De vanités en vanités, se dessine notre terre promise…

Les réflexions philosophiques de Sylvain Rochex…

Je le vois venir et c’est très beau… et très moche en même temps…

Peu à peu, jour après jour, individu après individu, chacun à son rythme, même s’il n’en a pas conscience, chacun est en train de se rendre compte d’une chose : que son premier besoin, celui qui surplombe tous les autres est de disposer de façon permanente ( — je dis disposer car peu importe, ici, les modalités —) de un à trois hectares de nature vivante, de terre arable, avec des arbres, des oiseaux et des écureuils.

Je vois clairement chacun se diriger vers ça malgré son être scolarisé convoqué en permanence et en accord avec son moi profond sans cesse renvoyé aux calendes grecques.

Beaucoup — la majorité — sont encore très loin de cette vérité, mais je vois bien que leurs erreurs les en rapprochent à chaque instant sans qu’ils s’en rendent clairement compte.
Je vois ce qui, dans leurs pas qui trébuchent sans cesse, sera bientôt nouveau lot de preuves supplémentaires pour qu’ils finissent par découvrir la nature de leur véritable besoin.

Et « peu à peu, tout se fond en un, et au milieu coule une rivière » disait le film de Robert Redford.
Mais qu’est-ce qu’ils mettent un temps fou pour se rassembler, en eux-mêmes et avec les autres…

Je les regarde faire, je les regarde découvrir continuellement l’incommensurabilité des vanités de ce monde, qui conduit, non pas dans l’impasse, mais à cette vérité des satisfactions premières. Mais c’est assez incroyable de constater l’endurance dont est capable l’être humain pour passer d’une vanité à l’autre, d’une vanité à une vanité un peu moins vaniteuse, mais sans jamais balayer d’un seul coup toutes les vanités.

Alors, petit à petit, très lentement, trop lentement, se dessine pour chacun la résultante de toutes ces vanités consommés, de toutes ces abdications desquelles on se relève plus fort à chaque fois. Car abdiquer vis-à-vis des vanités de ce monde, une à une, est la meilleure chose à faire. Et cette résultante est TOUJOURS et pour chacun : le lopin de terre. Chaque homme passe de vanité en vanité, pour finir par comprendre CE QU’IL FAUT DE TERRE A L’HOMME, donc ce qui lui faut de terre, à lui, qui est AUSSI un homme, comme les autres (comme ceux d’hier, d’aujourd’hui, et de demain, — n’en déplaisent aux transhumanistes —).
Car toutes nos vanités, c’est-à-dire toutes ces activités vaines en société (— et toutes les activités sont vaines en société —) servent uniquement à engranger du capital argent ou relationnel visant à combler momentanément nos besoins essentiels. Peu à peu chacun comprend que ça tourne à vide, que la compétition sociale nous ramène sans arrêt au point de départ. Mais chaque tour de roue supplémentaire fait apparaître dans l’esprit un nouveau bout de la lande sauvage qui permettrait d’éviter chacun de ces tours de roue (passés, présents et à venir si on ne prend pas des mesures). Peu à peu, on comprend que tous nos besoins pourraient directement être comblé par le fait de disposer d’une terre.
Mais une nouvelle vanité vient faire écran à chaque fois.

Et tant qu’il reste, ne serait-ce qu’une seule vanité en stock, les gens continuent de se refuser le constat terminal : ce que j’ai besoin par dessus tout, c’est d’une terre, car je suis homme sur la terre. J’ai besoin de me nourrir, de m’abriter, de me vêtir, de rendre mes déjections à la terre, de boire l’eau de la source, de contempler les étoiles au son de la chouette. J’ai besoin d’œuvrer au soleil dans un concert de chants d’oiseaux et entouré de fleurs et de papillons… Le reste n’est que… VANITÉ.

Ils me disent tous que ce n’est pas encore le moment, qu’ils aient 15 ans, 20 ans, 40 ou 70. Ils ont tous leurs excuses. Je le dis souvent : chaque être social dépense la totalité de son énergie afin d’éviter deux choses : LA TERRE et LA POLITIQUE (qui sont pourtant les deux choses qui leur rendraient tout d’un seul coup). Ils ont apparemment encore tellement de vanités à explorer. Et pourtant je les vois tous se diriger vers ça, vers leur terre promise. Je vois d’avance ce qui sera très bientôt VAIN et INUTILE dans leurs actions, et qui va augmenter dans leur cœur, d’un pouce, la pertinence totale et absolue du lopin de terre, seule chose pour l’homme qui n’est pas vaine, car c’est le seul endroit, le seul vrai temple, où Dieu nous répond enfin.

Mais c’est beau et moche en même temps, car la vie passe, de vanités en vanités. Et la question qui apparaît c’est : en combien de morceaux vont-ils tous rejoindre leur terre promise ? Ils sont bientôt tous, « à ramasser à la petite cuillère »…

Le plus épatant et incroyable avec la philosophie c’est que les hommes sont déjà passés par là et que tous les livres parlent de cela.
Et donc, beaucoup savent bien que c’est ça le point d’arrivé, que toutes nos erreurs nous y conduisent, mais ils semblent vouloir l’atteindre à leur mort seulement.

Alors je donne une définition du bonheur : il nous faut atteindre ce point, le point d’arrivée, le plus tôt possible, lorsqu’on est encore bien vivant. Et l’on découvre, touché par la grâce, que le point d’arrivée est le seul vrai départ.

Sylvain Rochex pour Déscolarisation.org

23 commentaires

  • logic

    Monsieur Sylvain, je crois que vous avez tout dit!!

  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

    L’écriture propose une autre solution dans laquelle la justice est son grand besoin, et l’élimination de la mort est son autre besoin, autrement dit, l’élimination du mal donc du malin.
    https://www.biblegateway.com/passage/?search=Esaie+11%3A1-10&version=LSG
    https://www.biblegateway.com/passage/?search=Esaie+65%3A17-25&version=LSG

    • Libertaire22170

      Chercher la vérité dans la bible, ou tout autre ouvrage religieux, ça a au moins le mérite de faire accepter aux moutons leur triste condition.
      Pouvez vous, puisque vous pensez que la religion chrétienne détient la vérité, nous expliquer en quoi toutes les autres se trompent ?

      • Leveilleur

        La vérité ne s’apprend pas dans les livres, elle se vit et s’expérimente. Chercher la vérité par soi-même et ne pas se contenter de croyances, voilà un des buts de la vie.

        Un exemple: Les juifs et les musulmans pensent que le Christ est un simple prophète, cependant en croyant cela, ils nient sa divinité alors que dans la Bible il est dit que Dieu le christ s’est fait cher pour venir sauver les hommes.

        Par son action, il nous a montré le chemin de la résurrection et seul un être accompli peut accéder à l’immortalité du corps par la résurrection, aucun prophète ne le peut, le prophète lui transmet des messages de paix et d’amour mais son niveau d’évolution ne lui permet pas encore d’accéder à l’immortalité de ses corps.

        C’est pour cela que nous pouvons affirmer que les juifs et les musulmans se trompent et sont dans des croyances car en donnant au Christ le rôle de simple prophète, ils rejettent Dieu. Le Christ disait: « je suis la vie et la résurrection ».

        Par ces paroles il renforce la conviction qu’il est bien Dieu et nous pouvons accéder à lui et à la vérité si nous le voulons fort par la porte du coeur.

        Un musulman iranien meurt et rencontre Jésus.

        http://www.youtube.com/watch?v=NFC9Ge0ltsw

      • Voltigeur Voltigeur

        Qui te dit que ce ne sont pas les cathos qui se trompent ? Pourquoi les juifs et les musulmans auraient tort, et les cathos raisons ? J’avoue que ce raisonnement, où on adore une entité invisible régnant en maître sur les esprits, me met mal à l’aise.

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        Les autres religions se trompent, en voici quelques preuves :
        La Genèse explique comment a été faite la création historiquement, géographiquement et scientifiquement sans qu’on ait pu remettre en cause aucune de ses affirmations.
        Les prophéties de l’Ancien Testament se sont pour beaucoup réalisées pendant les années de vie de Jésus-Christ.
        Les prophéties de l’Apocalypse commencent à se réaliser. (Le Pape François dans son apostasie avec les 10 chefs des autres religions, le gouvernement de la France persécutant les valeurs et familles chrétiennes et favorisant les Musulmans)
        La vie miraculeuse de Jésus-Christ et des apôtres à nulle autre pareille démontre qu’ils venaient de Dieu et que donc ce qu’ils disaient est la vérité notamment sur la manière d’obtenir la vie éternelle.
        Le mode de vie et l’industrie et les inventions occidentales donc chrétiennes surpassent ce qu’ont engendré les autres religions noires, jaunes ou rouges.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        La vie est un jeu dont on ne connaîtra les règle qu’à la fin de la partie. En attendant certains écrivent leurs propres règles que d’autres brandissent comme vérité …

        M.G.

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        « certains écrivent leurs propres règles que d’autres brandissent comme vérité … »
        M.G. veut sans doute parler des écolos. Mais quid des morpions ? A quand leur réintroduction ?

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Pignard veux sans doute noyer le poisson, la meilleure manière de répondre quand on n’a plus rien d’intéressant à dire. Je ne savais pas qu’en plus d’être nocives pour l’éveil des consciences les religions rendaient idiot …

        M.G.

    • JBL1960 JBL1960

      @ Le veilleur = Tu as écrit = dans la Bible il est dit que Dieu le christ s’est fait cher pour venir sauver les hommes.
      Je suppose que tu voulais écrire « chair » ? Perso, j’ai failli rajouter un i…

      Alors, si tu veux, je te force pas, mais comme DP fait comme toujours référence au livre de la Genèse voici ce qu’on peut rappeler (et ce n’est pas moi qui le dit, hein ? c’est le Livre de la Genèse) Le Livre de la Genèse est le premier livre de la Torah (Pentateuque), et donc de la Bible. Ce livre est fondamental pour le judaïsme et le christianisme. Récit des origines, il commence par celui de la création du Monde par Dieu, suivi d’un second relatant celle du premier couple humain.
      @ DP = La Genèse explique comment a été faite la création historiquement, géographiquement et scientifiquement sans qu’on ait pu remettre en cause aucune de ses affirmations.

      C’est toi qui le dit ! Depuis 70 ans on fouille pour prouver la localisation du mur des lamentations, du temple de Salomon, et aussi bien Ezzat, que Sand, qu’Hertzog et plein d’autres on prouvé pour avoir cherché, qu’il n’y avait rien de saint dans la ville sainte, ni peuple élu, ni terre promise. Et qu’il fallait plutôt chercher au Sud Yemen et en A.S.
      Par ailleurs, c’est parce que l’Éternel ton dieu d’amour a ordonné ceci dans le DEUTERONOMY 7: 1-2, 5-6 de l’ancien testament de la Bible : Lorsque l’Éternel, ton dieu, t’auras fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession et qu’il chassera devant toi beaucoup de nations et que tu les auras battues alors tu devras les détruire entièrement.
      Tu ne traiteras point d’alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce, tu ne laisseras la vie sauve à aucun d’entre eux.
      Voici au contraire comment tu agiras à leur égard : tu renverseras leurs autels, tu briseras leurs statues, tu abattras leurs idoles et leurs arbres et tu les brûleras au feu.

      Et que les hommes l’ont fait, puisque c’était parole d’évangile et donc la vérité, selon DP…
      Toutes les religions se trompent ; Crois en ce que tu veux, même aux ptérodactyles, mais ne force personne à faire de même ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/07/24/interdire-un-droit-paien-de-domination-par-steven-newcomb-analyse-jbl/

    • logic

      la religion, c’est la même chose que les drogues!

      Cela permet de s’évader de notre misère, d’accepter l’inacceptable…

      Cela permet aussi de tuer toutes énergies nous permettant de créer notre vie!

      Cela tue notre réflexion et notre discernement!

      Vouloir échapper a l’incarnation est une solution de facilité!

      Alors que devenir autonome et s’émanciper du système est juste apprendre, réfléchir et agir! c’est à la portée de tout humain en bonne santé!! Encore faut-il qu’il se lance…

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    « ce que (dont) j’ai besoin par dessus tout, c’est d’une terre, car je suis homme sur la terre. J’ai besoin de me nourrir, de m’abriter, de me vêtir, de rendre mes déjections à la terre, de boire l’eau de la source, de contempler les étoiles au son de la chouette. J’ai besoin d’œuvrer au soleil dans un concert de chants d’oiseaux et entouré de fleurs et de papillons »

    Putain (pardon) que je suis heureux d’en être arrivé là avant l’age du dernier sommeil, d’avoir su fuir les vanités du monde pour redevenir « homme sur terre » et pouvoir enfin enlacer les arbres qui ont tant de choses à nous transmettre …

    M.G.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Et pourtant…pourtant, pas plus tard que ce matin, j’ai entendu sur France Inter que de plus en plus d’achats de logements se font dans, et autour tout proche, des grandes villes. Les jeunes, les personnes âgées, veulent à proximité immédiate des infrastructures qui leur offrent toutes les commodités et fuient les campagnes.

    D’autres rêvent de retour à la terre et sont moins nombreux, mais tiendront-ils ? c’est bien joli tout ce qui est écrit dans ce texte, et je suis d’accord car c’est ce que j’aime, mais si les campagnes se désertifient encore plus comment feront-ils loin d’un médecin, en cas d’urgence, loin d’un hôpital, d’une maternité, d’une pharmacie etc… ?

    Je vois déjà ici comment cela se passe : village 1700 habitants, un médecin complètement taré, une pharmacie à 5 km – une chance ce n’est pas trop loin même pour y aller à pied quand on est ingambe ce qui n’est pas le cas de tous car la route grimpe tout le long ou presque – juste un petit Proxy ou on ne trouve pas grand chose, un minuscule marché le samedi où les légumes vendus sont déjà défraîchis ayant fait tous les autres marchés, ou presque, tout au long de la semaine…. un boucher ambulant qui prend les tranches de jambon à mains nues, les mêmes qui ont rendu la monnaie et manipulé les billets !!! le poissonnier qui ne faisait pas assez d’affaires, au prix où il vendait le moindre filet, cela se comprend , ne vient plus,…pour tout le reste il faut faire 17 x 2 km en moyenne et dans mon cas, mangeant bio, c’est 23 x 2(aller-retour).

    Je vois les mamies ici, celles qui n’ont jamais conduit, celles qui n’ont personne pour les conduire en ville, heureusement assez rares, sont obligées de subir ces conditions. Elles y sont habituées étant généralement nées ici et y ayant toujours vécu, mais la disparition d’un époux, l’éloignement des enfants, leur rend la vie assez difficile, étant tributaires de bonnes, ou mauvaises, volontés pour leurs déplacements, car pas de car évidemment, la ligne n’aurait pas été assez rentable. Et ce n’est pas un coin paumé comme je l’étais dans mes montagnes, où il n’y avait strictement rien, mais que j’adorais et que je regrette.

    Alors retour à la terre, oui, c’est un bien beau rêve, que certains ont pu réaliser, que j’ai vécu moi-même pendant trente ans, mais que j’ai dû quitter la mort dans l’âme, ils feront pareil un jour ou l’autre par obligation !

    • C’est pour cela qu’avec ma compagne nous choisissons toujours les sous préfectures, derniers confortables bastions de la ruralité.

      Après il y a beaucoup d’inégalité en terme de développement sur le territoire, les bénéfices imposables des centrales y contribuant fortement.

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • logic

      comme la france ne produit plus rien, il ne reste plus que des emplois « improductifs », environ 90% des emplois!!
      Et bien évidemment ils sont tous concentrés dans les mégapoles!

      ce n’est pas pour rien si je n’arrête pas de dire qu’il faut se mettre au vert!

      alors n’hésitez pas, partez à la campagne et louez ou achetez qq chose avec un bout de terrain.

      Si vous avez des problème de resources, ce n’est pas un problème si vous louez car vous aurez droit à l’allocation logement, ce qui n’est que justices, puisque le système vous a volé les 2.5 hectares auquel vous auriez droit si le monde était juste!

      plantez des arbres nourricier en masse, et faites un potager!

      A la campagne il y a toujours moyen de faire des petit boulot, ou de faire un peu de création que vous vendrez sur leboncoin… des solutions il y en a plein quand on vit sobrement!

  • blackh

    L’homme a créé dieu et pas l’inverse, l’homme étant une erreur de la nature.

    Sur les principes fondamentaux, toutes les religions sont en erreur puisque ce sont des inventions.

    Indépendamment des principes théologiques eux-mêmes, comme dans tout domaine, prendre dans chaque religion ce qui est bon et laisser de côté ce qui est mauvais.

    Faut-il que la race humaine soit c…e et primaire pour croire à de telles choses.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Bien que Chrétienne je ne crois absolument pas à la résurrection de la chair, ceci pour répondre à LeVeilleur. Ce serait faire fi de tous les témoignages qui prouvent la réincarnation.

    Je pense que s’il y a un passage d’un être en chair et en os dans une autre dimension c’est que cet être est arrivé, au bout de nombreuses réincarnations, à la perfection, il y en a des exemples notamment dans le bouddhisme où l’on a retrouvé que peu de choses terrestres de certains lamas : une touffe de cheveux par exemple alors qu’ils étaient enfermés au moment où ils allaient mourir et que personne n’entrait dans cette pièce, sinon au bout d’un certain temps.

    Jésus, Marie, auraient pu faire partie de ces Etres. Seulement, on n’a aucune certitude. Le tombeau de Jésus, de Marie, de certains de ses frères existent bel et bien.
    Alors soit on est totalement enfermé dans ce que dit la Bible avec le rajout des différentes Eglises chrétiennes, soit on voit au-delà.

    Ce qui est important n’est pas tout ce que Saint Paul, qui n’avait pas connu Jésus, qui n’avait même pas fait partie de ses apôtres etc… mais qui parlait grec, a raconté, car il faut bien reconnaître que c’est lui qui a créé de toutes pièces la chrétienté qui n’existait pas avant lui, ni Jésus, ni ses apôtres directs n’ont fait cela, mais bel et bien le message qu’Il a porté au monde. C’est cela et cela seul qui est important. Le reste… il n’y a qu’à voir le nombre d’Eglises qui se réfèrent à Lui et qui toutes ont des dogmes différents et même des croyances différentes parfois !
    Les Evangiles « canoniques » sont à prendre avec la plus grande circonspection car ils contiennent peu de réels messages de Jésus, en plus ils ont été largement « arrangés » notamment par je ne sais plus quel saint – Irénée ? – qui a rejeté bon nombre d’évangiles parce qu’ils ne correspondaient pas à ce qu’il croyait, lui, et aussi pour obéir aux ordres reçus.
    si on veut savoir réellement quelles ont été les paroles de Jésus, donc Son enseignement, il faut se référer aux évangiles apocryphes. Les canoniques parlent plutôt de Sa vie, ce sont des récits, les apocryphes sont basés sur Ses paroles c’est tout ce qui en fait la différence.

    J’ai écrit que je suis Chrétienne parce que cela est plus facile, en fait plus j’approfondis ma croyance plus je m’écarte de tout ce que l’on m’a inculqué car trop de choses ne tiennent pas debout.

    De même la notion de « Dieu » inculquée elle aussi, est tellement réductrice que j’en suis à dire, et à affirmer, que le « dieu » dont on nous parle est bel et bien créé par l’homme, la Divinité est tellement plus que cela qu’elle est innommable, on peut dire ce que n’est pas « Dieu » mais pas ce qu’Il est. La « Source » comme je L’appelle est Amour, et n’a rien à voir avec le dieu vengeur, querelleur, qui punit ou récompense de la Bible ou du Coran ou de la Torah, celui-là est humain, tristement humain.

    Autre chose, il a été dit et est enseigné, que Jésus est Dieu. Quelle erreur ! C’est au cours d’un concile, après bien d’autres, que Constantin, en 300 et quelques, lassé des querelles entre divers courants, a bouclé tous les antagonistes et leur a dit qu’ils ne sortiraient des lieux que lorsqu’ils se seraient mis d’accord sur la divinité ou non de Jésus. Je ne raconte pas l’histoire c’est trop long. A la fin, ils sont sortis en proclamant sa divinité, mais il s’en est fallu d’un cheveu pour que Jésus ne soit pas considéré comme dieu. Comme quoi l’homme est encore intervenu là-dedans !
    D’ailleurs Jésus Lui-même n’a jamais dit qu’il était Dieu , il se nommait « Fils de l’homme » et disait « Mon Père et Votre Père »…
    Bon, après ce cours de non catéchisme, je vous laisse, car je risque d’être intarissable ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif
    je sens que je vais avoir droit à une volée de bois vert des cathos des ME ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • JBL1960 JBL1960

      Celui que DP dépeint comme un « pavaneur » le Dr A. Ezzat, a décortiqué ce que tu as sommairement résumé, sur le Concile de Constantin, et est remonté un chouïa plus loin même.
      Comme R71 a traduit, en français, depuis le début les publications d’Ezzat, ben tout est dans ce PDF de 47 pages, que j’ai mis à jour en juin dernier, avec justement des photos réelles (comme la vue aérienne de la ville sainte, une fortification près de Sanaa…) et cela contredit un tout petit peu les affirmations de DP ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/06/pdfashrafezzatjuin2017.pdf
      Ezzat ne dit pas que le récit de la Bible est faux car il argumente que ce sont les traducteurs de l’époque qui ont pris des libertés (et tout est documenté), il atteste par contre que la location géographie, justement, n’est pas la bonne.
      Et pis, y pose de très bonnes questions, comme « pourquoi n’est-il jamais fait mention des pyramides, dans la bible ? » Ben surement qu’elles étaient pas assez grandes, non ?
      Je mets le lien vers le billet, car il contient des liens parfois inédits ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/26/lhistoire-biblique-de-joseph-coule-comme-le-titanic-par-le-dr-ashraf-ezzat/

    • logic

      la religion, c’est juste comme un virus informatique qu’on te met dans le cerveau, après, tu fonctionne au ralentit, voire plus du tout!

      quand je pense que 90% de la population « croit » en qq choses, sauf en son pouvoir créateur! quel gachit !

  • Graine de piaf Graine de piaf

    On peut croire en son pouvoir créateur en même temps que le pouvoir créateur de la Source, l’un n’empêche pas l’autre.
    Nous sommes co-créateurs de nos vies mais ça pas grand monde en a la conscience, c’est tellement plus facile de rejeter la faute sur n’importe qui, dont Dieu au passage, plutôt que de s’en prendre à soi-même quand quelque chose ne va pas.

  • senzu

    Bonjour à tous.

    Quand j’ai parlé de Dieu dans ce texte : « le seul vrai temple, où Dieu nous répond enfin.», c’était surtout pour évoquer le fait qu’en permaculture, il y a une réponse de la providence au centuple (voire beaucoup plus qu’au centuple) pour tous nos gestes. Alors qu’ailleurs, en société, nos gestes se perdent.

    S.R.