Des dizaines de manifestations citoyennes contre les compteurs Linky, Gazpar et cie ont eu lieu ce week-end dans toute la France…

Information de Stéphane Lhomme du site Stop-Linky qui nous dit:

« j’ai diffusé hier et aujourd’hui ce communiqué, aucun « grand » média n’a souhaité en faire état. J’invite les collectifs à utiliser ce communiqué, à le compléter éventuellement avec un lien vers d’autres actions (j’en ai cité 4 trouvées sur le web), et à l’envoyer à :
societe@afp.com  et éventuellement à d’autres médias.
Stéphane Lhomme »

Un an et demi après le lancement du programme Linky par Enedis et quelques semaines après le rassemblement national devant Radio-France, des Journées nationales d’action Stop-Linky ont eu lieu les 19 et 20 mai un peu partout en France.

Des actions ont eu lieu par exemple à Niort (cf reportage France3), à Cahors (cf article La Dépêche), à Toulon (cf article Var-Matin), ou à Rennes (cf reportage France bleu), etc.

Les manifestants demandent le respect du droit de refus pour les communes (à ce jour, plus 360 municipalités ont voté des délibérations contre les compteurs communicants) et, lorsque la commune ne s’engage pas, le respect du droit de refus pour les particuliers.

Ils dénoncent aussi les intimidations et les violences commises par les sous-traitants d’Enedis qui utilisent les moyens les plus injustifiables pour imposer ces compteurs aux citoyens de plus en plus nombreux qui n’en veulent pas. Une pétition contre ces méthodes a déjà recueilli plus de 21 000 signatures.

Les communes et les particuliers sont de plus en plus nombreux à refuser les compteurs communicants pour plusieurs raisons : grave faute environnementale et financière (les compteurs actuels peuvent encore durer des décennies), factures en augmentation brutale, nombreux problèmes techniques (installations qui disjonctent continuellement, appareils qui dysfonctionnent, etc), mise en cause des libertés publiques (captation d’innombrables informations sur la vie des usagers), mise en cause de la santé publique (émissions de diverses ondes électromagnétiques), etc.

Stéphane Lhomme pour Stop-Linky

 

3 commentaires

  • Merci de relayer, Volti. Dans les manifs de ce genre, il y a un problème: celui des électrohypersensibles. Ils ne peuvent pas rester dans un environnement déjà largement pollué par l’électrosmog. Du coup ils ne peuvent pas venir, ou pas rester.

    Nous n’étions pas nombreux, mais à une heure de grand passage, devant la sous-préfecture. Donc bien visibles et nombreux contacts.

    Il faut absolument contacter aussi les candidats aux élections et les amener à se positionner très nettement. Je viens d’accrocher (par hasard) un candidat FN. Il aura dans sa messagerie toutes les infos sur le sujet !

  • dereco

    Le Linky n’est rien à côté des téléphones portables et antennes relais cachées partout, ondes des milliers de fois plus fortes et espionnage aussi des milliers de fois plus !

    Le linky est une vraie arnaque passant de Watts à VA, qui multiplie la consommation électrique par 2 à 3 fois pour beaucoup d’appareillages, lampes à LED, à Fluo, à plaques à induction, à micro-ondes, avec des cosPHI de 0,5 à 0,3 dus à des alimentations inductives ordinaires, même à découpage.

    Il faut exiger l’étiquetage du cosPHI sur tous les appareils.
    Ne laisser rien au repos de branché sur le secteur, car sa consommation en VA est 5 à 10 fois celle en Watts !!
    C’est le cas d’un gros transfo laissé à vide branché sur le secteur, 10 fois plus, car purement inductif !
    Pareil pour des capacités branchées à vide sur le secteur, capables de multiplier par 100 ( certaines LED grillées qui consomment plus qu’en éclairant vivantes ) !!

    • Ned

      Souvenir d’école : P en Watt = U en Volts x I en Ampères .
      Si j’ai bien compris les anciens compteurs nous mesuraient notre consommation en Watts avec une limitation de puissance au disjoncteur fixé par notre type d’abonnement +ou -15A ou 30 A car le réglage était mécanique (donc souple).
      Le LYNKY mesure les Volts multipliés par les Ampères consommés en instantanés (VA) .
      L’EDF ne fournissant pas au cours de la journée un voltage stable ( et non ce n’est pas du 230Volt tout le temps !) le rapport VA est variable. et comme explique « dereco » sur le mode Ampérage tout appareil raccordé, consomme même s’il ne « produit » rien !
      Ce qui fait que des abonnements 30A anciens ne suffisent plus avec le LYNKY et que en plus d’être obligé de prendre un abonnement « la taille au dessus , la consommation va aussi augmenter !