« Le plan économique de Macron conduira la France au désastre (vidéo Pravda) »….

L’alerte a été lancée en temps voulu, pour mettre en garde sur ce qu’était ce produit ultra médiatisé et, fabriqué par les tenants de l’ultra-libéralisme et la mondialisation qu’est Macron. La composition de son gouvernement, ne laisse aucun doute sur le devenir de la France.

Je me suis longuement entretenu avec nos amis russes au sujet de l’élection du nouveau président français et sur ce que cela risquait de changer pour nous autres pauvres petits « gens » d’en bas.

Voici comment la Pravda a résumé mes propos !

« Le plan économique de Macron conduira la France au désastre »

« Selon notre interlocuteur, Macron se voue corps et âme à l’œuvre de l’assujettissement de la France au grand capital mondial. Et il ne s’agit pas d’un complot parce que si complot il y a, il y a également un secret à garder. Or, ici, tout s’opère au vu et au su de tout un chacun sans que l’on s’en soucie ou prête attention. »

Pour ce qui est de l’ensemble européen, selon C. Sannat, il engendrerait un autoritarisme sans pareil à l’échelle de la feue Union soviétique.

Au départ, je me suis dit : « Ho ben zut alors, dans cette France béat d’amour pour notre jeune monarque, pardon président, je vais encore passer pour un esprit chagrin, auprès de qui rien ne trouve grâce ! »

Ils y sont sans doute allés un peu fort, je vais être fiché comme opposant et obtenir ainsi une fiche non pas « S » pour radicalisation, mais « O » pour opposant, ou même une fiche « I » pour impertinent…

Et à tout bien y réfléchir, finalement, les Russes de la Pravda ont raison : le plan de Macron conduira la France au désastre, mais sans doute pas de la façon que vous croyez.

Le désastre de la France c’est le succès de l’Europe !

On peut aimer ou pas Macron, adhérer à son projet ou pas, force est de constater que Macron n’a en aucun cas menti sur sa vision et son projet européen et mondialiste. Il n’y a rien de caché là-dedans. Tout a été dit ou presque !

Le peuple ne pourra pas plaider la surprise.

Pourtant, nos europathes béats, ceux qui pensent parce que TF1 et Pujadas leur ont dit que « l’Europe c’est paix » blablablabla, n’ont pas compris du tout que plus d’Europe cela, par nature, signifie moins d’États nationaux.

Moins d’Espagne, moins de Portugal, de Grèce… d’Italie, et parce que nous sommes Français, évidemment moins de France.

Notre pays s’est construit dans le sang et les larmes des potentats locaux, des baronnies, de nos régions. Pour que la France émerge comme nation, il a fallu éradiquer – oui relisez bien ce mot, éradiquer –… les identités locales !

Vous avez le même phénomène à l’œuvre aujourd’hui sous vos yeux pour l’Europe.

Pour avoir plus d’Europe, il faut éradiquer les identités nationales !

Cela veut dire d’ailleurs que l’Europe ne supporte pas la diversité, la vraie, elle ne peut pas accepter le contre-pouvoir que peut présenter un pays, son droit, sa justice, et aussi son peuple.

L’Europe est donc un projet profondément, complètement et totalement fasciste en ce sens où il implique l’annihilation des pays qui composent l’Europe pour que l’Europe puisse émerger comme une véritable entité.

La question que l’on doit se poser est la suivante : peut-il y avoir respect de la démocratie, des peuples, dans un tel ensemble ?

La réponse est évidemment non.

Macron porte haut et sans s’en cacher l’étendard de l’européisme. C’est pour lui l’alpha et l’oméga.

Son projet économique, social, ou autre est en réalité profondément secondaire.

Ce que nous devons bien voir, bien comprendre, c’est que l’objectif de Macron est de faire plus d’Europe.

Pour faire plus d’Europe, il faudra brader les intérêts de la France et des Français.

Tout cela sera masqué comme il se doit par les écrans de fumée nécessaires, relayé et appuyé par une presse bien-pensante, sans que jamais on ne demande aux Français ce qu’ils pensent, sans que jamais on ne leur pose la véritable, la vraie question : voulez-vous, oui ou non, la disparition de la France ?

C’est cela l’objectif, car il ne peut pas y avoir d’Europe avec de grands pays.

Je refuse de nous voir disparaître sans nous battre car je considère qu’il n’y a de protection pour les peuples qu’à travers les nations. Il n’y a dans ce constat ni racisme, car un pays peut accueillir, aimer et intégrer, ni nationalisme, car une nation peut être ouverte et pacifiste.

Il y a là la volonté de préserver une certaine idée non pas de la France uniquement, mais d’une civilisation, d’une culture millénaire, dont la richesse et la diversité sans pareil permettent à ce minuscule pays de 65 millions d’âmes à peine de maîtriser toutes les technologies de pointe actuelles.

En ce sens uniquement, Macron pourrait effectivement mener la France au désastre pas tant économique qu’à travers une forme de dissolution pure et simple de notre pays.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles Sannat pour Insolentiae

Voir aussi

La manipulation du cours de l’argent expliquée à un enfant de 5 ans

Le parrain du crédit auto subprime retire ses billes du secteur

Et on recommence… La croissance grecque s’effondre sous le coup de l’austérité !!

3 commentaires

  • Leveilleur

    Tant de luttes, tant de sangs versés pour l’unification de la France et tout ça balayé en un quinquennat !

    Si jeanne d’arc la patriote était là, nul doute qu’elle se battrait à nouveau pour l’indépendance de la France.

    Mais qu’avons nous fait pour mérité d’être dépossédé de notre âme ? Pourquoi les Français ont-ils si peur du changement au point de voter encore pour des mondialistes. Mais c’est des mondialistes comme Macron dont ils devraient avoir vraiment peur et non des patriotes comme Marine Le Pen !

    Si la France disparait dans l’Europe alors elle ne sera plus jamais la France et perdra jusqu’à son identité, son histoire, sa culture et ses origines.

    Des lois nous seront imposées et peut-être même une nouvelle religion établie par une oligarchie sataniste trônant en haut de l’échelle sociale et soudoyant des forces de l’ordres et des juges pour nous imposer tout pouvoir par la loi.

    Mais pourtant cette Europe ne saurait durer dans le temps car l’Euro est voué à disparaitre, c’est ce que prédisent les économistes et peut-être qu’il serait juste que cela arrive très vite avant qu’il ne soit trop tard pour nous, évidement, cela serait un mal pour un bien pour qu’enfin notre patrie bien aimée soit sauvée.

    • Voltigeur Voltigeur

      Il ne s’agit pas de s’accaparer d’un étendard pour être capable d’en être digne ;)

      • C’est sûr, Volti.

        Le Veilleur, encore d’accord avec toi ! Que nous manque-t-il que nos ancêtres avaient ? Du courage ? Les quelques milliers de personnes qui en ont dans ce pays, se heurtent à un …une passivité faramineuse de la population et une lourdeur administrative/policière/juridique dinosauresque ! (oups, il vient de sortir celui-là)

        Mais je peux le comprendre (au plan de la population): lorsque je travaillais, j’étais accaparée par le boulot, et j’y pensais même la nuit. J’aurais été incapable de mener une lutte quelconque (ici le Linky). Et même là, avec les séquelles de ce passé professionnel, je fatigue très vite.

        De ce fait, la lourdeur administrative semble peser davantage encore, d’autant plus qu’on n’a pas le temps ni l’envie de se jeter dans les labyrinthes des lois. Et moins encore dans les rues.
        Combien serons-nous demain, dans les rues ? Pour la santé ? Pour la préservation de nos libertés ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif