Référendum sur la Justice…

Impossible de copier les vidéos, donc je vous mets un extrait du texte de cette initiative citoyenne, et les liens pour valider cette action! Vous pouvez bien sur copier et faire circuler sans modération. La sécurité par en live et si on ne fait rien ce sera pire dans quelques temps! alors!! Ecoutez, signez si l’action vous parait juste (sur les deux) et faites circuler les liens au plus grand nombre, pour que la Justice fasse son devoir, et protège les citoyens avant de protéger les délinquants et criminels. Puisqu’il y a de l’argent pour faire la guerre ailleurs, qu’on en mette pour avoir la paix dans les rues de notre pays. Il y a déjà des avancées de faites, et des décisions de prises par le gouvernement , grâce à cette initiative citoyenne, elles doivent être entérinées dans l’hémicycle! Mettons la pression !!

Merci à tous !

 http://www.petitions-institutpourlajustice.org/video/referendumipj.html

  http://www.petitions-institutpourlajustice.org/video/petition1106.html

EXTRAIT:

vous savez que les autorités sont implacables avec vous lorsque, par exemple, vous n’avez pas mis votre ceinture de sécurité ou que vos pneus sont lisses (135 euros d’amende… par pneu).Mais en même temps, elles sont d’une indulgence choquante avec les véritables délinquants : Rodéos de voitures volées, outrage à la police, tags, caillassages de bus, cambriolages et parfois même agressions, les vrais délinquants sont tranquilles : ils ont droit à toutes les excuses. Ils n’encourent en général aucune sanction.

J’exagère ?


Je vais vous raconter une histoire. Une histoire vraie… malheureusement.

Le 12 août 2010, des policiers décident d’interpeler des trafiquants de drogue qui agissent au grand jour dans la cité des Tarterêts (Essonne).

Mais voilà que soixante « jeunes » surgissent des immeubles alentour. Ils ont la tête dissimulée par des capuchons et sont armés de barres de fer.

C’est un guet-apens.

L’un deux, un colosse, empoigne un policier, lui arrache son casque, et l’immobilise au sol. Aidé par plusieurs complices, il essaye de tuer le malheureux policier à coups de marteau sur la tête !!

Le policier n’a que le temps de se protéger avec ses mains. Grièvement blessé, il est miraculeusement sauvé par des collègues. Les coupables sont arrêtés et déférés devant le juge.

Cinq jours plus tard, le verdict tombe : le juge a décidé de tous les remettre en liberté. L’un des agresseurs en est pourtant à sa dixième condamnation en justice.

Voilà ce que « risquent » aujourd’hui des jeunes qui essayent de tuer des policiers.

Et les conséquences de ce laxisme sont en train de prendre des proportions angoissantes : pour beaucoup de délinquants, attaquer les forces de l’ordre, et même essayer de les tuer, est devenu un jeu.

C’est ainsi que, en 2010, pas moins de 1631 policiers ont été agressés et blessés dans la seule agglomération parisienne (information publiée par le journal Le Figaro du 1er mars 2011).

Dimanche 15 novembre 2010, à trois heures du matin : une bande de quinze jeunes attaquent le commissariat de Châlons-en-Champagne pour libérer leur ami Samir B. qui venait d’être placé en garde à vue  (journal l’Union, 16 nov. 2010). Les policiers se barricadent à l’intérieur, mais les jeunes parviennent à pénétrer dans le commissariat en cassant une porte de service. Ils se mettent à tout saccager. Les policiers, qui n’ont le droit de se servir de leur arme qu’en cas de danger de mort, essayent tout de même de les repousser avec des balles en caoutchouc. En revanche, ils n’arrêtent aucun assaillant. Ceux-ci rentrent donc tranquillement chez eux. Mais le plus incroyable reste à venir : le lendemain, deux d’entre eux reviennent au commissariat pour porter plainte… contre la police !!

C’est inimaginable, mais c’est comme ça que ça se passe aujourd’hui, dans notre pays.

La suite de ces lamentables incuries de la Justice Française

Source  institutpourlajustice.org
Lisez aussi sur Novopress/info l’article:

Garde à vue : une décision du Conseil constitutionnel lourde de conséquences pour les victimes
suite à cet article novopress nous dit:

 Le Conseil Constitutionnel a mis en demeure le gouvernement de modifier les textes de lois avant le 1er juillet 2011.

source novopress/info

9 commentaires

  • Il n’y a plus de justice … je fais suivre

  • Monky's

    Oui oui 15 jeunes qui prennent d’assaut un commissariat, bien sur !

    C’est marrant pourquoi alors les flics se permettent de tazer, frapper, gazer, insulter, et pourquoi pas s’amuser au flashball dans les rassemblements pacifiste de citoyen … en tirant dans le tas t’es sur de faire mouche !

    Pourquoi ne parlent-ils pas des habitants des cités qui eux aussi s’en prennent plein la gueule juste parce qu’ils sont pauvres. Ah ouai les pères et mères de familles d’immigrés n’ont que ce qu’ils méritent c’est cela ? Aucun parents de cités n’incitent son enfants à baigner dans l’illégalité, et ce qu’il faut aussi savoir c’est que les dealers ne sont pas assez con pour se faire remarquer, au contraire. Alors oui ils sont visibles mais ce ne sont que des smicard qui essaye d’économiser pour s’en sortir.

    Je ne suis pas pour la violence gratuite mais faudrait arrêter de stigmatiser les jeunes des quartiers, c’est eux qui s’en sont pris plein la tête par les policiers et les médias, et ce que l’on voit aujourd’hui n’en ai que le résultat !
    Dans la grande majorité des jeunes s’en prenant à la police, plus des 3/4 ont eu affaires directement à des violences policières dans leurs familles et leur entourage.
    Juste parce qu’il y a 5 débiles sur 4 000 dans une cité, les 4000 doivent en payer les conséquences ?

    Et c’est sur entre la parole d’un policier et la parole d’un citoyen de couleurs, on sait qui dit la vérité hein …

    • Si tu n’as lu QUE l’extrait ci dessus, je comprends ta réaction, mais lis tout le reste et tu donneras peut être un avis différents……..
      Il n’est pas question de stigmatiser qui que ce soit, c’est la JUSTICE qui ne fait pas son boulot!

  • Monky's

    Désolé mais je suis assez sensible aux sujet ^^
    Moi même vivant en banlieue et étant jeune j’ai très souvent eu affaire aux représentants de « la justice ».
    Je ne pense pas qu’il faille s’en prendre à la justice, de mon point de vue le problème vient de beaucoup de lois qui criminalise et entraîne les gens dans une cercle vicieux.
    Rien que d’avoir un casier est devenu un handicap quelque soit le délit.

    • Et on fait quoi? on laisse les malfrats dehors à emmerder les braves gens? et on met les flics en taule?? Si tu es sensible au sujet, tu sais aussi qu’il y a des gens qui vivent dans la peur dans les cités! il ne faut pas confondre, les persécutions dont sont victimes certains jeunes, je sais aussi qu’il y a des dérives policières, le délit de faciès, ça existe aussi malheureusement, et on rentre dans un cercle vicieux, mais il n’y a pas que ça, les pédophiles relâchés, les criminels récidivistes, les trafiquants qui règlent leurs comptes parmi la foule etc…Bien sur que c’est la faute de ce gouvernement d’incapables! mais il faut arrêter les conneries, nous sommes au bord d’un conflit, et ce ne sera pas pour déplaire à certains de ces malfrats, qui vont en profiter un max.
      Je sais que la jeunesse n’est pas à la fête, pas de boulot, regardée de travers, pas aidée etc…je ne stigmatise pas du tout, d’ailleurs je connais des jeunes qui, si on parle avec eux, disent leur mal-être.
      Faut bien que jeunesse se passe, mais pas en saccageant le bien public ou privé. Ils pensent ces jeunes inconscients au père de famille, leur voisin qui à besoin de sa voiture pour aller au taf??? non ils brûlent! il y a des façons de faire inacceptables, qui méritent de vraies punitions!
      J’ai été jeune comme beaucoup et nous n’étions pas riches, mais on nous a élevés avec le sens des valeurs que les jeunes aujourd’hui n’ont pas. Ils veulent tout et tout de suite!

  • Kikaha

    L’article en lui-même me fait penser à de la propagande. Y a que le gouvernement pour parler comme ça.

    Ce sont des faits, mais c’est eux (le gouvernement) qui est l’gressé cette fois-ci.

    Ca les sert, alors ils s’en servent.

    C’est plus une notion de vérité, c’est un point de vue.

    • Tu préfères qu’il y ait de vraies lois appliquées ou que ce soit l’armée qui règle le problème, comme demandé par certains maires dépassés par les évènements.??

  • jlhum44

    Beaucoup de gens n’ont pas compris que les hommes politiques sont mis en place par les banquiers. Ils obéissent donc aux ordres de leurs maîtres. La justice n’échappe pas à la règle. Le but: semer le chaos parmi les populations pour faire accepter de gré ou de force le NWO. Je suis persuadé que nous aurons bientôt une guerre civile en France comme dans le restant de l’Europe. L’injustice envers les honnêtes gens relève de ce plan. L’injustice que les hommes politiques justifient par le manque de moyens est en fait un moyen de subversion pour diviser et monter les gens les uns contre les autres. Cela permet de semer la peur et la méfiance. Avez-vous remarquez comme l’islamophobie fait son apparition dans les média depuis quelques mois ? Rappelez vous bien que les média mainstream = 100% manipulation

  • La première injustice est celle de la naissance. Ensuite, elle s’applique différemment en fonction de la condition, la situation et l’origine sociale. La justice est faite pour les vrais riches et avec un bon avocat, même les plus vilains s’en sortent et ce n’est pas une amende de 135 euros qui les évertuera à devenir bons. Pour la classe moyenne qui possède des biens moins conséquents, la justice s’applique parce qu’elle est solvable. Mais les pauvres, c’est la loi du plus faible qui l’emporte parce que là il n’y a rien a prendre parce qu’ils n’ont rien à perdre.
    S’il existe une citoyenneté dite civilisée, cela prouve qu’il est possible de la réaliser dans le respect de valeurs communes, d’une morale et de l’exemple irréprochable des classes sociales dominantes qui dans bien des cas ne montrent pas l’exemple. Que pensent les gens des quartiers populaires quand il voient que la seule règle qui compte est de faire du profit le plus rapidement possible? Les jeunes des quartiers apprécient la misère de leurs parents et se révoltent espérant ainsi fuir à cette condition par la violence, la délinquance et le crime. S’ils le font c’est bien pour un défaut lié à leur existence, le manque dès la naissance de tout ce qui leur est présenté en publicité à la télé, dans les magasins, dans les beaux quartiers… sans autres perspectives que de subir l’exclusion, le rejet dans la banlieue de leurs parents. Donc l’on en revient à la première des injustices, il y a une nécessité de juste redistribution des richesses. Sur la morale, un exemple des élites et une éducation à la hauteur du problème. En admettant qu’il y ait cette volonté de palier à cette inégalité devant la loterie de la naissance, Comment peut-on être juste envers quelqu’un de foncièrement mauvais? Accorder le pardon, soit, mais encore faudrait-il que les peines appropriées aux criminels qui figurent dans le Code pénal soient réellement appliquées. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui et bon nombre de criminel notoires donnent aussi un très mauvais exemple aux délinquants puérils. Dans les faits, en haut ou en bas, il n’y a pas de justice et répondre à la misère l’incarcération généralisée est une bêtise sans nom tout comme le laxisme judiciaire pour des raisons idéologiques ou doctrinaires. Maintenant que la justice française se regarde dans son mirioir et qu’elle rééquilibre la balance et puis qu’elle affirme son pouvoir face au parlement et au gouvernement pour que ces derniers régulent cette économie de la jungle mondialiste et de la finance apatride.
    A bon entendeur, salut!