Hausse des prix du pétrole: Les banques inquiètes pour la croissance

Comme nous n’avons rien pour le remplacer, il va falloir réviser les moyens de déplacement! C’est bien là que l’on se rend compte que, de miser sur le tout pétrole à des limites. Pour les industries, ça risque de faire mal, et par la même, tout les prix vont suivre……..Ce n’est pas rassurant, et on se demande comment cela va se terminer. Donc il ne reste plus que l’OPEP intervienne….


Plusieurs d’entre elles demandent à l’Opep d’agir d’urgence…
L’envolée des prix du pétrole inquiètent les banques. Plusieurs d’entre elles ont demandé jeudi à ce que l’Opep agisse d’urgence. Car la flambée des cours pourrait mettre à mal la reprise mondiale.

Nouveaux plus hauts
Les prix du baril ont atteint jeudi de nouveaux plus hauts de 29 mois, au-dessus de 110 dollars. Plusieurs compagnies pétrolières ont en effet suspendu leur production en Libye en raison des troubles dans le pays.

«Le marché ne peut pas supporter de nouvelles perturbations, selon nous, avec les problèmes en Libye qui absorbent potentiellement la moitié des capacités en réserve de l’Opep», écrit la banque d’affaires américaines Goldman Sachs dans une note de recherche.


Centaine de jours
«Bien que nous considérions toujours l’éventualité d’une contagion aux grands producteurs de pétrole du Golfe comme relativement faible, les enjeux liés à une contagion sont dorénavant bien plus élevés, ce qui implique plus de risques de révision à la hausse de nos prévisions de prix.», explique-t-elle.

Goldman Sachs précise toutefois que le niveau très élevé des stocks mondiaux peut supporter un arrêt total des approvisionnements libyens pendant environ une centaine de jours, et que les réserves de l’Opep peuvent facilement compenser cette situation si besoin.
120 dollars
De son côté, Deutsche Bank indique qu’un baril de brut au-delà de 120 dollars constituerait un point d’inflexion pour la croissance économique mondiale. «Il est certain qu’il (le pétrole) se rapproche d’un niveau considéré par nos collègues comme une menace de poids pour la croissance mondiale», écrit la banque dans une note.

«Un baril à 120 dollars est le niveau à partir duquel la part du pétrole dans le PIB mondial franchit les 5,5%, ce qui est historiquement une situation où la croissance mondiale tend à subir des pressions.»
Inquiétudes

Mais le problème pour BNP Paribas est toute mesure pour augmenter la production ou ponctionner les stocks stratégiques mettrait du temps à se répercuter.

«Le marché pense que, vu leur ampleur, les manifestations populaires risquent de s’étendre aux pays voisins tels que l’Algérie, et certains parient sur l’Arabie saoudite tôt ou tard, pays qui concentre l’essentiel des capacités de production inemployées de l’Opep», écrit Harry Tchilinguirian pour la banque.

«Quand on commence à ajouter le nombre de barils potentiels qui sont en jeu, on comprend pourquoi le marché est nerveux et tend à être long sur le pétrole plutôt que court», ajoute-t-il.
E.M. avec Reuters

7 commentaires

  • myvong

    Il faut apprendre à vivre en autarcie. Le petrole même s’il y en a encore il sera réservé!! et nous on nous donnera que des gouttes à prix d’or. Quant on pense que HAARP comsomme 95 tonnes de gazoil/jour (il me semble!!). Si on entre dans une troisième guerre mondiale, les militaires ne vont pas y aller à pied ou à la nage……….Je ne comprends pas les gens qui en sont encore à acheter des IPhone,des télés, des conneries quoi!! On est aveugle à ce point là?

  • Peut être pas nous, mais la majorité des moutons OUIII!, ça va être une belle pagaille, si ils sont privés de leurs joujoux! en plus sans pétrole, ça risque de faire du dégât…..
    De toute manière, nous sommes trop haut, il faut songer à la descente, et tant pis pour ceux qui n’ont pas plié leurs parachutes.
    A force d’être couvés et assistés à outrance, les gens se sont bien ramollis, et ont perdu le sens des responsabilités.
    Ca risque de changer sous peu……..

  • myvong

    Le seul avantage quand on habite des petits villages est que si on manque d’essence il n’y aura pas assez de courageux pour venir à pied!! c’est un peu ce qui s’est passé les autres guerres, c’est quand même dans les villes ou ça craint le plus. Je vois mal les accros de la bagnole aller piller les petits villages en vélo :)

  • coldroom

    @myvong : tu fais erreurs.

    Une fois que tous les magasins de la ville seront pillés, que le désordre sera total (ça prendra peu de temps, tout au plus quelques semaines..), les gens penseront comme toi « dans les petits villages, il doit y avoir de la ressource », et c’est là que viendra le danger.

    J’habite moi même dans village, je sais que nous serons parmis les premiers attaqués lorsque les gens de la ville n’auront plus de ressource.

    Si vous pensez que le proviseur du lycée de votre fils, votre kiné, la serveuse du bar où vous allez souvent, etc.. sont des gens qui se montreront compatissant quand ils seront devant votre porte, armés et affamés.. vous vous mettez le doigt dans l’oeil.

    Quand la société s’effondre, c’est tous les principes de celles-ci qui la suivent. C’est aussi là que les gens se révèlent tels qu’ils sont réellement.

  • myvong

    C’est possible!! je suis encore naïve et je suis prête à partager « équitablement »sinon ça va pas le faire………. mais alors pas du tout :)

  • coldroom

    c’est tout à ton honneur de vouloir partager ton bien, malheureusement, ça va contre tous les principes de survie dans une situation telle que celle-ci. Si tu donnes de ton pain à un affamé, ça va se savoir, et tu seras très vite dépassée par les évènements..

    Si tu es seule, fais comme tu l’entends, partages tout en mesurant les risques énormes que tu prendras. Si tu n’es pas seule (des enfants ?), tu prends le risque de les exposer à n’importe qui qui tentera de s’approprier la totalité de ce que tu donnes avec mesure.

    J’aimerais te dépeindre un tableau « bisournousesque », mais je ne peux pas. Ma vision des choses est très sombre face à une situation de famine et/ou de danger imminent. Je ne suis ni devin ni prophète, je me réfère simplement à des exemples de l’histoire ou des études qui ont été menées sur le sujet.

    Si l’homme avait bon fond, tu penses qu’il y aurait eut la shoa, hiroshima, les massacres dans les pays de l’est, l’afrique, etc.. ?

  • myvong

    Suuuuur! mes enfants passeront avant….. hébé!….. on est dans le kk et grave!!. Je viens de voir sur dailymotion « vers un crash alimentaire » ça laisse comme un grand malaise quand on sait qu’on participe tous + ou – au génocide des pays pauvres!! quel monde de m….