Enfin des bonnes nouvelles de l'économie

De très bonnes nouvelles côté argent ce qui nous change un peu….enfin….bonnes nouvelles, c’est suivant qui regarde et qui parle du sujet bien évidemment…

Pour Alexandre Hezez, responsable de la gestion à Convictions Asset Management, la conjoncture est idéale pour les établissements bancaires qui profitent des politiques monétaires très accommodantes pour reconstituer leur marge.

Comment se portent les banques aujourd’hui ?
Bien, même très bien. Elles profitent allègrement des facilités de refinancement des banques centrales avec des taux directeurs proches de zéro, pour faire de grosses marges sur le dos des épargnants. En effet, elles profitent de l’inquiétude des ménages pour leur proposer des produits financiers à très faibles rendements et investir ensuite dans des obligations d’Etat sans risque et plus rémunératrices. Du coup, Outre Atlantique, les taux de marge des banques ont retrouvé leur niveau de 2005. De plus, les risques diminuent. Aux Etats-Unis, le taux de retard sur les cartes de crédits a baissé en moyenne de 2 points par rapport à l’été dernier. Les saisies immobilières ont chuté de 15% depuis le début de l’année. Preuve que les banques américaines sont en bonne santé, le gouvernement américain fait pression sur les banques pour qu’elles rachètent les crédits hypothécaires aux agences spécialisées. Les autorités considèrent que les banques ne présentent pas de risque de solvabilité.

Les banques européennes sont elles aussi bien loties ?
Elles reconstituent aussi leur marge en profitant du taux de refinancement historiquement bas de la banque centrale européenne. A la différence des banques américaines, elles sont plus exposées au risque de défaut de la Grèce ou de l’Irlande. Mais ce risque souverain est marginal. Personne n’a intérêt a laissé tomber ces pays. Ni la banques centrale européenne qui a racheté en masse les titres de ces Etats. Ni la Chine, pour qui l’Europe est le premier partenaire commercial et qui a tout intérêt à ce que la zone euro reste stable. Après avoir financé les Etats-Unis pendant des années, la Chine devrait maintenant soutenir les pays européens.

Heu…..Le monsieur a à première vue abusé de l’herbe qui fait rire ou a obtenu son diplôme de menteur professionnel! Reste que l’information qui est devenue bizarrement difficile à retrouver va complètement à l’encontre de ces déclarations, mais on peut encore la trouver sur le site du journal Marianne: sur cette page.

François Fillon a déclaré vendredi qu’il fallait « un effort de dix ans » pour remettre le pays « dans une situation d’équilibre budgétaire qu’il n’a pas connue depuis 1976 », lors d’un discours à l’Ecole militaire. Matignon a ensuite précisé que pour le Premier ministre, les « dix ans » évoqués commençaient en 2007, date de l’élection de Nicolas Sarkozy.
Article complet sur lexpansion.com.

Je suis ravi que Monsieur le président ai commencé les économies en 2007 sinon imaginez ce que cela aurait donné!

Bref, nous avons ici de magnifiques déclarations qui ne vont pas du tout dans le sens des informations qui chaque jour débarquent sur le réseau, alors, selon vous? Nous nous trompons ou est-ce simplement de la propagande?