Novartis: Sandoz obtient l’aval européen pour son biosimilaire de l’etanercept…

Banco pour les labos!!

Bâle (awp) – Sandoz, filiale de Novartis dédiée aux médicaments génériques, revendique mardi une homologation par la Commission européenne de son biosimilaire de l’etanercept, dans l’ensemble des indications de la préparation de référence. L’Erelzi pourra ainsi venir concurrencer l’Enbrel commercialisé par Pfizer sur le Vieux continent.

L’etanercept est utilisé pour combattre diverses maladies immunologiques, telles que l’arthrite rhumatoïde, le psoriasis ou encore l’arthrite psoriasique, rappelle le laboratoire rhénan. L’Erelzi devient ainsi le cinquième biosimilaire de Sandoz à accéder au marché européen.

La Commission européenne a basé sa décision sur les conclusions d’un programme analytique, préclinique et clinique fourni par Sandoz, démontrant une équivalence entre l’Erelzi et l’Enbrel en termes de tolérabilité, d’efficacité et de qualité.

Sandoz confirme dans la foulée son ambition de lancer trois nouveaux biosimilaires dans les domaines oncologique et immunologique à l’horizon 2020.

Source Romandie-News

Roche obtient un feu vert européen pour une reformulation de l’Esbriet

Roche a obtenu de la Commission européenne une approbation de commercialisation pour une nouvelle formulation de l’Esbriet (pirfenidone). Ce médicament, utilisé pour freiner la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique, se présentera à l’avenir sous la forme d’une tablette à ingérer trois fois par jour, contre trois comprimés à prendre trois fois par jour, détaille le communiqué du géant pharmaceutique rhénan mardi…/…

Voir:

Syrie: Washington menace Assad suspecté de préparer une attaque chimique

 

Un commentaire

  • Encore une fois, c’est le labo lui-même qui fait les tests ! Évidemment qu’ils sont bons !
    Ne prenez pas les génériques, ils peuvent être très dangereux.
    On parle de la dangerosité des médicaments en général, mais les génériques sont (sans doute) moins surveillés, ou alors il y a plus de triches car, moins chers, ils doivent aussi être rentables à la fabrication.
    Demandez autour de vous et récoltez les infos sur les problèmes liés aux génériques. Ce fut le cas d’un copain qui en a pris un pour le cœur: il a failli y laisser sa peau !