Présidentielle: Pour Hollande, Mélenchon «a des facilités qui quelquefois tombent dans le simplisme»…

Celui qui a mené la France dans l’impasse (sur recommandations de Bruxelles, et ça continuera avec les européistes), s’exprime.

Le chef de l’Etat multiplie les déclarations contre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, affirmant toutefois ne pas les mettre sur le même plan…

Mercredi, il s’était inquiété « d’une campagne qui sent mauvais », allusion à un éventuel duel Le Pen-Mélenchon au second tour de la présidentielleFrançois Hollande a réitéré ses propos contre le candidat de La France insoumise dimanche soir sur France 5, estimant que Jean-Luc Mélenchon avait « des facilités qui quelquefois tombent dans le simplisme ».

…/… voir, CPolitique : Interview de François Hollande

« Jean-Luc Mélenchon, il ne représente pas la gauche que je considère comme celle qui permet de gouverner, et il a des facilités qui quelquefois tombent dans le simplisme. On ne peut pas dire qu’il n’y a pas de responsabilité dans les massacres chimiques en Syrie. On ne peut pas considérer que Poutine peut faire n’importe quoi. On ne peut pas sortir de l’OTAN sans que ça ait des conséquences, on ne peut pas mettre en cause ce qui a été la grande construction européenne et surtout quand on se réclame de François Mitterrand », a énuméré le chef de l’Etat.

> A lire aussi : Emmanuel Macron dit n’avoir qu’en faire du soutien de Hollande

Mélenchon et Marine Le Pen ? « C’est pas la même chose »

François Hollande, qui multiplie depuis plusieurs jours les mises en garde contre les extrêmes à l’approche du premier tour de la présidentielle, a toutefois tenu à souligner qu’il ne mettait pas sur le même plan le leader de La France insoumise et la présidente du Front national Marine Le Pen.

> A lire aussi : François Hollande pourrait sécher la passation de pouvoir si Marine Le Pen est élue

« C’est pas la même chose. Jean Marie Le Pen était le père de Marine le Pen, je me suis opposé à lui lorsqu’il était au deuxième tour, et je l’ai dit parce que c’était un candidat qui mettait en cause des valeurs de la République, ça n’a pas changé dans cette famille, et je continuerai de le faire, et continuerai de le dire », a-t-il souligné dans l’émission C Politique.

Interrogé sur un éventuel sentiment de responsabilité en cas de victoire de Marine Le Pen, le chef de l’Etat a souligné que « chacun serait responsable ». « Un parti n’arrive pas au pouvoir sans que les citoyens ne l’aient choisi, dans une démocratie. Et le premier d’entre eux, le chef de l’Etat, s’il n’avait pas averti, s’il n’avait pas prévenu, s’il n’avait pas agi, c’est aussi ma responsabilité jusqu’au bout, se sentirait le premier responsable de la venue d’un parti d’extrême droite en France au pouvoir ».

« On parle de quoi dans cette campagne ? »

Enfin, revenant sur sa mauvaise opinion de la campagne en cours, il n’a pas laissé passer une autre occasion de critiquer les prétendants à sa succession.

« Je trouve que la campagne ne permet pas d’installer ce qui est pourtant l’essentiel, c’est-à-dire le débat sur les programmes, les propositions et donc les politiques qui seraient mises en œuvre au lendemain de l’élection présidentielle. On parle de quoi dans cette campagne ? Des affaires, des mises en examen, des pseudo cabinets noirs, on fait des spectacles, on fait des shows sur des places publiques, on essaie d’apporter son rameau d’olivier pour montrer qu’on est pour la paix, on fait en sorte de créer des événements de communication. Mais où sont les comparaisons utiles ? », a-t-il interrogé.

Une critique visant apparemment la quasi-totalité des principaux candidats, à commencer par celui de la droite François Fillon, mis en examen pour des emplois présumés fictifs dans sa famille, et Jean-Luc Mélenchon, qui avait arboré un rameau d’olivier lors d’un rassemblement à Marseille devant des dizaines de milliers de personnes le 9 avril.

Source 20Minutes

15 commentaires

  • Ayus-Ved

    Le mieux qu’il aurait à faire le zollandouille, ce serait de la fermer!
    Son avis, qui s’en soucie? vu ce qu’il a promis et fait en réalité .. du moins que zéro!
    Et comme on dit: les conseilleurs ne sont pas les payeurs!
    Couché le bon chien, chien à son maître !

  • boco

    Dans tous les K c’est la K ta !
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • Rainette

    Mon grand-père disait « on est toujours mouchés par les morveux ». Quand on a un bilan aussi catastrophique que ce mariole on la boucle.

  • Nak1neuron

    Autoréférence à un excellent site et vidéo à voir !
    https://lesmoutonsenrages.fr/2017/04/14/macron-histoire-dune-haute-trahison-les-preuves-accablantes-rappel/video de M.Ruffin, 2012 mais pas une ride …

    … le vote utile s’impose …

    • boco

      vote = ersatz puissance N de choix !
      1 neurone c’est déjà trop ?
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      • Nak1neuron

        Prenons la question dans l’autre sens . Ne pas voter c’est faire confiance à tous ceux qui regardent la TV, ne se documentent pas, vont aller déverser leur bile au Café du Commerce, vont se faire tondre la laine sur le dos, sont béats devant la politique néo-libérale, …

      • cogitologue

        On va perdre @boco…. on va le perdre….t’es trop violent là !

  • Le veilleur

    « François Hollande multiplie depuis plusieurs jours les mises en garde contre les extrêmes » ? Si il y en a un qui est bien dans les extrêmes c’est bien François Hollande, sa politique n’a rien d’une politique de gauche et je me méfie de son avis comme de la peste pour nous avoir trahie sans l’ombre d’un regret.

    Il est payé pour donner son soutien à Macron qui va donner tout pouvoir à la finance et continuer sa politique de destruction, mais les Français ne veulent plus de la droite et de la gauche telle qu’on nous la sert depuis 40 ans. Le massacre de la France est déjà bien entamé et au contraire, je plains celui qui devra réparer les 40 années de destruction.

    Hollande a beau dire, il a participé à détruire notre souveraineté, nos emplois et nos entreprises au point que de plus en plus de gens aujourd’hui quittent la France pour trouver du travail ailleurs, je le constate déjà autour de moi.

    Ces politiques auront une retraite assurée mais ce n’est pas le cas de la plupart des Français, alors son avis on s’en bas le coquillard. Qu’il quitte l’Elysée et vite, de toute façon, c’est le peuple qui décidera de sa succession.

    PIERRE JOVANOVIC : « AVEC MACRON LA FRANCE SERA DÉTRUITE » .

    https://www.youtube.com/watch?v=Q5Dz3rgdK1s

    Natacha Polony : « Macron est idéologiquement quelque chose d’assez vide. Les gens vont se faire avoir ! »

    http://www.dailymotion.com/video/x5dijlk_natacha-polony-macron-est-ideologiquement-quelque-chose-d-assez-vide-les-gens-vont-se-faire-avoir_tv

  • Pyramidion

    Du début à la fin de son mandat il aura été pathétique, le simplisme est efficace pour se faire élire on se souvient du « Moi…ceci…moi…cela… » et le célèbre « Mon ennemi c’est la finance… ». Gouverner n’est pas simple sourtout quand perd ses c…. devant l’Oncle qui a sortie le Gladio 2.0 ( http://youtu.be/A0zZjwy0QXo ) histoire d’être sur de ton allégeance et ta soumission, comme quoi valait mieux garder la tête haute ça pouvait pas être pire. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      F.Hollande n’a jamais dit que la finance était son « ennemi », mais bien son « adversaire ». Les mots ont un sens et ceux employés dans les discours politiques sont à décortiquer jusqu’au trognon pour en comprendre les subtilités.

      Un adversaire n’est pas un ennemi. Un ennemi on le détruit, un adversaire est celui avec lequel on échange avec fair-play comme dans la plupart des sports, celui à qui l’on renvoi la balle, mais surtout celui à qui l’on sert la main en fin de partie …

      En parlant de son adversaire, F.Hollande a également prononcé une phrase qui résonnait déjà comme un aveu d’impuissance et de soumission à la finance, quelques mots à travers lesquels il reconnaissait l’existence d’un pouvoir supérieur, celui de l’argent : « …il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne … ». Il y a 5 ans, personne n’en a tenu compte …

      La preuve par l’image

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif M.G.

      • Pyramidion

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Tout a fait, merci pour la correction mais l’un comme l’autre on ne peut que constater que la majorité s’est faite berner et c’est bien parce que le discours est finement rodée.

      • le problème est que c’est nous la balle, et que trop peu de gens s’en rendent compte.

        N’oublions pas que mélanchon n’avait pas attendu le résultat des élections au 1er tour pour faire allégeance.

  • laspirateur

    laspirateur

    lundi 17 avril 2017 à 19 h 02 min

    Il s’avère que ni Mélenchon ni Le Pen ne soient en mesure de s’engager réellement pour la sortie de L’UE et de l’euro. Tous les deux emploient le même tour de passe-passe avec la formule du référendum et disent qu’ils se retirerons s’ils ne parviennent pas à changer le cours des choses. C’est à penser que ces deux là ont déjà prêté serment devant les obédiences maçonniques (7 obédiences voterons pour Marine) et qu’ils s’apprêtent à trahir la nation française tout comme leur prédécesseurs!!!
    Français si tu me lis, si tu veux que ta nation vive encore de beaux jours vote UPR, sinon viens pas pleurer dans 2 ans si le pays sombre dans le chaos de la dette et devient aussi merdique que la Grèce!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif