Plusieurs centrales Japonaises seraient concernées….

Qui cherche trouve dit on! mais qu’est ce que j’ai trouvé?? Qu’en fait, quatre centrales Japonaises, auraient été à un moment ou un autre en difficultés sérieuses. Comme nous n’avons pas d’informations officielles en France, comme d’hab! je vais donc vous donner cette information, soyez lucides, analysez bien et cherchez de votre côté à en savoir d’avantage, rien ne dit que la situation n’a pas été résolue et est sous contrôle, donc pas la peine de flipper avant d’en savoir plus. Les Anglophiles sont les bienvenus pour traduire les liens et nous permettre de savoir ce qu’il en est réellement. Le message démarre au début de la catastrophe du 11 mars,le 13 mars un internaute s’étonne, que deux images de la centrale ne correspondent pas, comme par hasard, les liens sont inaccessibles……

Traduction Google, mise en forme Voltigeur, d’une conversation en ligne..

J’ai essayé de susciter un certain intérêt pour les jours à venir.
Voici ce que j’ai été envoyé, à partir 13 Mars 2011, 23h13.
Fukushima Dai-Ichi unités 1 et 3 (MOX) ont explosé, c’est l’information la plus largement rapporté.
De: (Site Web) des informations nucléaires et rapports au service d’information sur les plans Fukushima énergie nucléaire:
Fukushima Daiichi, Unité 2, est déclaré être sans capacité de refroidissement à ce jour.
Trois réacteurs sur le site à proximité Fukushima Daini seraient sans capacité de refroidissement
De la BBC:
Onagawa
« Les autorités japonaises ont informé l’AIEA que l’état d’urgence à l’usine nucléaire d’Onagawa a été déclaré par Tohoku Electric Power Company, » l’internationale de l’énergie atomique a déclaré: « à la suite de lectures de radioactivité dépassant les niveaux admis dans la zone autour de l’usine.  »


Tokai
14 mars, Kyodo. l’Agence du feu et de la gestion des catastrophes a déclaré que le système de refroidissement est à l’arrêt dans la Station n°2 , de Tokai une centrale nucléaire, dans le village de Tokai, dans la préfecture d’Ibaraki.
Est ce que ce qui se passe, va nous apporter l’Enfer?
Aujourd’hui, le 18, j’ai trouvé une petite phrase qui dit Fukushima Dai-Ini est en arrêt à froid.
OK, peut-être!! alors pourquoi ont-ils pu mettre cette usine en arrêt à froid si vite alors que Dai-Ishi a pété les plombs?
IDK, mais merci d’un million.(??)
Je me demande si nous aurons jamais un pic fiable ou entendrons un rapport réel?
_______________________
Réponse d’un autre internaute!

Je sais que l’on ne nous dit pas toute la vérité, nous ne sommes pas en capacité d’évaluer la portée réelle de la situation d’urgence, qui n’est pas couverte correctement, pour éviter que chacun comprenne la gravité de la situation réelle.
Mon opinion personnelle à partir des rapports que j’ai vu qui ont été publiés par une source officielle ou une autre, c’est que la fusion partielle ou totale des cœurs des neuf réacteurs nucléaires japonais ont pu en fait avoir déjà eu lieu, ou étant donné les dommages causés aux pompes de refroidissement, risque de se produire inévitablement même si le contrôle peut être restauré.

Les NEUF réacteurs nucléaires qui ont eu une fusion du cœur partielle ou totale ou sont sur le chemin de fusion du cœur partielle ou totale sont les suivantes:

Les réacteurs 1, 2, 3, et 4 à Fukushima Dai-Ichi centrale nucléaire

Les réacteurs 1, 2 et 4 à Fukushima Dai-Ni centrale nucléaire

Réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire Ongawa

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Tokai

_________________
Les images qui ont interpellées…

Cette image est tirée d’un atlas (?) numérique mondial. Elle indique qu’elle a été prise le 12 Mars 2011 après que le tsunami est frappé l’usine et est causé des dommages à la station de pompage, mais avant que les quatre réacteurs aient explosés . regardez la fumée qui sort de la grande pile située derrière les réacteurs, et le grand groupe de bâtiments derrière les réacteurs à gauche.
[lien vers www.digitalglobe.com] ( lien mort)
Il s’agit d’une image qui a été prise aujourd’hui Mars 18th 2011. Placez les deux images ensembles et regardez si vous pouvez remarquer quelque chose de différent dans les deux images. ces deux endroits sont complètement différents. Plusieurs bâtiments sont différents et le système de cheminée est complètement différent.
[lien vers www.digitalglobe.com] ( lien mort)
Si quelqu’un a des idées?? WTF??? Je veux dire, vraiment? Je ne parle pas de complot, mais ce sont deux endroits différents !!!!!

___________________________

L’explication probable d’après Copernica un internaute qui répond:

Il y a eu de sérieux problèmes à QUATRE centrales nucléaires japonaises . La différence d’image que vous avez souligné, est que c’est probablement une image de Fukushima Dai-Ichi centrale nucléaire (FUK-I) qui est situé dans la préfecture de Fukushima dans la région northeatern de l’île de Honshu au Japanand, l’autre image  de Fukushima Dai- Ni la centrale nucléaire (FUK II) qui est également situé dans la préfecture de Fukushima, mais 7.1 miles au nord de FUK-I.
Les quatre centrales nucléaires qui ont souffert de graves problemes depuis le séisme et le tsunami sont: Fukushima Dai-Ichi Nuclear Power Station (FUK-I), l’usine qui a obtenu la couverture  la plus médiatisée par la presse, Fukushima Dai-Ni Nuclear Power Station (FUK II) , Onagawa centrale nucléaire qui, comme les deux précédentes est également situé dans la région du nord de l’île de Honshu au Japon, et Tokai n ° 2 Power Station, la première centrale nucléaire du Japon qui a été construite en 1962, et est également situé dans le nord-est  de l’île de Honshu, mais dans la préfecture d’Ibaraki.

Ce qui suit donne un aperçu de l’état de la situation du 17 Mars 2011:
En ce qui concerne Fukushima I, le rapporteur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-Ichi , par l’intermédiaire du service Japon Nikkei Nouvelles et de « La sûreté nucléaire et industrielle de l’Agence (CSRN) a déclaré samedi après-midi l’explosion de la n ° 1 centrale nucléaire de Fukushima ne pouvait avoir été causé par un effondrement du cœur du réacteur. »
Il est également probable qu’au moins fusion partielle du cœur du réacteur se produit à FUK-je réacteur 3.
[lien vers nuclearstreet.com]
Après l’explosion d’hier (et le feu brève) au FUK-I réacteur 4, il est possible qu’au moins fusion partielle du cœur du réacteur se soit produit également au FUK-I réacteur 4.
[lien vers www.businessinsider.com]
Ainsi, trois réacteurs nucléaires de la centrale nucléaire de FUK-I sont susceptibles d’être entrés dans le processus de fusion du cœur (totale ou partielle) en ce moment et le réacteur n°2 a subi une deuxième explosion, hier, qui a probablement rompu une enceinte de confinement.
[lien vers www.businessinsider.com]

La centrale nucléaire Fukushima II, le Fukushima Dai-Ni , est exploité par la Tokyo Electric Power Company (TEPCO) et dispose de quatre réacteurs nucléaires (1,2,3 et 4). FUK-II est situé (7,1 miles au nord de FUK-I) dans la ville de Tomioka Naraha et dans le district de la préfecture de Fukushima Futaba au Japon.
Après le tsunami, selon les responsables du gouvernement japonais les quatre réacteurs FUK-II ont été arrêtés automatiquement avec succès . Cependant, le refroidissement des pompes à eau dans les réacteurs de 1, 2, 4  ont subis des dommages causés par le tsunami le 11 Mars.
Voici un lien vers un communiqué de presse daté du 12Mars ou TEPCO fait état de la situation des réacteurs de la centrale FUK-II:
[lien vers www.tepco.co.jp]
En conséquence, le 13 Mars un ordre d’évacuation (rayon de 20 km) a été émis en raison de la contamination radioactive possible, survenant  des réacteurs de la station FUK-II nucléaire.
[lien vers www.rttnews.com]
La centrale nucléaire de Onagawa est exploité par la Société Tohoku Electric Power (TEPC), elle dispose de trois réacteurs nucléaires (1, 2 et 3), et il est situé dans le nord du Japon.
Le 11 Mars, un incendie a éclaté au réacteur n°4 de la centrale nucléaire d’ Onagawa  et a fait rage pendant deux heures.
[lien vers www.iaea.org]
Le 13 Mars, TEPCO a déclaré que les systèmes de refroidissement des trois réacteurs au complexe Onagawa ont été automatiquement fermée après le séisme et le tsunami, et qu’ils fonctionnaient correctement.
[lien vers www.cnbc.com]
Cependant, le 13 Mars un état d’urgence a été déclaré à la station nucléaire de Onagawa par TEPCO parce que les relevés de rayonnement dans les zones autour de l’usine ont dépassés les limites autorisées.
[lien vers www.news.com.au]
Le Tokai n ° 2 Power Station (Japon le premier, construit en 1962) est exploité par la Société d’énergie atomique du Japon et il est également situé dans le nord du Japon dans la préfecture d’Ibaraki. Les responsables ont indiqué que ses réacteurs ont pu être automatiquement fermée après le séisme et le tsunami.
[lien vers www.iaea.org]
Cependant, le 13 Mars, l’agence du feu et de la gestion des catastrophes japonaise a rapporté qu’ un système de refroidissement a cessé de fonctionner correctement il s’agit de la pompe du réacteur n°2 de la Tokai Station Power.
[lien vers nuclearstreet.com]
Voici un lien vers un résumé établi par l’AIEA en date d’aujourd’hui de ce qui s’est passé à chacune des centrales nucléaires dans le nord de Honshu, au Japon depuis le 11 Mars.
[lien vers www.iaea.org]
Voici une liste de tout le Japon de 55 réacteurs nucléaires:
[lien vers www.japannuclear.com]
Malheureusement, il semble que cette liste va nous être utile dans un proche avenir.
Il ya aussi une chronologie préliminaire très détaillée,  de ce qui s’est passé à la centrale nucléaire Fukushima et qui a été compilée ici:
[lien vers en.wikipedia.org]

Source de l’article godlikeproductions

J’apprends à l’instant 21/03 à 11h que la TEPCO à ordonner l’évacuation du site Fukushima, le réacteur n°3 pose problème, (source audio RMC/INFO) excusez les fautes de syntaxe ou de traduction.

  • Nouvelle image du réacteur N°3 qui est complètement détruit, effroyable! http://tvde.web.infoseek.co.jp/cgi-bin/jlab-dat/s/795434.jpg

  • De toute façon, il faut être inquiets, car c’est 6 réacteurs qui sont sur ce site, s’ils sont obligés d’abandonner à cause des radiations, on peut s’attendre au pire pour les 5 autres réacteurs, et pour les autres centrales………je surveille, pas évident d’avoir des news!

  • catbec

    Voici le lien de la carte officielle de simulation de dispersion du nuage radiactif fournie par l’IRSN au 20 mars 2011.
    Quelle que soit la composition de ce nuage (qu’on essaye de nous faire gober avec prudence), on s’aperçoit que la dispersion de ce nuage sera mondiale en quelques jours.
    S’il contient des particules très dangereuses, (plutonium, uranium, césium, krypton, etc.), il n’y aura pas de plan d’évacuation générale de la population mondiale possible…

    Devons-nous nous contenter de l’information officielle en France : pas de dangerosité, seuil de radioactivité faible, nuage dilué ? No Problem ?

    http://www.irsn.fr/FR/popup/Pages/irsn-meteo-france_19mars.aspx

    Y-a-t-il d’autres simulations disponibles et des analyses plus scientifiques sur le contenu des rejets des centrales japonaies (réacteur 3 chargé en Mox par Areva en 2010…) ?

  • shrek 117

    Le réacteur 3 Daiï qui ChY est toujours le plus inquiétant. Le japon se cronstruisait la Hague made in Tokyo ces temps et entreposait ses vieux bidules dans le réacteur 4.
    Les autres réacteurs, c’est silence radio. Mieux en vaut six qui foirent que +.

    Pardon A.A. j’ai aussi eu mes périodes sans bidoche.

    Biz @+.

  • TCHERNOBYL : 1 seul REACTEUR et au
    JAPON FUKUSHIMA : 6 REACTEURS au MOX – URANIUM/PLUTONIUM – mises en fonction par AREVA-FRANCE en Août 2010…
    ————————————————————————————
    22 MARS 2011 – Romandie News.ch : traduction automatique !
    Radiation 1’600 fois le niveau normal est détecté 12 miles à partir des Rapports de l’A.I.E.A. Fukushima Usine – KYODO Nouvelles.

    Remarque importante à nos lecteurs : cette dépêche provient d’un flux anglophone d’Alertes. Elle a été sélectionnée par Romandie.com à cause de sa rapidité de livraison. Un développement ultérieur de cette dépêche sera probablement disponible en Français d’ici quelques minutes.

  • J.P. PETIT Chercheur : Chargé d’UNE TONNE de plutonium, un surgénérateur recèle une quantité suffisante de ce POISON pour tuer DIX Milliards d’êtres humains.
    Cet extrait (précédent) a été sorti de son contexte, il est donc souhaitable de se référer à l’article dans son entier pour saisir le sens qui y est donné.
    Lire l’article en entier :
    http://jp-petit.org/nouv_f/seisme_au_japon_2011/seisme_japon_2011.htm

    ——————————-
    20 Mars 2011.
    Les barres de combustible nucléaire à l’air libre dans les piscines asséchées et fissurées POURRAIENT relâcher BIENTOT 130 TONNES d’uranium directement dans l’environnement.
    Réacteur 4 de la Centrale.
    Selon la NRC, une fissure ou un trou dans la piscine empêche toute tentative de la remplir et, puisqu’elle ne dispose pas des mêmes appareils de confinement que les vrais réacteurs, un incendie ou une explosion pourrait libérer directement dans l’environnement les 130 TONNES d’uranium qu’elle contient.
    Mercredi, la NRC a dit au Sous-Comité sur l’énergie et le commerce de la Chambre Zunienne, que l’unité 4 marche totalement à sec.
    Et, sans eau dans la piscine, il n’existe aucun moyen de refroidir les milliers de barres de combustible irradié pour les empêcher de prendre feu, d’exploser, et de libérer des tonnes d’uranium toxique directement dans l’atmosphère
    *Aucun rapport officiel n’a confirmé l’état de l’unité 4.
    Et Edwin Lyman, un physicien de l’Union of Concerned Scientists (UCS, Syndicat des scientifiques responsables), estime qu’il n’existe AUCUNE Solution possible.
    « Mon intuition est que c’est une situation terrible et qu’elle ne fera qu’empirer, »
    a-t-il dit.
    « Il se pourrait qu’il n’y ait AUCUN MOYEN d’y faire face. »
    Original :
    http://www.naturalnews.com/031769_fuel_rods_uranium.html

  • mathilde

    @ voltigeur
    Vu la situation géographique de la centrale d’ONAGAWA, (tout près de l’épicentre au coeur de la zone où le tsunami a fait le plus de dégâts et sur une presqu’île isolée et très accidentée, il me parait miraculeux que les dispositifs d’arrêt automatiques des 3 réacteurs aient pu fonctionner, que les pompes de secours aient pu prendre le relais, que l’aimentation en diesel ait pu prendre le relais jusqu’au rétablissement de l’électricité, que les employés de la centrale aient survécu au tsunami , et qu’ils aient pu tranquillement continuer leur job alors qu’il n’y avaient que très peu de survivants, sans vivre ni abri.
    Quelles sont tes sources sur la situation d’Onagawa, moi je me base surtout sur le raisonnement.

  • Sers toi du translator c’est un site US

    http://www.godlikeproductions.com/forum1/message1404214/pg1

    Japon : du plutonium détecté dans le sol de la centrale nucléaire de Fukushima
    (tu vois, ça n’est possible que s’il y a fonte du réacteur, fonte de la cuve de confinement qui ne retient plus l’eau, et c’est critique la pire des situations)

    28/03/2011 17:06

    Du plutonium a été détecté dans le sol à cinq endroits de la centrale nucléaire de Fukushima, a déclaré lundi la Tokyo Electric Power Co, opérateur de la centre. dans un communiqué.

    D’après l’agence de presse Kyodo, la détection du plutonium suggère « certains dégâts au niveau du combustile nucléaire ».

    Le plutonium, ingrédient clé des armes nucléaires, est présent dans le combustile à la centrale, qui connait des fuites de radioactivité depuis plus de deux semaines.

    Tout en indiquant que le niveau de concentration ne représente pas un risque pour la santé humaine, la compagnie a déclaré qu’ elle allait renforcer la surveillance à l’intérieur et aux alentours de la centrale nucléaire.

    La Commission japonaise de la sûreté nucléaire (NSC) a déclaré lundi que sa plus grande inquiétude concernant les niveaux élevés de radioactivité dans l’eau au niveau du réacteur numéro 2 de la centrale de Fukushima et les moyens d’empêcher l’eau polluée de s’ infiltrer dans les sols souterrains, dans l’eau et l’eau de mer.

    La commission a déclaré que l’opérateur devrait accélérer le retrait de l’eau polluée stagnante et être très prudent quant à la protection des travailleurs contre les radiations.

    La NSC a également demandé des échantillons d’eau souterraine ainsi que des échantillons d’eau prélevés dans la mer.

    Par ailleurs, le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a déclaré lundi qu’il pense que cela prendra du temps pour stabiliser la situation à la centrale nucléaire.

    Lors d’une conférence de presse, M. Amano a souligné que la crise nucléaire est toujours grave, mais que le problème sera résolu.

    Il a ajouté avoir proposé une réunion internationale de haut- niveau, probablement en juillet, pour discuter des problèmes comme la sûreté des centrales nucléaires et des leçons tirées de la crise japonaise.

    Site chinois en Français http://www.chine-informations.com/actualite/asie/japon-du-plutonium-detecte-dans-le-sol-de-la-centrale-nucleaire-de_6945.html

    • mathilde

      Oui. J’avais lu. On y parle du réacteur 4 d’Onogawa, qui n’en a que trois ! Mais il me paraît plus que probable que tous ses réacteurs sont atteints. FUKU a reçu une vague entre 3 et 4 m alors qu’à Onogawa, la vague en faisait 20, sans compter le tremblement de terre. Mais pour les infos, c’est le blocus total.Sur les rares photo satellites de la presqu’île sur la quelle elle est implantée, des nuages la cachent.
      Un ou deux de des réacteurs devaient, comme Fuku être alimenté en MOXen mars 2011

  • De toute façon il n’y a rien de bon à attendre pour la suite, tout est hors de contrôle, ils ont demander l’aide des « spécialistes Français », reste à savoir ce qu’ils vont pouvoir faire, ils sont aveugles, la radioactivité ne permet pas de s’approcher et ils ne savent pas ce qu’il en est vraiment!
    On est devant un grave problème, et pas d’optimisme à l’horizon.