La France annule la dette du Togo

Qui se souvient de ce pays dont personne ne parle? C’est un joli petit pays, je le précise pour ceux qui trouvaient le Togo laid (mdr) qui a eu un joli cadeau de la France, l’annulation de sa dette de 101,1 millions d’euros. Bien sur ce n’est pas la première fois que cela arrive puisque la France a déjà annulé la dette du Congo qui s’élevait elle à 5 milliards d’euros!

http://www.ldh-toulon.net/local/cache-vignettes/L440xH305/carte_togo2-821d6.gif

La France a annulé la totalité de la dette contractée par le Togo, soit 101,1 millions d’euros (plus de 66,3 milliards de francs CFA), a indiqué jeudi le ministre togolais de l’Economie et des Finances sur les ondes de la radio nationale.

Les documents à cet effet ont été paraphés mercredi à Lomé par l’ambassadeur de France dans le pays ouest-africain, Dominique Renaux, et le ministre togolais de l’Economie et des Finances Adji Ayassor.

« Cet accord par lequel la France a annulé 100% de la dette du Togo traduit dans les faits l’engagement de la France à mettre en oeuvre les recommandations du Club de Paris », a déclaré M. Ayassor.

Cette décision est, selon le ministre, un « encouragement par l’intermédiaire duquel la France incite le gouvernement togolais à poursuivre les réformes engagées depuis 2006 en vue de redresser la situation économique du pays, après la longue crise socio-politique qu’il a traversée ».

« La marge créée par l’annulation de cette dette sera utilisée de la manière la plus efficiente possible pour créer les conditions d’une croissance économique forte et durable susceptible de réduire sensiblement la pauvreté qui frappe aujourd’hui les couches les plus vulnérables de notre pays », a assuré M. Ayassor.

Le Club de Paris, groupe informel de créanciers rassemblant 19 des principaux pays industrialisés, avait décidé en décembre d’annuler 203 millions de dollars de dette du Togo, après son accès au point d’achèvement de l’initiative Pays pauvres très endettés (PPTE).

Les créanciers du Club de Paris avaient également exprimé leur intention d’accorder au Togo, un allégement de dette additionnel sur une base bilatérale, pour un montant de 404 millions de dollars.

Source: lefigaro.fr