Fukushima..news du 17 /18 et 19 juin + 2 centrales US….

*Ca va mal*, vous le savez. Une mauvaise nouvelle vient s’ajouter à la saga sans issue dont nous sommes les témoins, après la centrale de Fort Calhoun aux USA, celle de Cooper vient de déclarer un *évènement inhabituel*….. Vous avez aussi entendu, que des retraités, qui n’ont rien à voir avec le nucléaire, ont décidés de prendre la place des jeunes *liquidateurs* pour mourir à leur place? On se demande quelle mission suicidaire va leur être demandée….C’est de la folie!! Et pour vous dire à quel point, la mafia nucléocrate veut nous rouler dans la farine, après avoir jugé la réaction des Japonais exemplaire, ils font marche arrière, et critiquent la gestion déplorable de ce désastre. J’ai une question!!! est ce que vous auriez fait mieux messieurs les experts, dans l’enfumage de la population?? Plus de gestion Tchernobylesque, transparence? bandes de menteurs,  nous sommes en plein dedans……


Toute révélation émanant de TEPCO ne peut que cacher une situation considérablement plus désastreuse.
– 19 juin 2011: TEPCO va ouvrir la double porte du réacteur 2 le 19 juin. C’est le même cirque que pour le réacteur 1. TEPCO prétend que leur système de ventilation, installé depuis le 11 juin, a réduit le niveau de radioactivité à 10 %. C’est un spectacle pour la galerie, le même que pour le réacteur 1 lorsque leur système de ventilation n’avait rien ventilé du tout. La seule conséquence désastreuse est une fois de plus de sacrifier la santé de travailleurs du nucléaire pour des cacahuètes.


– 19 juin 2011: La seconde centrale nucléaire du Nebraska se joint à la danse. La seconde centrale nucléaire du Nebraska, celle de Cooper, a déclaré aujourd’hui un « événement inhabituel », le premier niveau de l’alerte nucléaire. Cette centrale nucléaire est tout autant inondée que la première, celle de Fort Calhoun.

– 19 juin 2011: Quel est le plan B pour la décontamination de l’eau radioactive? Le NISA (Agence d’Insécurité Nucléaire du Japon) a déclaré qu’il n’y avait pas de plan B au cas où le système de décontamination de AREVA-KURION ne fonctionnerait pas du tout. Il est clair que si le corium de trois réacteurs est en train de se faire la valise et de grignoter inexorablement les fondations de béton, TEPCO va peut-être abandonner le refroidissement par aspersion de milliers de tonnes d’eau.

– 18 juin 2011. Le système de décontamination ne sera pas relancé avant une semaine. TEPCO doit être dans un affolement frénétique car les piscines de rétention d’eau archi-contaminée vont déborder: celle du réacteur 1 est à 15 cm du bord et celle du réacteur 2 à 30 cm.

– 18 juin 2011: Désastre intégral pour le système de décontamination d’AREVA-KURION. TEPCO a lancé le système de décontamination de l’eau radioactive le 17 juin à 20 heures. Six heures après, le système a dû être stoppé manuellement car les tours d’adsorption de Kurion (fonctionnant à la zéolite synthétique) enregistraient un niveau de radioactivité de 4.7 millisieverts/heure. En fait, 4 millisieverts/heure constitue le seuil à partir duquel les filtres de Kurion doivent être ôtés et remplacés. Le problème: ces filtres auraient dû tenir 1 mois entier, et non pas 5 heures, avant d’atteindre le seuil fatidique.

– 18 juin 2011: Dans la nuit du 18 juin, de grands geysers de vapeur à Fukushima. Ces geysers peuvent être observés sur une des cameras en live de TEPCO.

– 18 juin 2011: De vastes zones du Japon complètement contaminées par la radioactivité. La société civile au Japon est en train de prendre en main les analyses des niveaux de contamination radioactive. En bref, la situation est strictement hors contrôle.

– 18 juin 2011: Une cargaison de thé radioactif bloquée à Roissy. Ce sont 162 kilos de thé vert en provenance de la Préfecture de Shizuoka qui vont être détruits à l’aéroport de Roissy. Ils contiennent 1038 becquerels de césium radioactif/kilogramme. Nous renvoyons les lecteurs à une brève que nous avons rédigée le 17 juin: Le Gouvernement Japonais n’analyse que 0,1% des produits alimentaires du Japon.

– 18 juin 2011: Trois lapins nés sans oreilles dans le sud de la Chine. Après le lapin blanc né à Fukushima sans oreilles le mois passé, ce sont trois lapins gris qui viennent de naître en Chine du sud.

– 18 juin 2011: TEPCO a démarré le système de décontamination de l’eau archi-radioactive. Ce système de décontamination est une joint-venture d’Areva, de Kurion, de Toshiba et de Hitashi. C’était une urgence absolue car les réservoirs de stockage étaient pleins et allaient commencer à déborder. C’est pour cela que les test ont été de très courte durée, d’autant plus courts que le système fuyait comme une passoire (6000 litres d’eau de bas « niveau » de contamination ont fui). TEPCO se lance donc dans une première mondiale: la décontamination de 110 000 tonnes d’eau tellement radioactive que personne ne sait comment conserver et stocker les concentrés toxiques dont une première estimation stipule qu’il y en aura 2000 tonnes pour cette année seulement.

– 18 juin 2011: Fort Calhoun: c’est une centrale nucléaire à risques! Une inspection conduite entre janvier et juin 2010 par le NRC (Nuclear Regulatory Commission) aux USA avait mis en exergue que les installations de la centrale nucléaire de Fort Calhun n’étaient pas conformes et qu’il y avait un risque de malfonctionnement de certains systèmes de refroidissement en cas d’inondations. Pas de panique: tout va mal et la situation est encore plus grave que ce qu’affirment les médias à la solde de la mafia globaliste. En effet, contrairement à ce qu’ils prétendent tous, il reste encore 2/3 de combustible actif au coeur du réacteur de Fort Calhoun (selon les informations transmises par le Bulletin of the Atomic Scientists by Dawn Stover, June 16, 2011). Pas de panique, ce n’est que le début de l’aventure: en effet, les deux centrales nucléaires du Nebraska sont encerclées par les eaux. Pas de panique: il n’y a qu’une quinzaine de centrales nucléaires qui sont en danger d’inondations de par les crues catastrophiques du Mississippi et du Missouri qui vont continuer à monter de niveau tout l’été. Rappelons que ce sont des millions d’hectares de terres agricoles qui sont présentement inondées dans les vallées de l’Ohio, du Mississippi et du Missouri et tout cela ne va faire qu’aggraver la crise alimentaire de 2011 et des années subséquentes.

– 17 juin 2011: Le village d’Itate mesure une radioactivité 3 fois supérieure à celle annoncée par la Préfecture. La radioactivité est présentement de 8,9 microsierverts/heure alors que la mesure du gouvernement de la préfecture n’est que de 2,8 microsierverts/heure.

– 17 juin 2011: Un problème de pression dans les tours du système de décontamination de Kurion. La fuite, qui a été décelée, a laissé couler 6000 litres d’eau. TEPCO va changer les pièces déficientes dans les tours d’adsorption du césium de Kurion. Ces tours fonctionnement tout simplement avec de la zéolite. (On se demande franchement ce qui motive la participation dans le capital de cette société de l’ancien directeur de la CIA, James Woolsey). Bref, c’est la panique chez TEPCO car le processus de décontamination des plus de 100 000 tonnes d’eau radioactive devait commencer le 17 juin avec le système AREVA-KURION. Et les réservoirs de rétention de l’eau radioactive à Fukushima vont commencer à déborder. Et personne au monde ne sait comment ce système va se comporter, sur le plan de la résistance, car ce niveau de contamination est une première mondiale.

– 17 juin 2011: Mortalité néo-natale excessive aux USA depuis Fukushima. Deux rapports récents ont émergé aux USA quant à l’augmentation de la mortalité néo-natale aux USA. Un premier rapport concerne la région du nord-ouest des USA et le second rapport concerne la région de Philadelphie en Pennsylvannie. Rappelons que Philadelphie a enregistré les niveaux les plus élevés de contamination radioactive, émanant de Fukushima, dans l’eau potable (dont un très haut niveau d’iode 131). Quant à une cité telle que Seattle, selon Arnie Gundersen, les citoyens de cette grande ville US ont respiré une dizaine de particules radioactives par jour en mars et avril (césium, plutonium…), à savoir 50 % de ce que les habitants de Tokyo ont respiré durant la même période.

Pour accéder à la page présentant les nouvelles du 2 mai au 14 mai 2011: c’est ici.

Pour accéder à la page présentant les nouvelles du 15 mai au 29 mai 2011: c’est ici.

Pour accéder à la page présentant les nouvelles du 29 mai au 17 juin 2011: c’est ici.

L’article de Dominique: Fukushima/2012: Contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire est ici sur le blog.

Nous conseillons, de plus, à toute personne intéressée par les conséquences permanentes du désastre de Fukushima de consulter le site de Next-up ou bien le site de Aweb2u pour ses excellentes traductions ou bien encore le blog de Fukushima. Avertissement: toute information émanant de TEPCO, du Gouvernement Japonais ou des psychopathes de l’AIEA est bien évidemment à prendre avec des pincettes. Ce sont des menteurs et ils ont menti depuis plus de trois mois.

source: KOKOPELLI

  • pm

    que l’ont noie cette maudite centrale sous des tonnes de beton, sinon nous allons tous crever, la radioactivité ambiante depasse largement les normes, ne comptons pas sur les pseudos agences de controle, elles sont payéees pour mentir au monde, achetez vous des compteurs geiger, et faite vous meme vos mesures, c’est la seul moyens de se mettre a l’abris, ne comptez pas sur les merdias, ni sur les politicos- voleurs-rscrocs, pour eux tous va bien, crevez tranquille.

    • willy74150

      les compteur geiger ne mesure pas le plutonium (seulement les compteurs des armée et pas ceux des civils) donc presque inutile et de toute façon je suis sur que la radioactivité ne se sauvera pas à la vue du dit compteur bref on est baiser non ? enfin je crois !!!

  • TooWiLLS

    Bah, noyer la centrale sous des tonnes de bétons ne résoudra en rien le problème tant que les coeurs ne sont pas refroidis et stabilisés. C’est la grande différence avec Tchernobyl … 3 réacteurs impactés et encore en fusion. Bon, OK avec Tchernobyl tout le graphite a été éjecté directement dans l’atmosphère …

  • pm

    d’accord avec les reacteurs, mais au moins, on confinera les restes, de tout de facon ce site et irrecuperable, alors autant prendre des mesures radical, sinon vous connaissez la suite

  • TooWiLLS

    Personnellement, je doute que ce soit « confinable » en l’état. L’infiltration dans l’océan et les nappes phréatiques est déjà largement entamé … l’avenir nous le dira. En tout cas, au vu des mesures à plus 50km de la centrale … c’est ce que ça indique.