L'argent Colloïdal, remède miracle??……..

Son efficacité n’est plus à prouver, un remède simple et à large spectre, mais tout dépend de la confiance apportée à ce produit, pour ne pas se tromper et juger sans savoir il faut essayer.. Comme nous ne sommes pas là, pour dire que c’est la panacée universelle, sous peine de me retrouver en taule pour exercice illégal de la médecine. On va dire que c’est un produit qui mérite de l’attention, car connu depuis des lustres et qui a fait ses preuves. N’attendez pas de la pub de Big Pharma sur cette solution, ça ne fera pas ses affaires, trop efficace et donc pas rentable. Pour la préparation il faut un appareil pour permettre l’électrolyse, j’ai retrouver un article que j’avais gardé, avec une solution alternative à un appareillage assez couteux, Ca se vend aussi sur le net prêt à l’emploi, comme je ne connais pas….et qu’il y a plusieurs qualité et vu le prix du litre (44€99) à 15 ppm, il vaut mieux essayer de le faire soi même.

Mise en garde: Par soucis de transparence et de précaution, il est à signaler pour ceux qui n’ont jamais utiliser d’argent colloïdal, qu’il y a des risques d’argyrie par accumulation, ce qui se traduit par une coloration de la peau gris/bleu ou bleuâtre plus inesthétique que dangereuse, dans les cas bénins. Pour évitez de ressembler à un schroumpf, lisez l’article de Wikipédia sur le sujet.

Image/ univers-nature.com

LA FABRICATION D’ARGENT COLLOÏDAL

Pourquoi créer soi-même son argent colloïdal ? Principalement pour deux raisons : l’autonomie et le contrôle de la qualité. Il y aurait aussi lieu de mentionner la question des coûts puisqu’il existe sur le marché de nombreuses solutions d’AC (dont les prix et la qualité varient grandement) ainsi que toute une panoplie de générateurs d’AC se détaillant à plusieurs centaines de dollars, alors que le coût des matériaux de base pour la fabrication maison est moindre. Certes, il est plus demandant en temps et en énergie de le faire soi-même, mais je crois que je jeu en vaut la chandelle.

Quoique la fabrication de l’AC soit d’une simplicité déconcertante, il est important d’en bien comprendre le principe. Une solution d’argent colloïdal pure et bien réussie sera claire et transparente. Cela est important, car lorsque nous glanons les informations sur le Net, nous nous heurtons à des versions biens différentes. Certains prétendent qu’une solution jaune pâle ou d’un blanc brumeux est le signe d’un bon résultat, d’autres prétendent qu’il est possible de faire de l’AC avec l’eau du robinet ou de l’eau de source. Tout ceci est faux. L’utilisation d’une eau contenant des minéraux donnera invariablement une solution dans laquelle nous retrouverons des sels d’argent, principe de l’électrolyse oblige. Il est donc impératif de faire son argent colloïdal avec de l’eau distillée ou déminéralisée. Qui plus est, une coloration blanchâtre indique la présence de sels et une forte coloration jaunâtre indique que les particules sont trop grosses. Certaines préparations d’AC prendront différentes teintes : rougeâtre, brunâtre, bleuâtre, etc. Toutes ces couleurs indiquent que les particules d’argent en suspension (les colloïdes) ne sont pas assez petites et que la solution est donc de piètre qualité. Certes, ce sera tout de même une solution d’argent colloïdal, mais il n’est pas conseillé de l’utiliser de la sorte. En cas de survie, sans médicaments disponiblesfaire de l’AC à la va-comme-je-te-pousse demeure tout de même une excellente façon d’éradiquer les pathogènes nous affectant. Mais dans le confort matériel de nos vies présentes, un peu de temps, de patience et de lecture permettent la création d’un produit « propre ».

NOTE : La coloration jaunâtre est sujette à maints débats. Pour ma part, après vérification, j’en conclus qu’il est acceptable qu’une solution ait une légère (très légère) coloration jaunâtre si elle est claire. La raison étant que la grosseur des particules dans ce cas demeure acceptable (entre 1 et 10 nanomètres), mais ce n’est que ma conclusion personnelle et aussi je recommande fortement que la solution finale soit claire et limpide.

Le matériel de base consiste en 4 piles 9 volts, deux tiges (ou tout autres pièces) d’argent pur .999 ou .9999, de l’eau distillée ou déminéralisée, deux pinces « crocodile » et un testeur de densité. De plus, un voltmètre, une minuterie, deux connecteurs pour piles 9 volts ainsi qu’un mélangeur permettront de parfaire l’art de la création d’AC, mais ne sont pas requis.

Le principe en soi est simple : c’est de l’électrolyse. Les deux pièces d’argent servent d’électrodes, les pinces crocodile sont connectées aux piles (qui sont emboîtées en série) ainsi qu’aux pièces d’argent qui baignent dans de l’eau distillée ou déminéralisée.

Le temps que les pièces d’argent doivent demeurer sous tension dépend de la concentration d’argent colloïdal que nous désirons obtenir. Cette concentration, calculée en ppm (particules par million), dépendra à son tour d’un grand nombre de facteurs. En effet, une électrolyse de la sorte est une électrolyse de précision et le moindre facteur, tel que la température de l’eau et de l’air ambiant, la phase de la lune, le champ magnétique terrestre, la pression atmosphérique, etc., jouera un rôle dans le processus. Tout ceci sans compter d’autres paramètres évidents tels que la distance entre les électrodes, la qualité de l’eau de départ, la surface d’argent accessible, etc. Pour ces raisons, il n’y a pas de « recette miracle » qui garanti une concentration particulière avec des paramètres donnés et fixes. Ne vous fiez pas trop à ce qu’on en dit sur le Net car plusieurs personnes donneront des indications précises en avançant que vous obtiendrez une concentration de X ppm. Ne prenez ces indications que comme un guide de départ car sans testeur de densité, l’opération se fait à l’aveuglette et chacun d’entre vous aura des résultats différents, et ce, sans même les connaître !

Par expérience, si l’on veut obtenir une concentration d’au moins 10 ppm, il faut procéder soit en diminuant progressivement l’intensité du courant appliqué en retirant une pile à la fois, soit en utilisant un mélangeur.

En effet, lorsque les ions et colloïdes d’argent se détachent des électrodes et commencent à effectuer le voyage entre les deux, plus il y a de particules entre celles-ci, plus le courant passe facilement et plus les particules se détachant des pièces d’argent sont grosses. Il s’ensuit un « emballement » du processus qui aura tôt fait de produire de trop grosses particules qui donneront une coloration ambre, brune ou noire à la solution. Il faut donc être vigilant à cet égard et faire plusieurs tests. Essai-erreur est ici la technique à utiliser. On branche le tout, on minute, on vérifie la concentration, on rebranche, on re-minute, etc. Notez aussi que les résultats obtenus la veille ne seront pas nécessairement ceux obtenus le lendemain ! Il fait 5 degrés de plus ? Les électrodes sont de quelques millimètres plus près ou plus loin les unes des autres ? Les piles ont perdu de leur intensité ? Tout ceci joue sur le résultat final. Parfois cela me prend 20 minutes et j’obtiens une solution à 14 ppm, alors que d’autres fois il m’en faudra plus de 35 pour obtenir du 10 ppm. La rigueur est de mise et l’expérience permet de bien jauger les temps sous tension et la méthode à utiliser.

Lorsqu’on enlève les pièces d’argent, que ce soit pour prendre une lecture au testeur ou autre, toujours bien les nettoyer avant de les remettre dans l’eau, car il s’y forme une mince couche de résidu.

De plus, toujours s’assurer que les pinces « crocodile » ne touchent pas à l’eau de la solution sans quoi elles feront aussi partie de l’électrolyse et il y aura, en plus des colloïdes d’argent, des colloïdes de pinces crocodile !

Une fois que la solution est prête, débrancher puis retirer les électrodes doucement. Conserver dans un pot de verre (les pots en plastique auront tendance à faire perdre la charge des ions d’argent) clair dans un endroit sans lumière pour une période d’environ 12 heures. Lorsque la solution sera stable (tous les ions se seront positionnés et distancés également), vérifier qu’elle est encore claire. La coloration jaunâtre peut apparaître dans les heures suivant la production. Une fois assuré que la solution est « propre », c’est-à-dire qu’elle demeure limpide, il est conseillé de la mettre dans un pot de verre le plus opaque possible et de la ranger dans un endroit sombre, car la lumière du jour lui ferait perdre ses propriétés.

Du reste, c’est l’expérimentation qui vous guidera.

OÙ SE PROCURER LES PIÈCES ET DE LA DOCUMENTATION

Il est possible d’acheter du fil d’argent chez divers commerçants sur le Net. Une simple recherche vous permettra d’en trouver plusieurs. Pour ma part, j’ai opté pour l’achat de deux « lingots » d’argent .999 au marchand de monnaie du coin. Cela pour deux raisons principales : cela me donne la possibilité d’en acheter un peu n’importe où sans payer des frais supplémentaires pour le transport; de plus, dans ce type de commerce, l’argent est vendu au prix du marché et non avec un certain profit en tête pour le marché restreint des « fabricants d’argent colloïdal », ce qui est donc moins dispendieux.

Quant au testeur de densité, adressez-vous aux vendeurs d’eau distillée qui embouteillent eux-mêmes (et font parfois la livraison). Ceux-ci vous recommanderont à leur fournisseur de matériel, car ce n’est pas le genre d’appareil qui se vend n’importe où.

Piles, pinces crocodile et connecteurs se trouvent facilement dans toute boutique d’électronique. Un voltmètre peut devenir utile afin de vérifier l’état de piles de temps à et on le trouve au même endroit. Concernant le mélangeur (si vous décidez d’en utiliser un), pour ma part j’ai opté pour la fabrication artisanale, car cela me permet de l’adapter à mes propres besoins. Un peu de bricolage et à peine 3$ de matériel m’ont permis d’assembler un petit moteur de train électrique sur un mini trépied. De cette façon, l’eau tourbillonne constamment et retarde l’effet d' »emballement ». Certaines personnes (qui se servent de contenants beaucoup plus gros) utilisent un moteur d’aquarium. Libre à vous d’utiliser ce que bon vous semble et qui sera adapté à vos besoins.

Pour ce qui est d’une bonne documentation sur l’argent colloïdal, je vous conseille fortement l’ouvrage Une arme secrète contre la maladie : l’argent colloïdal de Frank Goldman disponible dans la bibliothèque électronique sous « Santé – Médecine alternative ».

FAIRE DE L’ARGENT DANS SES TEMPS LIBRES, C’EST PAYANT !

Bien que ce soit un jeu de mots facile, « faire de l’argent » colloïdal durant nos temps libres est réellement payant, et ce, de plus d’une façon. Nous gagnons grandement en liberté face au cartel pharmaceutique, tant financièrement qu’au niveau santé, car nous évitons ainsi les effets nocifs de la majorité des médicaments. Nous nous réapproprions un pouvoir de guérison efficace nous rendant ainsi autonomes face au système de « santé » actuel, et ce, pour un grand nombre d’affections.

C’est donc au nom de l’autarcie médicale que je lève mon verre (d’AC) et que j’en prends une gorgée à votre santé !

Merci à collectif CLPU pour les sources originelles:

Voici le lien source originel :
http://zone-7.net/v3/articles/argent-colloidal-ce-que-le-cartel-pharmaceutique-nous-cache

Egalement disponible ici :
http://contre-la-pensee-unique.org/blog/2009/08/28/largent-colloidal-ce-que-le-cartel-pharmaceutique-vous-cache/

Source de cet article : http://sos-crise.over-blog.com/article-35527288.html

Un autre article:
Pour en finir avec l’abus des campagnes de vaccination

Argent colloïdal: électrolyse, pastille micropur ou miel ?
Les trois méthodes sont valables mais:

L’électrolyse nécessite un appareillage, une source de courant et des
électrodes en argent qui sont chères.

Il y a un moyen très simple de faire son propre argent colloïdal: acheter des pastilles « micropur » ou équivalentes (qui sont composées d’ions argent) dans les boutiques de voyage ou en pharmacie qui les vendent lorsque l’on part dans les pays ou l’eau n’est pas potable:

1 pastille par litre d’eau et attendre 2 heures pour que les ions argent se dissolvent. Un pansement
imbibé de cette eau traitée peut être appliqué sur les plaies externes.

Une autre façon plus naturelle est de manger du miel ! il y a quantité
d’oligo-éléments dont l’argent colloïdal en quantité suffisante (plus de
trente oligo-éléments : aluminium, argent, arsenic, baryum, béryllium, brome,
césium, chrome, cobalt, fer, lithium, magnésium, mercure, molybdène, nickel,
or, palladium, rubidium, scandium, strontium, titane, vanadium, zinc,
zirconium…).
C’est l’action bactéricide qui fait que le miel, appliqué directement sur
les plaies, est aussi utilisé dans certains hôpitaux pour cicatriser les
plaies réputées difficiles à guérir (« staphylocoque doré » entre autres).

Dans le cas de prise orale, quelque soit la méthode, il faut réensemencer le
tube digestif quelques heures après l’absorption car l’effet bactéricide
tue la flore intestinale indispensable : par exemple manger un yaourt ou boire
un peu de bière pour apporter les levures nécessaires.

© Alterinfo

Source oxygène.re

A lire aussi conseils d’utilisation de l’argent colloidal

Prix des électrodes d’argent : Pulsar.li/fr  (à consulter pour info, je ne connais pas)

14 commentaires

  • ciao

    Slt
    Pour information j’ai lu le livre sur le remède miracle de l’argent COLLOÏDAL C’EST UN BON REMÈDE.
    Mais il faut surtout avoir les bons ingrédients!
    Tous les minéraux peuvent guérir l’or, comme l’argent etc (tellement de chose que la nature nous laisse pour nous soigner!)
    J’en ai fais mais pas évident de trouver les électrodes d’argent pure, l’eau déminéralisé pure de bonne qualité. Alors faite attention pour ceux qui veulent en faire..
    Bye

  • Toto

    bonjour et merci pour cet article

    j’aurais deux trois questions, merci d’avance pour les réponses.

    je demandais si il n’y avait pas un moyen plus pratique et moins chers, puisque les 4 piles coute en moyenne 20 euros + l’eau acheté en pharmacie on va dire en moyenne 25 euros sans compter l’argent ( mais bon ça se réutilise ) ?

    et je me demandais aussi combien de temps peut ‘on utiliser les piles sans les changer ?

    et dernière questions comment peut’on tester notre solutions pour etre sur qu’elle est au bon dosage ?

  • J’en fabrique depuis un certain temps déjà. Une eau distillée de qualité se trouve en pharmacie. On peut en avoir en bidons de 10l, mais il faut interroger plusieurs pharmacies car les prix vont du simple au double. Pour ma part je l’ai à 10 euros les 10 litres.
    Ensuite je ne vais pas faire de pub, mais il y a des machines de très bonne qualité vendues via Internet aux usa. Je ne citerai pas de marque mais c’est un appareil bleu. On peut doser finement les particules, les barres d’argent sont dispos sur le site et croyez-moi vous en avez pour des années avec deux barres. Avec la gestion électronique de l’appareil, on sait quand changer les piles et combien de temps prend l’électrolyse.
    Un bon dosage est de 25ppm et il ne doit pas être coloré.

  • Merci Le Passeur, tu peux donner les liens pas de soucis, ce sont les internautes qui voient si ça les intéressent ou pas!
    Si on pouvait tirer dans les pattes de Big Pharma et ses poisons………. ;)

  • Gobtout

    Hello all
    Voici la méthode que j’utilise et qui fonctionne ..C’est un copier coller ..
    Je me suis procurer de l’argent pure chez un bijoutier (ATTENTION surtout pas les bagues , bracelets bijoux ..C’est pas de l’argent pure )
    Cela m’a couté 100€ les 25 grm les deux barres .. Préciser au bijoutier de ne rien rajouté comme produit sinon vs pourriez avoir des problèmes..
    Pour obtenir de l’argent colloidal vous avez besoin de 2 électrodes pures d’argent et de l’eau TIP TOP, c’est à dire BI DISTILLEE….. Vous pouvez la distiller 2 fois par vous même avec un montage de cocotte minute (un peu à la manière des bouilleurs de crûs) où comme moi acheter en pharmacie de l’eau ultra épurée que l’on appelle PPI. (Si j’avais la cocotte qui va bien… j’aimerais aussi me faire quelques bons breuvages à 50°…)

    Si vous n’utilisez pas de leau ultra pure, en 5 minutes vous observez les dégats d’une électrolyse dans celle ci ! Bon courage pour l’avaler ! ;D

    Ces 2 électrodes seront reliées à une alimentation de l’ordre de 30 Volts (soit en possédant une alim de labo = coût 100€ ) où avec 3 piles neuves de 9V à pression que l’on relie en série c’est à dire que sur la 1ére on prends le + et on le raccorde à la 1ere électrode, le – de cette 1ére pile est enclipsé sur le + de la seconde. Le – de la seconde est enclipsé au + de la 3éme, et le – de la 3éme est relié à notre seconde électrode que l’on trempe dans notre eau ultra pure (durant…. pour moi environ 45 minutes).*

    Goutez l’eau avant et après la manip, vous trouverez quelle a un goût métal et doit rester parfaitement claire et limpide…. C’est pas compliqué !!!

    AUCUNE DIFFERENCE entre mon 1er montage et celui là… Cela reste UNE SIMPLE ELECTROLYSE ! e fait de PULSER chaque électrode n’apporte rien si ce n’est une usure mon prononcée des électrodes….. MAis je vous garantie que dans une eau qui va bien, elles ne s’usent quasi pas… (J’ai à peine la visison de cette usure !)

    Et si mon épouse m’en réclame dès qu’elle n’en a plus… pour moi y’a pas photo… d’ailleurs, cela me fait du bien dès que je me sens mal, moi aussi…. Ca semble assez miraculeux… Mais c’est pas du placébo…. Vous y croyez où non…. Moi… J’ai adopté !

    ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

    Je précise que je n’ais pas de testeur PPM .. Je place un film plastic d’emballage alimentaire sur mon verre remplie d’eau PPI .
    Ensuite j’enfonce mes barrettes d’argent dans le verre Ma préparation est assez clair jaune or trés trés clair pour 40 mn tous les 10mn j’inverse la polarité des pinces crocodile ..L’eau PPI me coute 6,50€ 1L

    J’ai regardé une vidéo sur le site de Nenki ou un bidouilleur conseil un voltage de 12 vlt pour avoir un meilleur résultat des PPM au bout de 5 à 6 hrs

    Je vais faire des essayes demain et vous tien au courant
    Quoiqu’il en soit le mien est déjà efficaces pour l’avoir déjà testé sur moi avant tous… et mes enfants ..Ils sont tous vivant et en parfaite santé .. Et moi je vous fais cette transcription de l’au-delà ..

  • Gobtout

    Des produits phare de ma Quadrithérapie pour les temps dures qui s’annonce voir pour la survie ..Argent colloidal , Le chlorure de magnesium , Bicarbonate de sodium , et le plus important de tous ….Une bonne hygiène mental , évité tous conflits int et ext , méditation , acceptation , laché prise , s’aimer et s’accepter , travailler sur ses peurs , confiance et espoir entre autres ..C’est le meilleur truc contre les maux de la société .. C’est mon point de vue ..

  • Jay

    Salut la troupe,

    J’en fabrique(process bcp plus poussée que ce qui est décrit ici)en 10ppm et en bois depuis 1an 1/2 ,c’est miraculeux en local sur les brulures!!!
    très efficace sur le rhume,maux de tête ,aphtes ,maux de dents et toute la bobologie

    je viens juste de me rendre compte que cela fait 1an 1/2 que je n’ai pas remis les pieds chez un médecin…

    JAy

  • Bonjour.

    Même si la diffusion de cette article est vivement encouragée, je pense qu’il est indispensable de faire honneur au véritable auteur de cet article : Zone-7.

    Voici le lien source originel :
    http://zone-7.net/v3/articles/argent-colloidal-ce-que-le-cartel-pharmaceutique-nous-cache

    Egalement disponible ici :
    http://contre-la-pensee-unique.org/blog/2009/08/28/largent-colloidal-ce-que-le-cartel-pharmaceutique-vous-cache/

    Bien à vous.