Banqueroute complète pour les USA!!!

C’est pratiquement fini, terminé, les États-Unis sont au bord du défaut de paiement, tant et si bien que Washington en a parlé, considérant cette option comme « à prendre en compte », c’est tout dire! Voilà donc plusieurs mois que nous annonçons ici que les USA sont finis, qu’ils sont coulés, ruinés, voilà une actu qui donne raison. Le problème est tellement évident que même France 2 en a parlé, mais la fin de l’article est complètement surréaliste, je cite: « Sur le fond cependant, malgré l’importance de la dette des Etats-Unis, pour Fitch , comme pour ses deux grandes concurrentes, Moody’s et Standard &  Poor’s, la dette à long terme de l’Etat fédéral américain présente les  meilleures garanties de remboursement possible, ce que traduit la note « triple A ». A l’heure actuelle, les chances de s’en sortir pour les USa sont…nulles, trop tard!

Des dollars
Fitch n’abaissera la note des Etats-Unis qu’après un éventuel défaut de paiement du Trésor américain

 « Dans le cas hautement improbable où le Trésor manquerait un remboursement  de principal ou un règlement d’intérêts sur une de ses obligations notées,  cette défaillance sera reconnue par un abaissement de la note de l’émission  touchée de AAA à B+ », écrit Fitch  dans un rapport.

Selon la typologie de Fitch , la notation B+ concerne les émissions ne  présentant qu’une assez faible sécurité de remboursement sur le long terme.  C’est la note de solvabilité qu’elle attribue depuis le 20 mai à la Grèce, qui,  grâce à l’aide de l’Union européenne et du Fonds monétaire international, n’a  manqué encore à aucune de ses obligations vis-à-vis de ses créanciers.


Pour Fitch , ce n’est que « si la défaillance persiste ou rend ‘improductive’  une part importante des obligations du Trésor » américain que « la note de  solvabilité des Etats-Unis serait abaissée de AAA à ‘défaillance limitée’ (RD) ».

L’agence précise que cela arriverait dans le cas où Washington n’honorerait  pas comme elle est censée le faire à la date du 15 août « 25 milliards de  dollars de paiements d’intérêts sur un montant nominal d’obligations du Trésor  de plus de 1.000 milliards de dollars » représentant environ 10% de la dette  publique américaine.  Fitch  juge cependant « impensable » que l’Etat fédéral américain puisse se  retrouver en situation de défaut de paiement, même partiel ou temporaire.

L’agence se dit persuadée que les élus américains réussiront à faire taire  leurs divergences et à relever le plafond de la dette publique américaine avant  le 2 août.

La dette publique américaine soumise au plafond du Congrès a atteint mi-mai  la limite légale au-delà de laquelle l’Etat ne peut plus augmenter son  endettement (14.294 milliards de dollars). Le Trésor demande aux élus depuis janvier de relever ce plafond. Il a mis  en oeuvre un certain nombre de mesures exceptionnelles lui permettant de  continuer à émettre des obligations sans augmenter l’endettement net de l’Etat.

Selon ses estimations cependant, il ne pourra plus continuer à fonctionner  de la sorte au-delà du 2 août, et risquerait alors de se retrouver assez  rapidement en défaut de paiement sur certaines obligations arrivant à échéance.

Sur le fond cependant, malgré l’importance de la dette des Etats-Unis, pour Fitch , comme pour ses deux grandes concurrentes, Moody’s et Standard &  Poor’s, la dette à long terme de l’Etat fédéral américain présente les  meilleures garanties de remboursement possible, ce que traduit la note « triple A ».

Source: info.france2.fr

  • nucleargarden

    Ca, sa pue la troisième guerre mondiale, on s’y attend, je pense !!

  • fée follet

    Il ne reste plus qu’à faire AH AH A.
    L’andouillette renommée bénéficie de 5 A grâce à,
    l’Association amicale des amateurs d’andouillette authentique.
    Je dis pas ça pour eux, mais les dindons de la farce, ce serait pas encore nous ? Tous??

  • SuperBird

    Vous allez voir ce que « l’Administration et le pouvoir américain » vont faire à l’Europe….!!!
    Même à genoux le colosse ne pliera pas,
    il préfèrera faire plier ses voisins non pas pour les mettre à genoux eux, mais pour leur faire mordre la poussière, ceci afin que les USA restent les plus forts quand même, et les moins impactés de tous !!!!!

  • last_human_community

    Qui donne les notes ?? xD

  • pm

    est oui ca pue, mais quand il n’y aura plus d’argent comment feront ils, une autre guerre contre qui??????????

    A SURVEILLER D’URGENCE

    • nucleargarden

      Chaque fois qu’ils se sont trouvés dans la déchéance financière, ils se sont relevés grâce aux guerres mondiales, 14/18 et 39/45, et vous remarquerez que alors, suit une période ou tout repart, bien sûr il faut tout reconstruire, les usines tournent à « boulets rouges » sauf que cette fois, ce pourrait être la dernière, la donne est changée, si ce fût juste en 45 avec les bombes nucléaires qu’ils n’ont pas hésité à employer, que feront-il cette fois-ci ??
      Et ils ne sont plus les seuls à posséder la puissance nucléaire, oui, tout ça ne sent vraiment pas bon !

  • Ben Bernanke va encore ressortir un Q xxxx et inonder la planète de billets monopoly?? ah non plus le droit? reste le gauche ou le pillage des pays qui ont du pétrole, j’ai vu passer une info délirante, les réserves d’or de fort Knox seraient en fait des lingots de titane recouverts d’or, le titane à la même densité que l’or, ils ont essayé de le fourguer aux Chinois, qui n’en ont pas voulu, par contre les hindoues en auraient acheté……Ca pue vraiment tout ça!!
    Lire l’article:
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dsk-et-son-ami-mahmoud-abdel-salam-95362

  • Pic et Puce

    Les dettes sont des jeux d’écriture ; ce serai très facile d’en annuler une partie et de refondre l’économie sur la base de grands travaux. La crise est orchestrée sur la base d’intérêts perpétuels qui se cumulent de manière à piéger les populations et à créer un choc pour les amener là où elles n’ont pas du tout envie d’aller : un nouvel ordre mondial dirigé par une bande de gourous occultes. Rien n’est inévitable : il s’agit d’une partition dramatique écrite par une bande de fous. Le rôle que l’on nous demande d’y jouer est celui de sacrifié…Il n’y a qu’une seule solution : occuper tous les parlements pour demander des explications à ceux qui sont sensés nous diriger…

  • theo

    Les cartes du grand monopoly sont redistribuées, depuis le temps que l’humanisme de salon-occidental provoque le capitalisme actionnaire ne soyez pas trop amer à NOUS la misère et la maladie !!!!!!!

  • barjabul

    Voltigeur et Benji, j’ai déjà par le passé soulevé le problême de vos sources lors de vos différents bloggues ! Benji s’est parfois énervé, mais il a toujours admis la pertinence de mes différents commentaires, même les plus acides !!
    Encore une fois, je pousse un coup de gueule sur le traitement de vos sources… qui sont la plupart du temps puissés dans la partie gauche de ma gauche !! Or nous savons que les parties ultra gauches et leurs propagandes anti systême: FMI, USA, OTAN, BCE etc…ne sont pas fiables: TROP DE HAINE COMME LE FN !!! ET TROP DE DESINFORMATIONS !!!
    Il faut arreter avec ces histoires de 3° GUERRE MONDIALE: prenez du PROZAC et relax !!!
    Pour votre information durant la GUERRE FROIDE jamais l’utilisation des arsenaux Nucléaire n’a été envisagés !!
    Pas même pendant la très sérieuse Crise de la baie des cochons !!
    La multiplication des conflits de basse intensité nous indiques que les ressources en Gaz et Pétrole sont de plus en plus tendus: notamment leurs partages avec l’Inde et la Chine !!

    Ces conflits peuvent avoirs des conséquences dramatiques, et je ne nie pas leurs caractères mercantiles !!

    D’un point de vue Nucléaire: il n’y a pas de super puissance : LA FRANCE A UNE PUISSANCE DE FEU DE PLUS 44 000 Mégatonnes, ( 15 Kilotonnes pour Hiroshima), largement de quoi vitrifier la Terre !

    La chute du systême financier actuel n’est pas non plus souhaitable sauf les actifs fantômes qui pose un Gros problême aus riches car ces actifs ne sont pas matérialisables, ni en gains ni en pertes! Elles circulent tous les jours de bourses en bourses !!
    Les dettes souveraines, notamment celle des USA sont un problême pour la Chine qui vient de comprendre que les USA l’arnaque de plus de 3000 milliards de dollars : bons du trésor bidon !!
    Donc, j’en reviens à la propagande Marxiste qui part d’un constat vrai pour en arriver à une mais finalité trafiqué sauce maison, IDEM POUR LE FN !!

    VOLTIGEUR et BENJI: je suis heureux pour le succès de votre blogue qui ne sera pérenne que lorsque le sérieux de vos sources sera assuré !!! L’âge de raison est arrivé !!

  • frenchprepper06

    Oui je suis d’accord avec toi Benji. Au début de ma preparation au pire, lorsque je découvrais tous ces articles et videos qualifiés d’alarmiste ou extremiste dans la presse anglo-saxonne je pensais que je me montais moi-même le bourichon en ne choisissant que ça. Mais les mois et les années passant, les faits dans l’actualité sont venus corroborer les dires. Ce n’est pas une vue de l’esprit! Nous vivons véritablement une période aussi incertaine que dangereuse!

    • BARJABUL

      Le monde est dangereux depuis que le monde et monde!!
      As tu déjà entendu parlé de cde couple de médecin Français établis en Afrique du Sud et qui petit à petit sombra dans la folie et le replis car croyant mordicus à la prochaine fin du monde !!! Ils finirent par abattre leur meilleur ami puis une cavale dans la savane Sud Africaine et finalement abattus par la Police Sud Africaine !!!

      • Lecteur

        Frenchprepper06 ne dit pas que le monde est dangereux, il dit que la periode est dangereuse, et les périodes ont divers degrés et sortes de dangerosités, ce n’est pas la même chose de vivre parmis les dinosaures, de vivre à l’âge d’or de l’Egypte antique, ou bien pendant le règne de César, sans parler de l’époque des peuples barbares, ou bien pendant les épidémies de peste noire (30 à 50 pourcents de la population européenne en cinq ans…), ou encore durant les épopées napoléoniennes, ou au temps de la seconde guerre mondiale, ou même de nos jours. Que tu sois tranquil chez toi en train de regardé Into The Wild, ou que tu sois entrain de tenter une révolution avec des résistants nord-coréens dans un lotissement banalisé à Pyongyang, tu reconnaitras qu’il y a une bonne marge de dangerosité… Le danger est toujours là, certes, mais parfois plus que d’autres. Quand à la petite histoire, je doute que le couple dont tu parles communiquais beaucoup avec les autres, et qu’ils étaient ouverts d’esprit, ils ne devaient pas non plus écrire ou retransmettre des articles tout les jours, lesquels des gens comme toi peuvent commenter.
        Si jamais une mauvaise info ce glisse par ci par là, elle est souvent repérée et divulguée dans les commentaires, et chacun garde son libre arbitre, puisqu’on vient ici, justement, à cause de la manipulation des grand médias, qui eux en revanche, entrainent une quantité astronomique de téléspectateur vers de la mal-information, qui guide le troupeau de vaches, et c’est ce troupeau ton couple de médecins,
        car au fond, il faut le reconnaitre, à faire la différence entre l’info d’ici et l’info d’une chaine de télé « news » ou d’un journal quotidien, sachant qu’eux sont censés être des experts, il n’y a pas photo!
        C’est mon avis en tout cas…

  • Pic et Puce

    L’exemple vient d’en haut. Si les élites sont humanistes et sages, tout le monde en ressentira les bienfaits. Maintenant si la tête est pourrie, alors les peuples ont du soucis à se faire. Les habitants des mégalopoles ont
    vraiment des soucis à se faire : d’abord parce qu’ils vont être ponctionnés à 300 % par toutes sortes d’impôts et taxes et que l’insécurité y sera omniprésente. Un sénateur américain a d’ailleurs conseillé aux habitants des grandes villes de trouver refuge dans les campagnes. Le monde politique est à l’image du monde de la finance. Il y a concentration du pouvoir avec élimination des acteurs les plus faibles ou leur mise sous tutelle ce qui est le cas de la France vis à vis des USA.

  • melany

    …. Nous n’aurons peut être même pas le temps d’assister à une 3ème guerre mondiale et non pas parce que Barjabul ou tartempion auront eu ou pas raison ! Il y a autre chose qui bouge et pour lequel l’être humain ne pourrait rien faire d’autre que subir, les sbires, comme les soi-disant élites !!! La terre se rebelle…. et si quelque chose m’inspire plus de la crainte, c’est bien ça !

    • nucleargarden

      Bien raisonné, le Japon va certainement devenir inhabitable d’ici peu, puis ce sera au tour de la planète, uniquement pour la catastrophe de Fukushima et si l’on s’en sort, et bien, il y aura tout le reste, des dérives, à la surpopulation en passant par les guerres totales pour l’énergie, franchement, à mon humble avis, nous sommes cuits et biscuits, mais c’est vrai, je suis pessimiste, qui ne le serait pas dans de telles conditions ?!

      • Lecteur

        Des gens comme Bernard Tapie, Blythe Masters, George Walker Bush, ou encore Jean Sarkozy! XD

      • nucleargarden

        Oui exact mais si c’est pour vivre sous terre comme les vers, j’aime autant en finir direct, car dans leur trou à rats, ils ne pourront jamais plus en sortir les connards et sarko qui viens de faire un petit à moins que ce soit DSK, ;=) !!

  • grenadine

    http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-Rob-Kirby-et-les-lingots-d%20or-au-Tungstene.aspx?langue=fr&article=2451326296G10020

    Voici un lien a l’information de barjabul, une banque suisse dont j’ai oublié le nom avait aussi dévoilé l’affaire.

    • barjabul

      Je connais merci mais la SOURCE N’EST PAS FIABLE !!!

      • Pourquoi tu ne nous donnerais pas les tiennes de sources fiables et non orientées, on pourrait se faire une idée :roll:

      • barjabul

        David Rosenberg, économiste mondialement connu, est depuis plusieurs années un incorrigible « Bull » des marchés obligataires et sera sans doute l’un des derniers à quitter le navire si besoin est. Dans un article récent il développe longuement son point de vue et explique pourquoi le marché obligataire n’est pas entré dans une bulle. Nous reprenons ici ses arguments, nous pensons également que les taux longs pourraient rester bas pour encore un petit moment, comme nous le disions déjà ici…

        La ruée vers les obligations
        L’un des arguments de ceux qui crient au krach obligataire, est de dire que les investissements en obligations sont bien trop importants par rapports à ceux en actions. Ainsi aux Etats-Unis entre janvier 2008 et juin 2010, 233Mds $ ont été investi dans des fonds actions contre 559Mds $ pour les fonds obligataires. La proportion est encore plus parlante en Europe sur les 9 premiers mois de l’année 2010 : avec 86Mds € investis, les fonds obligataires ont attiré 7 fois plus de capitaux que les fonds actions. Si pour certains ces chiffres montrent le caractère irrationnel des investissements en obligation, David Rosenberg voit là un phénomène tout à fait normal pour au moins deux raisons :

        •Sur cette période, la performance des obligations a été bien meilleure que celle des actions (+13% pour les obligations, -21% pour les actions aux Etats-Unis). Ces chiffres montrent donc simplement que les investisseurs particuliers ont eu raison et développent une forme de savoir faire financier.
        •Par ailleurs, on peut aussi voir là un mouvement plus profond de réallocation de portefeuille. En effet, aux Etats-Unis, les particuliers sont investis à hauteur de 27% en action, 27% en immobilier et seulement 6% en produits de taux. Avec une génération des baby boomers qui approche de la retraite, il n’est pas étonnant de voir des mouvements de capitaux en faveur des obligations, des investissements moins risqués…. surtout après 10 années terribles pour les actions.
        Donc en ce qui concerne les investissements massifs dans les obligations, le mouvement semble bien tout à fait rationnel.

        La comparaison avec la bulle des valeurs internets au début des années 2000
        De nombreux Cassandres, comme le gérant du fonds Pimco, Bill Gross, annoncent le Krach obligataire depuis plus de 2 ans. Ils exhortent les foules en comparant la « ruée » vers les obligations avec la bulle internet. Ceci n’a pas de sens :

        •Les paramètres économiques qui déterminent les prix d’actions d’entreprises nouvelles et par définition risquées, ne sont pas du tout les mêmes que ceux qui déterminent les prix d’emprunts d’Etats. Il est donc exagéré de comparer des obligations émises par les plus grandes puissances économiques avec des actions de petites sociétés parfois obscures.
        •Par ailleurs, lorsque la bulle internet a explosé et que les sociétés ont fait faillite, les investisseurs ont perdu la totalité de leurs avoirs. Ca ne sera pas le cas avec les Treasuries américains ou les Bunds allemands. Les Etats-Unis ou l’Allemagne ne feront jamais défaut !!!
        Il y a un problème de déficit public et les déséquilibres budgétaires existent. Mais devenir complètement hystérique à ce sujet et annoncer la fin du monde, empêche d’être objectif et d’avoir du discernement… et, en général, conduit à prendre de mauvaises décisions d’investissement.

        Au début des années 1990, le Canada a eu de graves problèmes budgétaires, ça notation de crédit a été baissée plusieurs fois, et les Cassandre d’alors criaient à la faillite du pays nord américain. Le pays a dû faire des sacrifices, les canadiens se serrer la ceinture, c’est vrai… mais il n’y eut ni défaut, ni délai de paiement, et les investisseurs patients furent intégralement payés… Ce qu’à fait le Canada, les Etats-Unis et l’Europe pourront le faire, ces Etats ne feront pas faillite.

        S’attacher à crier au krach obligataire et au niveau des taux trop bas n’aurait servi à rien pour un gérant d’obligations japonaises depuis 20 ans. Mieux vaut s’attacher à ce que sont les paramètres susceptibles de faire remonter les taux, comme la politique des banques centrales et le niveau d’inflation…

        •La « ruée » vers les obligations est justifiée. D’abord parce que les obligations ont eu un bien meilleur rendement que les actions lors des 3 années passées. Ensuite parce que le vieillissement de la population justifie qu’il y ait une réallocation vers les actifs les moins risqués.
        •Comparer la hausse des emprunts d’état avec la bulle internet du début des années 2000 est exagéré : ce qui détermine le prix d’une obligation d’état est bien plus certain que ce qui détermine le prix d’une jeune entreprise aux hypothétiques résultats. Par ailleurs, dans le cas d’emprunts d’état comme les Etats-Unis ou l’Allemagne, le capital est garanti, ce n’est pas le cas pour une action.
        •Enfin se focaliser sur le niveau bas des taux ne donne rien : les taux peuvent remonter quand ils sont à 2% comme lorsqu’ils sont déjà à 10% ! Et ils peuvent rester bas pour une longue période, comme se fût le cas aux Etats-Unis dans les années 1940 et 1950, ou comme c’est le cas au Japon depuis 20 ans.
        Pour déterminer si un krach obligataire est imminent ou pas, il est plus intéressant de s’intéresser aux facteurs qui pourraient faire remonter les taux.

        Les paramètres qui pourraient faire baisser le prix des emprunts d’états
        •Les déficits budgétaires sont d’actualités, c’est le moins que l’on puisse dire, et sont aujourd’hui au coeur de ce qui fait baisser le prix des obligations des états concernés. Or de manière assez contre intuitive, les déficits ont une corrélation assez faible avec le rendement des obligations d’état sur le long terme. Elle est de l’ordre de 40%. Et de fait, le déficit budgétaire de près de 1500Mds $ aux Etats-Unis n’a pas empêché les treasuries de monter cette année. De même qu’en 1999, le surplus budgétaire n’avait pas empêché leur chutte violente. Enfin, les taux à 10 ans japonais sont approximativement de 1,2%, or le déficit du Japon est d’environ …200% du PIB !
        • Les politiques de la FED aux Etats-Unis et de la BCE en Europe sont très corrélés avec le niveau des rendements obligataires. Le Krach obligataire de 1999 a eu lieu pendant une période de resserrement monétaire de la FED1. Or la FED a encore affirmé récemment qu’elle laisserait les taux bas pour une période indéterminée. Donc il n’y a pas de crainte à ce niveau là.
        •L’inflation est également un facteur important pour déterminer le niveau des taux longs. Une hausse de l’inflation entraînerait sans doute une hausse des taux. Mais là encore, il n’y a pas de crainte à court terme à ce niveau là. La croissance a de grande chance d’être « molle » et elle ne repartira pas sur les chapeaux de roues miraculeusement. Donc là encore, en ce qui concerne l’inflation, l’indicateur est au vert pour les emprunts d’états.
        •Enfin, les dividendes versés par les entreprises font également débat. Effectivement aujourd’hui beaucoup d’actions versent des dividendes supérieurs aux obligations et certains voient là une aberration. Mais pourquoi ? Pourquoi AXA ne pourrait pas servir des dividendes de 6% et les taux à 10 ans français être à 3% ? Ils s’agit de risques très différents, sur des actifs différents. Pourquoi les opposer ? En quoi est-ce que le fait qu’AXA verse de bons dividendes est annonciateur d’un krach obligataire ?
        Donc bien entendu les taux vont bouger, mais il faut relativiser, ne pas paniquer et annoncer un « krach » qui serait dévastateur. Nous pensons que tout retour au dessus de 3,5% pour les emprunts d’Etats américains ou européens seront des opportunités d’achat. Pas de panique…

        Conclusion
        Pour conclure sur cet article en 2 parties, nous pensons que les taux longs pourraient rester bas encore un certain temps et qu’il n’y aura pas de hausse brutale des taux longs, comme nous le disions déjà ici.

        •Il y a l’aspect démographique : le vieillissement de la population des pays développés plaide en faveur d’une réallocation globale des actions vers les obligations.
        •Les déficits publics sont au plus haut et ne devraient pas empirer … au contraire. D’ailleurs ils n’ont qu’une corrélation de 40% avec le niveau des taux longs.
        •Les deux paramètres importants pour expliquer les taux longs sont : la politique des banques centrales et l’inflation. Ces deux paramètres sont au vert pour les obligations d’états.
        •En effet la croissance sera molle et il n’y a pas de pression inflationniste. La FED a assuré que les taux resteront bas pour une période indéterminée.
        •Enfin, il faut relativiser quand on parle de « krach » pour les obligations. D’ailleurs, l’Allemagne ou les Etats-Unis ne feront jamais défaut, le capital est garanti à l’échéance.

      • barjabul

        J’ai pas voulu mettre les graphiques !!! un peu compliqué !!!

      • La source se trouve ici: http://www.obliginvest.com/actualites/pourquoi-il-ny-pas-bulle-obligataire-partie-1-1242

        Maintenant si on les écoute, aux USA en clair cela va presque bien et cela contredirait même tout ce qui est dit ici, je ne me trompe pas là? Du moins, c’est ce que je comprend avec la conclusion.

      • barjabul

        Voilà un peu de lecture non partisane , vous n’aimés pas la contradiction et lorsque cela ne va pas dans votre sens !!!!

      • Bon, c’est une analyse (une de plus) d’un économiste calé dans son domaine, c’est sur! et qui ne va pas dans le sens de la majorité, et j’aimerai franchement qu’il est raison lui, car vois tu c’est assez pénible d’être dans l’expectative, lire un tas d’analyses qui malgré tout, tiennent la route. Quand la plupart des analystes financiers se rejoignent, ce n’est pas avec un optimisme délirant, c’est même l’apocalypse financière qui est prédite.
        Mr Rosenberg, bien placé parle d’obligations, de bons du trésor, c’est de la haute finance qui profite à ceux qui investissent et jouent sur ces obligations! ceux qui se trompent perdent le maximum…..
        Je ne sais pas toi, mais personnellement j’ai du mal à visualisé le système de capitalisme libéral dans la durée! ça ne peut pas fonctionner à coup de planche à billet, avec une monnaie qui est adossée à du vent.
        Ca ne rapporte qu’aux spéculateurs, à la haute finance et ceux qui en font les frais, ce sont ceux qui sont tout en bas de l’échelle, qui créent les valeurs par leur travail, et qui ne peuvent pas en vivre..
        Je trouve qu’il y a une profonde injustice dans ce système.
        Je te remercie pour ce partage, mais………. il n’y a pas la source ;)

  • Subtil

    Belles discutions :)

    Je pense que les USA ont encore plus d’un tour dans leur sac, et que, même si leur système semble plus que ruiné, ils continueront d’avancer encore, pour l’instant.

    Benji j’ai remarqué qu’on t’avait déjà fait cette réflexion à propos de l’extrème gauche etc, perso je vous suis depuis un bon moment, et comme l’a dit l’un des lecteurs sur cette discu, avec le temps, on a pu voir nombre d’info, se confirmer et aller dans le sens de ce qui avait été dit ici, ( ou sur éveil 2011 ou chez P.J en ce qui concerne mes sources d’info alternative ).
    Cependant j’espère quand même que tu ne tires pas toutes ces infos depuis et dans le but d’encourager tel ou tel extreme aparament de gauche.
    Je me souviens bien de certaine discussion par le passé, ou on expliquait que tout système politique, tel qu’il soit, monté sur un système économique mondial tel qu’actuel, ne peut, par définition, respecter la dignité humaine et l’égalité des gens ( on avait terminé en parlant du vote blanc, domage qu’il ne soit reconnu, car voter blanc montrerait que les gens ont prit le temps d’aller dire Merde, et contraiement à ce qu’on peut pensé, ce serait loin d’être inutil ) car effectivement l’argent prone sur tout. Ouvrez un dico à la page démocratie. Comprenez la définition, et demandez vous si nous sommes dedan ( l’avons nous été ) alors que quelqu’un de très riche, aura plus d’impact et d’influence qu’un président élu et cencé représenter la volonté d’un peuple tout entier…

    C’est bien de surveiller l’état de santé des USA, mais je pense qu’il leur reste de la marge, et plus d’un rebondissement dans leur poche..

    • Je le répètej, je suis apolitique, et je déteste la droite autant que la gauche, tous des incapables bien pourris qui se protègent autant les uns que les autres (un petit clin d’oeil à Luc Ferry). Droite comme gauche, kif kif et aucun désir de manipulation de ma part, je te rassure.

      • Subtil

        Merci benj’ j’en doutais pas plus que ça, mais ça fait du bien de le relire ;)

      • Je veux bien croire que les anarchistes étaient initialement de l’extreme gauche, mais il y a un siècle de cela, actuellement le raz le bol est général et la révolution est souhaitée par de nombreuses personnes, qu’elles soient de droite comme de gauche. Il faut arreter de croire que dès que cela crie au scandale c’est de gauche, que dès que cela permet certaines choses, c’est de droite, il n’y a plus de partis, juste de la colère qui chaque jour gronde un peu plus fort…

      • nucleargarden

        Exactement, manipuler qui ? quoi ? Il n’y a plus de droite ni de gauche, s’ils en portent encore l’étiquette, c’est pour mieux nous enc, pardon, nous entuber, croire le contraire est d’une naïveté déconcertante, la priorité à tous les niveaux c’est le pognon, l’oseille, le fric, le paraitre, la frime, le super luxe, les plaisirs faciles, voir DSK, Christine Lagarde (son appartenance est visible partout sur le net) le Prince Philippe de Belgique et sa bande de Bilderberg’ers, illuminati et autres, tout ça pour une minorité !!
        Nous sommes coulés, nous pouvons simplement espérer les entraîner avec nous dans les conséquences de la catastrophe de Fukushima, il n’y a que la mort qui est équitable, riche ou pauvre, tu y passes !! !!

      • barjabul

        Que tu sois apolitique est une chose que je respecte et partage mais tes sources sont trop souvents orientés !! Là est le problême !! Tu devrais pouvoir diversifier tes sources sur un même sujet et laisser le débat s’installer !!

  • Mémé

    Je pense aussi que l’oncle Sam a plus d’un tour dans son sac et s’y entend bien pour continuer encore longtemps.
    Les américains moyens tirent de plus en plus la langue, doivent vivre dans des mobil-home, exercer plusieurs boulots pour s’en sortir, mais personne ne moufte. ^Y’ a des moutons partout.

    • Pic et Puce

      USA et Chine  » idéologiquement opposés « ….Quelle bonne blague….En tous cas pour faire de bonnes affaires ils s’entendent comme larrons en foire. Il y n’a toujours eu que le capitalisme…Celui d’Etat, tenu par de grandes familles ( communistes ) et celui PRIVE, tenu aussi par de grandes familles ( ploutocrates ). Les unes et les autres s’entendent fort bien et puis un jour se font la guerre, chaude, froide ou tiède…sur le dos des peuples où elles sont assises. L’idéologie, c’est comme la religion : des dogmes pour couillonner les peuples afin d’avoir les mains libres pour diriger le monde comme on l’entend mais sûrement pas dans l’intérêt de l’espèce humaine. Ils sont capables de tout : nos arrières grands-pères n’auraient jamais imaginé en 1911 que 3 ans plus tard ils se retrouveraient dans l’enfer des tranchées, ni en 1938 qu’ils seraient sur les routes de l’exode deux ans plus tard, eux qui avaient goûté aux premiers congés payés en 36…et pourtant, ça leur est bien arrivé…Evidemment qu’une guerre nucléaire est possible !

  • barjabul

    Parce que les grandes puissances se tiennent mutuellement par les c… bourses! Si l’une attaque l’autre, l’autre coule l’économie de l’une. Exemple: la Chine et les USA: idéologiquement opposés, en compétition économique et technologique, et pourtant ces pays ne s’affronteront jamais directement car la Chine a beaucoup investi dans le marché américain et les USA ont délocalisé énormément d’usines en Chine et ont aussi investi dans le marché chinois. Pareil avec les autres grandes puissances (les anciennes comme les émergentes)… La 3ème Guerre Mondiale n’aura probablement jamais lieu… Par contre, la 2nde Guerre Froide ne va pas tarder à commencer (si ce n’est déjà fait) car les grandes puissances s’affrontent déjà indirectement sur d’autres terrains (Darfour, Afghanistan, bientôt Iran?…) en supportant militairement et économiquement un camp.

  • nucleargarden

    Pas vraiment d’accord, c’est oublier la technique US qui, lorsque ses finances sont dans la débâcle, a vite trouvé le moyen de se refaire une beauté, tout simplement en réarment un pays, une nation, en plaçant un dictateur trouvé plus ou moins n’importe où et puis, lorsque le pays est bien remonté militairement, ils l’attaquent pour des raisons « d’aide à la démocratie » « humanitaires » mon oeil, nous venons encore de voir cette pratique en Libye !
    Ce phénomène s’est produit avant la guerre de 1914 mais surtout après la terrible crise de 1929, à ce moment, l’Allemagne était à plat, 50% de chômage et les 50 restants, divisés en travailleurs, retraités, handicapés et autres malades, c’est fort peu et le pays ne pouvait plus s’en sortir seul et c’est là que les USA interviennent en relançant les usines d’armements et autres produits courants, on nomme Adolf qui possède le pouvoir d’haranguer les foules et c’est parti, en quelques années, l’Allemagne devient une des plus grandes puissances économique et militaire d’Europe, curieux non ?
    Et puis, quand on a bien reconstruit, il faut détruire pour ainsi continuer à alimenter les machines à profits, tout doucement la tension monte et en 1939, paf, c’est la guerre générale en Europe et ici, il faut remarquer que sans l’aide des fournitures de carburant US malgré l’embargo, les allemands n’auraient pas été bien loin, mais nos amis veillaient à alimenter ceux qui allaient devenir leurs ennemis !
    Amis d’aujourd’hui, ennemis de demain mais amis d’après demain !
    Ennemis, pas si sur, ils n’ont jamais bombardé les usines Ford Cologne comme par exemple les usines métallurgiques du bassin de la Ruhr, ils savaient que les hostilités terminées, ils auraient besoin de ces bases pour de nouveau relancer la machine de production et repartir sur de nouvelles bases, mieux, cette situation leur avait permis de devenir les maîtres de l’Europe, hélas, le Général De Gaulle qui avait compris et leur avait mis le pied au cul, les envoyait vers la Belgique dans toutes sa splendeur perdue, qui bien sûr, s’empressa de les recueillir, d’abord à Casteau où ils ont commencé à construire le S.H.A.P.E vers les années 60/70, début d’une grande « amitié » entre les deux pays, ben ten !!
    Depuis, l’Europe est inféodée aux USA, une preuve : la Belgique qui n’a pas de gouvernement s’est empressée d’entrer en guerre contre la Libye, bizarre non ??
    L’once Sam a aujourd’hui une dette de 150%, colossale, que va-t-il faire, il déclenche des guerres entre les nations du monde mais, hélas c’est insuffisant alors il ne reste plus que le retour au bonne vieille habitude d’antan, déclarer une superbe guerre mondiale mais, la donne a changé, l’accident de Fukushima risque d’empoisonner la planète avant la réalisation de leurs projets, ce ne serait que pain béni !!

  • Pic et Puce

    Les élites américaines ( et non pas le peuple américain…) fabriquent un petit monstre….qu’ils nourrissent ensuite jusqu’à le rendre très très méchant pour leurs amis et alliés…Et puis un jour, ils arrivent en libérateurs pour tuer le monstre. C’est beau le métier de banquier lorsque l’on vit à New York et à Londres…