Fukushima et le nucléaire, la grande manipulation continue…..

Les évènements s’accélèrent et les questions de même, comment vont ils nous faire avaler que le nucléaire est l’énergie incontournable et la plus sure du moment?. Merci à tout les veilleurs qui débusquent les magouilles et nous permettent d’être au courant au jour le jour, ça montre qu’il va peut être falloir EXIGER un référendum mondial sur le nucléaire vous ne croyez pas??  Ce logo devient indigeste et tout ces compagnons liés au nucléaire idem!!

– 1er juillet 2011: Le Palmarès des Freak Brothers du Nucléaire. Le premier semestre nucléaire de l’année 2011 étant clos, s’il fallait attribuer une Palme des Freak Brothers du Nucléaire (Palme des Fabulous Furry Freak Brothers du Nucléaire), quel serait le lauréat: AREVA, le grand propagateur du plutonium civil (par toutes voies possibles) ou TEPCO, l’opérateur de Fukushima-Daiichi ou bien le Laboratoire Atomique de Los Alamos, le grand propagateur du plutonium militaire, ou bien encore General Electrics, le concepteur de certains réacteurs de Fukuhsima, ou bien encore l’OPPD (Omaha Public Power District), l’opérateur des centrales nuclaires de Fort Calhoun et de Cooper totalement inondées? Lequel obtiendrait la Palme en termes de capacité à nuire le plus? Peut-être, d’ailleurs, qu’à ce niveau d’empoisonnement planétaire, cela ne vaut même plus la peine de raisonner en termes de plus ou de moins. Il va falloir oeuvrer à neutraliser la furie nucléaire radioactive qui impacte, présentement, la totalité de la biosphère. Assurément.

– 1er juillet 2011: A Los Alamos, des déchets radioactifs hors-zone de sécurité? Alors que l’incendie fait rage près de Los Alamos évacué de ces 12 000 résidents, c’est ce qu’évoque, en personne, le Directeur du Laboratoire Atomique, Charles McMillan, en précisant qu’ils ne savent pas – pas du tout en fait – ce qui a été déposé (temporairement) en termes de déchets radioactifs, pendant des décennies, lorsque « les standards de sécurité étaient beaucoup moins drastiques »!! En toussotant ou sans toussoter? Cela n’a pas l’air rassurant du tout, en plus d’être surchauffé, comme zone.

(Cette nouvelle ne va pas faire la Une de la presse globaliste car, par une méga-surprise du 1er juillet, pour ne pas dire un méga-remue-ménage, il s’avèrerait probable que l’accusatrice du directeur du FMI ait menti et qu’elle serait en relation avec un distributeur de substances non permises – entendons par là du cannabis, pas du plutonium, pas encore du plutonium, du moins. Faut-il vous l’envelopper?).

(Et pour la petite histoire, le Fonds Monétaire International fut créé lors des Accords de Bretton Woods, le 22 juillet 1944, une semaine après que le Docteur Zay Jeffries eût officiellement lancé la fabrication de la bombe atomique. Et il ne faut pas oublier que ce monsieur Jeffries était, en temps de paix, l’un des directeurs de General Electric (une compagnie quelque peu impliquée dans les réacteurs de Fukushima, entre autres centrales nucléaires, et qui possède une belle panoplie de media globalistes aux USA.)

Le Laboratoire Atomique prétend qu’à ce jour il n’y pas eu d’émission de radioactivité. C’est pourtant ce dont doutent certains groupes de veille (voir en bas de page des commentaires) qui mesurent la radioactivité dans certaines zones du Texas et du Colorado. Et la lecture d’un document évoquant le mythe de l’imperméabilité du sous-sol, mythe perpétué par le Laboratoire Atomique pour éviter toute suspicion de contamination de la nappe phréatique, ne convie pas non plus à la sérénité). Tout cela est d’autant plus alarmant lorsque les media locaux n’hésitent pas à rapporter que « Fire officials said it’s looking increasingly likely that the Las Conchas fire will not reach the Los Alamos laboratory, but there are still concerns about the areas around the facility which authorities said could be filled with decades-old waste. » Traduction: « Les porte-paroles des Pompiers ont dit qu’il paraissait de plus en plus probable que le Feu de Las Conchas n’atteigne pas le laboratoire de Los Alamos mais qu’il existe encore des soucis quant aux aires entourant le Laboratoire: les autorités locales ont affirmé que ces aires pouvaient être pleines de décennies d’anciens déchets ». (Par « déchets », il faut entendre déchets extrêmement radioactifs. C’est une farce immonde que de parler de basse radioactivité pour des déchets de plutonium ou d’uranium ou, d’ailleurs, pour tout autre déchet ou non-déchet radioactif. Très sincèrement, quelle est la différence entre un déchet radioactif et un-non déchet radioactif, par exemple, une barre de combustible actif, sur le plan de leur capacité à nuire? Aucune, ce sont tous les produits de cerveaux malades, déments et inhumains. Et cela a assez duré.)

Malheureusement pour l’humanité, il n’existe pas de concept d’ancienneté (et la mafia nucléocrate en est fort consciente, elle qui met en place un lavage de cerveau permanent) en ce qui concerne le plutonium ou certains isotopes d’uranium et en ce qui concerne leur capacité de nuire, à savoir de cancériser un organisme humain, par exemple, à partir d’une seule particule. Au regard de centaines de millions d’années, quelques décennies ne sont que broutilles si tant est que la science, qui se prétend telle, a raison de conceptualiser en termes de demie-vies fixées de désintégration radioactive, ce que certains événements semblent intensément invalider.

Voir également ce lien et puis aussi ce lien. Cette invalidation semble ainsi correcte et fondée.

Est-ce donc l’aube d’une nouvelle alliance entre la Terre et le Soleil afin de tenter de remédier à la radioactivité, d’émanation humaine, qui est présentement en train d’empoisonner l’humanité et la totalité de la biosphère? Dans la catégorie: mal à l’âme de Los Alamos ou dans la catégorie: rêves éveillés, co-évolution Gaïenne et espoirs qui font vivre! C’est au choix: il est toujours plaisant de bénéficier d’alternatives!

– 1er juillet 2011: Une pompe à eau a pris feu à Fort Calhoun. Alors qu’un employé réapprovisionnait en fuel une pompe à eau, cette dernière a pris feu et a blessé l’employé qui a été emmené par hélicoptère vers l’hôpital voisin. Les pompes à eau servent à pomper en permanence les eaux du Missouri qui ont pénétré dans certains bâtiments. Rappelons que le 7 juin, il y avait déjà eu une alerte au feu dans cette centrale qui avait incapacité pendant 90 mn le système de refroidissement. Au fait, une pompe à eau qui prend feu, est ce de la faute à pas de chance?

Ne pourrait-on pas conseiller à l’opérateur de cette centrale nucléaire de faire appel aux méduses, à des escouades de méduses?
Si elles sont à ce point efficaces pour bloquer le captage d’eau refroidissant deux réacteurs nucléaires en Ecosse, elles pourraient être tout aussi efficaces que des sacs de sables pour boucher les trous d’une centrale nucléaire moderne.

– 1er juillet 2011: Les mensonges officiels du Gouvernement Britannique sur Fukushima. Un article du Guardian qui dévoile les manigances du Gouvernement Britannique, deux jours après le désastre nucléaire de Fukushima, pour minimiser les impacts de ce accident. Les divers départements du Gouvernement Britannique ont mis en place avec EDF Energy, Areva et Westinghouse, une opération de diversion médiatique, en fait un programme de mensonges savamment dosés, afin de manipuler l’opinion Européenne. Choquant en plus d’être considérablement TROUBLANT. Toutes ces manigances ont été révélées par des e-mails en cavale. Un extrait: « Anti-nuclear people across Europe have wasted no time blurring this all into Chernobyl and the works, » the official told Areva. « We need to quash any stories trying to compare this to Chernobyl. » On ne pourrait pas mieux dire: écraser toute histoire comparant Fukushima et Tchernobyl. Mais leur stratégie n’a pas totalement fonctionné.

La preuve, redisons-le: Fukushima = Tchernobyl X 40.

– 1er juillet 2011: Quelle est la mission de la grue géante sur le site de Fukushima-Daiichi? Depuis deux semaines déjà, le site Radioactive.eu.com a émis de sérieux doutes quant à la mission véritable de la grue géante sur le site, d’autant plus qu’il a été prouvé (aisément) que TEPCO ne se gênait pas pour trafiquer ces caméras-vidéos et éliminer des images « live » trop embarrassantes pour son standing de multinationale ruinée mais respectable. Dans son article d’aujourd’hui, Radioactive.eu.com, se demande pourquoi TEPCO ne parle des activités de cette grue qu’à partir du 28 juin, soit une semaine entière après qu’elle ait été repérée pour la première fois par des observateurs attentifs. Il faut dire que de très nombreux internautes observent nuit et jour les caméras sur site pour tenter de dévoiler les mensonges permanents de TEPCO et du Gouvernement Japonais.

Cette grue, l’une des plus grandes du Japon, possède un bras de 140 mètres de longueur et peut soulever 750 tonnes. Radioactive.eu.com avait émis de sérieuses questions, la semaine passée, quant à la possibilité que cette grue déblaye des barres de combustible pour les stocker « ailleurs ». Ailleurs pouvant être l’océan, à quelques mètres de là. Et TEPCO a informé la presse Japonaise, le 28 juin, qu’en effet ils utilisent cette grue pour déblayer des débris radioactifs. Pourquoi avoir donc caché la présence de cette grue pendant une semaine? Pour Radioactive.eu.com, ce mensonge ne fait que corroborer leurs doutes quant à des activités illicites sur site. Radioactive.eu.com avait déjà, la semaine passée, émis l’hypothèse que TEPCO allait déblayer des barres de combustible dans la méga-barge dont plus personne ne parle. Aujourd’hui, la presse Japonaise a précisé que TEPCO vient juste de commencer à utiliser la méga-barge pour stocker de l’eau faiblement contaminée. Cette barge fait 146 mètres de long et peut stocker 10 000 tonnes. L’Agence de Sécurité Nucléaire au Japon a précisé que l’eau faiblement contaminée ne serait pas relâchée dans l’océan. Encore fallait-il le préciser. Quant à TEPCO, ils ont informé la presse qu’ils ne savaient pas quoi faire de cette eau faiblement radioactive.

Il reste que tous les doutes sont encore permis parce que TEPCO ment effrontément en permanence. Il y a 1 mois déjà, TEPCO était supposé commencer à utiliser cette méga-barge, et non pas hier. Radioactive.eu.com a détecté sur le site des activités anormales, des trucages de caméras, des colonnes de fumée de 50 mètres de hauteur la nuit. Tout cela est TROUBLANT, c’est le moins que l’on puisse dire. D’autant plus TROUBLANT que les activités de cette grue se sont concentrées au-dessus du réacteur 3, celui justement dont la radioactivité est si élevée que des êtres humains ne peuvent y pénétrer.

– 1er juillet 2011: Rapport de la Criirad sur sa mission au Japon du 24 mai au 3 juin. Ce rapport est en anglais.

– 30 juin 2011: Une vidéo de la centrale nucléaire inondée à Fort Calhoun. Dans cette vidéo, prise d’un hélicopère transportant un officiel US, (vraisemblablement le psychopathe en chef en charge du NRC), on entend distinctement la question qui fait tellement de bons sens: comment cela se fait-il qu’un boudin-barrage de 3 mètres de hauteur, 5 mètres à la base et 700 mètres de longueur ne soit composé que d’un seul segment et non pas de plusieurs afin de limiter la fragilité d’un tel système de protection. Car il s’agit bien d’une centrale nucléaire en pleine activité, n’est-ce pas? Rappelons que ce boudin a été percuté en pleine nuit par un engin mécanisé et qu’il s’est effondré de suite. TROUBLANT.

– 30 juin 2011: Les fournitures militaires vendues, par la France, à la Grèce archi-endettée comprennent-elles des bombinettes nucléaires? C’est une question que l’on peut se poser à la lecture de ce court article, mais ô combien évocateur, paru chez le Grand Soir: L’endettement de la Grèce au profit des industries militaires. Nous avons relevé le passage suivant:

« De 2005 à 2008, la Grèce a doublé la valeur de ses emprunts pour payer des armes dont elle n’avait pas besoin. Selon une recherche conjointe de juges grecs et allemands, les vendeurs d’armes ont utilisés la corruption pour s’assurer la collaboration d’importants hommes politiques, de fonctionnaires et de chefs militaires. L’argent emprunté pour acheter ces armes vient des mêmes pays d’où proviennent les armes, soit les États-Unis, la France et l’Allemagne. De 2005 à 2008, les prêts consentis à la Grèce pour l’ensemble de ses obligations ont atteints la somme astronomique de 160 000 millions de dollars. Pour un pays de 11 millions d’habitants c’est peu dire. Avec cet argent la Grèce a amplement de quoi payer la facture de 3000 millions de dollars en hélicoptères de combat français, 2000 millions de dollars en avions de combat étasuniens, plus ou moins le même montant pour les avions Mirage français et presque le triple en sous-marins allemands. »

La seule finalité de l’industrie nucléaire « civile » est la production de plutonium et d’uranium appauvri: tout le reste n’est que verbiage et propagande.

– 30 juin 2011: Interview du capitaine des pompiers de Los Alamos. Pour les Anglophones. L’incendie, aujourd’hui jeudi, a déjà consumé environ 38 000 hectares. Dans cet interview, le capitaine des pompiers réitère plusieurs fois ce qu’il a déjà affirmé depuis trois jours: ce n’est pas un feu habituel; il est très actif: les zones brûlées il y a 10 ans, par le dernier incendie, brûlent de nouveau, ce qui est totalement inhabituel… TROUBLANT.

Ce qui est fascinant, répétons-le, c’est que les USA dépensent par an 70 milliards de dollars pour le « renseignement ». Et ils dépensent 700 milliards de dollars par an pour l’armée. Ces frais n’intègrent pas les coûts des nombreuses guerres libératrices de par le monde. Le budget des pompiers aux USA n’a pas suivi les mêmes courbes que le budget de l’armée US. En fait, les courbes sont identiques mais elles ne vont pas dans le même sens. Depuis des dizaines d’années, les pompiers des USA luttent contre des incendies de plus en plus gigantesques avec de moins en moins de moyens en hommes et en ressources.

– 30 juin 2011: Des Robots-aspirateurs dans le réacteur 3 de Fukushima. Le réacteur 3 étant trop radioactif pour permettre que des employés humains y pénètrent, TEPCO a décidé d’avoir recours à des robots-aspirateurs pour évacuer « le sable radioactif » qui s’y est entassé. Le robot Warrior vient de chez IRobot.

– 30 juin 2011: Les flammes sont à 3 km des 30 000 containers de déchets de plutonium à Los Alamos. Il est difficile de croire, selon certains bloggers ayant vérifié la topographie sur Google-Earth que le site de stockage de ces 30 000 containers de 220 litres, entreposés sous des tentes, soit réellement aussi dénué de couvert forestier que les autorités nucléaires le prétendent. De plus, les groupes anti-nucléaires soulèvent le problème des sols contaminés par des dizaines d’années d’essais atomiques au Laboratoire Atomique de Los Alamos. Ces sols surchauffés par l’incendie pourraient, selon eux, libérer des particules radioactives dans les panaches de fumée recouvrant les régions du Nouveau-Mexique.

– 30 juin 2011: 2700 becquerels de césium radioactif dans un thé cueilli par 300 enfants d’écoles élémentaires à Tokyo. Les élèves de trois écoles élémentaires de Itabashi-ku à Tokyo ont récolté le 9 mai les jeunes feuilles de thé dans une ferme pédagogique d’Itabashi-ku. La municipalité a testé ce thé et a détecté 1300 becquerels de césium 137 et 1400 becquerels de césium 134 par kilo de feuilles de thé. Selon la municipalité, cette cueillette elle-même ne représenta « aucun danger pour la santé humaine »: la litanie habituelle des Autorités Japonaises qui sont tellement discréditées que la population commence à traduire « aucun danger immédiat pour la santé humaine ».

– 30 juin 2011: Le NRC (Agence de Sécurité Nucléaire US) requiert des explications de la part de U.S. Army Corps of Engineers. Hier, le 29 juin, le NRC a requis d’obtenir de l’armée US les analyses effectuées en 2009 et 2010 concernant ce qui arriverait aux deux centrales du Nebraska (déjà inondées) si l’un des barrages en amont lâchait.

– 30 juin 2011: L’inondation des centrales nucléaires du Nebraska est-elle délibérée? Le Sénateur du Nebraska, Ben Nelson, ne l’exprime pas ainsi mais il est aisé d’inférer, de ses propres interrogations, de tels doutes TROUBLANTS. En effet, il s’avère que, depuis le début des inondations catastrophiques, qui ont submergé des millions d’hectares de terres agricoles, le U.S. Army Corps of Engineers (the Corps) n’a JAMAIS pris en considération la situation des centrales nucléaires du Nebraska dans ses décisions de faire sauter telle ou telle digue en amont. Dans son courrier du 29 juin adressé au Général McMahon, le Sénateur Ben Nelson s’étonne de ce que le porte-parole du Corps de Ingénieurs de l’Armée US ait déclaré: « Nebraska’s two nuclear plants aren’t being factored into the Army Corps of Engineers schedule of dam releases. » A savoir que « les deux centrales nucléaires du Nebraska n’entrent pas en ligne de compte, pour l’Armée US, quant à leur programme de lâcher de barrages ». N’est-ce pas fascinant?

N’est-il pas TROUBLANT que de plus en plus d’agriculteurs du Mid-West inondé fassent entendre leur colère et leur rage. Pourquoi? Le U.S. Army Corps of Engineers a envoyé une lettre aux agriculteurs inondés pour leur proposer de racheter toutes leurs terres. A bas prix, cela va sans dire. D’ailleurs Soros, le milliardaire globaliste qui prétend faire la pluie et le beau temps dans la finance internationale, est dans le coup. Il est preneur-acheteur de terres agricoles, de beaucoup de terres agricoles. Le bonheur absolu pour les crapules mondialistes: de la terre agricole inondée à très bas prix.

– 30 juin 2011: Mise a jour chez Next-up du dossier Fort-Calhoun. Avec de saisissantes photographies, comme d’habitude.

Source KOKOPELLI

J’ai trouvé ce billet sur un site US, il traduit bien ce que nous dit Kokopelli dans ces news. (arrangement voltigeur)

De:Harold

Pour:Al Cuppett

Sujet: Barrage point Gavins sujet à être détruit

Salut Al, Harold d’Omaha ici. J’espère que tout va bien.

Je viens de recevoir un appel de mon meilleur ami. Il m’a informé que l’un de ses chauffeurs a un ami qui est un ingénieur au barrage point Gavins sur la ligne SD / NE.

La façade du barrage de point Gavins se fissure sous la pression de l’accumulation des eaux de crue et pourrait éclater prochainement.

Les militaires ont tout juste fini de terminer l’établissement des dégâts (?) sur les 25% de la face du barrage en préparation pour la faire sauter si le barrage continue à se fissurer. Ils ont peur que le barrage cède et dans un effort pour sauver le plus gros, ils  sont prêts à le faire sauter dans une tentative pour soulager de la pression des eaux de crue.

Cela aura des résultats catastrophiques pour TOUT l’aval….. notamment Riverfront Omaha et une bonne partie du centre-ville.

Comme vous le savez, les photographies sont interdites à TOUS à l’Ft(?)de l’ Usine Calhoun énergie nucléaire et un périmètre de 3 mile « no-fly »(non survol) zone a été interdite, qui est environ 15 miles au nord. Ma maison est apparemment sous l’eau pendant que j’écris ceci pour vous. La semaine dernière, ils auraient eu un niveau 4 de sécurité-incendie qui a affecté le refroidissement des barres, mais ça a été traité rapidement et aucun dommage est survenu à cette époque. Toutefois, si le barrage est soufflé, les résultats pourraient être de proportion biblique …

Cette semaine, la décision a été prise par mon employeur pour se préparer à perdre notre boutique de plus de 40 ans et de la déplacer si l’eau (descendent dans la rue) (?) continuent de monter, ce qu’elle pourrait très bien faire dans les 2-3 prochaines semaines, mais si le barrage est soufflé, nous pourrions peut-être avoir un avis 3-4 jours (avant?) au mieux.

Faites ce que vous aurez avec cette information Al et que Dieu bénisse la République …

Vivre dans l’honneur,

Harold

Omaha, NE.

28 juin 2011

De: amberco@swbell.net

Source truthwinds.com

19 commentaires

  • sylval

    avec tous les fonds dédiés à la guerre, peut être aurions nous pu faire des recherches et élaborer des moyens pour de l’énergie propre et renouvelable. Mais, hélas, les priorités de ceux qui nous gouvernent ne sont pas celles du peuple.il serai peut être temps, pour nos enfants, de nous réveiller et de leur faire savoir que leurs choix ne sont plus en accord avec ce que veux le citoyen et que nous ne voulons plus que nous soyons en danger permanent . Je sais que, certains moutons pensent encore que seul le nucléaire et le pétrole peuvent nous permettent de subvenir à nos besoin en énergie alors que il existe d’autres moyens. Notre pays sera bientôt le seul à accepter cela et, qui plus est, a produire de l’électricité pour les autres qui ont dit « non au nucléaire ». Nous serons les « sacrifiés » de l’Europe. Et nos enfants aussi, le jeux en vaut il la chandelle?
    réfléchissez, qu’es ce que ça va nous rapporter à nous, le peuple? il faut qu ‘on arrête. qu’on arrête tout avant que tout s’arrête.

    • Stpael

      Les cerveaux dégénérés que tu critiques dans cet article te permettent cependant quelque petite chose alors je vais tenter d’apporter une contre critique.
      D’abord :

      1. Certes le nucléaire n’est pas aussi propre qu’on veut bien le faire croire.

      2. Oui il y a des dangers dans la production de l’électricité puis dans le stockage du combustible usager.

      Mais :

      1. La bombe permet à tes petites fesses de se sentir aujourd’hui à l’abri derrière ton ordinateur et de ne pas subir le dictât permanent de superpuissance que tu critiques j’en suis sur par ailleurs. L’argent investit dans le domaine militaire est loin d’être suffisant même si en temps de paix on est toujours à critiquer ce fond sans fin qu’est la défense d’un pays. Mais comme disais l’autre : « si tu veux la paix, prépare la guerre ».

      2. L’éolien et le solaire c’est bien beau mais il est impossible de nous fournir en électricité uniquement sur ces modèles propres (et encore il faut voir ce que l’on appelle propre mais c’est une autre histoire). L’abandon du nucléaire c’est aussi le retour à des formes de production comme le charbon, le pétrole ou le gaz et crois moi le danger est tout aussi grand. On me rétorquera qu’il nous faut changer nos modes de vies et je serai d’accord avec cela mais ça ne se fait pas du jour au lendemain. En attendant le nucléaire est un moindre mal si on renforce la sécurité des sites de production et d’expérimentation. Comme le dit Sylval nous fournissons l’énergie nucléaire à ceux qui l’ont abandonné. Nous cherchons sur les énergies propres comme le solaire pour améliorer les rendements des cellules photovoltaïques ou bien sur de nouvelles formes d’énergies. Malheureusement aucune n’a pour l’instant égalé le rendement du nucléaire.

      3. »[…]ont tous les produits de cerveaux malades, déments et inhumains. Et cela a assez duré. » Juste comme ça je suis élève ingénieur dans l’école où les Joliots-Curies ont découvert la radioactivité artificielle en 1934 (et où les Curies ont travaillés sur la radioactivité de l’Uranium puis découvert le Barium) et ça me fait mal de lire aujourd’hui ce genre de phrase, je me sens même personnellement insulté. Bref au delà de mon ego, il faut bien comprendre que la radioactivité ce n’est pas seulement la bombe, la production d’électricité, c’est aussi des applications en médecine notamment en imagerie qui sauve beaucoup de monde.

      Je suis bien conscient des lacunes de cette argumentation succincte.

      Stpael

      • sylval

        je ne te lit pas jusqu’au bout , tu fais donc parti des gens dont je parle mais sans doute l’élève ingénieur que tu es, pense avoir raison. Les Japonnais, sans doute, seront contents d’apprendre que grâce au nucléaire on va pouvoir soigner les futurs cancers que le même nucléaire aura déclenché chez leurs enfants. mais, bon … quand à M et Mme Curie ils en sont morts, quand même…
        quand au reste, je suis navrée de voir que il existe encore des personne qui croient en la guerre. Surtout celles d’aujourd’hui.
        mais je te félicite tu es un bon moutons…

      • « La bombe permet à tes petites fesses de se sentir aujourd’hui à l’abri derrière ton ordinateur et de ne pas subir le dictât permanent de superpuissance que tu critiques »…

        Ok pour la bombe, en faire une dizaine pour ne pas être menacé de guerre sur nos sols. Sauf qu’aujourd’hui la vraie guerre est économique, et ça n’empêche pas l’Amérique de nous dicter en permanence sa politique…

        Sinon que penses-tu, techniquement, de la fusion froide ?

      • jerome

        Tu vas peut être nous dire que :
        Les japonnais, les ukrainiens etc… ne sont que de malheureuses victimes collatérales. Et après tout il ne sont pas si nombreux que ça ! 4000 suite à Tchenobyl 0 au japon. Non ???

        Ok pour la médecine, ok pour la « sécurité » qu’apporte les bombes atomiques contre d’autre états mais contre des terroristes ça ne change pas grand chose.

        comme te le demande argentmetal que penses tu de la fusion froide ? Je vois ta réponse d’ici.
        « Un mythe non reproductible, une arnaque de gens en manque de reconnaissance, etc… »

  • moutondu22

    ça fout les chocottes …

    quels enfoirés …

  • letroll

    je ne sais pas comment le peuple fait pour rester calme. moi ça me révolte. c’est vrai le confort aveugle est si agréable que la plupart veut le préserver. comment on peut être heureux quand on est les sacrifiés.
    pour les lobbies ça rapporte le nucléaire et de toutes part. les radiations provoquent le cancer qui font vivre nos chers assassins des labos pharmaceutiques, on crée des armes à l’uranium et j’en passe. la liste est beaucoup trop longue
    bande de pourritures

  • Patrick

    On avait déjà eu droit à l’affaire DSK et à la mort de Ben Laden.

    Maintenant, c’est libération des 2 journalistes, rebondissement DSK, « agression » de Sarko.

    Voilà comment faire pour ne pas avoir à annoncer de vrais informations.

    Ce soir, je sens bien un français gagnant la super cagnotte de 150M€, ça occupera encore les JT pendant 2/3 jours.

    Ce matin, je me suis dit qu’ils agitent certainement exprès le drapeau rouge Hadopi pour occuper une majorité d’internaute / bloggueur sur ce « détails ».

  • Dr.um

    Ça me fait bien rigoler à tout les bien pensant qui arrivent je ne sait trop comment sur ce blog et qui nous rabâchent toujours la même rengaine qu’il ont ingérés bêtement sans même y réfléchir, lorsqu’on leurs demande des fait concret des détail de soutenir leur position tout a coup il y a plus personne….

    Bon aller on vas être optimiste et on vas ce dire qu’il on vraiment pris conscience du piège dans lequel il ce sont enfermés et qu’il sont juste top timide pour imbus de leurs personne pour écrire qu’il on pus ce tromper….

    Quoi et alors mois aussi j’ai droit à mes illusions :p

  • http://fr.sott.net — Rubrique Enfant de la Société.
    De son côté, la Criirad* dénonce des carences graves.
    Au retour d’une Mission au Japon, la Criirad a dénoncé hier des « carences graves » dans la gestion de la catastrophe de Fukushima par les Autorités japonaises. Le laboratoire indépendant, un nouveau Tchernobyl est en train de se produire dans la Péninsule Nippone.
    A son retour du Japon, Bruno Chareyron, ingénieur en Physique Nucléaire et membre de la Criirad se veut très critique vis-à-vis des Autorités Japonaises. Il évoque, en effet, des « carences graves » dans la gestion de la crise Nucléaire qui a touché le pays après le séisme du 11 mars dernier. « Comment la gestion peut-elle être aussi déplorable, 25 ans après Tchernobyl ? » s’interroge-t-il lors d’une Conférence de presse organisée hier.
    Des risques de cancer inacceptables : Il déplore la lenteur avec laquelle les pastilles d’iode ont été distribuées à la population touchée par les risques d’exposition,
    ** »alors qu’il faut les ingérer trois heures AVANT l’exposition ». **
    Plus grave encore, on laisserait encore des personnes consommer des aliments contaminés. Il revient également sur le périmètre mis en place par les Autorités qui se révèle selon lui, trop juste quant aux risques d’exposition réels. « Bien au-delà de la zone interdite de 20 km autour de la Centrale, il y a des doses de radioactivité qui induisent des risques de cancer inacceptable » a expliqué l’ingénieur du laboratoire indépendant Français, lors de cette Conférence de presse. « On tolère sur place un taux de risque de cancer 20 fois supérieur à celui communément admis » ajoute-t-il.
    La Criirad explique ces impairs dans la gestion de la crise par des raisons économiques.
    « Pour des raisons économiques, on fait au Japon ce qu’on a fait à Tchernobyl, on n’évacue pas » des populations « qui vivent dans des zones très contaminées » car leur indemnisation coûterait trop chère, confie de son côté Roland Desbordes, le Président de l’Organisation, à l’AFP.
    La CRIIRAD* est un laboratoire indépendant qui a pour vocation de contrôler et d’informer les populations sur les pollutions radioactives et les risques liés au nucléaire,d’obtenir la mise en place de toutes Mesures de Protection Sanitaire jugées nécessaires.
    Sa spécificité est d’être indépendante des exploitants du Nucléaire,de l’Etat et de tous Partis politiques.

    Vidéo : Témoignage de Laurent Mabesoone, Français, habitant au JAPON depuis 19 ans, à propos de la vie quotidienne avec les radiations, à 200 km de Fukushima.
    http://youtu.be/WBC5S1ZjLWA

    Pour information : Site du ruban jaune anti-Nucléaire (principalement en Japonais) sur Facebook : http://www.facebook.com/home.php?sk=group_226456997370638

  • http://fr.sott.net – Rubrique : Enfant de la Société : Nature Alerte – jeu., 30 juin 2011- 16:41 CDT
    Le JAPON étend la zone d’évacuation après l’accident de Fukushima, la Criirad dénonce des carences graves.
    Le JAPON a décrété jeudi quatre nouvelles poches d’évacuation à proximité de la Centrale Nucléaire accidentée de Fukushima (nord-est), où des niveaux élevés de radioactivité ont été détectés, ont annoncé des Responsables locaux. Cette Décision concerne 113 foyers de la ville de DATE, située à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest de la Centrale Fukushima Daiichi, gravement endommagée par un tsunami le 11 mars 2011.
    Les Autorités ont relevé des niveaux élevés de radioactivité, au-delà de la limite légale de 20 millisieverts par an fixée par le gouvernement, dans les districts de Ryozenmachi, Kamioguni, Shimooguni et Tsukidatemachi.
    Le gouvernement offrira une Aide financière aux familles acceptant de quitter leur domicile, a précisé un Responsable local. Plus de 85.000 personnes ont été évacuées dans un rayon de 30 kilomètres autour de la Centrale et vivent depuis la catastrophe dans des abris de fortune en espérant pouvoir un jour rentrer chez eux.
    Par ailleurs, une Etude menée sur dix enfants vivant dans la ville de Fukushima, à 62 kilomètres du site atomique, a révélé la présence d’une petite quantité de substances radioactives dans leur urine, ont annoncé une Association de citoyens et une ONG Française. Tous les échantillons prélevés en mai sur ces enfants âgés de 6 à 16 ans étaient contaminés en Césium 134 et Césium 137 à des concentrations allant de 0,4 à 1,3 becquerels par litre, a précisé dans un Communiqué l’Acro (Association pour le contrôle de la radioactivité de l’Ouest), créée en FRANCE à la suite de la catastrophe Nucléaire de Tchernobyl en 1986.
    Les Analyses ont été effectuées dans un laboratoire français à la Demande d’une Association de Citoyens de Fukushima. Ces Résultats devraient inciter les Autorités Japonaises à mesurer systématiquement la contamination interne des habitants qui ont été exposés aux panaches radioactifs et de ceux qui vivent dans les territoires contaminés, a estimé l’Acro.
    Cela nous conforte aussi dans l’idée que la limite (de 20 millisieverts) fixée par les Autorités japonaises pour déterminer les zones d’évacuation est trop élevée, a-t-elle ajouté.
    Source : © A F P / 30 juin 2011

  • http://fr.sott.net – Rubrique : Enfants de la Société – MAXISCIENCES mar., 5 juil. 2011 – 13:59 – CDT.

    FUKUSHIMA : des Associations réclament l’évacuation des Enfants.
    Dans les sols de la ville de Fukushima, à soixante kilomètres de la Centrale Nucléaire accidentée depuis mars dernier, des niveaux de radioactivité parfois QUATRE FOIS supérieurs à la limite légale ont été mesurés. C’est ce que révèlent plusieurs Associations de résidents qui réclament l’évacuation de tous les Enfants et les Femmes ENCEINTES de la Ville.
    Plusieurs Associations de résidents de Fukushima ont fait analyser les sols de la ville de
    300.000 habitants, située à une soixantaine de kilomètres seulement de la Centrale Nucléaire gravement touchée par le tsunami du 11 mars dernier.
    Or, comme le rapporte le site du Monde, l’une des Mesures a révélé un taux de césium radioactif :
    **de 46.540 becquerels par kilogramme. **
    Un niveau plus de QUATRE FOIS supérieur à la limite légale de 10.000 becquerels appliquée au JAPON. Comme le souligne le regroupement d’Associations qui a demandé cette Etude, ce taux est supérieur au seuil fixé après la catastrophe de TCHERNOBYL pour l’évacuation des populations.
    Trois autres Analyses du sol de Fukushima ont fait état de taux compris :
    ** entre 16.290 et 19.220 becquerels par kilogramme. **
    « La contamination des sols s’étend dans la Ville », alerte le Chercheur qui a réalisé les Analyses, Tomoya Yamauchi, un professeur de l’Université de Kobé, Spécialiste des radiations.
    « Les enfants jouent avec la terre, ils jouent donc avec des substances hautement radioactives », prévient-il avant de réclamer l’évacuation des enfants et des femmes enceintes « Au plus vite ».
    Après l’accident engendré par le violent séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du JAPON, 160.000 personnes vivant à proximité de la Centrale ont quitté leurs maisons.
    Mais près la moitié est, depuis, revenue.
    Les familles qui vivaient dans un rayon de 20 kilomètres autour du Site ont, pour la grande majorité, préféré ne pas retourner chez elles.