Sarkozy veut règlementer internet (MàJ)

Obama à lancé le mouvement, Sarkozy suit fidèlement, internet va être règlementé, un terme bien lisse pour parler de censure et de surveillance des internautes…


Crédits photo : Bob Edme/AP

«Ne laissez pas la révolution que vous avez lancée véhiculer le mal, sans entrave, ni retenue», a dit le président à l’ouverture de l’e-G8 à Paris.

Nicolas Sarkozy a ouvert ce mardi matin la première édition de l’«e-G8» à Paris. Face à un millier de décideurs et observateurs de l’Internet – dont Mark Zuckerberg, le fondateur du réseau social Facebook et Eric Schmidt, le PDG de Google, qui ont fait le déplacement – le président de la République a invité les géants de l’Internet à former une délégation qui participera jeudi et vendredi au sommet du G8 à deauville. Car, pour Nicolas Sarkozy, «penser l’Internet relève d’une responsabilité historique, qui doit être partagée entre vous (les acteurs de l’Internet , NDLR) et nous, les chefs d’État» qui ont le devoir de «reconnaître le rôle (du web) dans la marche de l’histoire (…). Les États souhaitent engager avec vous un dialogue pour qu’une voie équilibrée puisse un jour être trouvée entre vos intérêts, ceux des internautes qui vous plébiscitent chaque jour et ceux enfin des citoyens et des contribuables de chaque nation qui ont aussi des droits», a expliqué le président. «On a beaucoup à faire ensemble», a-t-il jugé, en invitant à renouveler la tenue d’un e-G8 chaque année.

Le chef de l’Etat a salué ces géants de l’Internet qui ont révolutionné le monde. Une révolution «qui n’appartient à personne, qui n’a pas de drapeau, pas de slogan, qui est un bien commun», qui s’est opérée sous une forme «historique» inscrite «dans le pacifisme». Nicolas Sarkozy a en outre félicité Internet d’être devenu en quelques années le vecteur «d’une puissance inédite de la liberté d’expression», faisant référence aux révolutions arabes qui bousculent la région depuis le début de l’année. Pour le chef de l’État, les géants de l’Internet, qui ont «changé le monde au même titre que Galilée, Colomb ou Newton, ont bouleversé les fondements de l’économie mondiale dont (ils sont) devenus des acteurs majeurs».

Instaurer des règles sur la Toile

Malgré tout, il a insisté sur la nécessité de contrôler Internet. «La technologie doit rester neutre mais les usages ne le sont pas», a-t-il déclaré, plaidant pour que les acteurs du web ne laissent pas y «véhiculer le mal, sans entrave, ni retenue» ainsi que pour le respect d’un minimum de valeurs et de règles sur la Toile. «La transparence totale, celle qui ne laisse jamais l’homme en repos, se heurte tôt ou tard au principe même de la liberté individuelle», a insisté le président français, estimant qu’Internet ne peut s’affranchir «de valeurs minimum, de règles minimum.»

Il est revenu sur la question du droit à la propriété intellectuelle: «Je sais que la conception française sur ce principe est différente de celle d’autres pays, mais personne ne doit pouvoir être impunément exproprié du produit de ses idées, de son travail, de son imagination, de sa propriété intellectuelle».

Le président a rappelé que c’est en vertu de ce droit de créateur que ceux qui dessinent les contours de l’Internet ont pu bâtir des empires. «L’écrivain, le réalisateur, le musicien, l’interprète doit pouvoir avoir les mêmes droits, et une juste rétribution de leurs idées et de leur talents.»

Source: lefigaro.fr

Et voici une mise à jour qui complète magnifiquement bien l’article précédent, ce sont les pirates qui sont les gros méchants, pour l’instant, les blog de ré-information ne sont pas dans la ligne de mire, mais cela ne saurait tarder au train ou vont les choses…..

L’Europe veut renforcer son arsenal anti-piratage
La Commission européenne demande à ce que les fournisseurs d’accès Internet contribuent à la répression du téléchargement illégal, dans le cadre de nouvelles mesures visant à mieux défendre la propriété intellectuelle.

REUTERS – Les fournisseurs d’accès à internet (FAI) doivent être enrôlés pour combattre « à la source » la piraterie en ligne, selon l’une des propositions d’un « paquet » législatif présenté mardi par la Commission européenne pour défendre la propriété intellectuelle dans l’UE.

Si les attentes vis-à-vis des FAI ne sont pas détaillées dans la proposition, celles-ci risque cependant d’inquiéter une industrie qui n’a pas fait preuve d’un grand enthousiasme pour appliquer en France la « réponse graduée » qui peut conduire à la déconnexion pure et simple d’un internaute coupable de piraterie.

« La Commission proposera des amendements à la directive de protection (des droits intellectuels) afin de créer un cadre permettant, en particulier, de combattre les infractions sur internet de manière plus efficace », est-il indiqué dans le texte.

« Ces amendements doivent s’attaquer aux infractions à la source et, à cette fin, encourager la coopération des intermédiaires, tels que les fournisseurs d’accès à internet. »

L’exécutif communautaire souhaite par ailleurs renforcer la capacité des douanes à intervenir pour saisir des produits contrefaits dans le cadre du commerce en ligne.

Les cas de violation de la propriété intellectuelle en ligne ont presque doublé entre 2005 et 2009, passant de 26.704 à 43.572, et l’industrie considère que ce phénomène lui a coûté pas moins de 10 milliards d’euros et 185.000 emplois pour la seule année 2008.

Parmi les autres éléments de ce « paquet » législatif figurent la poursuite des travaux pour créer un brevet européen unique, la modernisation du système d’enregistrement des marques, l’extension des dénominations d’origine aux produits non alimentaires et la création d’un cadre européen unique pour le copyright et le paiement des droits.

Une consultation a également été lancée afin de juger de l’opportunité de proposer un texte sur la distribution en ligne des oeuvres audiovisuelles.

Source: france24.com


9 commentaires

  • shrek117

    L’histoire du Web:

    http://www.tuteurs.ens.fr/internet/histoire.html

    Qui est Tim Berners-Lee? :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tim_Berners-Lee

    Il est important de savoir que le web, comme le E=Mc2, ont été crée par des savants,
    souhaitant avant tout, un renouveau culturel, le bien collectif universel.

    Mais ce savoir, malheureusement, a été instrumentalisé par les stratèges de ce monde.

    Selection naturelle oblige. Des gens capables d’attaquer des sdf avec un carsher au plutonium.

    Heureusement pour monsieurs et madames lambdas, cette stratégie douteuse crée par certains humains, ne durera pas.
    Webbot donne déja ses infos à big-brother.
    Demain, se ne sera plus vous qui déciderez quelles infos vous pourrez voir sur la toile.

    C’est votre ordinateur qui décidera pour vous.
    Mais c’est à nous, consommateurs de fixer la limite entre éducation et dictature.

  • Il est complètement fou!

  • Aset

    oué il apeter un cable personnes lui fait des mamours … on est vert

  • Lucie in The sky with diamond

    Je sais que le projet aurait été abandonné, mais ça ressemble bcp à l’ACTA tout ça ou je me trompe ?

  • http://fr.sott.net – Sommet de l’e-G8 : Nicolas SARKOZY prône le contrôle d’Internet – Degroupnews – mar., 24 mai 2011 14:01 CDT
    Le président de la République, Nicolas SARKOZY, a ouvert ce matin à PARIS la première édition de l’e-G8. Devant un parterre de STARS de l’INTERNET dont des noms prestigieux comme Mark Zuckerberg, PDG de Facebook et Eric Schmidt, PDG de Google, il s’est exprimé en faveur d’un dialogue entre les Etats et les acteurs du NET.
    Saluant le rôle que joue le WEB dans la liberté d’expression, le Président Français a insisté sur la nécessité de son contrôle.
    Nicolas SARKOZY a inauguré ce matin à PARIS par un discours le premier Sommet e-G8. Devant une Assemblée prestigieuse comprenant un millier de décideurs et d’acteurs d’Internet dont Mark Zuckerberg, PDG de Facebook et Eric Schmidt, PDG de Google, le Président de la République a invité les géants du web à former une Délégation pour participer jeudi et vendredi au Sommet du G8 à DEAUVILLE.
    Estimant que le Débat sur la façon de penser Internet est « une Responsabilité Historique », tout le monde (Acteurs de l’Internet et Etats) doit se mettre autour d’une table afin de dialoguer.
    « Les Etats souhaitent engager avec vous un dialogue pour qu’une voie équilibrée puisse un jour être trouvée entre vos intérêts, ceux des internautes qui vous plébiscitent chaque jour et ceux enfin des citoyens et des contribuables de chaque Nation qui ont des Droits » a déclaré Nicolas SARKOZY.
    S’appuyant sur l’exemple du Printemps Arabe, le Chef de l’Etat a fait l’apologie du NET en saluant les bienfaits apportés par le web notamment en faveur de la liberté d’expression. Avant d’exprimer son opinion à propos d’Internet, le Président Français a comparé les acteurs du NET aux hommes qui ont changé le cours de l’Histoire. Pour lui, Microsoft, Google, Facebook, Apple etc
    « ont changé le Monde au même titre que Galilée, Colomb ou Newton » en bouleversant
    « les fondements de l’économie mondiale dont ils sont devenus des acteurs majeurs ».
    Toutefois, après cet éloge, c’est sur un ton de prédicateur qu’il a prôné le contrôle d’Internet et la mise en place de limites.
    Pour lui, les Responsables du réseau Mondial ne doivent pas laisser y « véhiculer le mal, sans entrave, ni retenue ».
    Les mots ayant leur importance, reste à savoir ce qu’entend Nicolas SARKOZY par « le mal ». Une des premières forme serait le NON-Respect de la propriété intellectuelle.
    « Je sais que que la conception Française sur ce Principe est différente de celle d’autres pays, mais personne ne doit pouvoir être impunément exproprié du produit de ses idées, de son travail, de son imagination, de sa propriété intellectuelle » .

  • Nertalis

    Bah bien sûr … et après on dit encore qu’on à le droit à la liberté d’expression blablabla
    Ca devait tomber ça de toute façon …

    Mais bon avec internet y’aura toujours des gens qui sauront contourner :)