L’état français n’a vraiment plus un rond, ils se mettent à faire payer les communes

Article ajouté: l’Etat devrait également taper un peu partout ailleurs!!!

Il faut bien redresser les finances, et comme le pays est extrêmement mal géré (un enfant de 4 ans pourrait obtenir de meilleurs résultats), tous les moyens sont bons, même en demandant aux communes déjà au plus mal de financer le-dit redressement. Concrètement, que se passe-t-il? Un gigantesque système de fuite de capitaux est en place en France, du coup, les rentrées ne sont plus suffisantes, et on nous répète que « c’est la criiiiiiise ». C’est quand qu’on reprend le pouvoir pour tenter de sauver le pays au fait?

682698602

Pour redresser les comptes publics, l’Etat ne se contente plus de baisser les dotations aux collectivités locales. Il demande maintenant à certaines de lui verser de l’argent.

Imaginez la scène. Pour sauver son entreprise, un patron impose à ses employés une baisse de salaire. Comme la situation ne s’améliore pas, il renouvelle ce tour de vis, l’amplifie pendant plusieurs années… jusqu’à réclamer de l’argent à ses salariés ! Impensable ? C’est pourtant, peu ou prou, ce que fait vivre l’Etat à 167 maires et 174 présidents d’intercommunalité. Non seulement, au nom de la réduction des déficits publics, on ne leur verse plus aucune subvention — les dotations — mais, désormais, ces collectivités sont même priées de mettre la main à la poche pour alimenter les caisses de Bercy.

 

Alors, certes, au regard du déficit public (77 MdsEUR), les sommes en jeu sont mineures : 38 M€ directement ponctionnés sur les impôts locaux. Mais le symbole est marquant, la logique s’inverse : l’Etat ne donne plus aux communes, il leur prend. Luberon, Saint-Tropez, Rungis, Flamanville, Porcheville, Roissy… En plein été, le ministère des Finances a publié dans le « Journal officiel » la liste de ces collectivités qui lui doivent de l’argent.

6131731_1

Pourquoi leur réserve-t-on ce traitement spécial ? Parce qu’elles sont, justement, pour la plupart d’entre elles, hors norme. Grâce à une population plutôt aisée ou à la présence de grandes industries sur leur territoire, elles sont, selon le gouvernement, opulentes.

 

6 Mds€ de baisse de dotations

Riches et peu peuplées, elles n’ont donc, aujourd’hui, plus ou presque plus d’aides de l’Etat. Or, le gouvernement a prévu 6 Mds€ de baisse de dotation pour les communes et communautés de communes, diminution étalée sur 2015, 2016 et 2017.

 

Comment continuer à baisser les subventions à celles qui n’en touchent déjà plus ? En les faisant payer. La boucle est bouclée. « Cette mesure a fait débat entre les maires », reconnaît Philippe Laurent (UDI), maire de Sceaux (Hauts-de-Seine) et secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF). Comme lui, nombre d’élus locaux en sont pourtant arrivés à la conclusion que cette mesure baroque introduit de la « justice » entre elles. Comme l’explique un porte-parole de France urbaine, une association de grandes villes : « Sans ce système, ces collectivités ne contribueraient plus aux économies réclamées par l’Etat quand d’autres, plus pauvres, mais qui ont encore des dotations, poursuivraient les efforts financiers ! »

Source+carte des communes concernées sur Leparisien.fr

Haaaaa ils sont trop fort, ils pourraient même taper un peu de partout pour se tenir à flot, phénoménal!

Le gouvernement doit présenter le budget 2017 le 28 septembre. Selon Les Echos, Bercy pourrait avancer la perception de plusieurs centaines de millions d’euros afin de maintenir le cap de 2,7% de déficit.

Le gouvernement va-t-il recourir à une petite combine pour boucler le budget 2017? Entre la baisse d’impôt annoncée pour 2017 et une croissance pas forcément à la hauteur des espérances l’année prochaine, Bercy pourrait pourrait peut-être se trouver un peu à l’étroit en matière de recettes fiscales.

LIRE AUSSI >> Baisse d’impôt 2017: une promesse et des contraintes

Or, la Commission européenne a prévenu: pas de nouveau délai pour faire baisser le déficit public à 2,7%, comme promis par François Hollande. Conséquence: Bercy envisagerait de faire appel à la trésorerie des entreprises, selon Les Echos ce vendredi, avant de le présenter le 28 septembre.

Plusieurs centaines de millions d’euros

Plutôt que d’augmenter l’impôt sur les sociétés, le gouvernement compte avancer de 2018 à l’année prochaine la perception de « plusieurs centaines de millions d’euros » de recettes fiscales, croit savoir le journal économique. Parmi ces anticipations de recettes, Bercy pourrait vouloir durcir les conditions du dernier acompte de l’impôt sur les sociétés versé par les grandes entreprises en fin d’année. A la clef: 400 millions d’euros, rapportent Les Echos.

Le gouvernement pourrait aussi chercher des recettes fiscales supplémentaires du côté des banques. Une révision de la taxe sur les centres commerciaux exploitant une surface supérieure à 400 mètres carrés est aussi envisagée, détaillent Les Echos. En 2012, l’Etat avait fait rentrer dans ses caisses une somme supérieure à 2 milliards d’euros en changeant les règles du dernier acompte de l’impôt sur les sociétés versé par les grandes entreprises.

Source: Lexpansion.lexpress.fr

8 commentaires

  • totoche

    C’est logique, il faut toujours plus enrichir les grosses fortunes.Il ne faut pas aller chercher plus loin,. toutes les richesses doivent finir dans quelques poches.

  • domi

    Quand on lit que la commune à qui on demande le plus c’est la Hague on se dit que tout cela est normal certaines communes vivent grâce à une rente(ici Areva)et ne savent plus que faire de cette rente et la dépensent en investissements inutiles tandis que d’autres n’ont pas de sous pour vivre

  • LETURK

    et comme les communes n’ont plus un rond non plus , il fallait inventer autre chose , Le PUP plan d’urbanisme participatif , concevoir un réseau d’assainissement en faisant payer les riverains est l’expérience que j’ai vécu dernièrement , devant la levée de boucliers des riverains le projet est vite enterré et on trouvera du pognon ailleurs …..pour la petite histoire 100.000 euros et 10 riverains http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif
    Avec obligation de se raccorder au réseau une fois les travaux terminés sous 2 ans … c’est la loi … merci Véolia

  • Le veilleur

    La France est hors la loi, on vient de me dire que de plus en plus de Français songent partir vivre en Espagne pour leur retraite, en effet alors qu’ici pour une villa les impôts locaux s’élève à 2000 euros par ans, en Espagne, ils ne sont que de 180 euros par ans, trouvé l’embrouille et fuyons de ce pays avant de finir sur la paille et tout ça après avoir travaillé toute votre vie pour s’acheter un bien.

    Non ce n’est plus possible de vivre ainsi en ce faisant dépouillé, de plus, il devient difficile de revendre sa maison car les banques ne font plus crédit aussi facilement qu’avant la crise et surtout si vous êtes auto entrepreneur, je le sais pour avoir une copine à qui on a refusé un crédit maison.

    Bon mais comme le dit LETURK, les communes n’ont plus un rond, il va bien valloir que cet état songe à prendre l’argent où il se trouve vraiment c’est à dire dans les paradis fiscaux et chez les riches, il n’a plus d’autres solutions à court ou à long terme.

  • totoche

    @le veilleur
    Vous inversez ce qu’il se passe. Pour l’instant, ce qui est mis en place c’est un transfert de l’argent puis des biens des français, vers les grosses fortunes. Ces pillards ne s’arrêteront que lorsqu’ils auront tout pris et rien ni personne ne les en empêchera, que vous soyez en France où en Espagne, cela n’y changera rien, cela se fait doucement mais sûrement, après Mai 2017, cela va être la curé, ce sera du no limite ….

    • rouletabille rouletabille

      Demandez à JOVASKY hahah,achetez de l’or pour payer aux super Marchés vous serez les KING.
      Cette dette est UNE FOUTAISE ,mais bon depuis l’école et autres lieux de débauches on nous apprend à travailler à la sueur de notre front (Natonal hahaah)pour des CHIFFRES,RIEN D’AUTRE BORDEL.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Michel

    C’est beaucoup plus grotesque que ça. Lisez 666 de Pierre Jovanovic. Si tout l’or des banques centrales disparait – celle de la France avec Sarkozy -, que se prépare-t-il alors ?

    En temps de guerre, les paiements se font en or. Le monde entier est dépouillé pour financer de gigantesques armées de mercenaires, comme font rage au Moyen Orient et en Afrique. En plus ils seront dotés des armes les plus modernes, mêmes celles encore secrètes. Un exemple est le support aérien pour Daesh du Royaume Uni et les Etats Unis récemment.

    40 TRILLIONS de dollars ont disparu des caisses états-uniennes depuis 40 ans – 6,5 trillions depuis 9/11 – pour financer quoi ? L’Apocalypse ne vient que de commencer.

    La seule solution est de refuser les monnaies impliquées et de créer nos propres valeurs. Les gens au pouvoir doivent êtres incarcérés. La révolution Islandaise est un bon exemple.

    Seigneur des Anneaux n’est pas une fantaisie.

Laisser un commentaire