Maladie de Lyme : « La situation est explosive »…

Ça nous concerne tous, le diagnostic étant très difficile, autant prendre des précautions.

© Inra Les tiques ont un cycle complexe, avec plusieurs hôtes successifs. Leurs repas de sang peuvent durer jusqu’à 12 jours. Ce qui rend leur élevage compliqué pour des études en laboratoire.

Une conférence sur la maladie de Lyme se tient à Paris au moment même où d’âpres discussions sont en cours auprès des autorités de santé. La manifestation est organisée par l’ILADS, une association américaine qui lutte pour la reconnaissance de la forme chronique de la maladie.

DIAGNOSTIC. “Nous les généralistes, nous sommes confrontés à la détresse de ces patients qui ont en commun ces symptômes étranges, mais à qui l’on continue de dire que c’est dans leur tête”, explique Philippe Raymond, médecin généraliste à Valence, très engagé dans la prise en charge de la maladie de Lyme. Avec d’autres médecins et représentants de l’association de malades France Lyme, il était présent à la conférence de l’ILADS (International Lyme and Associated Diseases Society) qui se tient ce vendredi et ce samedi à l’Hôtel Marriot Opéra Ambassador à Paris. L’ILADS est une organisation américaine qui lutte pour la reconnaissance de la forme chronique de la maladie de Lyme.

Un grand nombre de malades échappe au diagnostic et se retrouve dans une véritable impasse thérapeutique

En effet, dans de nombreux pays dont la France, cette maladie infectieuse transmise par la piqûre de tiques, est essentiellement reconnue par les autorités de santé, dans sa forme aiguë. C’est-à-dire quand elle se manifeste peu de temps après la piqûre par l’apparition sur la peau d’une rougeur appelé érythème migrant, se développant autour du point de piqûre. Au-delà, le diagnostic ne peut être officiellement posé que si les tests de dépistage – Elisa et Western Blot – sont positifs. C’est du moins, ce qu’impose aux patients et aux médecins, la conférence de consensus de 2006 sur le diagnostic et le traitement de la maladie.

Problème, ces tests font l’objet d’une intense controverse car ils sont considérés par beaucoup de médecins comme inefficaces. Du coup, un grand nombre de malades échappe au diagnostic et se retrouve dans une véritable impasse thérapeutique, avec toujours les mêmes symptômes : fatigue, migraines, douleurs articulaires, paralysie faciale etc… Sans diagnostic, ils ne peuvent effectivement pas bénéficier d’une prise en charge et en l’occurrence d’un traitement antibiotique qui permettrait de lutter contre la ou les bactéries du genre Borrelia, responsables de l’infection. Une situation intenable qui les expose aux pires dérives des médecines alternatives (lire notre enquête sur le scandale des pseudo-traitements).

…/…

Lire l’article complet

Source Scienceetavenir/santé

En savoir plus:

Chaleur et humidité – les tiques en Lorraine, leur mode de vie, les maladies

INRA; Tactique anti-tiques

France Lyme éviter les piqûres de tiques

Tiquatac, tout sur les tiques


Cette dernière image vient du Québec https://www.ville.gatineau.qc.ca/

RandoCampagne

 

27 commentaires

  • gneu

    Bonjour,

    Le test de dépistage « Elisa » pratiqué en France ne teste qu’une seule souche du parasite (et cette souche est peu présente en France). De plus, le test est basé sur la présence d’anticorps IgM (et non IgG). Or, les anticorps IgM sont produits par l’organisme immédiatement après l’infection mais ne sont présents que 15 jours environ. Par la suite, ils disparaissent au profit des IgG. Donc si vous avez étés mordus par une tique infectée et que vous faites le test Elisa un mois plus tard, vous n’aurez déjà plus d’IgM et le test sera négatif…
    Tout cela fait que le test « Elisa » français est quasiment toujours négatif… Et hop, vous n’êtes pas malade…
    Heureusement, les médecins commencent à prendre conscience des limites du test.

    A contrario, le test « western blot » pratiqué en Allemagne teste de nombreuses souches du spirochète mais a tendance à produire beaucoup de faux positifs (paraît-il…). Savez-vous si certains labos en France le pratiquent ? C’était le cas d’un labo en Alsace (Viviane Schaller) qui avait développé avec un pharmacien ( Bernard Christophe) un traitement, le tic tox, à base d’huiles essentielles, qui soulageait de nombreux patients… Les deux comparses ont été condamnés pour pratique illégale de la médecine… C’est ça la France… Pourquoi ne les laisse-t-on pas poursuivre leurs recherches ?

    • engel

      Anecdote personnelle:
      Il y a 10 ans,
      – 1°) Je suis piqué par un tique dans le dos et je ne m’en aperçois pas.

      – 2°) Je pars sur Paris en stage et me rend compte de la présence du tique. Malheureusement je n’ai pas avec moi la pince spéciale tique.

      – 3°) Je pars donc consulter un médecin… diplômé d’état.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      – 4°) Ce salopard, incapable (mais suffisant), m’arrache dans mon dos le tique à l’aide d’une simple pince à épiler!!!

      – 5°) Ce qui devait arriver, arriva. II comprima le ventre de l’animal qui régurgita dans la plaie, le sang souillé.
      De plus, il trouva le moyen de laisser une partie de la tête dans ma chair.*

      – 6°) Il me mit sous traitement antibiotique.

      – 7°) Une semaine après une oréole rouge se forme.

      – 8°) De retour chez moi, je consulte mon « medecin traitant ».

      – 9°) Il juge bon de me faire un test de dépistage et de me remettre sous antibio mais à dose bien plus forte.

      – 10°) Je recois le résultat: Je suis positif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

      – 11°) Re-re-consultation(payantehttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif) Elle me dit que les antio bios ont du agir mais qu’il faudrait refaire un test de confirmation, dans 1 mois.

      – 12°) Un mois après, je refais le test.

      – 13°) Résultat du nouveau test, toujours positif.

      – 14°) Re-re-re- consultation (toujours payante…). Devant moi, ma doctoresse(prise d’un doute), téléphone au centre des maladies infectieuses de l’hôpital universitaire de Nancy et demande le chef de service.

      – 15° Sur ceux, elle explique mon cas et décrit le protocole et la posologie médicamenteuse administrée.

      – 16°) Alors là, elle s’est fait engueulée comme du poissons pourris.
      Maintenant pour elle, plus rien ne pouvait être fait. Du fait que pour être efficace, l’antibiothérapie aurait du être administré à dose de cheval(bien supérieur aux doses reçues) et dés le début.
      …Et comme ces deux incapables avaient tout fait l’inverse, le cas était entendu!

      – 17°) Depuis je « tend le dos » mais pour l’instant pas de stade 2, faut dire que j’essaye de maintenir une certaine « hygiène immunitaire ».

      Conclusion,
      – Ils ne sont pas d’accord entre eux.
      – Ne savent même pas de quoi ils parlent.
      – Et en plus, sont incapables de faire les plus élémentaires bons gestes techniques!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
      …Bien sûr il existe des exceptions, mais faut les trouver!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      Alors, hormis pour les certificats sportifs, je ne consulte absolument plus, tous ces assassins patentés.

      *)Perso,
      ayant de nombreux chats, je n’ai JAMAIS laissé une tête de tique dans la blessure.
      Et pourtant question passivité, un chat n’a rien à voir avec un docile humain.
      Faut dire que moi, j’utilise une pince à tique…

      • dereco

        10 ans après, faible probabilité (1% ? ) d’autres ennuis, surtout si vous mangez les plantes des huiles essentielles, ail, etc.. et avez un bon système immunitaire avec bonne alimentation, sans syndrome métabolique.

        Cette année il y a moins de tiques que l’an dernier , au moins pour moi, peut être du au froid de l’hiver ?
        J’ai eu le cas d’un médecin qui m’accusait de m’être trop gratté, suite à une rougeur forte sur 2 semaines du à une microscopique tique non fixée, qui vu la rapidité quelques minutes de la rougeur avec point noir au centre, devait être une microscopique araignée ultra-venimeuse ( moins du mm ) !

      • gneu

        Salut Engel

        par rapport à ton histoire, je pense que le mal était fait déjà avant ton étape 4.

        En effet, contrairement à ce que les gens croient, la tique ne se nourrit pas de sang mais de notre chair. En fait, une fois qu’elle a fait un trou avec son rostre (sorte de scie), ce qui prend environ 24h, elle injecte sous notre derme une sorte d’enzyme dans nos tissus. Puis elle aspire ce liquide prédigéré en guise de repas.
        La contamination se fait donc au delà de ces 24h lorsque la tique injecte en nous son enzyme digestive. Une fois ce stade dépassé, prendre une pince tire-tique ou une bête pince à épiler pour enlever la tique ne change plus rien !

        Le docteur Montagnier (qui est infecté à titre perso) a déclaré un jour que 90% de la population était contaminée. Pourtant, la plupart des gens n’ont pas de symptômes. Je pense que certains systèmes immunitaires contiennent le parasite dans des proportions tolérables et ne développent ainsi pas de symptôme. A ce jour, l’hygiène de vie reste la meilleure solution.

      • engel

        Bonjour Gneu,
        Le problème est bien là!
        Personne ne sait avec certitude de quoi il en ressort.

        Perso, je pense qu’un professionnel, devrait de toute façon, appliquer un maximum de précautions pour éviter toute aggravation du problème.
        C’est quand même un minimum, non ???

        Et après on s’étonnera du trou de la sécu…

      • dereco

        Il faut surtout enlever vite, en moins d’un jour la microscopique tique de moins du mm en charcutant pour enlever la tête si elle reste en microscopique point noir dans la morsure, puis en désinfectant avec force, pas qu’alcool trop vite évaporé, mais Daikin ( eau de javel avec permanganate ) appliqué avec un coton sous sparadrap, une journée entière de façon à tuer la bactérie
        Les bactéries se développent en fonction de leur biotope, qui est notre corps, donc plein de désinfectants, plantes naturelles insecticides, ail, etc.. bloquent son développement.

  • Restez en ville !

    Ne sortez plus dans les prairies folles !

    N’allez pas dans les bois et forêts !

    En plus, vous pouvez croiser des Garous…

    Méfiez-vous de la nature !

    Regardez la télé !

    Ayez PEUR !

    Mais croyez au Père Noël et au Loto.

    VOTEZ !

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • gneu

      Et ne cueillez pas ces miraculeux fruits que sont les myrtilles et fraises de bois à cause de l’échinococcose…

      Ou alors, faites tout le contraire de ce qu’on vous dit… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • C’est vrai !

        J’oubliais les myrtilles, les cèpes, les girolles, les morilles et autres gourmandises…

        N’allez surtout pas en chercher !!!

        Cela en laissera plus pour les Coureurs des Bois…

        Hugh !

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Kool

    Salut,

    Je travaille dans les champs toute la journee, donc j’y fais gaffe: prevention, prevention, prevention…(c-a-d regarder sur mon pantalon et retirer quand elles grimpent).

    Mais j’ai une question pas en lien direct: « Le produit anti-tique qu’on met au chien et qui est tellement efficace, pour deux-trois mois, c’est quoi en fait? » Je suis juste etonne de voir que juste quelques gouttes sur la nuque sont si efficaces, alors que les chiens en sont vite converts debut mars.

    • engel

      Cela n’empèche pas le tique de piquer. Cela provoque sa mort et il se détache tout seul.

      La pipette de produit est directement mise sur la peau et non sur les poils. Là, le produit migre à travers la peau jusque dans le sang de l’animal.
      Ce type de produit n’est efficace que deux semaines consécutives sur les tiques et un mois et demi sur les puces.

      Cela fonctionne parce que le poison est dans le sang que la tique suce après avoir perforé la peau.
      En clair, l’animal est empoisonné pour son bienhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif.

      • dereco

        Le poison est un violent insecticide pas très bon pour nous ni l’animal.
        « il suffit de serrer son bas de pantalon » ne protège pas bien du tout, car les tiques toutes petites se baladent dans les vêtements et remontent jusqu’au gras du ventre bien saignant, comme j’ai constaté sur moi et ma femme, pas mal de fois !

    • engel

      Le lieu de prédilection des tiques est le sous-bois,… où elle aime à tomber sur l’hôte.
      Bien qu’il soit vrai qu’elle se trouve aussi dans les champs…mais en bien moins grand nombre.
      Or là pour s’en prémunir, il suffit de serrer son bas de pantalon.

      De plus, rare sont les tiques qui montent dans les tracteurs…

      • Kool

        Ouais, sacre poison mais surtout sacre dilemme mais quand je vois un chien couvert de plus de dix tiques sur la tete. le premier jour de beau temps du printemps, sachant qu’on va passer les prochains mois tous les jours dans ce coin-la, je prefere leur mettre de la pipette. Cela marche bien deux mois et demi, trois mois.
        Apres, si y’a d’autres moyens aussi efficace peu ou proue, je suis preneur.
        Pour finir, on m’a dit que c’etaient les tiques qui venaient d’oiseaux les plus dangereux?!

      • engel

        Kool,
        Je suis preneur.
        C’est quoi la marque de ta pipette qui dure deux mois en efficacité sur les tiques?

      • Voltigeur Voltigeur

        Anti puces et tiques « Frontline », ça diffuse un film empoisonné sur la peau de l’animal (??)

      • engel

        Voltigeur,
        Comme je le disais plus haut: « Ce type de produit n’est efficace que deux semaines consécutives sur les tiques et un mois et demi sur les puces. »

        Donc : Deux(2) semaines MAXIMUM.
        A fortiori avec du Frontline, que j’utilise depuis des années. Et c’est inscrit noir sur blanc sur l’emballage.

  • Kool

    Je finis mon message et vais dans la sdb… et j’en vois une sur le mur (elles se mettent facilement dans le plis des vetements).
    Je pense qu’en gros leur nombre augmente quand meme singulierement sur dix ans, meme apres les hivers plus froids comme cette annee.

    • engel

      Oui, ils me semble aussi avoir constaté cette augmentation.
      Quand j’étais jeune puis militaire, jamais on ne prenais de précaution.
      Et pourtant, personne n’était piqué dans mon entourage.
      Comme quoi…

      Je serais curieux de savoir quel est son prédateur? …Peut-être disparu?

      • dereco

        « Quand j’étais jeune puis militaire, jamais on ne prenait de précaution. » il y en avait aussi , mais on en avait bien moins conscience du danger des années après ( comme pour bien d’autres maladies et parasites peu connues autrefois ), mais alors autrefois les gens en ramassaient des tiques plein sur leurs chiens.

      • Kool

        En un google search:
        « La population de tiques est régulée par des prédateurs parmi lesquels on compte les mammifères insectivores, certains oiseaux, des insectes et des acariens entomophages, voire même des lézards , crapauds ou des amphibiens. »
        A mon avis les tiques s’en sortent mieux des changements globaux, que leurs regulateurs.

      • engel

        Dereco,
        Personnellement je n’ai pas besoin que quelqu’un me fasse prendre conscience d’un danger pour que je puisse constater la chose avant et en tirer des conclusions.
        …Surtout que ces hideuses bestioles perforent la peau, grossissent à vu d’œil et refusent de se détacher!

      • engel

        Kool,
        Vu la liste, c’est évident.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Kool

    Engel,
    pour les pipettes, je ne connais pas la marque mais c’est achete par mon employeur chez le veto. C’est pas un truc special quoi.
    Qui plus est mon employeur disait qu’avant ca tenait 6 mois. Mais bon, comme on va bientot transhumer, ca tombe bien car il y a moins de tiques la-haut.
    Et comme tu dis, je suis pas trop medoc, mais quand tu vois ton chien couvert de tiques, les arracher a moitie etc, c’est degueu pour la bete et toi. Sans compter que si il se blesse un peu (avec le sang), cela deviendra un tas de tiques embullant.

  • blackout

    En tapant Lyme je tombe sur une ville des Etats Unis et sur Plum Island
    http://www.maladie-lyme-traitements.com/une-maladie-initieacutee-par-les-usa.html
    Si la maladie n’existait pas avant il y a bien quelque part sur la planète des apprentis sorciers qui l’ont crée, peut être qu’un jour ils en donneront le remède……ou pashttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif