Un mystérieux négociant détient 80 à 90% du cuivre coté à Londres

Cela représente la moitié du cuivre échangé sur les marchés réglementés du monde et vaut environ trois milliards de dollars

Une mine de cuivre à 1.000 km au nord de Santiago, le 25 octobre 2005 (© AFP Martin Bernetti)

Un seul négociant détient entre 80 et 90% du cuivre coté au London Metal Exchange (LME), a affirmé mardi le Wall Street Journal sur son site internet.

Le stock détenu par ce négociant «représente la moitié du cuivre échangé sur les marchés réglementés du monde et vaut environ trois milliards de dollars», a précisé le quotidien, qui n’a pas cité ses sources.

Sans affirmer qu’il s’agissait de la banque d’affaires américaine JPMorgan, le Wall Street Journal a rappelé que celle-ci «avait récemment une position importante dans le cuivre».

Le cours de ce métal a battu mardi un nouveau historique à Londres, à 9.353,50 dollars la tonne.

Yasuo Hamanaka, le Japonais qui possédait 93% du marché

Il n’est pas rare que le marché de certains métaux au LME soit dominé par un acteur unique, qui agit pour le compte de divers clients, a relevé le quotidien: c’est le cas actuellement de l’aluminium, contrôlé à 90% par un seul négociant, et du nickel, du zinc et des alliages d’aluminium, dont 50 à 80% appartiennent à une seule entité également.
De telles prises de positions sont légales, tant que les régulateurs en sont prévenus.

Le marché du cuivre avait été le terrain de jeu d’un négociant de la maison de courtage japonaise Sumitomo, Yasuo Hamanaka, qui avait fait monter artificiellement les prix en prenant le contrôle d’une part croissante du stock mondial. En novembre 1995, il contrôlait 93% du marché londonien.

Mais cette stratégie s’est au finale avérée catastrophique pour lui: il avait laissé partir en fumée l’équivalent de 750.000 dollars par jour pendant dix ans. En 1996, son entreprise annonça une perte de 1,8 milliard de dollards et il fut condamné à huit ans de prison.

http://www.liberation.fr/economie/01012309495-un-mysterieux-negociant-detient-80-a-90-du-cuivre-cote-a-londres

Un commentaire

  • Quelle bandes d’enfoirés!!! Et là c’est encore un coup fumeux et fumant de Blythe Master! Je n’aurai pas vu le nom dans l’article je me serais douté de cela de toute manière, c’est bien leur style, et ils avaient bien expliqué leurs projets dans une réunion secrète qui manque de pot, avait été enregistrée par un collaborateur énervé.
    A surveiller donc puisque ceci n’est qu’un exemple, si certains prix grimpent en flèche, dites vous que de toute manière ce sont les banquiers qui se trouvent derrière et qui font exploser les cours pour gagner de l’argent!