Partage du monde et manipulations : La face cachée du pétrole

Mercredi 1er septembre, Arte diffusait La Face cachée du pétrole, un documentaire réalisé à partir de l’enquête du journaliste Eric Laurent. Ce film propose une relecture des événements du XXe siècle à l’aune des enjeux pétroliers.

1ere partie : Le partage du monde

Dès ses débuts, l’industrie pétrolière est marquée par la rivalité entre l’Américain Rockefeller et les frères Nobel, installés à Bakou, en mer Caspienne. La Première Guerre mondiale est gagnée en grande partie grâce au pétrole acheminé auprès des forces alliées par la Standard Oil of New Jersey, appartenant à John D. Rockefeller. Des livraisons suspendues en 1916, lorsque le magnat américain apprend le partage du Moyen-Orient (dont il convoite le sous-sol) entre Britanniques et Français. Dès 1928, dix-sept ans avant Yalta, les dirigeants des compagnies pétrolières se partagent le monde au terme d’un accord dont les termes resteront cachés jusqu’en 1952…

2e partie : Les grandes manipulations

Le second épisode dissèque ce qui a été soigneusement dissimulé aux opinions publiques. Des témoins directs expliquent notamment comment le choc pétrolier de 1973 ne fut qu’une gigantesque manipulation orchestrée par les compagnies pétrolières qui souhaitaient, en favorisant la hausse des prix du baril, dégager d’importants bénéfices pour favoriser leurs investissements en mer du Nord et en Alaska. Pour la première fois, l’homme au coeur de cette stratégie, Roger Robinson, explique comment l’administration Reagan a utilisé l’arme du pétrole saoudien pour faire chuter les cours mondiaux et provoquer l’effondrement de l’Union soviétique…

vous pouvez voir les parties un et deux ICI

Ne manquez pas Qui a tué la voiture électrique ? cherchons l’erreur!……..

Un documentaire (90 mn) de Chris Paine réalisé en 2006 qui explique pourquoi la voiture électrique est si longue à se démocratiser sur nos routes.
Ce projet fou de la voiture électrique a débuté dans les années 1970 avec la EV1 de General Motors, une autonomie de 160km, une vitesse de pointe de plus de 100km/h, c’est à dire presqu’autant que les voitures électriques produites aujourd’hui … Comment est-ce possible que nous soyons au point mort depuis 40 ans ?

source