Pollution planétaire et spatiale…..petit aperçu……

Après l’article sur la pollution des océans à cause du désastre de Fukushima, il faut se pencher sur cette pollution qui n’est malheureusement pas assez mise en évidence, on en parle peu voire pas du tout, pourtant tout nos gestes conditionnent une finalité pour les déchets que nous produisons. Quand je dis nous, je parle en général, pour tout les citoyens de la Terre dont on apprécie les merveilles en vacances, sans regarder ailleurs. Pour les pays émergents qui profitent de l’eau en bouteille et qui ne savent absolument pas comment se débarrasser des contenants vides, faute de système de tri, on peut comprendre. Mais nous!! les pays riches, avec des systèmes de collecte qui se développent et qui sont ignorés par beaucoup, nous ne faisons pas mieux……..Mieux qu’un grand discours, voici en images le résultat de notre boulimie à sur-consommer, à vendre à l’autre bout de la planète, en toute inconscience…..pour le malheur des habitants des Océans…..

Les oiseaux marins confondent le plastique avec de la nourriture:les photos sont de Chris Jourdan




500 tonnes de plastique dans la Méditerrannée: Oiseaux marins, tortues, poissons ingèrent les débris de plastique qui flottent à la surface des eaux.

Des débris de plastique sur toutes les mers du globe /lefigaro.fr

Indonésie: le fleuve Citarum

 

 

Quand à notre ciel ce n’est pas mieux


L’espace de plus en plus pollué

Répartition des satellites détectés en orbite basse (Nasa 2007).

Il y aurait, actuellement, plus de 500 000 débris spatiaux, de toute sorte, qui flotteraient au-dessus de nos têtes, provoquant une pollution orbitale de plus en plus dangereuse. Ces débris, même s’ils sont minuscules, pourraient entraîner, du fait de leur grande vitesse (jusqu’à 28.000 km/h) des dégâts énormes s’ils venaient à entrer en collision avec des appareils spatiaux en service.
Leur provenance

Ces milliers de débris proviennent des cinquante années d’activités spatiales comptabilisant plus de 48.000 lancements dans le but de placer quelques 6.000 satellites en orbite.

On compte environ :

* 10.000 objets de taille supérieure à 10 cm
* 200.000 objets entre 1 cm et 10 cm
* 35.000 objets entre 0,1 cm et 1 cm
* Plus de 35.000 objets d’une taille inférieure à 0,1 cm

Explosions volontaires, explosions accidentelles, vieillissements de satellites désormais inactifs mais toujours en orbite, débris de satellites opérationnels… Nombreuses sont les origines de ces débris qui ne cessent de croître.

Même la station spatiale se voit contrainte de dévier sa route environ une fois par an pour éviter une éventuelle collision avec des débris orbitaux.

L'orbite géostationnaire rassemble un très grand nombre de satellites, la majeure partie étant indésirable. Leur représentation figure un anneau à 36.000 km de la Terre. (Nasa 2007).

Les solutions

A l’heure actuelle, il n’existe pas de solution technique pour enlever les débris déjà présents en orbite. Mais des mesures commencent à être prises pour réduire leur production. Des chercheurs de l’Agence spatiale européenne (ESA), à l’aide de leur programme Space Situational Awareness (SSA) envisageraient même de créer un radar de surveillance, d’une puissance de 5 kW, capable de détecter les débris en orbite autour de la Terre et de repousser les plus dangereux hors de trajectoire de collision. Cette solution aurait l’avantage d’être peu coûteuse et permettrait d’éliminer jusqu’à 10 objets par jour.

On reste quand même loin de l’élimination des 5 500 tonnes de déchets qui entourent la Terre…

Source: envi2bio.com

Images futura-science.com

Ted Jourdan met en images des statistique qui choquent……regardez la vidéo vous comprendrez vite la démesure…sous-titrée en Français.

Chris jordan est un artiste qui nous montre une vision saisissante de ce à quoi la culture occidentale ressemble. Ses images surdimensionnées illustrent des statistiques quasi inimaginables, comme l’étonnant nombre de gobelets en carton que nous utilisons chaque jour.

http://www.ted.com/talks/view/lang/fre_fr//id/279

Ce n’est bien sur, qu’un tout petit-petit aperçu….to be continued…..

  • nucleargarden

    Que répondre, que l’on regarde devant, derrière, à gauche, à droite, tout n’est que désolation, c’est foutu !!

    • Julie

      C’est vrai….Même si pas mal de gens prennent conscience de tout ça en ce moment, beaucoup préfèrent encore fermer les yeux ça me rend dingue !! Tellement de dégâts, misère….

  • Ju

    J’aimerai pouvoir manipuler les gens parfois pour qu’ils prennent conscience de toute cette tristesse et leur donner la force de changer mais c’est peine perdu ils sont bien trop occupés….

  • @Voltigeur, merci pour ta réactivité sur le sujet et un BIG UP pour « TED »

  • Le blog de Merlin est un de mes favoris! :)

  • candide

    Je me demandais ce que devenaient les satellites. Ils les font exploser !? C’est sympa de nous informer.

    La pollution des océans devrait concerner l’ONU, il me semble. Et cette pollution est un état de guerre, vu ses conséquences. En région parisienne, je vois certains champs cultivés avec les sacs en plastique intégrés à la terre.

    Je veux pas boire l’eau du robinet. C’est boire du pipi (pour moi) avec des médicaments dedans. Il paraît que les bouteilles d’eau en plastique sont au final très nocives. A quand les emballages en verre consignés, comme c’était avant l’arrivée de ces fichues bouteilles en plastoc.

    • Lecteur

      Le tout c’est de savoir recycler, et faire du durable, du vrai bio, avec le moins de pollution possible,
      mais le pétrole est roi, le jetable est roi, le déchet est roi, et les serpents sont empreurs, pendant que le petit prince, lui, réclame qu’on lui dessine un mouton…

  • Zorg

    Ces images sont révulsantes et mériteraient d’être très largement diffusées car elles démontrent, si besoin est, que notre société est incohérente et inconséquente.

    J’ai de plus en plus l’impression que l’on s’approche à grands pas d’un point nodal au delà duquel la structure actuelle ne pourra pas perdurer.
    Rassemblez toutes les conneries actuelles (crise, pollution, Fukushima, troubles aux USA et ailleurs, …), secouez bien, consommez, et explosez en vol…

    La « civilisation » actuelle est au bord du gouffre… Faisons un pas en avant…

  • Zorg

    Au fait, qui a conscience que la circulation thermohaline des océans va diffuser sur toute la planète les eaux radioactives de Fukushima?
    Dans 3 à 5 ans, nous ne pourrons plus consommer ni poissons ni fruits de mer, ni nous baigner, ni profiter de nos plages…
    Cette pollution là est beaucoup plus insidieuse parceque non visible et létale dans le temps

  • Voltigeur, je crois qu’il y a un petit souci avec ton article, il y a un gros espace blanc inoccupé là…
    C’est bon, il y avait deux photos avec des liens brisés, je m’en suis occupé.

  • Ils se sont brisés tout seuls? ou images protégées?

  • nucleargarden

    Je voudrais rendre un avis déjà donné sur un autre article, il n’est plus possible de faire du « bio », à la rigueur du « semi bio », peut être et pour répondre à Zorg, mon avis est encore plus démoralisant, car nous avons dépassé depuis longtemps, le point de non retour, nous sommes bel et bien cuits, attaqués de toutes parts, ce n’est plus possible de renflouer ce Titanic !!

  • Zorg

    @nucleargarden
    Tu n’as pas tort. Par exemple en septembre 2010 nous avions consommé la totalité de ce que la planète pouvait produire pour nous nourrir durant l’année.
    Le reste provient des réserves (qui s’amenuisent forcément) et de productions artificielles

    Le « bio » n’est effectivement plus qu’une vue de l’esprit dans la mesure où la culture « bio » est tributaire de la pluie qui tombe de l’atmosphère polluée et des eaux d’irrigation traitées.
    C’est cependant mieux que rien.

    Moi je constate aussi que je paye le kilo de patates (non bio) 1,50€, ce qui fait 10 FRF… A l’époque du Franc je les payais entre 1 et 2 FRF…

    Qui a vu son salaire augmenter autant??? Hhhmmm?