L'UMP et le FN unis pour 2012?

Attention car l’information est explosive! Je n’ose imaginer le scandale et la colère que cela va déclencher, sans parler du reste! Personnellement, je suis guère étonné, voilà longtemps que l’UMP joue plus ou moins le jeu du Front National, tendance qui se confirme plus ou moins au fil du temps et des sujets, mais voilà que l’union risque de faire exploser le pays…
Un débat avait été lancé il y a pas mal de temps sur le forum pour savoir si le FN était vraiment raciste, débat très intéressant au demeurant, dans celui-ci se trouve un extrait audio de l’émission de Mr Bourdin, un auditeur d’origine maghrébine appelait pour signaler qu’en cas de réitération du duo UMP-FN, nombre de maghrébins voteraient pour le FN plutôt que l’UMP, considéré comme étant dangereux et encore moins fiable que le FN lui-même! Une telle alliance pour 2012 serait alors non seulement une très mauvaise surprise mais un gros risque d’aggravation des tension dans le pays.

Maintenant, qu’en est-il réellement: rien n’est fait, c’est juste un débat mais cette hypothèse pourrait se vérifier dans les semaines voire les mois à venir. Jean-Marie Le Pen est un con à mes yeux, incapable de tenir sa langue, n’ayant pas une carrure suffisante pour diriger un pays, Marine elle, est plus froide, plus posée et a plus de retenue, je me dit qu’il y a peut être de quoi s’inquiéter avec une femme comme cela, il faut se méfier de l’eau qui dort, mais Sarko, lui, reste à mes yeux le plus dangereux, bien plus dangereux, que cela soit pour le pays comme pour la politique française en général, un dictateur complexé qui n’a pas d’autres buts que ses objectifs personnels, atteindre un sommet quels qu’en soient les moyens, le sommet étant d’être l’égal de ceux qui gouvernent (petit clin d’oeil aux propos tenus par Voltigeur sur le sujet il y a déjà pas mal de temps…).

 

 

Si cette chronique, au fil de douze années, n’a jamais abordé deux fois consécutivement le même sujet, il semble cette fois nécessaire de revenir sur celui de la modification probable de notre paysage politique à l’approche de la séquence électorale d’avril-juin 2012 (Valeurs actuelles du 19 août).

Les élections suédoises du 19 septembre, qui ont vu l’entrée au Parlement du Parti démocrate (que nos médias s’obstinent à qualifier de “populiste”, alors que l’appellation de “démocrate”, qui fait tout au tant référence au dêmos, ne paraît pas illégitime), ont confirmé une tendance qui se révèle ailleurs en Europe : Pays-Bas, Belgique, Autriche, Hongrie, Bulgarie, Roumanie, Grèce, Italie, de tous côtés s’observe une lente radicalisation des droites.

Cette tendance n’est pas moins sensible en France, comme l’ont montré le regain électoral d’un Front national que sa rénovation après le congrès de janvier 2011 pourrait encore doper, ainsi que les mouvements qui se manifestent à la droite de l’UMP : relance de La Droite libre, création de La Droite populaire rassemblant désormais plus de 40 députés UMP… En prononçant le discours de Grenoble, M. Sarkozy était à l’évidence à la manoeuvre ; mais il ne faisait que prendre en compte une évolution, voire une exaspération nette d’une large frange de l’opinion que relaient nombre de parlementaires.

Source et article complet sur valeursactuelles.com.