Nouvelles de Fukushima. Seconde quinzaine de mai…..

N’oublions pas Fukushima, les dernières nouvelles sont loin d’être rassurantes, et on est tenu dans l’ignorance la plus totale….Priorité à DSK et ses « frasques sexuelles » . Il y a de quoi s’indigner, on nous « bassine » à la minute de tout ce qui concerne cette histoire de cul, et pas un mot sur ce chaudron de l’enfer qu’est Fukushima. Qui nous a dit « nous agirons avec transparence et dirons tout, pour ne pas réitérer les erreurs de la tragédie de Tchernobyl » Mensonges et re-mensonges!!

Vue de la centrale nucléaire de Fukushima prise le 14 mars 2011 © AFP/DigitalGlobe/Archives

Pour accéder à la page présentant les nouvelles du 2 mai au 14 mai 2011: c’est ici.
Nous conseillons, de plus, à toute personne intéressée par les conséquences permanentes du désastre de Fukushima de consulter le site de Next-up

qui est la seule association, digne de ce nom, à travailler sur le dossier et à informer les internautes. Sans doute les associations supposées anti-nucléaires sont-elles trop petites (et donc sans moyens), ou trop institutionnalisées (et donc en attente de subventions pour leurs salariés) ou franchement infiltrées par la mafia nucléocrate.

– 23 mai 2011: Le niveau de radiations du réacteur 1 en croissance inexorable. Il est maintenant à 200 sieverts/heure.


Tous aux abris à moins que les instruments de mesure de TEPCO soient sujets à des angoisses métaphysiques! Oups, l’url du site Japonais vient de se mettre en berne. Le tableau peut-être retrouvé sur le site de Enenews.

Du nouveau: selon les graphes retrouvées sur cette url,

les radiations sont aujourd’hui à 201 sieverts/heure alors qu’elles n’étaient que de 36 sieverts/heure le 21 mai, il y a deux jours.– 23 mai 2011: Découverte de lait radioactif en Californie. Le California Department of Public Health vient de publier

des résultats d’analyse mettant en valeur le plus haut niveau d’iode 131 découvert, à ce jour aux USA, dans du lait. Rappellons que la demie-vie de l’iode 131 est de 8 jours.– 23 mai 2011: Nouvelle vidéo d’Arnie Gundersen. Pour les Anglophones.

Arnie tire les leçons de l’accident de Fukushima et décline les divers accidents qui pourraient arriver, demain, à un certain nombre de réacteurs nuclaires aux USA. Hallucinant mais, pas de panique, la technologie Européenne est évidemment au-dessus de tous soupçons et comme le disait le prestidigitateur de service, mieux vaut se couper un bras.– 23 mai 2011: Contamination radioactive des sols dans la région de Tokyo. Très forte concentration de césium 137

, 3200 becquerels par kilo de sol dans la région de Tokyo.– 23 mai 2011: Hiroaki Koide affirme devant le Chambre Haute qu’il a subi des pressions. Hiroaki Koide, de l’Université de Kyoto, a subi des pressions, ainsi que ses collègues

, afin de ne pas publier les données relatives aux radiations le 15 mars.– 23 mai 2011: Analyse de la contamination radioactive des sols et des légumes au Japon. Cette analyse a été réalisée par ACRO

: Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’ouest.– 23 mai 2011: Le groupe allemand Siemens se prépare à abandonner le nucléaire. « Selon le Handelsblatt, la décision sur la future stratégie nucléaire sera prise officiellement « au regard du Japon et de l’environnement mondial ». Selon un porte-parole de Siemens, cité par le journal, seront prises en considération « les évolutions de la société et de la politique ».
L’activité nucléaire ne correspond pas à la nouvelle image verte que le patron du groupe, Peter Löscher, veut impulser à Siemens, croit savoir le Handelsblatt. »
. Selon une dépêche de l’AFP

.– 23 mai 2011: Chris Allison aux USA informa l’AIEA fin mars de la fusion du réacteur 1, le 11 mars. Et TEPCO informa le monde le 15 mai parce qu’ils ne le savaient pas avant.

Sans plaisanter. Chris Allison calcula que la fusion du réacteur 1 se passa 3 heures 20 minutes après que le système de refroidissement se fût arrêté. A savoir le 11 mars. Une heure plus tard, la température était de 1642 °C. La température de fusion de l’acier est de 1510 °C.– 23 mai 2011: Démantèlement du nucléaire : les Britanniques ont tout compris. Et dire qu’il existe encore des imbéciles criminels

qui prétendent que la filière nucléaire est rentable!!– 22 mai 2011: Iode 131, enfants et Fukushima. Le Ministère de l’Education du Japon a placé le 10 mai sur son site les simulations de WSPEEDI

et ce sans trompettes, sans fanfare et sans en avertir les medias, et pour cause! Les deux cartes de simulation sont pour le 24 mars et pour le 25 mars. Rappelons que le conseiller nuclaire démissionnaire du Premier Ministre, le Professeur Kosako, avait appelé à la publication de ces cartes. L’une de ces cartes indique des niveaux d’Iode 131 de 100 000 à 1 000 000 de becquerels par mètre carré dans les régions de Kanto et Tohoku, à savoir la région de Tokyo pour le 24 mars. Qu’en est-il du césium, du plutonium, du xénon: motus et bouche cousue. D’autres informations sont disponibles sur le site Oni Oni d’un blogger Japonais

. Ce que nous disons depuis plus de 2 mois: Tokyo aurait déjà dû être évacuée!– 22 mai 2011: Fuite de 250 tonnes d’eau contaminée le 21 mai. TEPCO vient de rapporter une fuite de 250 tonnes

d’eau contaminée, représentant la libération de 20 terabecquerels, près du réacteur 3. Cette petite fuite s’est écoulée, pendant 41 heures, dans l’océan.– 22 mai 2011: Extrême contamination des boues d’épuration à Tokyo. On se rappellera que nous avions informé

de l’extrême radioactivité de toutes les boues d’épuration de la Préfecture de Fukushima le 9 mai 2011. Une situation identique est en train d’être dévoilée dans la ville de Tokyo,

et sans doute bientôt dans d’autres préfectures du Japon. Ce sont donc 170 000 becquerels de césium radioactif par kilo qui ont été trouvés dans le mâchefer issu des boues d’épuration de la ville de Tokyo. Et ce concentré a déjà été vendu aux cimentiers. Cette découverte a été mentionnée par la télévision Japonaise

il y a une semaine de cela. L’information émane du Tokyo Metropolitan Government et concerne des échantillons prélevés le 25 mars au centre de retraitement de Tobu. Dans deux autres centres de retraitement des eaux usées, ce sont des concentrations de plus de 100 000 becquerels de césium radioactif qui ont été retrouvées. Lors des dernières analyses en date du 10/12 mai, la contamination radioactive est encore très présente mais à un moindre niveau: au centre de retraitement de Koto-ku, 18 470 becquerels/kg de césium 134 et césium 137 et au centre de retraitement de Edogawa-ku, 53 200 becquerels/kg de césium 134 et césium 137.– 22 mai 2011: Le cirque avant les tentes du Cirque. TEPCO va (peut-être) installer de grandes tentes de cirque au-dessus des réacteurs et, en attendant, il a organisé, avec le Gouvernement Japonais, un grand numéro de prestidigitation en conviant les délégués Chinois et Coréens

(présents pour un sommet trilatéral), dont le Président de Corée et le Premier Ministre de Chine, à visiter Fukushima, un haut lieu du tourisme Japonais, et à se délecter de fruits et de légumes fraîchement récoltés et extrêmement sains et exempts de tout danger. Comme le mentionne le blogger Japonais, « au Japon, les radiations ne sont que rumeurs et la sécurité du peuple est une religion ».Pourrions nous conseiller au Premier Ministre du Japon d’installer un Walt-Disney, à Fukushima, afin d’y organiser tous les sommets annuels des Bilderbergs, du FMI, du G20, du G8, de l’OMS et de toutes les autres organisations internationales crapuleuses mises en place par la mafia globaliste pour exterminer les peuples?– 22 mai 2011: Nouvelles photos de la centrale nucléaire de Fukushima. Elles sont postées par Cryptome.

– 22 mai 2011: Débris à l’extérieur du réacteur 3 à 1000 millisieverts/heure. Ces débris se situent entre le réacteur 3 et la pompe de béton.

– 21 mai 2011: Contamination radioactive de l’herbe dans la Préfecture de Miyagi. Un échantillon d’herbe a révélé, le mercredi 18 mai, la présence de 1530 becquerels de césium radioactif par kilo d’herbe

provenant d’une ferme de la ville de Marumori dans la Préfecture de Miyagi. Le Préfet de la région a demandé à 6000 éleveurs de ne pas nourrir leur bétail à l’herbe.– 21 mai 2011: Un tremblement de terre de 8.4 en Libye le 19 mai? La Lybie, il est vrai, est éloignée de Fukushima mais le niveau de mensonges et d’opacité

qui recouvrent ces deux problématiques est le même. La presse à la solde de la mafia globaliste ment continuellement. Donc, y a-t-il eu un tremblement de terre de 8.4 de magnitude près des côtes de Lybie? Latitude 30.72N Longitude 10.79E. Tout cela est d’autant plus étrange que le Centre Sismologique Européen-Méditerranéen a fait disparaître de son site une première url

et le National Institute for Earth Physics en a supprimé une seconde

.– 21 mai 2011: Nouvelles du réacteur 5 de Hamaoka. Suite à l’information selon laquelle 500 tonnes d’eau de mer s’étaient introduites dans la cuve du réacteur 5 de la centrale nucléaire de Hamaoka, un blogger Japonais a calculé

que le volume de la cuve de ce réacteur est environ de 831 mètres cubes et assume que le volume d’eau est normalement aux environs de 665 mètres cubes. Ce qui veut dire que quasiment tout le volume liquide de ce réacteur est maintenant de l’eau de mer. La cuve contient également 872 barres de combustibles, à savoir 151 tonnes d’uranium. Selon l’expérience de Fukushima, il semblerait que l’eau de mer et les barres de combustible d’uranium ne fassent pas bon ménage.– 20 mai 2011: Le gouverneur de la Préfecture de Shizuoka refuse de tester ses thés. Suite à la demande du Gouvernement Japonais de tester tous les thés du Japon pour la radioactivité

, le Gouverneur de la Préfecture de Shizuoka refuse tout simplement d’obtempérer. Il a décidé que les thés de sa préfecture étaient parfaitement adéquats et que « la présence de contamination radioactive dans les thés jetterait le doute chez les consommateurs ». Sans plaisanter. La Préfecture de Shizuoka produit 70 % des thés du Japon et c’est actuellement la saison au Japon des thés nouveaux.– 20 mai 2011: Révélations, tsunami et nucléaire. Le Chugoku Shimbun qui est le plus grand quotidien japonais (tirage 8 millions d’exemplaires) et de nombreux médias Japonais, dont le Japan to day viennent de divulguer le vendredi 20 mai 2011 une information plus qu’incroyable qui a eu de lourdes conséquences sanitaires sur la population, notamment celle résidant dans la préfecture de Fukushima. A la une : La cellule de crise Gouvernementale n’était pas informée (ignorait tout) des données des radiations et de la contamination issues de la dispersion des particules de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. La suite chez Next-up en PDF.

– 20 mai 2011: Aux USA, le système des stations de surveillance de la radioactivité est à la charge de Environmental Dimensions, Inc. créée par Patricia S. Bradshaw qui était l’adjointe de Donald Rumsfeld, le Ministre de la Défense sous le Président George W. Bush. Alexander Higgins propose

sur son blog l’analyse d’un blog US qui met en exergue

les relations entre EPA et Environmental Dimensions, Inc., en charge de la maintenance du réseau de stations de surveillance et d’évaluation de la radioactivité dans l’environnement. Le contrat unique de 238 000 dollars entre EPA et Environmental Dimensions est accordé au titre d’un Woman-owned 8(a) Small Disadvantaged Business, à savoir une petite entreprise en désavantage gérée par une femme. Les prédateurs militaro-industriels forment une grande famille solidaire!– 20 mai 2011: Contamination radioactive découverte à Osaka dans le sud du Japon. L’Institut de Santé Publique d’Osaka a découvert, lors de prélévements effectués

sur son toit entre le 1er avril et le 2 mai, du césium 134 et du césium 137 avec un niveau 100 fois supérieur à la normale.– 20 mai 2011: Une analyse de la présence de Plutonium 239, Uranium 238 et Uranium 234 aux USA. Cette analyse est réalisée par Alexander Higgins. Alexander présente également quelques commentaires sur la gestion quelque peu truquée, à son avis, des cartes de radiations de l’EPA aux USA (le Ministère de l’Environnement) et propose l’analyse d’un blog US qui met en exergue

les relations entre EPA et Environmental Dimensions, Inc., en charge de la maintenance du réseau de stations de surveillance et d’évaluation de la radioactivité dans l’environnement. Environmental Dimensions, Inc. est une société créée par Patricia S. Bradshaw qui était l’adjointe de Donald Rumsfeld, le Ministre de la Défense sous le Président George W. Bush.

Source KOKOPELLI pour voir la totalité de la quinzaine.

Source image goodplanète.info

Merci Arlette!!

voir aussi:
JAPON – Les Japonais de plus en plus méfiants vis à vis de TEPCO
Le Premier ministre japonais a reconnu avoir donné des informations erronées, sur la base des déclarations de l’opérateur de la centrale de Fukushima…

  • La CRIIRAD dénonce un « nouveau Tchernobyl » dans le ciel français .
    L’Indépendant – Mercredi, 25 Mai 2011 – 14:03 CDT
    Le Communiqué reçu ce jour de la CRIIRAD est inquétiant.
    La Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité publie la Carte qui prouve que la FRANCECa été contaminée dès le 22 Mars 2011 par les masses d’air contaminé venant des rejets radioactifs de la Centrale Nucléaire de FUKUSHIMA. Soit, deux jours AVANT la Date indiquée par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN).
    Ces masses d’air contaminé ont affecté les trois quarts du Pays avec une Activité d’iode 131 particulaire 20 fois supérieure à celle annoncée pour le 24 mars.
    Pour établir sa Cartographie, la CRIIRAD s’est basée sur les chiffres de l’IRSN et de certains exploitants, chiffres qui ne figurent pas sur le Site CRITER où se trouve, de Source officielle,
    « l’ensemble des Résultats de la Surveillance spécifique du territoire Français effectuée par l’IRSN dans le cadre du suivi de l’impact à très longue distance des rejets radioactifs de l’accident de FUKUSHIMA » mais sur le Site du Réseau National de Mesure de l’Environnement (RNM), curieusement délaissé au profit du premier en pleine gestion de crise.
    La FRANCE Métropolitaine n’a pas été touchée 48 heures après l’EUROPE Septentrionale MAIS « simultanément ».
    C’est essentiellement, sur ce point, que la CRIIRAD a saisi ce jour, le Premier Ministre et le Président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire pour demander une Enquête sur la chronologie des faits et les différents Niveaux de Responsabilités. afin de
    « rendre compte de la réalité des contaminations de l’Environnement et des Risques associés ».
    http://fr.sott.net
    N.B. : Ils n’en ont rien à braire – ils empochent leurs Salaires et terminé ! Ils s’en fichent royalement ! Au vu des Résultats, c’est clair !