises).

La plus exposée: BNP Paribas

Espagne: 3,9 milliards d’euros

Grèce: 4,9 milliards d’euros

Irlande: 497 millions d’euros

Italie: 24,1 milliards d’euros

Portugal: 2 milliards d’euros

Société générale, surtout exposée aux pays aidés

Espagne: 2,22 milliards d’euros

Grèce: 2,65 milliards d’euros

Irlande: 442 millions d’euros

Italie: 3,34 milliards d’euros

Portugal: 631 millions d’euros

Crédit Agricole, surtout exposée à l’Espagne et l’Italie

Espagne: 2,77 milliards d’euros

Grèce: 655 millions d’euros

Irlande: 135 millions d’euros

Italie: 10,12 milliards d’euros

Portugal: 1,1 milliard d’euros

BPCE, peu exposée

Espagne: 380 millions d’euros

Grèce: 1,26 milliard d’euros

Irlande: 312 millions d’euros

Italie: 3,497 milliards d’euros

Portugal: 319 millions d’euros

A voir aussi :

L’infographie (en Espagnol) de Cincodias.com sur la répartition de la dette grecque dans les différents pays européens.

L’infographie interactive de Reuters pour tester la résistance des banques européennes en cas de dérapage d’un des pays européens en difficulté.

Auteur Thibaut Schepman
Source 20minutes

3 commentaires