Que proposent les candidats à propos de la transition énergétique ?…

J’ai reçu une plaquette d’information, sur la position des candidats pour la transition énergétique. Ça peut vous aider à comprendre les priorités de ces messieurs/dame. N’oubliez pas nous sommes en campagne, les promesses n’engagent que ceux qui y croient…

Alors que la campagne présidentielle bat son plein, les questions portant sur l’énergie et l’environnement restent souvent moins médiatisées que celles traitant sur l’économie ou la sécurité et ce, malgré l’enjeu crucial qu’elles représentent (cf. COP 21/22). Pour vous aider à vous y retrouver parmi toutes les idées qui ressortent des différentes conférences de presse et autres programmes officiels de nos candidats, nous avons rédigé pour vous un récapitulatif de ces idées et des positions que prennent les différents partis politiques.

L’avenir du nucléaire français

Le sujet phare de cette campagne concernant l’énergie est de loin celui du nucléaire. François Fillon, sans doute le candidat défendant le plus l’industrie nucléaire souhaite prolonger l’exploitation des centrales nucléaires existantes de 40 à 60 ans et, tout comme Nicolas Dupont-Aignan, renforcer les études et le développement de la 4ème génération de réacteurs (Thorium). Concernant la centrale nucléaire controversée de Fessenheim, seuls François Fillon et Marine Le Pen souhaitent la maintenir en activité face à Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon ainsi que Philippe Poutou qui, eux, souhaitent sa fermeture lors de leur mandat. Le candidat ouvrier envisage d’ailleurs l’arrêt total du nucléaire lors des 10 prochaines années.

Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou s’accordent aussi sur l’abandon du projet Cigéo qui projette l’enfouissement de déchets nucléaires dans la Meuse près de la ville de Bure.

La transition énergétique

Autre sujet d’actualité, celui de la transition énergétique et des alternatives possibles à l’énergie nucléaire. Sur ce point, l’ensemble des candidats s’accordent sur une volonté de développer les énergies renouvelables en France. Les seuls points sur lesquels les candidats ont un avis qui diffère sont les délais et objectifs à se fixer. François Fillon envisage l’arrêt total de production d’électricité d’origine fossile « le plus rapidement possible » tandis que le candidat d’En Marche table sur 32% d’énergie renouvelables d’ici 2030 et Benoit Hamon mise quant à lui sur 50% d’énergie verte d’ici 2025. Une fois de plus les deux candidats Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou s’accordent sur un objectif commun de 100% d’énergies renouvelables à l’horizon 2050.

Concernant les financements envisagés, Emmanuel Macron souhaiterait un investissement Français à hauteur de 15 milliards d’euros lorsque le candidat socialiste Benoit Hamon souhaite, lui, un plan européen d’investissement de 1000 milliards d’euros centré sur la transition énergétique.

Pour ce qui est des énergies privilégiées, Marine Le Pen soutient la filière française d’hydrogène et les énergies marines renouvelables ont quant à elles le soutien du candidat de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon.

Produire sa propre énergie renouvelable à domicile

La transition énergétique pouvant aussi être supportée par les services publics et les particuliers, Nicolas Dupont-Aignan souhaite, dans ce sens, mettre en place un plan public d’installation massive de panneaux photovoltaïques sur les toitures des bâtiments et équipement publics. Pour inciter les citoyens français à investir dans du matériel domestique de production d’énergie renouvelable, Benoit Hamon propose des créer des aides financières et François Fillon d’autoriser l’auto-consommation de l’énergie produite à domicile ce qui éviterait ainsi de réinjecter systématiquement l’électricité sur le réseau Enedis.

Rénovation des habitations des français

Nicolas Dupont-Aignan est sans doute le candidat ayant le plus développé le sujet de l’habitat et des logements eco-responsables. Son programme énergétique est en effet axé sur la consommation responsable des bâtiments en incitant les français à s’équiper en isolation thermique et à entreprendre la construction de logements énergétiquement performants grâce notamment à un prêt à taux zéro étendu à la rénovation énergétique dans des conditions identiques à l’acquisition dans le cadre d’une isolation globale. Les autres candidats, que cela soit du côté des Républicains, de la Belle Alliance Populaire, du Front National ou de la France Insoumise priorisent aussi l’isolation thermique ainsi que la rénovation énergétique des foyers français. Jean-Luc Mélenchon envisage même de faire isoler au moins 700 000 logements par an soit près de 10% du parc de logements français sur un quinquennat.

Véhicules propres et électriques

Dernier point de cette analyse, le développement du parc de véhicules électriques et hybrides des français. Actuellement, ce sont près de 100.000 véhicules électriques qui circulent sur nos routes ce qui représente un peu plus d’1% des immatriculations, la marge de manœuvre est donc conséquente pour nos candidats. Du côté des Républicains, François Fillon a simplement exprimé la volonté d’inciter les français à investir dans des véhicules plus propres et Emmanuel Macron propose une prime de 1000€ pour les acheteurs de véhicules non diesel neuf ou d’occasion.

Nicolas Dupont-Aignan est plus précis dans ses engagements. Il a comme objectif de mettre en place un bonus pour l’acquisition de véhicules consommant moins de 3 litres de carburant pour 100 kilomètres parcourus et d’équiper en borne de recharge pour véhicules électriques l’ensemble des stations services de l’hexagone avant la fin de son quinquennat et. Pour réduire les émissions de CO2, notamment concernant le transport de marchandises, Jean-Luc Mélenchon propose de développer le ferroutage en associant transport routier et transport ferroviaire. Philippe Poutou voudrait, quant à lui, rendre les transports en commun de proximité totalement gratuit pour leurs utilisateurs.

Auteur Paul Van Migom pour Fournisseur d’Énergie.com

 

22 commentaires

  • Ouaip. Ben moi je suis pour le nucléaire, a partir du moment ou il sera totalement sécurisé, ce qui est loin d’être le cas actuellement.

    Oui a partir du moment ou ce seront des centrales au sels fondus de thorium et non des centrales ou l’on se sert de la génération de plutonium pour en faire des bombes.
    Il ne faut pas oublier que l’électricité n’est qu’un sous produit de la transformation de l’uranium en plutonium.

    • Punky

      Plop , Thierry est pour le nucléaire !
      Mais Thierry ne vote pas cr c’est un anarchiste savant….

      Bonne soirée Thierry ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • dereco

      Une forte concentration en métal lourd « Uranium 238 soluble à 1,8 mg/litre 1,8ppm , radium 226 à 0,37 Bq/litre » sur les plantes et pâturages qu’on finit par manger en salades ou boeufs !!
      « Les lésions aux reins constituent l’effet le plus sensible à l’uranium, ce qui signifie que le rein est l’organe qui risque le plus de subir les effets de l’uranium. L’organisme élimine la plus grande partie de l’uranium provenant de l’eau potable. Toutefois, une petite quantité est absorbée et circule dans le sang. Les composés de l’uranium véhiculés dans le sang sont filtrés par les reins, dont ils peuvent endommager les cellules. Les effets possibles sur la santé de l’uranium présent dans l’eau potable découlent de ses caractéristiques de métal lourd, et non de sa radioactivité, qui est très faible »
      La recommandation actuelle pour l’uranium dans l’eau potable est une concentration maximale acceptable (CMA) de 0,02 milligramme/litre (mg/L), soit 100 fois moins !!
      http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/water-eau/uranium-fra.php
      « L’eau de mer contient environ 3,3 mg d’uranium par mètre cube » 1000 fois moins environ !
      « La concentration moyenne du Rhône en uranium est de 0,5 μg/L » 3600 fois moins pourtant venant des Alpes granitiques avec de l’uranium ! (wikipedia )
      Mais des eaux minérales granitiques ont bien trop d’uranium :  » l’eau de Badoit de 58 microgrammes par litre à la source, une valeur ramenée à 5,45 microgrammes après son retraitement (depuis 2001 les eaux dépassant 2 microgrammes par litre San Pellegrino et Perrier
      Les eaux minérales salines et gazeuses françaises les plus courantes (sauf Perrier) provoquent une exposition à la radiocativité (dose engagée) 10 à 40 fois plus importante que leurs homologues plates »
      http://www.ddmagazine.com/200905261202/actualites-du-developpement-durable/Quelle-dose-d-uranium-dans-votre-eau-minerale.html

      Nos responsables nous tuent volontairement !!

  • Musashi Musashi

    Des idées « révolutionnaires » ! Le spectacle des élections laissent place à toutes joyeusetés sorties de nul part … Le travail de communication continue …

    Moi président, j’installerai une centrale électrique sur Mars avec un fil relié à la terre .
    Moi président, je transformerai le pet en une énergie libre et bon marché avec des récolteurs de pets installés partout en France.
    Moi président, je suis pour la transition énergétique . Ne me demandez pas ce que ça veut dire mais je suis pour du moment où ça transite par mon compte au Caimans .

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    « autorisation de l’auto-consommation de l’énergie produite à domicile » (F.Fillon)

    Merci Mr Fion, mais je n’ai pas attendu une quelconque autorisation pour consommer ma production solaire. Je n’ai aucun ordre ni autorisation à recevoir de la part d’une bande de vendus doublés d’escrocs notoires. Non mais, pour qui se prennent-ils ces trouducs en campagne ? Lâchez-nous les basks et remboursez déjà vos larcins avant de vouloir jouer les chefaillons …

    M.G.

    • sombre

      @mouton grain https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31487
      Le solaire thermique (capteur solaire, propylène glycol + eau + énergie solaire) n’a pas besoin d’être raccordé au réseau électrique.
      Ce n’est pas le cas, aux dernières nouvelles (même si j’ai cru voir passer un article qui affirmé que ça avait changer récemment, au quel cas la proposition de Fillon est déjà d’actualité) des panneaux photovoltaïques.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        peso je suis « off the grid » et je ne m’en porte pas plus mal. Ce n’est qu’un premier pas vers une rupture totale d’avec le système, du moins tel qu’il existe et fonctionne actuellement. Je n’ai plus de temps à perdre ni l’envie de continuer à engraisser le mammouth, et je n’attendrai pas que le troupeau sorte de sa léthargie pour profiter de ma vie. Donc, ma philosophie est dorénavant la suivante : j’avance sur le chemin que je me suis tracé, en respectant la nature et les individus qui la composent, mais ne comptez plus sur moi pour cofinancer l’auto-destruction du monde par le pouvoir et l’argent …

        M.G.

  • Quels sont les candidats de ce commentaire ?
    Dans cet article, il n’y a que des candidats Mainstream ! Que des candidats sponsorisés par la finance… avec l’un d’eux qui monopolise 50% de l’espace médiatique.

    De plus, renseignez vous sur les énergies « libres », le moteur stirling (solar-dish), panneaux solaires, fusion à froid… et vous vous rendrez compte qu’il n’y a pas besoin de compteurs pour se fournir en électricité !
    N’êtes vous pas convaincus que ces gens de la finance utilisent l’actionnariat ? et que si ces actionnaires sont « avertis », ils s’enrichissent, sinon ils se font ruinés ! Est-ce que c’est la raison de la présence de nos compteurs individuels !

    Ces gens de la finance « sponsorisent » ceux qu’ils « pressentent » pour servir leurs intérêts, et détruisent via les médias les autres.
    Les gens de la finance exigent des centrales (nucléaires, charbon, gaz, hydro …), avec des réseaux de distribution qui vous posent des compteurs, quelque fois à l’insu de votre plein gré (Linky…) !
    Les gens de la finance, sortent d’un chapeau de lapin d’un magicien un MACRON par exemple … Personellement je n’ai eu connaissance de ce nom, qu’à la suite de la parution de la liste des participants du Bilderberg 2015 (avec JUPPé entre autre, dont j’avais entendu parlé ! exilé au Canada, etc,etc …). J’ai donc fait des recherches sur cet inconnu de MACRON, et j’ai trouvé qu’il avait oeuvré à la banque ROTSCHILD, si si… celle de la loi du 03 Janvier 1973 dite loi « POMPIDOU-ROTSCHILD ». Une des causes de notre malheur !

    Je suis déçu que cet article, pour ma part, issu du ministère de la propagande, fasse fit des candidats qui pourraient provoquer un « Brexit » ou un « trumpxit », à la française, ne figurent pas dans cet article sensé être pluraliste !

    • totoche

      @Elberg
      L’histoire de l’énergie libre, c’est du bidon une invention de communiquants des filières énergétiques pour détourner l’attention et ne pas évoquer de vrais alternatives énergétiques, pour moi l’éolien et le solaire (sauf les centrales solaire )ne sont ni durable ni écologique, il faut plus d’énergies grises que cesnsystèmes n’en produirons jamais.
      Avec ces solutions il faudra conserver le nucléaire et le fossile, même pour l’isolation il faudrait calculer à partir de quel moment cela devient écologiquement interressant.
      Il n’y a rien d’évident en matière énergétique.
      Ce que l’ont sait, c’est qu’avec le nucléaire le mal est fait, les générations futures sont condamnés, personne n’est capable de confiner des produits radioactifs sur le long terme.
      L’énergie du futur, c’est le solaire thermique, la géothermie, l’energie des courants marins (bcp plus interessant que l’éolien)et l’hydrogène par les piles à combustibles.
      Les procédés existent y comprend l’extraction d’hydrogène peu énergivore, mais il n’y en aura pas tous, ce n’est pas possible de partout….
      Il y a aussi une donnée qui est incontournable, c’est le nombre de foyer à alimenter, à 65 millions d’habitants sous nos climats, utiliser uniquement l’énergie durable semble irréaliste sauf à entasser les populations dans des tours comme du bétail, ou en sous sol.
      Les enjeux sont horribles, il faut bien le comprendre….

      • Totoche,

        Il me semble que de mon message, vous n’ayez vu que « énergie libre » toute nue, oserai-je ! J’ai personnellement un moteur stirling (solar dish =) à la maison, renseignez vous…
        Les moteurs stirling il l faut du froid et du chaud en a dans presque toutes les chaudières à gaz récentes, ça s’appelle « cogénératrices » : le chaud c’est « combustion de gaz, fuel, charbon, concentrateur solaire/parabole solaire…
        peut-être êtes-vous renumérer aux lignes de réponses des messages contenant « énergie libre » qui sait ?
        La culture c’est comme la confiture…

        • dereco

          Le moteur Stirling date de 1816, fonctionnel depuis, bien réel, très utile !!!
          Il transforme la chaleur, parfois perdue, en énergie mécanique et électricité, même entre 30°C et 20°C ( chaleur corporelle de la main avec un rendement ultra-faible, bien moins de (30-20)/(273+30)=10°C/293=3,3% selon Carnot, qui a démontrè vers 1820, que cette énergie n’est pas libre de faire n’importe quoi , sinon on aurait des bateaux avançant avec la chaleur de la mer en laissant des blocs de glace derrière !) :
          http://www.youtube.com/watch?v=oy_CNWjUG98

          totoche semble instinctivement ( car conditionné ) aimer l’énergie centralisée en grandes centrales très chères !!!
          totoche devrait calculer l’énergie solaire reçue sur nos toits de maisons, par an pour se rendre compte qu’il y a largement de quoi se chauffer et fournir l’énergie nécessaire si on conserve cette chaleur de l’été pour l’hiver comme j’explique ci après, que c’est réalisé et fonctionnel depuis 10 ans !!

          Pourtant on peut même garder la chaleur solaire gratuite de l’été sur nos toits en canicules perdues pour se chauffer gratis avec en hiver, sans pompe à chaleur, ni Stirling, juste des circulateurs, en géothermie solaire peu profonde, gratuite une fois installée, perpétuelle, inusable, sans la moindre pollution, avec très peu d’énergie grise perdue, qui fonctionne depuis 10 ans à http://www.dlsc.ca
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_solaire_de_Drake_Landing
          Cette vraie réelle énergie gratis libre perpétuelle solaire 365 nuits et jours par an, installable partout à petite échelle est systématiquement ignorée méprisée et jamais considérée quasiment par personne en France.
          Elle peut permettre de chauffer des maisons anciennes sans être obligé de les reconstruire pour les isoler en bouteilles thermos, juste avec des tubes capteurs thermiques sur le toit !!

          Le solaire thermique concentrè peut aussi être conservé en géothermie similaire à 300°C faisant fonctionner les moteurs thermiques Stirling nuit et jours, 365 jours par an, de l’été pour l’hiver, aussi bien, gratuit , énergie libre simple, inusable, perpétuelle, une fois installé, décentralisée, sans aucune pollution !!!

          Enfin la géothermie profonde sans recharge solaire en région parisienne, qui est installée de plus en plus, est malheureusement très peu renouvelable et donc s’épuisera vite, car le flux thermique des profondeurs de la terre est faible, de fait 100W par habitants de la région parisienne égal à la chaleur corporelle de chacun ou une simple lampe.
          Ce fait est ignoré et va conduire à l’épuisement de la géothermie profonde, si on ne renouvelle pas cette chaleur en été avec la chaleur des canicules d’été sur nos toits !!

          • dereco

            Il est vrai que vu le grand nombre de posts négatifs, du genre totoche, il est logique de se poser la question :
            « peut-être êtes-vous renuméré aux lignes de réponses des messages contenant « énergie libre » qui sait ? »

            La cogénération exploite la chaleur noble à plus de 500°C du gaz qui brule pour faire tourner un Stirling et faire de l’électricité à très bon rendement de Carnot ( 500-273-60 )/(273+500), en laissant en sortie de la chaleur dégradée à 60°C très bonne pour chauffer la maison !!

      • sombre

        Il y a des désagréments à toute les sources d’énergies connus.
        Oui, toute. Ceux que vous citez par exemple :

        Le nucléaire (uranium) : confinement des déchets, risques nucléaires. Ressources limités.

        Éolien comme Solaire et comme l’hydraulien en mer : Matière première, métaux rare nécessaire

        Hydraulien « terrestre » (les barrages) : Matière première, métaux rare

        Solaire thermique : Production de chaleur, pas d’électricité.
        Donc très bien pour se chauffer, mais nécessite une installation
        (ex : nécessite un ballon de stockage pour les jours sans apport d’énergie solaire. Nécessite des mètres de tuyau en cuivre + isolation des tuyau pour acheminer eau+propylène glycol à l’aller et au retour. Souvent associer avec de l’électronique pour la régulation, … donc matière première & métaux rare )

        Géothermie : Même constat que le solaire thermique, utilisation souvent couplé à des appareils électroniques (Pompe à chaleur EAU/EAU ou AIR/EAU par exemple) et … donc matière première & métaux rare.

        Hydrogène : matière première/ métaux rare pour l’utilisation (la « pile »)  » la production (Électrolyse) et matière première pour le stockage (bouteille)
        Ont peut en effet utilisation l’énergie solaire pour produire de l’hydrogène. Mais le soucis c’est de le faire pour des milliards d’individus !

        L’énergie renouvelable implique des ressources qui ne le sont pas.
        L’énergie fossile n’est pas forcément renouvellable mais peux utiliser moins de matières première (avoir chez sois juste un chauffage électrique, c’est peut être pas renouvelable puisque à priori ça viens du nucléaire… mais ca n’a nécessité aucune installation et simplement le dit chauffage… contrairement à des panneaux solaire, + installation + … etc.)

        Un mix énergétique, en l’état actuel de nos technologies, semble une solution.
        Mais il faudrait sérieusement se passer du pétrole pour autre chose que sa valeurs énergétiques; donc utiliser des alternatives (vêtements, transport, engrais, chauffage) partout où ont peut… et miser un maximum sur le recyclage.

        • dereco

          Non, la géothermie et le solaire sont souvent déformés de façon absurde par des lobbys, comme j’ai expliqué ci dessus :
          la géothermie à pompe à chaleur est absurde, mensongère avec le mot géothermie, car elle refroidit le sol en prenant la chaleur du soleil d’été qui a pénétrè le sol spontanément, chaleur du soleil qui n’a rien de géothermique. Ce sol peut même être congelé !!
          La vraie géothermie profonde doit être à recharge solaire thermique sur nos toits en été, sinon échec par lent épuisement, car sa vitesse de renouvellement par le flux interne de chaleur de la terre est trop faible !!
          Le solaire thermique peut donner de l’électricité si on concentre et couplé en géothermie peu profonde de stockage entre été vers l’hiver et jour vers nuit !!
          C’est d’une grande simplicité et pourtant négligé volontairement pour nous obliger à consommer inutilement !!

          Le cuivre n’est pas nécessaire pour le thermique, un simple plastique suffit.
          etc… pour ces affirmations trompeuses négatives, alors que les possibilités technologiques simples négligées sont immenses si on les regarde en créatif .

          • sombre

            Bon on va décortiquer votre message ,excusez si d’avance j’ai remarquer pas mal de bullshit.

             » la géothermie à pompe à chaleur est absurde, mensongère avec le mot géothermie, car elle refroidit le sol en prenant la chaleur du soleil d’été qui a pénétrè le sol spontanément, chaleur du soleil qui n’a rien de géothermique. Ce sol peut même être congelé !!  »
             » La vraie géothermie profonde doit être à recharge solaire thermique sur nos toits en été, sinon échec par lent épuisement, car sa vitesse de renouvellement par le flux interne de chaleur de la terre est trop faible !! »

            Alors, la P.A.C (pompe à chaleur). Vous avez des tuyaux qui serpente dans votre sol et qui  » cycle  » avec votre appareil. A l’intérieur du tuyau : une fluide caloporteur.
            Ce dernier se charge de récuperer en hiver de la chaleur dans le sol, en été de la fraicheur. (Grosso modo la température du sous sol reste dans les 15 degrés).
            Pour que le sol congèle : Va falloir pas mal de conneries qui se produise, notamment que le fluide ressorte sous les 0 degrés (ce qui est possible avec de l’eau glycolé) mais généralement ça n’arrive pas.

            Oui en sous sol proche de la surface, la chaleur est du au soleil. De la à dire que c’est mensonger … C’est plutôt  » commercialement attractif » je dirais.

             » Le solaire thermique peut donner de l’électricité si on concentre et couplé en géothermie peu profonde de stockage entre été vers l’hiver et jour vers nuit !!
            C’est d’une grande simplicité et pourtant négligé volontairement pour nous obliger à consommer inutilement !! »

            En générales on convient de designer deux genres : Le solaire et le photovoltaïque.
            Le premier sert au chauffage. Le second à la production d’électricité. Ce sont deux panneaux différent. La solution que vous évoquez, c’est avoir une « cuve » artificielle pour le stockage. Cette solution : elle existe à petite échelle avec les panneau solaire. Vous avez un ballon de stockage qui va permettre l’accumulation de l’énergie solaire lors des jours nuageux.
            Sauf que çà nécessite qu’un ballon, pas de creuse 144 trou à 37 mètres de profondeur, pour une zone de 35 m² de diamètre ce qui nécessiterais dans les 1000mètres cube de flotte et pourrais causer d’ailleurs de sérieux dégâts en cas de fuites.
            Ça ne nécessite pas non plus de vivre à la campagne (parce que faire sa en ville ? ouai pourquoi pas ! mais nos sous sols ne sont pas vide il passe une multitude de canalisation différentes)
            Bref. Passons.

             » Le cuivre n’est pas nécessaire pour le thermique, un simple plastique suffit.
            etc… pour ces affirmations trompeuses négatives, alors que les possibilités technologiques simples négligées sont immenses si on les regarde en créatif . »
            Avec le thermique solaire, il faut du cuivre. L’eau gycolé va atteindre des températures parfois supérieur à 200 degrés. Des lors : ce fluide, qui est destiné à être chauffer dans les panneaux puis dirigé vers les emetteurs au final (plancher chauffant, radiateur, ventilo convecteur…) ne peut pas être acheminer dans des tuyaux en plastoc : ces derniers ne peuvent supporter de tel températures !!

        • totoche

          @sombre
          Vous racontez n’importe quoi,pendant que vous balancez des inepties, les allemands et les Chinois trouvent des solutions et les mettent en oeuvre concrètement.
          Vous n’avez aucune idée des besoins énergétique de la chine et de l’Inde. Eux, vont trouver des solutions, ils y sont contraint, les lobbyistes europeens sont cuits et les imbéciles qui les soutiennent nous précipitent dans un mur.

          • sombre

            En faite j’ai une formation comme technicien de maintenance en équipement de chauffage climatisation et énergies renouvelables.

            Je peux vous dire que les chinois tourne au charbon majoritairement si vous insistez. Quand au solution, je serais ravis qu’il en trouve mais comprenez une chose : il y a des énergies épuisable et des ressources épuisable. Les métaux sont dans la seconde catégories. Si votre rêve c’est de couvrir le monde en panneau solaire, du point de vue de l’énergie : bravo vous êtes au top. Inépuisable.
            Au niveau des ressources : pas de bol, ca va coincer.

            C’est là toute la problèmatique.

            Les nouveautés technologiques que j’attend dans l’énergie ? aucune spécialement.
            Par contre j’attends de pieds ferme la possibilité de recycler autrement pour valorisé toutes nos ressources en les transformant en appareils producteurs d’énergies renouvelable.

  • ll me semble bien qu’il manque des candidats, non ? Asselineau n’a toujours pas donné son programme ? Je vous ai mis la réponse que j’ai reçue de l’UPR: une réponse bateau. Dommage pour le pépère que beaucoup suivent ici.

    Quant aux autres, comme tu le dis justement, Volti, les promesses…

    Les véhicules électriques sont à proscrire. Encore du nucléaire !!
    La seule énergie propre est celle qu’on ne dépense pas.

    • Biquette,

      Je pensais à deux candidats, dont François A.
      Perso je ne connais pas son avis sur ce sujet, et j’aimerais bien le connaître

    • totoche

      @biquette
      Lorsque j’évoque les bots et les trolls, je pense à vous.
      Il est possible de repprocher énormément de chose à Asselineau, sauf de ne pas avoir de programme. C’est le seul qui est précis et a un programme qui ne change pas selon l’ooinion.
      Je dis bien le seul, c’est vérifiab!e au pire en regardant les archives de l’internet