RSA, APL, Smic, retraites… Ce que propose Emmanuel Macron pour les plus modestes….

Pas de révolution, plutôt une « unification » des prestations sociales.

Déjà attaqué via les MacronLeaks, Emmanuel Macron doit faire face à une nouvelle rumeur, propagée sur les réseaux sociaux. Elle accuse le représentant d’En marche ! de vouloir supprimer les APL.

Cette affirmation vient d’une phrase de Marine Le Pen prononcée lors du débat. « Vous avez indiqué que nous n’allons pas continuer de financer l’APL pour 20 millions de foyers. Moi je propose au contraire de les augmenter » avait-elle lancé à son opposant. L’équipe d’Emmanuel Macron avait vite démenti via un tweet, mais le Huffington Post a remarqué que la fausse nouvelle continuait de se propager. Au-delà de cet exemple, que prévoit vraiment le programme du président élu pour les plus modestes ? 20 Minutes fait le point.

Les aides personnalisées au logement (APL) : vers une automaticité

Partant du constat « de la complexité des minimas sociaux », Emmanuel Macron veut créer un « versement social unique et automatique ». Une fois les revenus du foyer étudiés par l’organisme compétent, les différentes prestations (APL, RSA, prime d’activité) seraient versées le même jour, en début de mois. Le premier versement devrait intervenir au maximum 3 mois après le dépôt du dossier.

Le revenu de solidarité active (RSA) : améliorer la couverture

Concernant le RSA socle, qui s’adresse majoritairement aux personnes de plus de 25 ans sans aucun revenu, Emmanuel Macron entend « lutter contre le non-recours ». Si fin 2016, 1,84 million de personnes touchaient ce minima, environ 1/3 de ceux qui y auraient droit ne le réclameraient pas. Comme expliqué précédemment, le nouveau chef de l’Etat veut rendre le versement de cette prestation automatique et la grouper avec les APL.

> Lire aussi : Le RSA augmentera en septembre 2017

Quant à la prime d’activité (qui remplace le RSA activité et la prime pour l’emploi), Emmanuel Macron a promis de l’augmenter de 50 %. Selon le site d’En marche !, l’augmentation moyenne sera de 80 euros et concernera 2,4 millions de foyers, « dont 500.000 familles monoparentales ».

Le Smic : un petit coup de pouce

Pas de mesures directes pour les salariés touchant le Smic, mais une revalorisation indirecte. En effet, en combinant l’augmentation de la prime d’activité (voir paragraphe précédent) avec la suppression des cotisations maladie et chômage, le nouveau président promet « 100 euros net supplémentaires [mensuels] » pour les salariés au Smic. Actuellement, ce dernier représente environ 1150 euros nets par mois.

Les petites retraites : pas de hausse de la contribution sociale généralisée (CSG)

Pour compenser la suppression des cotisations, Emmanuel Macron prévoit une augmentation de la CSG de 1,7 point. Cette hausse touchera tous les salariés, mais aussi 60 % des retraités. Les autres – les retraités touchant moins de 14.375 euros annuels s’ils vivent seuls, ou 22.000 euros en couple – en seront exemptés. Quant au minimum vieillesse, il devrait passer de 800 à 900 euros pour une personne seule.

Et les jeunes alors ?

Pour Louis Maurin, le directeur de l’Observatoire des inégalités, Emmanuel Macron a oublié toute une catégorie de la population dans son programme à destination des plus modestes. « La question, c’est qu’est-ce qu’on fait des jeunes des milieux populaires qui ont entre 18 et 25 ans ? Malgré la création de la garantie jeune, beaucoup restent sur le carreau » note le spécialiste, qui plaide pour une extension du RSA jusqu’à 18 ans.

> Quel est le bilan de François Hollande sur la jeunesse ?

« Je ne pense pas que le RSA règle tout, mais si cela peut éviter d’être à la rue, c’est déjà ça » conclut Louis Maurin.

Source 20Minutes

17 commentaires

  • Bl@ck Sheep

    Ben.. finalement il est gentil le Mammon ! On nous aurait menti ??!

    Plus sérieusement, ça sent la mesurette pour tenir jusqu’aux législatives (voir l’été) avant la cascade de réformes par ordonnances..

  • sichri

    Sauf que le think tank cartes sur table l’a proposé et que rien n’est écrit par hasard, macron reprenant d’ailleurs pas mal de leurs 100 propositions et ci-dessous leur proposition 34 !

    36. Rehausser les minima sociaux et les bourses étudiantes via la suppression des aides personnelles au logement. L’efficacité des aides personnelles au logement est contestable en raison de leur impact
    inflationniste sur les loyers. En outre, le non plafonnement des aides à destination des étudiants pose un problème de justice sociale. L’économie résultant de la suppression des APL pourrait partiellement être utilisée pour rehausser le montant des minima sociaux et des bourses étudiantes.

  • Musashi Musashi

    Pour les 18 et 25 ans ? Il a promis un « passe culture » d’un montant de 500€ sous forme de crédit. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Libertaire22170

    Facile à expliquer.
    Comme la politique que Macron va mener créera davantage de chômage, et il le sait, la seule façon d’empêcher un soulèvement est bien de donner quelques miettes supplémentaires aux pauvres, histoire que même sans emploi on puisse juste survivre, voir consommer grâce à des crédits revolving.
    C’est comme ça que je le vois mais je peux me tromper.

  • de toute façon, on ne peut pas rendre les entreprises plus compétitives en réduisant les charges et maintenir les prestations. C’est un prestidigitateur mais pas un magicien..
    Dans un premier temps il se servira peut-être sur la classe moyenne mais passé un moment il faudra bien qu’il tape dans la tôle et là ça va devenir vraiment drôle. Enfin … façon de parler

  • Bellerophon

    La tactique du salami (Wikipedia)
    – Fusion RSA, ASS, APL et Prime d’activité
    – Simplification du système d’aides sociales et des APL (13 Md€ de frais de gestion pour les caisses de Sécurité sociale pour 35 Md€ d’aides versées si l’on prend RSA, APL et prime d’activité).
    – Les APL ont un impact inflationniste, voir ( Antoine Bozio, Gabrielle Fack, Julien Grenet (dir.), Les allocations logement, comment les réformer ?), entre 70% et 100% des aides au logement se transformerait en loyers plus élevés.
    – Le système actuel est peu incitatif voire ‘désincitatif’ à la reprise d’emploi : une personne seule travaillant à mi-temps payé au SMIC ne gagne que 17 % de pouvoir d’achat. Il s’agit donc de « créer de la continuité et de la mobilité dans la société plutôt que des effets de seuil ».
    – En ‘déconjugalisant’ le nouveau dispositif, cela simplifierait l’instruction des dossiers (coût : 1 Md€ d’euros), tout en imposant à chaque ayant droit un suivi précis des justificatifs tout en gardant un plafond de revenu global pour le couple.

    Bon en gros l’illusionniste va mettre en avant une augmentation d’environ 12% (pour une partie de la plèbe) tout en masquant une perte d’environ 18% de PA !

  • Jadis

    Bonjour,
    lol c’est une blague…
    Le Rsa socle est calculé sur le foyer fiscal, sous entendu, si l’un des membres du même foyer a une activité rémunéré, le détenteur du RSA verra son allocation imputable au revenu de la personne qui partage le même foyer fiscal.
    Il peut ne pas se déclarer, mais là, il devient de facto un fraudeur.
    Les détenteurs du Rsa socle ne sont pas des Cahuzac, pour eux, il y a des sentences immédiates.

    On ne peut parler des RSA, en omettant l’insertion, hors on constate:
    Sans Bac, il est difficile de trouver une formation qualifiante de qualité, sauf pour apprendre à faire des CV.
    Pour monter un dossier de financement, il faut passer devant une commission.

    Exemple: j’ai eu un jeune homme qui voulait passer un BPjeps, niveau IV, il est sans diplôme, résultat on lui propose une formation de remise à niveau de 3mois…
    Ma collègue a monté le même genre de dossier pour une personne avec un Bac+2, elle a obtenu le financement.
    +5000euros de mémoire.
    Un illusionniste, c’est exactement ça Bellerophon https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    L’école étant obligatoire jusque 16ans, faire du Bac un filtre à la population est une discrimination, c’est voulu.

    • Leveilleur

      Oui d’ailleur c’est ce qui arrive à un couple d’ami qui était tout deux au RSA déclaré ensemble. Lui a trouvé un mi-temps, 11 heures par semaine soit 300 Euros par mois + la prime à l’emploi 250 euros, du coup estimant qu’il gagnait trop, la part de la copine est passés à 241 euros de RSA par mois.

      Comment cet organisme CAF peut laisser un couple vivre avec si peu alors qu’ils savent très bien qu’en étant au RSA ont ne peut pas faire face à toutes les dépenses de la vie courante, mais voilà en voulant être honnête pour s’être déclaré ensemble voilà qu’ils sont merveilleusement remerciés. Si un des deux était resté chez un parent ou un ami, il n’aurait pas eu de baisse du RSA comme en couple.

      Et je me pose donc la question de savoir pourquoi la femme doit rester dépendante de l’homme qui travaille, même si elle n’est pas mariée avec lui ? Ce système injuste pousse les gens à frauder pour pouvoir survivre, ce n’est pas normal, alors que le RSA est un droit pour chacun et non un revenu avec des conditions.

      Du coup après 6 mois de travail, le jeune couple se retrouve a posséder le même revenu que si il ne travaillait pas, en sommes tout est fait pour ne pas encourager la reprise.

      Une autre connaissance autour de moi se retrouve poursuivi par le RSI, car vous savez, une fois que vous avez eu le malheur de vous déclarer et même si vous ne travailler plus depuis un moment, il continue de vous harceler pour vous ponctionner encore des sous.

      Et bien c’est ce qui arrive à cette connaissance, le RSI pousse le vice et lui demande des papiers de 2008 alors qu’il a déjà payé pour les années précédentes. Autrement dit, il a décidé de ne plus travailler par dégoût et pour retrouver la paix.

      Un autre couple d’ami est restait 2 ans à vivre avec une pension de 300 euros et avec un enfant à charge parce que le reste de l’argent du foyer était réquisitionne par le RSI.

      Ce système n’encourage pas à rester honnête et c’est bien dommage car pour survivre nous n’avons pas toujours d’autres choix.

      • Macron va changer tout ça et dissocier les époux dans les déclarations d’impôts.
        Je ne suis pas persuadé que c’est un bien quand on travaille. Faut voir .
        Quand on vit d’allocations c’est plutôt bien comme vous le montrez. Quand on travaille je pense que c’est une grosse arnaque