Marine Le Pen présidente!

Ce n’est pas pour surfer sur la vague de Robert Ménard et de son pamphlet polémique que j’ai opté pour un titre aussi provocateur (ou parfaitement ordurier suivant l’opinion du lecteur), ce n’est pas non plus pour exprimer une opinion politique puisque je suis avant tout apolitique et qu’aucun véritable engagement ne m’intéresse, c’est avant tout pour vous faire découvrir ce que pourrait être la une des grands quotidiens français (voire étrangers) au lendemain du second tour des présidentielles de 2012. Oui, Marine Le Pen pourrait atteindre le second tour, mais pas que, elle pourrait voir son rêve présidentiel se concrétiser et accéder au plus haut poste de fonctionnaire de la république, la présidence! Bien sur certains disent qu’elle est comme son père, je m’inscrit en faux devant une telle absurdité, plus féminine, un œil en plus, mais surtout plus réfléchie donc potentiellement plus redoutable face aux médias, mais ce n’est peut être pas ce qui va lui ouvrir les portes de l’Elysée, c’est plutôt un tapis rouge délivré par ses détracteurs et rivaux politiques, de Mélanchon à Sarkozy! Maintenant, le sujet est là dans le doute sachant qu’il n’y a pas de certitudes que les présidentielles aient lieu en 2012 au train ou vont les choses, les pires prévisions ayant été faites par certains économistes et experts, crash financier mondial, généralisation des émeutes de la faim, etc…

Le cas Ménard:

Robert Ménard, ancien « big boss » de Reporter sans frontière est l’auteur d’un pamphlet polémique comme je l’ai déjà souligné plus haut au nom joyeusement provocateur: « Vive Marine Le Pen ». Dans le-dit texte à la rhétorique appuyée, il y dénonce la liberté d’expression bancale dans ce pays, des louanges peuvent être faites au pire gauchiste révolutionnaire en toute impunité même si son programme est dangereux pour les valeurs de la république ou de la mondialisation tant souhaitée par les présidentiables comme Sarko ou DSK, mais un seul mot sur « la fille du père (avec un oeil en plus) » et c’est le clash, le scandale, la pendaison médiatique, interdiction de valoriser la diabolisée, il est même accepté que Marine Le Pen soit censurée comme sur radio J par exemple.

Là dessus, même face aux plus basses invectives, Robert Ménard à totalement raison, la liberté d’expression prime et il doit y avoir le droit de s’exprimer pour chaque candidat.

Sur le plateau de Durand, les raisons avancées qui ont motivé la sortie de son pamphlet n’ont pas convaincu tout le monde…

L’ex-patron de Reporters sans Frontières, Robert Ménard, est perçu, depuis la sortie de son pamphlet baptisé « Vive Le Pen », comme l’avocat du diable à la solde de l’extrême droite par une presse rigide et trop souvent formatée.

Aussi, lorsqu’il est invité ce mercredi sur le plateau de Guillaume Durand, l’accueil n’est pas des plus chaleureux. Mais il faut bien reconnaître un mauvais timing à Ménard qui, s’il défend une cause tout à fait légitime, enfonce en quelque sorte des portes déjà grandes ouvertes par une importante dédiabolisation du FN, gagné par une ferveur populaire inquiétante.

http://www.dailymotion.com/video/xi035u

Source: EVO

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs:

Nous avons la ligue des « bien-pensants » et des « politiquement corrects » d’un côté, le mal absolu qui représente tout ce qu’il y a de plus moche dans la république de l’autre: le Front national! Pourtant, à bien regarder, les plus racistes sont peut être ceux qui ne représentent pas le parti tant décrié, il y a peu encore la droite était d’ailleurs très très à droite à défaut d’être adroite… Quelques petits exemples choisis au hasard:

Georges Frêche, parti socialiste:

  • Dans cette équipe (de France), il y a neuf blacks sur onze. La normalité serait qu’il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société. Mais là, s’il y en a autant, c’est parce que les blancs sont nuls. J’ai honte pour ce pays. Bientôt, il y aura onze blacks. Quand je vois certaines équipes de foot, ça me fait de la peine.
  • « Vous êtes vraiment d’une incurie incroyable. Vous ne connaissez pas l’histoire. Ah, vous êtes allés avec les gaullistes… Vous faites partie des harkis qui ont vocation à être cocus toute leur vie… Faut-il vous rappeler que 80 000 harkis se sont fait égorger comme des porcs parce que l’armée française les a laissés ? Moi qui vous ai donné votre boulot de pompier, gardez-le et fermez votre gueule ! Je vous ai trouvé un toit et je suis bien remercié. Arrêtez-vous ! Arrêtez-vous ! Allez avec les gaullistes ! Allez avec les gaullistes à Palavas. Vous y serez très bien ! Ils ont massacré les vôtres en Algérie et vous allez leur lécher les bottes ! Mais vous n’avez rien du tout ! Vous êtes des sous-hommes ! Rien du tout ! Il faut que quelqu’un vous le dise ! Vous êtes sans honneur. Vous n’êtes pas capables de défendre les vôtres ! Voilà, voilà… Allez, dégagez ! » ”
  • « Ils ne vont pas vouloir maintenant nous imposer leur religion ! Ceux qui ne veulent pas respecter nos valeurs, qu’ils rentrent chez eux! »
  • « Je dis que l’incapacité de notre pays, depuis quarante ans, à intégrer convenablement les millions de citoyens nés, sur notre sol, de parents d’origine étrangère, constitue […] la plus grande menace intérieure pour notre avenir. »
  • « Ici, c’est le tunnel le plus long du monde: vous entrez en France et vous sortez à Ouarzazate. »
Manuel Vals, parti socialiste:
  • « Belle image de la ville d’Evry… Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos… »
  • « on ne peut pas être soumis à cette pression conservatrice, intégriste qui nie la condition de la femme et qui met en danger une crèche indispensable aux femmes, aux familles, aux enfants des quartiers populaires »
Pascal Clément, UMP et ancien ministre de la justice:
  • « Le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France »
Geoffroy Didier, UMP, ex-conseiller de Brice Hortefeu:
  • « Non aux minarets, non à la burqa et non à l’asservissement de la femme »
André Valentin, UMP, maire de Gussainville
  • « Je pense qu’il est plus qu’utile, qu’il est même indispensable, qu’il est temps qu’on réagisse, parce qu’on va se faire bouffer »? Par qui ? demande le journaliste: « Par qui? Par quoi? Y en a déjà dix millions. Il faut bien réfléchir. Dix millions que l’on paie à rien foutre »
Chantal Brunel, députée UMP:
  • « Remettons-les dans les bateaux »
Nicolas Sarkozy, UMP, « président de certains français »…:
  • « J’ai bien l’intention que nous puissions poser des questions à des gens qui n’ont jamais travaillé de leur vie, et qui pilotent des automobiles que bien des travailleurs de notre pays ne pourraient jamais se payer après une vie de labeur
Francis Delattre, UMP, maire de Franconville:
  • «C’est assez surprenant la liste socialiste du département. Elle est conduite par Monsieur Soumaré. Dans un premier temps, j’ai cru que c’était un joueur de l’équipe réserve du PSG. Mais non, il est troisième premier secrétaire de la section de Villiers-le-Bel, ça change tout
Brice Hortfeu ex-ministre peu regretté:
  • « Ah oui, ça c’est l’intégration… et lui, il parle arabe, hein ! »
  • « Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. »
  • « C’est une compatriote, même si ce n’est pas forcément évident, je le précise. »(Au sujet de Fadela Amara)
Nadine Morano, UMP, placée dans le gouvernement par ce qu’il y avait de la place…
  • « Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve un travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers. »
Claude Guéant, UMP, bouche trou la place ayant été libérée il y a peu…:
  • « Les français, à force d’une immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux »
  • «C’est vrai que l’accroissement du nombre des fidèles de cette religion, un certain nombre de comportements, posent problème»

Jean-Luc Mélenchon, parti de gauche:

  • « Les nouveaux entrants… qu’ils aillent se faire foutre. Les Lituaniens ?… T’en connais un, toi, de Lituanien ? Moi, j’en connais pas ! »
  • Au sujet d’une candidate voilée u NPA: « Il y a mille manières d’être féministe, mais cette manière-là est un peu particulière et constitue une régression »
  • « on ne peut pas se dire féministe en affichant un signe de soumission patriarcale »

Je ne vais pas faire une liste exhaustive surtout qu’au delà des propos, il y a également des actes qui sont plus ou moins dénoncés, bref, nous avons donc vu ici qu’il y a une belle brochette de racistes qui se cache derrière des partis plus « politiquement correct » que le FN et qui diabolisent ceux qui ne sont pas forcément les plus dangereux, ceux au pouvoir le sont peut être bien plus en fait… Pour utiliser une métaphore, on a parfois l’impression de voir des braqueurs de banque condamner celui qui a arraché le sac d’une petite vieille sous le prétexte que « voler, c’est pas bien! »

Sur-diabolisation=publicité à outrance?
C’est une des questions qui peut se poser, le fait de sur-médiatiser Marine Le Pen ne revient-il pas à lui fournir les barreaux pour l’aider à gravir l’échelle de  la réussite? C’est presque indécent de faire autant de publicité en condamnant un parti qui est même accusé de ne pas être républicain (alors comment peut-il exister?). Combien de représentants politiques français condamnent le fait que le FN veuille sortir de l’euro alors que de plus en plus de français regrettent le franc et 

http://www.biblimesly.fr/blog/www/blog/wp-content/uploads/2011/01/pub.gif

accusent l’euro de tous les maux? Combien de ces même politiques critiques l’opinion du front national sur les nouveaux arrivants passés, présents et à venir alors que les français (encore eux!!!) commencent à rencontrer de gros problème pour retrouver de l’emploi? Sans parler de Julien Dray qui considère que le FN mènerait la France à une guerre civile, ça, c’est sans compter sur l’UMP qui est en train de faire aussi bien voire mieux! Bref, à condamner le programme frontiste, les « zigotos aux belles promesses » ne font-ils pas non plus la promotion de ce même programme? L’on ma dit un jour que la meilleure tactique face à certains était le mépris, ce n’est pas un de mes talents si tant soit peu que cela en soit un, mais ignorer un parti potentiellement dangereux pour eux (et pour les voix qu’ils pourraient perdre) ne serait-il pas d’ignorer le parti en question? Vous voulez couler le FN, faites en sorte qu’il soit un peu oublié au lieu de ne parler que de lui!

L’enfer, c’est les autres (Jean Paul Sartre):

Mais ça tombe bien, l’enfer est pavé de bonnes intentions et dans ce cas, les autres vont apporter des chances supplémentaires à Marine Le Pen pour accéder au second tour. Chaque parti parle d’union pour lutter contre l’extrême droite, contre le fascisme (sans pour autant le prouver vraiment mais le débat n’est pas là…),  mais où voient-ils une unicité prête à combattre ces valeurs qui ne sont pas les leurs? Pour ne pas que les voix des électeurs se dispersent aux quatre vents pour ne pas dire aux quatre urnes, l’idéal serait un parti, un candidat aux présidentielles et comme à chaque élection, les français ne saurons plus ou donner de la tête, il suffit de regarder la liste des présidentiables:

  • UMP: 3 candidats
  • Parti socialiste: 6 candidats
  • Modem: 1 candidat
  • Europe écologie: 2 candidats
  • Front de gauche:1 candidat
  • NPA: 1 candidat
  • FN: 1 candidate

Pour contrer le front national, 6 partis et 14 candidats, de quoi fragiliser les votes d’un côté pour avantager l’accession de Marine Le Pen au second tour. Donc plus il y aura d’affamés qui ne seront là que pour accéder au siège présidentiel, plus les chances de faire un gros score pour le FN sont grandes, à première vue une logique que certains partis n’ont pas encore compris, et ce sont eux qui veulent sauver le pays?

Le bilan final:

Quoiqu’en disent les sondages qui ont tous tendance à se contredire suivant le journal, l’ensoleillement du pays ou la personne qui a commandé celui-ci, quoiqu’en disent certains politiques qui tentent de démonter le FN et de démontrer le danger alors qu’ils ne font pas forcément mieux, les faits sont là, Marine Le Pen accédera au second tour de toute façon et risque d’atteindre des sommets grâce à ses rivaux et non à leur détriment. Je le répète encore, il ne s’agit ici ni d’enfoncer ni d’encenser un parti qui fait la polémique mais de montrer que son ascension n’a au final été possible que grâce à sa diabolisation. Maintenant, tous les avis sont les bienvenus.

  • Isabelle

    merci pour cet article politiquement incorrect : un défi à Loppsi 2 ?

    • Je voulais laisser les gens répondre avant d’apporter une réponse moi-même, mais vu le manque d’emballement sur le sujet…
      Pas de provocations ici, juste une constatation que je pense très juste, elle risque d’aller loin seulement par ce que les politiciens actuels pensent plus à gravir les marches de l’Elysée pour leur propre compte (en banque entre autres raisons…) que pour la France, ça se disperse, ça s’éparpille, mais aucune union véritable pour contrer celle qu’ils dénoncent ouvertement.

  • Kikaha

    Peut-être aussi que ça arrangerait bien les autres partis que Marine Lepen soit présidente. P’têt bien que c’est fait exprès.

    Comme ça si (quand ?) il y guerre civile, c’est elle qui prend et eux qui nous « sauvent ».

    Si elle (Marine) ne fait « que passer au second tour, le parti élu pourra se vanter de nous avoir « sauvé » in-extremis et derrière on fait passer des petites loi ou décrets bien vicieux sans que le public se rende vraiment compte de se qui vientvde leur passer sous le nez.
    Et je tient à insister sur le mot public à prendre plus comme spéctateur que comme peuple actif/décideur…

    Veuillez m’excuser pour les fautes…

    Kikaha

  • cheyeN

    en politique, tout est prévu, organisé….si cette dame est au devant de la scène, c’est qu’on lui a laissé la place….intentionnellement…à qui appartiennent les mass médias (journaux,chaînes de télés….)? Croyez vous au PouvoiR politique? Le PouvOir est plutôt, à ce que l’on constate, dans les mains de grosses nébuleuses, ces conglomérats capitalistes qui rachètent à tout va des pans entiers de pays……… Agitez les marionnettes devant nos yeux ébahis!!! et ça marche!!! merde sont trop forts…ha ha…. alors la pilule bleue ou la rouge?
    bon sans rire, quand c’est qu’ils viennent ceux de la belle verte nous faire une déconnection reconnection,hein?!

  • Bridjou

    Nos hommes politiques ne savent absolument pas ce que vivent les gens. Le quel ou laquelle a pour habitude de faire ses courses lui-même ? le quel a ses enfants à l’école publique , dans des classes à 35, sans remplaçants ?Le quel s’est fait cramer sa petite auto qu’il prend pour aller au boulot?
    Ils sont complètement dans leur bulle, loin de tout et croient dans le meilleur des cas que c’est comme ça pour tout le monde ou alors nous prennent carrément pour du bétail. Alors quand surgit une nouveauté qui semble ( je dis bien qui semble) être un peu plus proche des gens et de leur quotidien, se foutre du politiquement correct lénifiant et des bonnes paroles morales que tout le monde dit et personne n’applique, et ben, je pense qu’elle a sa chance, ne serait-ce que pour sortir du ron-ron.

  • Valls revient sur sa déclaration dans un article du parisien, juste pour faire une petite mise à jour:
    Le député et candidat aux primaires PS Manuel Valls détaille dans un livre à paraître jeudi ses idées sur la sécurité, un de ses thèmes de prédilection et selon lui « l’une des clés de voûte » de la prochaine élection présidentielle.
    Après avoir dressé « l’échec majeur » et « détonnant » de la politique du gouvernement, Manuel Valls passe en revue ses solutions dans « Sécurité, la gauche peut tout changer ».

    Le député de l’Essonne, pour qui la sécurité ne doit plus être « un gros mot » dans certains rangs de son parti, estime qu’il faudra « plutôt » « deux », « voire trois » quinquennats pour « inverser la tendance de fond ».
    Il égrène ses solutions: « incitations financières » pour faire venir les fonctionnaires les « plus aguerris » dans les zones sensibles, définir des « zones de sécurité prioritaires », une vidéosurveillance « strictement encadrée »…
    Le maire d’Evry milite également pour l’introduction d’un « critère de satisfaction de la population » dans l’évaluation de l’action policière ou pour que les primo-délinquants puissent être jugés « sous trois jours ».
    Il n’est pas possible pour lui « d’échapper à la création de nouvelles places de prison », et prône le développement de « centres d’éducation renforcés » pour « extirper le jeune de son environnement ». S’il est contre la légalisation du cannabis, il est favorable en revanche aux +salles de shoot+.
    M. Valls revient sur une phrase glissée alors qu’il visitait une brocante dans sa ville et qui avait défrayé la chronique: « Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos ». « Je ne renierai pas cette phrase », se défend-il à nouveau aujourd’hui, « parce qu’elle décrit une réalité »
    Evoquant l’ouvrage du sociologue Hugues Lagrange, « Le déni des cultures », il y voit « la traduction sociologique et scientifique d’un vécu de terrain » et plaide une nouvelle fois pour la mise en place de statistiques ethniques.
    Il se dit non plus partisan de l' »ordre juste » de Ségolène Royal mais de « juste, l’ordre ».
    (« Sécurité, la gauche peut tout changer », Editions du Moment, 180 pages, 14,50 euros)
    Source: http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/valls-ps-detaille-son-programme-sur-la-securite-19-04-2011-1414434.php