Antidépresseurs : Les anxiolytiques s’accumulent dans le cerveau des poissons….

Il y a longtemps que nous en parlons et ça craint, si nous continuons avec les « pilules du bonheur ».

Purée ! Un français sur quatre est sous antidépresseurs ! Je savais que ça allait mal, mais quand même… Du coup, quand je suis tombée sur une étude américaine qui montre la quantité d’anxiolytiques qu’avalent les poissons, j’ai commencé à m’inquiéter sérieusement pour mes petites truites.


Publiées cette semaine dans Environmental Science & Technology, des analyses ont détecté des doses hallucinantes de Prosac, Zoloft et autres molécules du bonheur dans le cerveau des poissons. Les médicaments partent aux toilettes, distillés par les urines, et terminent immanquablement dans la rivière.
Les recherches ont été menées dans les grands lacs, près des chutes du Niagara. Comme quoi, habiter un des plus beaux endroits du monde ne sauve pas de la déprime…

Des poissons bons pour l’asile

Même si des doses infimes filtrent par les canalisations, les biologistes constatent que les antidépresseurs voyagent et s’accumulent au fil du temps. Ils ont trouvé dans les tissus des poissons des quantités 20 fois supérieures aux doses mesurées dans les rivières. Les niveaux de norsertraline (le fameux Zoloft) sont carrément flippants : cent fois plus élevés que ceux trouvés dans l’eau !

Des travaux précédents ont montré les effets de ces petites pilules sur les poissons et c’est pas joli-joli. Ils deviennent anxieux, antisociaux et développent parfois des comportements meurtriers ou suicidaires. Ils se nourrissent moins et commencent à déconner complètement avec la reproduction. Une étude publiée en 2014 dans Aquatic Toxicology a par exemple montré que des mâles intoxiqués au Prozac en venaient à attaquer les femelles au moment de la ponte. Aucun doute, si les poissons pètent les plombs, ça risque de poser un problème pour la survie des populations…

Les chercheurs s’inquiètent et il y a de quoi ! La consommation d’anxiolytiques des américains a augmenté de 65 % entre 2002 et 2014 sans qu’aucun effort n’ait été fait pour prendre en charge ce phénomène du côté des centrales d’épuration.

Arrêtez de déprimer, c’est pas bon pour la biodiversité !

Ne croyez pas une seconde que cette pollution sournoise aux antidépresseurs ne concerne que les Etats-Unis ! En France, les bilans dressés par le ministère de l’environnement montre que plus de la moitié de nos rivières sont en piteux état, polluées par plus de 4 000 molécules médicamenteuses qui s’accumulent et dont on ne sait pratiquement rien. En 2016, le gouvernement a annoncé le lancement d’un « plan micropolluants ». Parmi les objectifs : réduire les émissions à la source !

Le gouvernement nous prévoirait-il un plan anti-déprime ? Laissez-moi rire !


Source :

Selective Uptake and Bioaccumulation of Antidepressants in Fish from Effluent-Impacted Niagara River, Environ. Sci. Technol., août 2017


Micro+ :

En France, d’après une étude menée par IMS Health en 2014, il n’y aurait aucun lien statistique entre la consommation d’antidépresseurs et le taux de chômage. La crise économique ne serait donc pas responsable du malheur des gens… Les trois régions qui arrivent en tête de la consommation sont l’Auvergne, le Limousin et le Poitou-Charentes, des zones rurales à la population vieillissante.

Les personnes âgées sont les plus touchées, et pour 76 % les antidépresseurs sont prescrits par les médecins généralistes et non des psychiatres ou des psychothérapeutes. Perso, je trouve ça plutôt craignos… et un peu facile. On donne une petite pilule à nos vieux et on n’a plus à prendre en charge leurs angoisses.

Dans notre pays, l’Insee annonce qu’en 2050, un habitant sur trois sera âgé de 60 ans ou plus, Il serait peut-être temps de se pencher sur la question ou on va tous finir sous prozac !?

Source Micrologie (L’actu décalée des sciences et de l’écologie)

Voir:

L’affaire de la lampe-poisson Quand la marque Tetra ferait mieux de virer son directeur du marketing…

Croquettes sans gluten. L’industrie de la bouffe pour chiens et chats a encore tiré le jackpot ! Après les croquettes vegan, attendez-vous à trouver d’ici peu dans les supermarchés les croquettes anti-allergie.

Les insectes se droguent-ils ? Alors là, vraiment, tout est bon pour vous parler de sciences de l’évolution. Dernier subterfuge pour attirer le chaland : une bonne dose de champignons hallucinogènes !

Voir d’autres articles

 

 

17 commentaires

  • Nak1neuron

    Ce qui nous ramène à l’affirmation d’Aldous Huxley, 1961 : “« À l’avenir, on fera aimer aux gens leur servitude, ce qui produira une dictature sans pleurs, une sorte de camp de concentration sans douleur pour des sociétés entières, avec des citoyens privés de leurs libertés mais qui aimeront cette situation, parce qu’ils seront détournés de tout désir de se rebeller par la propagande ou le lavage de cerveau, appuyé ou non par des méthodes pharmacologiques. »

    Et si en plus il suffit de boire de l’eau ….

  • totoche

    Cela est conn8 depuis longtemps. C’est un sujet que connais un peu pour le coup. Une precision, ce ne sont pas 1 francais sur 4 qui sont sous antidepresseurs,mais un sur 20, c’est déjà un chiffre énorme et totalement anormal.
    Il raut comme d’habitude se mefier des effets d’annonces, les benzodiazepines sont attaqués parcenqu’ils rapportent beaucoup moins d’argent que les antidepresseurs qui eux même rapportent moins d’argent que les neuroleptiques atypiques qui sont en train d’être distribués de facon massive.
    Sur les antidepresseurs isrs type fluoxexitine, escitalopram et …. Il faut savoir qu’ils n’ont absolument aucune efficacite autre que le placebo les vrais études independantes le prouvent depuis des decnnie, ils ont effets indesirables graves FREQUENTS à plus ou moins terme (lesions dans le cerveau, troubles du comportement, AVC, maladie cardiaque et bien pire encore..), autre problème ils sont hautement addictifs, si vous commencez, il y a de forte chance que ce soit à vie avec des doses de plus en plus forte et que vos ordonnances s’allongent d’annees en années avec des effets secondaires catastrophiques.
    Les neuroleptique atypique, c’est la nouvelle generation, la c’est le pompom la FDA vient de s’excuser d’avoir de leur avoir donnee l’autorisation de mise sur le marché, entendez bien que le rapport benefice risquen’a jamais éte évalué, ni l’efficacité ni les effets secondaires ni les consequences sur le long terme ne sont connus, ceux qui en prennent sont des cobayes qui ont de fortes chances’d’y laisser leur peau.
    Les benzodiazepines sont de vieilles molecules qui sont au moins efficaces, si il y a des effets secondaires, ils sont au moins connus donc maitrisables.
    J’en passe et des meilleurs, c’est un sujet trop long, il ne faut jamais prendre ces merdes d’ISRS et les neuroleptiques atypiques, vous vous condamnez à terme pour aucun resultat bénéfiques, une etude à montré une perte d’espérance de vie de 25 ans avec ces médicaments

    • Isil Isil

      hello Totoche,
      Va falloir que tu viennes commenter plus souvent !
      Ma science est toute neuve, j’ai lu récemment qu’à cause du gluten, des molécules indésirables se retrouvent en circulation dans notre organisme. Certaines d’entre-elles ont l’apparence de la dopamine sans ses vertus (un peu comme le canada dry, pour les vieux qui suivent ^^) ainsi elles trompent les récepteurs de dopamine et la personne sombre lentement mais surement dans la dépression.
      Aucun médecin généraliste n’ira conseiller à son patient déprimé d’arrêter le gluten pendant 6 mois pour voir si ça va mieux.
      Je crois que la nutrition c’est une option dans leurs études :(

  • Grand marabout Grand marabout

    https://www.youtube.com/watch?v=zqmDxjBAomI

    Le marketing de la folie – Sommes nous tous fous ? (Documentaire)
    durée 3h00
    sous titre fr et doublé
    bonne soirée

    • Voltigeur Voltigeur

      Je vais le mettre demain Il faut que ceux qui s’imaginent se soigner, sachent de quoi il retourne, c’est scandaleux et épouvantable pour les bébés, les enfants, les femmes enceinte, les vieux, les soldats et à terme ça risque de devenir obligatoire pour tous!!! Nous sommes tous cinglés d’après leurs tests de merde!! :(

      • Grand marabout Grand marabout

        bah,oui
        faut absolument trouver une pathologie
        faut des cobayes,faut conforter leur place,
        bref du résultat,des profits
        ce qui, in fine,permet de laisser des cinglés en liberté,et
        ça évite de réellement enfermer les plus dangereux,ce qui est tres
        couteux pour les institutions..
        gagnant gagnant..
        on ne compte plus les déséquilibrés qui sont dans les faits divers,qui après coup sont jugés .. irresponsable

      • Les plus irresponsables ont été ÉLUS par les veautards. Mais comme eux ce n’est pas leurs faute.

      • Grand marabout Grand marabout

        pour les médecins,il faut qu’il conserve leur clientèle
        qui ira voir ailleurs (quand c’est possible) si ils ne leur prescrivent pas
        ce que les clients (pardon patients) veulent.
        sans scrupule,un parent âgés avait, un nombre conséquent de
        pilules ,après changement de médecin sur conseil et ras le bol d’un oncle
        la quantité a été divisé par deux!
        les langages hermetiques des inconnus.
        https://www.youtube.com/watch?v=7w2VbOoXE2k

    • Balou

      USA : la crise des opioïdes liée aux pertes d’emplois

      Le Canada et les États-Unis traversent une crise sanitaire due à la généralisation des opioïdes. 1/3 des États-uniens souffre de douleurs chroniques conduisant les médecins à prescrire 289 millions de fois des opioïdes en 2016.

      http://www.voltairenet.org/article197827.html

  • Naao

    C’est double benef pour les pécheurs, déjà que c’est relaxant à la base, si en plus ils gobent un brain de truite ils vont être fin def’.
    Pis ça va donner des idées au gouvernement pour faire baisser le trou de la sécu : Mangez du brain de poisson !

  • Isil Isil

    Merci Dame Volti pour le lien vers le site Micrologie, je sens qu’il va vite entrer dans mes favoris !

  • Les anxiolytiques s’accumulent dans le cerveau des poissons….

    Je comprends tout. Le comportement des moutons est devenu plus limpide que l’eau dans laquelle nagent nos poissons rouges moutons.

  • Musashi Musashi

    Les antidépresseurs ne sont pas tous pour traiter la dépression ou d’autres problèmes psycho.
    Associer automatiquement antidépresseurs à déprime ou dépression est lamentable.
    « … les antidépresseurs sont prescrits par les médecins généralistes et non des psychiatres …  » montre bien que l’auteur de ce texte n’a aucune connaissance en la matière !
    Quant aux poissons, ça fait des années qu’ils bouffent des contraceptifs, entre autres joyeusetés …