Non ce n’est pas une véritable crise, mais un colossal système de détournement de capitaux!

Il y a certaines vérités qui dépassent tellement l’entendement, qu’elles en deviennent difficile à croire, ce qui est le cas pour cette crise systémique. Depuis des années, on nous explique que nous sommes en crise, que les problèmes entrainent inévitablement des solutions parfois contestées sans pour autant nous expliquer les véritables origines des-dits problèmes, certains expliquent même que la situation est tellement catastrophique que nous n’avons pas encore été confronté au pire, et/ou que tout devient totalement incontrôlable, ce qui fut le cas dernièrement avec plusieurs journaux français quoi qu’en dise Michel Sapin qui pour le coup est soit complètement déconnecté, soit malhonnête et menteur comme un politicien (en fait c’est les trois à la fois…):

Braquage

  • Les échos: Crise : pourquoi 2016 pourrait être pire que 2008: « Au vue du récent krach boursier de janvier, l’économie mondiale se dirige vers une crise économique et monétaire d’une intensité inégalée. Elle dépasserait celle des subprimes en 2008« .
  • Le Huffingtonpost.fr: Pourquoi une nouvelle crise économique serait pire que celle de 2008
  • Le Monde: Revivons-nous la crise de 2008 ?
  • Le Figaro: Banques : les fantômes de la crise de 2008
  • Atlantico.fr: 2008, le retour ? Cette jolie crise financière qui s’amorce avec le matraquage des banques européennes dans la chute des bourses mondiales
  • FranceTVinfo: Un krach boursier bien plus grave qu’en 2008 se prépare
  • Bfmbusiness.bfmtv.com: Les banques ont supprimé plus de 600.000 emplois depuis 2008
  • Lesechos.fr: De nouvelles chaines de Ponzi plus dangereuses que l’affaire Madoff ont été découvertes.

Bien évidemment nous ne pouvons que constater deux faits bien établis: tout n’est pas expliqué car toute vérité n’est pas bonne à dire, et nous-même avons largement entretenu ce climat parfois anxiogène en relayant nombre d’informations sérieuses et vérifiables, mais offrant une un champs de vision limité de la situation.

Nous sommes donc en crise, nous ne pouvons le nier, la situation est plus que critique, mais il ne s’agit pas d’une crise accidentelle, due à l’incompétence de certains, mais d’une crise organisée, voulue, qui suit un agenda bien précis, rien n’est fait au hasard, ce que nous allons voir par la suite.

La crise est effectivement là, le krach financier total et planétaire n’est pas très loin, les médias se délectant de tout cela ne se comptant plus. Parmi le nombre d’articles disponibles sur le sujet (et ils se comptent pas milliers), nous pouvons par exemple citer:

    • ZeroHedge: L’exposition de la Deutsche Bank aux Produits Dérivés est totalement inconsciente et irresponsable
    • Letemps.ch: Les dérivés d’UBS, Credit Suisse et d’autres prépareraient un «Fukushima bancaire»
    • Occ.gov (site gouvernemental américain): les plus grandes banques américaines ont collectivement plus de 247.000 milliards de dollars d’exposition sur les produits dérivés.
    • Bis.org (Banque Internationale des Règlements): La valeur théorique de l’ensemble des contrats de produits dérivés en circulation équivaut au montant inimaginable de 552.900 milliards de dollars.
    • The Atlantic: Près de 47 millions d’américains vivent dans la pauvreté, et 46 millions d’américains vivent de coupons alimentaires, deux faits tragiques parmi beaucoup d’autres
    • Lesechos.fr: De nouvelles chaines de Ponzi menacent les Etats-Unis, dont certaines pires que celle de Madoff.
    • Theexaminer.com: La FED ne sauvera plus aucune banque en cas de défaillance, terminé les « to big to fail »…
    • Fortune.com: « Les 6 plus grandes banques américaines représentent 67% de la finance mondiale.
    • Lebilan2: Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser

Les faits ne mentent généralement pas, la crise est bien là, mais il serait intéressant de savoir si celle-ci touche réellement tout le monde, ou si elle ne concerne qu’une partie des humains… Suivant la réponse trouvée, l’on peut découvrir que cette crise ne serait en fait qu’un argument, un outil pour atteindre des buts non affichés, et non un problème imprévu. Cette crise dans la réalité ne serait qu’un système d’appropriation des capitaux, des biens et des ressources de la planète par une poignée de financiers sans scrupules, et cela fonctionne, quels que soient les moyens utilisés.

Nous allons citer quelques exemples, bien que beaucoup plus pourraient être mis en avant, mais le mieux étant l’ennemi du bien, nous allons nous limiter à quelques exemples donc certains ne concernent que la France.

 

Exemple N°1: La dette française

Incontournable, le détournement des capitaux français via une simple loi qui n’aurait jamais du exister.

La loi Pompidou-Rothschild passée en Janvier 1973 a interdit à l’état d’emprunter à la Banque de France pour emprunter sur des marchés privés, en clair, une trahison qui n’avait rien de bénéfique pour la France, obligeant celle-ci à emprunter à des taux variables plutôt qu’aux taux extrêmement bas que pouvait proposer la BDF. Cette loi porte le nom de « Loi Pompidou-Rothschild », la banque Rothschild étant celle dont est issu notre cher Ministre de l’économie Manuel Macron, un homme très dangereux à plus d’un titre qui ne travaille en aucun cas pour la France, mais pas que, puisque cette banque a également employé Georges Pompidou en tant que Directeur Général.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que:

  • la dette publique française se serait élevée, fin 2008, à 21,4 milliards d’euros au lieu de 1327,1 milliards si une telle loi n’était pas passée, et qu’en 2015
  • elle a atteint les 96,9% du PIB en Janvier pour atteindre 2 103,2 milliards d’euros
  • Avec l’Europe, la loi Pompidou-Rothschild a laissé place aux traités de Maastrich et de Lisbonne, l’article 123 de ce dernier étant on ne peut plus clair:

Article 123 : « Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées « banques centrales nationales », d’accorder des découverts ou tout autre type de crédits aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres. L’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. » L’article 123 reprend l’article 104 du traité de Maastricht, également identique à l’article 181 du traité constitutionnel européen.

dette-interets-illegitimeLe véritable problème de la France, c’est cette dette qui n’a pu être mise en place que grâce à Georges Pompidou, cela suite à la démission un peut forcée de Charles De Gaulle. À l’heure actuelle, l’ensemble des impôts sur le revenu sert à payer les intérêts de la dette, l’intégralité des impôts est détourné vers des investisseurs privés et ne reste pas en France, tout simplement. N’est-ce pas là un détournement de capitaux colossal? Et qu’on fait nos politiciens pour empêcher cela? Rien en fait… Nous sommes dans une guerre économique comme l’avait expliqué François Mitterand, et rien n’est fait, pas même une bataille…

C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »François Mitterrand juste avant de mourir.

(Source : Le dernier Mitterrand de Georges-Marc Benamou – Date de publication : 27/1/1997 – Editeur : Plon – Omnibus).

Image de prévisualisation YouTube
INFc16705e0-66c6-11e5-a1ae-c9cc2b00ea6e-801x598Source de l’infographie: Lefigaro.fr
La dette souveraine française est déjà un exemple magnifique de détournement de capitaux, le tout légalisé et couvert par les plus hautes instances politiques depuis des décennies, alors qu’il y a des solutions qui ne sont ni envisagées, ni même suggérées. Mais si cette dernière et ultime trace de souveraineté du pays l’a bien affaibli économiquement, il y a encore mieux, encore plus osé, et c’est passé, ce sont les emprunts dits toxiques.

Exemple N°2: Les emprunts toxiques

Les emprunts toxiques sont phénoménaux, comment une telle escroquerie, d’une telle ampleur, a-t-elle pu passer dans un pays comme la France? Demandez à nos politiques, ils sauront peut-être vous répondre, s’ils en ont le courage. Le scénario est simple, proposer un maximum d’emprunts « toxiques sécurisés » aux collectivités françaises, augmenter les taux d’intérêts, pousser les collectivités à se saigner un maximum pour payer sans pouvoir se défendre, et continuer à faire le maximum d’économies notamment en licenciant des employés, tout cela pour détourner l’argent. Impossible? Et pourtant, c’est e qui est arrivé…

Des emprunts ont été proposés à un grand nombre de communes, de départements, de régions, d’institutions et d’établissements à travers le pays avec la même promesse: de gros avantages à la clé dont sur les taux d’intérêts. Le souci, c’est que ces taux d’intérêts étaient variables, et lorsque la victime est coincée, les taux explosent. L’ensemble des collectivités se sont donc retrouvées prises à la gorge financièrement parlant suite à de fausses promesses, et ont commencé à se retourner par voie de justice contre les banques, sachant que celles qui se faisaient de gros profits étaient entre autres la Goldman Sachs, la JP Morgan, la RBS, la Dexia…

carte-emprunts-toxiques-dexiaCarte des emprunts toxiques en France de la Dexia, et uniquement de la Dexia, imaginez en y ajoutant toutes les autres banques… Source de la carte: Impots-economie.com

Ces «emprunts toxiques» sont vendus, non seulement par des banques d’affaires étrangères telles que la Royal Bank of Scotland (RBS) ou la Deutsche Bank, mais surtout par des banques usurpant la bonne réputation de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), telles que Dexia Crédit Local (dont la CDC possède 17,6%) et Natixis, assignées devant les tribunaux par un nombre croissant d’élus de collectivités locales acculées à des réductions budgétaires dramatiques, voire à la faillite.

 

En France, de nombreuses collectivités territoriales, de droite comme de gauche, petites ou grandes, sont embourbées dans ce type d’emprunts toxiques.

5.500 collectivités locales et établissements publics français ont souscrit des emprunts toxiques entre 1995 et 2009, selon un document confidentiel de la banque Dexia crédit local (DCL), dont a fait état Libération le 20.09.11. sic…

Et les grands gagnants sont :

Mais le grand gagnant de l’opération n’est pas Dexia crédit local (DCL), car elle s’était à l’époque couverte en revendant ces emprunts à des grandes banques internationales dont JP Morgan, Goldman Sachs et Royal Bank of Scotland.

Du coup, Dexia n’a même plus le pouvoir d’offrir une alternative à ses clients.

Au final, les 3,9 milliards d’euros d’intérêts iront dans la poche des banques internationales. Et on voit mal pourquoi JP Morgan (712 millions d’€uros ), Royal Bank of Scotland (676 millions), Goldman Sachs (507 millions) et les autres, décideraient de renoncer à leurs gains.

Source et article complet sur Archives-lepost.huffingtonpost.fr

Soit-dit en passant, l’état français est actionnaire dans la banque Dexia qui est en faillite depuis longtemps, et si la Dexia touche de l’argent entre autre grâce aux emprunts toxiques, ce sont également les caisses de l’état qui se remplissent.

Les collectivités ont donc commencé à se retourner contre les banques, et le gouvernement pour qui « la finance est l’ennemie intime » se devait de réagir, ils ont proposé des aides financières, des rallonges à condition d’abandonner toute poursuite devant les tribunaux des banques, alors que ces emprunts ont été reconnus comme étant illégaux!!! Les collectivités se sont retrouvées au bord du gouffre, les banques ont alors été protégées par le gouvernement socialiste qui ont fait passer une loi pour protéger les banques de toute attaque:

Les élus locaux crient au scandale après que l’État a fait voter une loi leur enlevant leur principal argument de recours contre les banques dans ce dossier à 17 milliards.

David contre Goliath! Dans la guerre qu’ils ont lancée contre les banques, les élus locaux viennent de perdre une bataille. Avant la crise, de nombreuses collectivités se sont endettées en souscrivant des emprunts dont les taux d’intérêt étaient libellés en devises étrangères ou en matières premières. Des emprunts qui sont vite devenus «toxiques», les taux souscrits grimpant en flèche et entraînant des niveaux de remboursement insurmontables pour les collectivités fragiles.

 

En juillet, le Conseil constitutionnel a validé une loi protégeant les banques de multiples recours. Avec ce texte, un établissement ne pourra plus se faire condamner pour ne pas avoir mentionné ou avoir mal mentionné le taux effectif global (TEG, mesurant le coût total du crédit) ou d’autres indicateurs (taux de période, durée de la période) dans les documents échangés avec un client. Les communes, départements et régions se voient donc désormais privés d’un argument d’attaque efficace, qui avait permis à plusieurs collectivités de gagner des procès face aux banques.

 

Source et article complet sur Le Figaro

Le 15 Janvier 2015, la Suisse a abandonné la parité franc/euro, jusqu’à ce jour, un franc suisse plafonnait à 1,20 euro, mais avec l’abandon de cette parité, cela à entrainé un maximum de vagues qui ont empiré l’endettement des collectivités:

Le 15 janvier dernier, la Banque centrale suisse a décidé brutalement de renoncer à maintenir le cours plafond de 1,20 franc suisse pour 1 euro. La réaction des marchés des changes a été immédiate : le même jour, le franc suisse s’envole et 1 euro s’échange contre 0,9944 franc suisse.

Si cette envolée du franc suisse a eu pour conséquence un net recul de la Bourse de Zurich, de l’ordre de 8,7 %, les entreprises exportatrices suisses, les hedge funds et les riches particuliers spécialisés dans la spéculation sur le marché des devises n’ont pas été les seules victimes de ce changement de politique. Plus près de nous, en France, des collectivités locales, des hôpitaux publics et des organismes de logement social piégés par des emprunts toxiques dont le taux est indexé sur l’évolution de l’euro et du franc suisse, sont frappés de plein fouet. Plus sur Mediapart

Si les impôts locaux augmentent autant, c’est donc AUSSI à cause des emprunts toxiques qui sont un véritable scandale d’état, le gouvernement à autorisé la spoliation des villes, régions, départements et hôpitaux du pays tout en protégeant les banques!

Image de prévisualisation YouTube

L’arnaque n’est-elle pas géniale? Des milliards de détournés au profit des banques intouchables, certaines régions ne sont même plus en mesure de verser le RSA, et des taux qui montent, qui montent… Et cela passe comme dans du beurre! Pourtant, il y a des solutions, dont celle-ci.

Cet argent pourrait être utilisé POUR LA FRANCE, il ne fait que fuiter vers des groupes privés et rarement situés en France.

Et comme si cela ne suffisait pas, si les capitaux sont détournés afin d’affaiblir le pays, il faut également les empêcher de rentrer, ce que nous connaissons sous le nom de scandale Luxleaks.

 

Exemple N°3: le scandale Luxleaks

Combien de milliards d’impôts n’ont jamais été payés en France par certaines multinationales? Allez, avançons un chiffre, 1000 milliards pour l’Europe, et suivant Ladepeche.fr, ce sont entre 60 et 80 milliards échappent au fisc français chaque année!!! Alors tous les regards se sont tournés vers le Luxembourg, mais celui-ci n’est qu’un maillon de la chaine, le petit poisson qui cache le banc de requins.

Un petit rappel des faits s’impose:

Quelque 28 000 documents fiscaux luxembourgeois, issus d’accords passés par PricewaterhouseCoopers ont été révélés mercredi. Découvrez les en intégralité…

Le Consortium international des journalistes d’investigation a eu accès à des dizaines de milliers de pages de documents de «tax ruling» montrant comment des grandes entreprises «s’appuient sur le Luxembourg et ses règles fiscales souples, mais aussi sur les déficiences de la règlementation internationale, pour y transférer des profits afin qu’ils n’y soient pas taxés, ou très faiblement», selon le quotidien français Le Monde.

 

Cette pratique, qui est légale, permet à une entreprise de demander à l’avance comment sa situation sera traitée par l’administration fiscale d’un pays, et d’obtenir certaines garanties juridiques. Les groupes concernés – sont cités notamment Apple, Amazon, Verizon, AIG, Heinz, Pepsi, Ikea ou les Français Axa et Crédit agricole – réalisent ainsi des milliards d’euros d’économies chaque année grâce à la création d’une filiale, d’une holding ou au déplacement d’un siège social sur le territoire du Grand-Duché. Avec pour but de payer le moins d’impôt possible.

Pour permettre de s’y retrouver parmi toutes ces informations, un site a été mis en place. Reprenant les différentes thématiques présentes dans les documents – énergie, finance ou bien encore santé -, le site permet de connaitre les sociétés concernées par ces avantages fiscaux. Et ce, dans 85 pays à travers la planète…

Source: Lessentiel.lu

Il fallait donc que les états réagissent, la Commission Européenne l’a fait, elle a mis en place une commission d’enquête dont les droits sont limités, merci à Jean-Claude Junker qui a tout fait pour bloquer les enquête et pour étouffer le scandale, tout est normal, la fraude peut continuer. Et petite cerise sur le gâteau, il n’y a pas que des multinationales d’impliquées, un ex-président a également tenté la fraude sans être inquiété.

Trois exemples parmi beaucoup d’autres, puisque la situation est similaire pour la Grèce, pour l’Italie, pour l’Irlande, pour l’Espagne, l’argent est détourné, celui des contribuables, celui des impôts, des taxes, celui que vous vous échinez à gagner chaque jour, est détourné au lieu de rester en France.

On vous présente cette crise comme étant un véritable problème, mais le problème vient des fraudes et de la spoliations des capitaux qui sont organisées, légalisées, validées par nos politiques.

Et pourquoi parler de crise alors s’il y a l’argent? Pour justifier les décisions politiques comme l’augmentation des taxes et impôts (la France battant des records), les mesures d’austérités plus ou moins officielles, toujours pour récupérer un maximum de capitaux, c’est un détournement massif sur le dos des populations, et il suffit juste de relier les points pour le comprendre.Et les banques peuvent continuer le braquage…

Depuis le 1er Janvier 2016, les banques ont reçu l’autorisation de braquer les comptes des clients en cas de problème financier important, c’est exactement la technique expérimentée à Chypre, cela a fonctionné sans déclencher de révolution, alors cela peut être appliqué à d’autres pays comme la France, ce qui avait été annoncé dès 2014. Nos banques, aussi malhonnêtes et confrontées à des risques de faillites comme jamais auparavant vont donc pouvoir nous faire les poches en toute tranquillité, surtout si celles-ci contiennent plus de 100 000 euros officiellement, un plancher qui risque de ne pas tenir bien longtemps surtout lorsque l’on connait l’état des fondations. Mais il n’y a pas que ceux ayant un minimum d’argent qui font être dépouillés, il y a également ceux qui détiennent des « parts sociales ».

Pour l’instant, leurs petites économies sont censées être protégées, pour l’instant, mais parmi nous, certains ont ce qui s’appelle des « parts-sociales » dans leur banque. C’est sympathique les parts-sociales, le journal Le Monde nous explique d’ailleurs que ce bon placement de « bon père de famille » a « perdu de sa splendeur »:

À la belle époque, c’est-à-dire avant 2009, les parts sociales faisaient le bonheur de leurs détenteurs. Considérées comme un placement sans risque, elles offraient plus de 4 % de rendement brut par an et ne supportaient aucun frais. Alors quand les banques mutualistes (ce sont les seules pouvant proposer des parts sociales) conseillaient à leurs clients de souscrire des parts, souvent lors de la signature d’un prêt immobilier, histoire de les fidéliser, ils avaient l’impression de faire un bon placement.

Aujourd’hui les caisses régionales du Crédit agricole, de la Caisse d’épargne, de la Banque populaire et du Crédit Mutuel incitent toujours leurs clients à devenir sociétaires. Pour elles, c’est l’occasion de renforcer leurs fonds propres à moindres frais. Mais pour l’épargnant ce placement de « bon père de famille » a perdu de sa superbe.

Article complet sur Le Monde

Mais dans la réalité, il en est tout autrement, car concrètement, ceux ayant des parts sociales ont beaucoup, beaucoup à perdre comme l’explique cet article à lire absolument en intégralité:

On a beaucoup glosé ces derniers temps sur le risque de spoliation qui pesait désormais sur les comptes clients supérieurs à 100 000 euros. Mais savez-vous qu’en cas de faillite de votre banque, quel que soit le montant de votre épargne, vous pourriez être amenés à couvrir ses pertes bien au-delà des sommes que vous lui avez confiées, voire à être contraint de vendre vos biens pour payer la note ? En effet, si vous possédez des parts sociales de votre établissement bancaire, vous avez sans le savoir engagé votre responsabilité financière à des niveaux que vous ne soupçonnez même pas.

 Suite sur Loretlargent.info

Et il est vain de vouloir revendre ses parts sociales, car le système est verrouillé, tant et si bien que même si vous parvenez à revendre ces parts à la banque émettrice, « votre retrait ne vous exonèrera pas toujours de vos responsabilités en cas de faillite, même si celle-ci intervient APRÈS que vous ayez revendu vos parts sociales ; par exemple, pour les ex-sociétaires de la Caisse d’Épargne, leur responsabilité reste engagée à hauteur du montant de leurs parts sociales pendant cinq années à compter de leur date de retrait. »

À se demander si là aussi la situation est avant tout un prétexte pour récupérer le maximum d’argent, ou s’il y a réellement urgence pour ces banques qui vont vous braquer encore et toujours plus. Il y a quand-même quelque chose qui ne va pas et qui éveille quelques soupçons:

On estime à plus de 56 000 milliards $ la dette mondiale des États en 2015. Un rapport de 2012 réalisé par le Tax Justice Networkindique qu’il y a aurait entre 21 000 et 32 000 milliards $ dans les paradis fiscaux. Aujourd’hui, cette somme est sûrement plus élevée. L’économiste français Gabriel Zucman estime le montant à 7 600 milliards$ en 2013. Il avoue toutefois que sa méthode prend uniquement en compte les richesses financières et non les actifs tangibles comme les œuvres d’art, les immeubles ou l’or. On sait aussi que plusieurs propriétaires d’immeubles de luxe « résident » dans les paradis fiscaux. Zucman calcule une perte fiscale de 200 milliards $ par année en raison de l’évasion fiscale. Enfin, il estime que 8% de la richesse mondiale se trouvait dans les paradis fiscaux en 2013.

Source et plus sur Esuqam

Le journal La Tribune donne des chiffres similaires également, entre 20 000 et 30 000 milliards dans les paradis fiscaux, officiellement, mais officieusement? Difficile de quantifier le montant, sachant que chaque jour, le phénomène prend de l’ampleur. Si réellement les banques sont en difficulté, pourquoi sont-elles aussi présentes dans les paradis fiscaux? Combien de milliards ont-elles amassés sans que ceux-ci n’apparaissent dans leurs bilans?

Au niveau des fraudes, le Crédit Mutuel a été cité, UBS également, mais ce n’est pas tout:

  • Les banques françaises massivement présentes dans les paradis fiscaux: « Les grandes banques françaises sont massivement présentes dans les paradis fiscaux, selon une étude relayée par France Info. Diligentée par la plateforme « Paradis fiscaux et judiciaires », qui réunit plusieurs associations de lutte contre l’évasion fiscale, cette enquête révèle notamment qu’un tiers des filiales à l’étranger des cinq plus grands établissements français sont installées dans les paradis fiscaux. D’après France Info, « BNP-Paribas détient 31 % de ses filiales étrangères dans des paradis fiscaux, et le Crédit mutuel 54 % ». 26 % du chiffre d’affaires international des grandes banques françaises serait ainsi réalisé dans les paradis fiscaux. Le Luxembourg est le pays le plus prisé avant la Belgique, les Pays-Bas, l’Irlande et la Suisse. Les établissements enregistrent dans ce pays près d’un quart du chiffre d’affaires qu’elles réalisent dans les paradis fiscaux ».
  • 2014 : Que font les plus grandes banques françaises dans les paradis fiscaux? : « Combien les cinq plus grandes banques françaises font-elles de chiffre d’affaires dans chaque pays où elles sont implantées, y compris dans les paradis fiscaux et judiciaires (PFJ) ? Combien y ont-elles de salariés et de filiales et quelle est la nature de leurs activités ? En 2014, pour la première fois, les banques françaises ont rendu ces informations publiques, conformément aux nouvelles obligations introduites par la loi bancaire de juillet 2013 [1] ».
  • Les banques françaises adorent les paradis fiscaux: « Un tiers des filiales à l’étranger des cinq plus grands établissements bancaires sont installées dans les paradis fiscaux, selon une récente étude ».

Pourquoi ne rien faire pour lutter réellement contre cela si ce n’est par ce que le but final est de détourner au maximum les richesses des pays? Les beaux discours durent un moment, mais la réalité est là, ce sont des sommes colossales qui sont détournées. Ajoutez juste les sommes détournées avec la dette souveraine française, plus celles des emprunts toxiques, et enfin celle du Luxleaks, combien de milliards cela représenterait-il chaque année? Suffisamment pour redresser le pays, et eut-être même pour redevenir une des plus grandes puissances économiques de la planète, tout simplement…

Il y a les moyens de lutter surtout que l’ensemble des noms sont connus, et que les banques favorisant l’évasion fiscales sont elles aussi connues.

Une dernière information, et non des moindres qui montre bien que tout cela est voulu et organisé. Dernièrement, un amendement a été déposé pour lutter contre la fraude fiscale en France, une avancée magnifique qui aurait pu changer les choses! Celui-ci a été validé en première lecture, un résultat qui ne plaisait pas, un autre vote a alors été réalisé dans une assemblée nationale pratiquement vide, seuls 3% des députés ont voté, les 97% restants étaient absents, et l’amendement a été rejeté!!!

Cet amendement 340 a d’abord été adopté en première lecture le 4 décembre. Puis dans la soirée du 15 décembre, vers 1 heure du matin, sur un total de 577 députés, 52 étaient présents pour le vote de deuxième lecture dont le résultat a été en faveur de la transparence.

Or, 40 minutes plus tard, a eu lieu une procédure inhabituelle. L’amendement a été soumis à un second vote. Certains députés sont partis, d’autres arrivés. En tout, 46 présents. 25 députés vont voter contre la transparence fiscale et 21 pour. L’amendement est refusé.
Article en intégralité sur Huffingtonpost.fr via Les moutons enragés

 

moutonsenrages3

43 commentaires

  • MOUTON GRAIN

    Excellent exposé. Un rappel clair, net et précis sur cette gigantesque entourloupe qui empoisonne le monde. Le talon d’Achille de cette ignominie se situe certainement dans l’ensemble des marionnettes au pouvoir, dont l’unique rôle est de distraire les populations au profit de quelques mégalos qui jouent aux maîtres du monde. Faire sauter le verrou du grand théâtre politique, et la supercherie sera dévoilée au grand jour …

    M.G.

  • Nous tous participons involontairement souvent à des détournements, à l’exploitation d’autres faibles, à des escroqueries habiles, dès que nous faisons une affaire en gagnant de l’argent, comme en achetant pas cher des vêtements, de l’électronique, des jouets, etc.., bien moins cher que si fabriqués en France, ( ce qui revient à continuer l’exploitation coloniale sous une autre forme sur ces pays avec des salaires de misère, grâce à notre puissance, technique, de connaissances et économique ), ou trouvons une combine ou un placement plus rentable que la moyenne qui presque toujours est réalisé en escroquant d’autres naïfs, pas méfiants ou pas assez informés !!
    Comme beaucoup de relations humaines, notre économie est basé sur un mélange de confiance apparente cachant des subtiles escroqueries !!

    Chacun d’entre nous profitons d’une bonne occasion de profit, comme les grandes banques, tous à la limite du vol, et seul les lois et sanctions fortes permettent de limiter les vols et détournements !!
    On sanctionne les tueurs immédiats fortement mais peu ce qui trompent volent économiquement, même si à la fin lentement ils font bien plus de morts, avec les pesticides, herbicides à OGM, poisons lents chimiques, dans la malbouffe, les pollutions, des centaines de milliers de morts !!

    Les crises reflètent le rétablissement de la réalité trop oubliée ou cachée, comme la réalité de mensonges, de tromperies, d’escroqueries, de révoltes contre l’exploitation, les vols, et injustices !!
    La crise actuelle semble partir de la Chine avec un développement de rattrapage qui laisse inévitablement des absurdités dues à des mauvaises évaluations du futur qui révèlent des incohérences comme immobilier excessif, qui finit totalement inutile, des emprunteurs insolvables grugés, profits basés sur les pertes d’autres escroqués et volés, ce qui est souvent le cas des profits en bourse !!

    Par effet domino, on a le pétrole en trop à prix presque zéro, qui reflète la chute de son utilisation, pays riches avec le pétrole devenus très pauvres, industries liées au pétrole et aux ventes aux pays devenus pauvres en faillite, banques ayant misé sur ces activités disparues en faillite, etc..,

    On continue des mensonges comme le pic pétrolier du pétrole rare, alors que sous terre la vie sur 600millions d’années a mis des carburants capables de bruler et supprimer tout l’oxygène que nous respirons, sans parler du pétrole et méthane abiotique !!

    Notre pays et surtout l’Allemagne, attirons les capitaux étrangers effrayés, même à intérêts négatifs aberrants, car nos pays du nord de l’Europe inspirons le plus confiance par nos capacités de connaissances, de créativité, de biens immobiliers sans crise grave immobilière et pétrolière, pour résister à la crise mondiale, avec moins de pertes qu’ailleurs .

  • On peut toujours se lamenter et ecrire des articles a n’en plus finir que rien ne changera,du moins ,pas tout de suite ,et surtout a l’echelle mondiale.

    Il est certain que tout le systeme economique actuelle est une veritable et gigantesque pyramide de Ponzi(a l’image de la hierarchie) et dont tout le poids est supporte par les peuples..

    Toutes les grosses banques(y a t il seulement encore des petites banques??) ont des filiales dans les paradis fiscaux qu’ils pretendent combattre sans parler des multinationales. .
    Tout cela se fait ,en douce ,entre eux s’en passer par la case Etat,France pour nous.

    Voila ce que j’en pense……dans les grandes lignes.
    Sur la base ETAT=PEUPLE

    1)il n’existe de vraie richesse que celle produite par le peuple…toutes les autres sont speculatives et donc virtuelles

    2)un Etat doit toujours battre sa propre monnaie et la distribuer a son peuple et a toute les collectivites en dependant sur tout le territoire
    et donc 0% d’interets=pas d’endettement
    Par contre il doit reguler ce flux de monnaie afin qu’il n’engendre pas trop d’inflation.
    (Actuellement c’est le seul boulot de la BCE,c’est d’ empecher l’inflation d’etre trop importante et aussi de la differer en distribuant les QE aux bourses,aux speculateurs de tout poils,banques,ect…ce qui ne profite en rien au peuple et c’est ce qui augmente encore plus la dette et s’ajoute aux dits-interets).
    Pour le fonctionnement propre du pays,Aucun emprunt doit etre fait a l’exterieur,l’etat Francais n’en a pas besoin car ce sont avec les interets que les prives s’enrichissent et de la ,commence la speculation et la spoliation du peuple..

    3)La monnaie du pays doit etre garantie par une certaine quantite d’or,argent metal(pas de papier libelles),biens divers et varies et ne pas etre que du papier cul pour etre credible a l’exterieur et retablissement du controle des changes.

    4)Seuls les entreprises commercant a l’internationale peuvent emprunter a l’etranger et delocalisees avec l’autorisation de l’etat.

    5)La balance commerciale etatique devra toujours etre equilibree:
    – avec un endettement maximum defini
    -et toute dette etrangere generee par les echanges de marchandises ,du par l’etat,ne pourra depasser un certain montant .
    Au dela d’un certain montant,Le » du de l’etat etranger debiteur devra etre paye en or ou argent metal par ce meme pays..

    Et si on commencait par la FRANCE????

    Comme dit Asselineau et il a 1000 fois raisons:

    «  »Inutile de s’embarasser de problemes certes importants mais inutiles dans le but que souhaitent atteindre l’UPR .
    Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple????

    Je me fous qui tirent les ficelles des marionnettes,…..moi je veux les couper. » »
    C’est aussi simple que cela!

    Et les couper ,c’est sortir de l’UE,EURO,OTAN.
    Et les paires de ciseaux s’appellent ARTICLE 50 pour l’UE et EURO
    et article 13 pour l’OTAN.

    Peuple de France c’est vous qui avez ce pouvoir de fournir les paires de ciseaux.
    Alors au plus tot et surtout avant 2017,reflechissez bien!

    • MOUTON GRAIN

      Tu vois Norbert, F.Asselineau parle de « couper les ficelles » des marionnettes , ci-dessus je disais « faire sauter le verrou » du grand théâtre politique. Si les images employées sont différentes, on est d’accord sur la cible à atteindre, reste à comparer les armes à déployer. Malheureusement, en se présentant aux élections, F.Asselineau se place de facto du côté des cibles. Je veux bien admettre qu’il tente de rejouer l’épisode du cheval de Troie, mais j’ai comme un doute sur le résultat ! Pour l’instant je soutiens la grève du vote, une technique simple à mettre en œuvre, accessible à tous et non violente, mais qui pourrait bien s’avérer redoutable pour faire voler en éclat le panier de crabes si la majorité des français daignait enfin prendre ses responsabilités …

      M.G.

      • Mouton Grain.

        La greve du vote mais ils s’en foutent completement.

        Y aurait-il que 10 % de votants ,ils valideraient les elections de la meme facon.
        s’ils font semblant de s’ inqueter de l’abstention c’est pour amuser la galerie et certains,d’ailleurs, proposent par la meme occasion de rendre le vote obligatoire pour rendre le vote encore plus legitime et que les Francais se sentent ainsi conforte par les resultats.

        Y a t il une loi qui impose un minimum de votants pour valider une election?
        OUI ou NON??
        Apres verification,c’est NON.
        D’ailleurs d’apres les statisques il y a eu une election ou il y avaient a peine 40% de votants.
        A-t-elle ete annulee??NON

        Je te rappelle que les votes nuls et blancs sont comptes dans les votants meme s’ils ne sont pas reconnus.

        Pour moi,la greve du vote est un coup d’epee dans l’eau et autant de voix perdues pour l’UPR.
        C’est trop injuste!
        Que fait on de la solidarite chez les moutons?
        Surtout que c’est pas pour n’importe quelle partie ,puisqu’il defend vraiment les interets du peuple Francais.

        N’avez vous pas pense que Si par hasard,la greve du vote semblait marcher,ils s’empresseraient de mettre le vote obligatoire et de rendre hors la loi les abstentionnistes.???

        Pour moi,actuellement il ne faut s’abstenir de voter uniquement quand l’UPR ou Asselineau ne sont pas presents lors d’une election..
        Et encore mieux ….par exemple…
        Asselineau dit d’aller voter au 2eme tour,en mettant ,quand meme,un bulletin UPR ou Asselineau a la place.
        De facon que lors du depouillement cela fasse de la publicite indirecte au parti l

        Si Asselineau devait acceder au pouvoir,rien n’est impossible,et sois sur et certain qu’il appliquerait le programme.
        Tout simplement parce qu’il a ouvert grands les yeux et les esprits de ceux qui ont le courage d’ecouter ses conferences et qui le soutiennent.
        Il est un emancipateur politique du peuple et s’adresse a l’intelligence des Francais avec toutes les preuves a l’appui.
        Rien a voir avec les autre guignols qu n’ont que des slogans et de belles paroles qui s’appuyent que sur du vent..et qui demandent a ce qu’on les croit.

        Depuis 9 ans Asselineau n’a pas change une virgule au programme de l’UPR sorti tout droit du CNR et remis au gout du jour..

        • MOUTON GRAIN

          Norbert, nous n’allons pas argumenter éternellement puisque nous ne nous mettrons pas d’accord aujourd’hui quant au chemin à emprunter pour atteindre un but qui semble commun ! Je souhaite donc vraiment que l’un de nous deux ait raison et que d’une manière ou d’une autre le peuple français retrouve sa souveraineté et ouvre encore une fois la voie aux autres nations, comme il a su le faire jadis. L’espoir est ténu, mais il permet d’espérer …

          M.G.

  • La paire de ciseaux c’est … retirer en masse vos épargnes des banques.
    Cette « option » est a la portée de TOUS et dès aujourd’hui, alors n’attendez pas pour couler ce système.

    Je pense que si demain (par exemple) 10.000 personnes vont retirer leurs économies, ca fera effet domino et ont y sera a votre effondrement du système non?

    Mais … Qui va réellement le faire http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    En ce qui me concerne, je n’ai laissé que 90.000€, juste de quoi payer mes factures.

    MOUHAHAHAHAHA …………. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • Vous ne pouvez pas retirer plus que 1000€ pour les mettre sous un matelas et les voir voler par un cambrioleur !!
      Achetez des terrains, de l’or et maisons pour faire une bulle de plus !!

      • Dereco,

        Ton info est erronee.
        C’est le paiement en especes qui est limite a 1000 euros.
        Je crois que cela ne concerne pour l’instant, que les transactions entre commercants(pas sur) et pas entre particuliers..
        Perso je n’en tiens pas compte.
        Mais on peut retirer pratiquement ce que l’on veut de son compte en banque.(sur…experience perso),
        Ce n’est pas la meme chose.

      • Dereco, a propos de se « faire voler », il suffit de planquer en 3 endroits differents.

        Premier endroit, quelques centaines d’euro pour les « frais journaliers »,
        Deuxieme endroit, 2-3000 euros pour « satisfaire » les cambrioleurs en cas d’intrusion.
        Troisieme endroit, le reste, l’épargne, déceler quelques briques du mur, planquer le tout dedans et cimenter les briques (ceci est un exemple) , le jardin (pour ceux qui en ont un) est aussi une très bonne planque. Et n’oubliez pas de prévenir UNE personne de confiance de votre cachette au cas ou un malheur vous arrive.

        Norbert, « retirer ce qu’on veut » OUI mais, uniquement en commandant la somme a l’avance car ils n’ont pratiquement plus de liquidité en banque. (expérience perso en Belgique)
        Et la limite de paiement en liquide, toujours en Belgique (une fois http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif) c’est 3000€ … Mais plus pour longtemps.

        Pour l’or, 21/12/2013 28.000€/kg et 03/03/2016 37.000€/kg …
        Belle « plus value »

      • Et comment ferons-nous avec une belle épaisseur sous le matelas si du jour ou lendemain tous les billets, toute la monnaie n’a plus cours ? c’est bien beau d’enlever de l’argent de la banque, mais dans ce cas ? c’est souvent ce que je me demande.
        je suis sur le point de vendre ma maison, je vais donc acheter autre chose mais moins cher, il me restera donc un très petit pécule, que vais-je en faire ? (je voulais trouver quelque chose d’à peu près similaire mais ce n’est pas possible ici.)
        le laisser à la banque ? je ne trouve pas cela prudent
        le retirer petit à petit ? d’abord il me faudrait du temps, mais même si j’y arrivais que faire de cet argent s’il n’est plus possible de payer cash ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

        • Natacha

          En faire profiter tes enfants et petits-enfants, Petit Oiseau. Agrandir ton jardin et le partager, investir dans la confiance humaine … 🙂

          • Mais non Natacha, je ne pourrais en faire profiter enfants et petits-enfants si l’argent liquide n’a plus cours, ce sera pareil pour eux !
            hélas je ne vais plus avoir de jardin !
            quant à la confiance humaine http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif j’ai seulement confiance dans les animaux, l’autre a été tuée quand j’avais 3 ans, et lorsque, timidement, cela m’est arrivé par la suite, j’ai reçu de tels coups sur le nez que c’est bel et bien fini !

            • rouletabille

              Tu est sur les ME,tu le sais GDP ?ici ,entre nous on vois le jour qui se lève ailleurs que sur l’écran imposé .
              Perso j’ai le sentiment que tu n’est pas devenue plus forte dans tes malheurs ,(sans te juger),c’est gentil de participer à la prise de conscience que le blog nous offre et nous offrir quelque peut ton ressentiment sur ta participation à cette vie ,la recherche d’une source d’amour universelle n’est pas ICI sur ce ZOO,accepte le ,comme moi et ne demande pas ce qui est impossible à notre programmation très limitée .
              http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

            • Graine de piaf, je pense que le mieux actuellement pour ceux qui ont un peu d’argent de côté c’est d’investir dans la terre car la terre c’est notre avenir, c’est la terre qui nous nourrit et non l’argent, de plus cette terre restera à tes enfants et petits enfants qui pourront par la suite construire une maison ou simplement faire un jardin pour se nourrir.

              Si l’argent vient à être dévaluer du jour au lendemain le système s’arrêtera, il risque de ne plus y avoir d’approvisionnement alimentaire et plus de transport, les usines pourraient aussi s’arrêter mais la terre elle pourra toujours nous nourrir. A l’heure actuelle et au vu du système social, politique et financier qui déraille avoir un bout de terre est certainement le seul bien qu’il nous faut envisager pour survivre.

              • rouletabille

                t’as rien compris Le veilleur,ca me regarde pas mais GDP est elle même seule.
                http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

              • @ le Veilleur je suis totalement de ton avis en ce qui concerne la terre et je l’ai dit bien souvent à mes enfants. le gros problème c’est qu’ici dans le Midi, il faut avoir beaucoup d’argent pour le moindre lopin de terre, même comme dans mon coin en pleine montagne, certes c’est moins cher qu’un peu plus bas, mais pas à la portée de ceux qui n’ont pas grand chose.
                j’ai toujours pensé que la terre est quelque chose qui ne se dévalue pas et qui est nourricière si l’on choisit bien l’endroit. J’y suis très attachée !

                • Certes, selon là où tu te situe en France la terre est plus ou moins chère, en bordure de mer c’est hors de prix par contre dans les campagnes profondes ou en montagne les prix restent encore abordables. D’accord ça nous oblige à nous éloigner des villes mais c’est la seule alternative pour trouver encore des terrains à prix abordables quand on a pas beaucoup d’argent.

  • Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser.

    https://lebilan2.wordpress.com/2015/06/02/selon-le-fmi-la-plus-grosse-bulle-financiere-de-lhistoire-va-bientot-exploser/

    Un krach boursier bien plus grave qu’en 2008 se prépare. Même à la TV ils en parlent.

    http://www.francetvinfo.fr/economie/bourse/economie-un-krach-boursier-bien-plus-grave-qu-en-2008-se-prepare_1298063.html

  • Grand marabout

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
    n’oubliez pas le shadow banking et les TBTF(too big too fail)
    Le Conseil de stabilité financière, qui est une institution créée par le G20 au moment de la crise, estime que le shadow banking pèse 75 000 milliards de dollars, c’est-à-dire davantage que toutes les grandes économies du monde additionnées.
    On a pensé avoir réussi par un coup de force à réguler le système bancaire mondial après la crise de 2008.
    Que ce soit dans nos vies privées ou dans la vie publique, la réalité est que nous traitons les problèmes après leur apparition.
    Il est malheureusement souvent très tard ou trop tard.
    un mandat intitulé Adequacy of Loss-Absorbing Capacity of Global Systemically Important Banks in Resolution, approuvé le 16 novembre 2014 par le Conseil de stabilité financière du G20,
    Les grandes banques ont réussi à insérer cette clause dans la loi Dodd-Frank de 2010, supposée mettre fin aux comportements bancaires dangereux. »

    Les banques ont inséré cette clause et les législateurs l’ont signée, sans nécessairement l’avoir comprise ni même l’avoir lue. Avec plus de 2 300 pages, la loi Dodd-Frank est actuellement la loi la plus longue et la plus compliquée jamais promulguée par la législature américaine…
    article complet et trop long pour un commentaire:

    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=22&t=9565

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Ok, c’est bien, ils ont monté une Superbe Arnaque Mondiale et ça à super bien marché http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif, tellement bien marché qu’ils sont également coincé dedans nos Gigas Milliardaires ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    Toute cette arnaque qui a fait remonter tous le fric et les richesses de la planète dans leur mains minoritaires, n’a pu se faire qu’au détriment et par l’appauvrissement de tous les autres et même de la planète, et donc maintenant faut qu’ils gèrent le bordel, la révolte qui gronde et le chaos qui commence sérieusement à pointer et même l’écosystème qui commence sérieusement partir en couille ! …alors comment vont-ils s’y prendre, ont-ils vraiment tout prévu, tout calculé ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif …on pourrait penser que oui quand on voit comme ils maintiennent le monde en état de guerre permanent, avec la menace Terroriste et la crainte d’une migration de masse ingérable ; …pour le moment tout cela nous paralyse, juste le temps qu’ils resserrent leurs lois et leurs actions liberticides sur nous, afin de nous enfermer définitivement dans leur dictature mondialiste de merde ! …vont-ils vraiment y arriver, je vous pose la question ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif PS : On peut-également imaginer qu’il leur en reste encore sous le pied pour y parvenir, utilisation d’armes atomiques dans certaines régions bien choisi pour l’exemple et même une invasion extraterrestre si le faut ; …ils ont encore de la marge non ! …qu’en pensez-vous ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • Les dictatures mondialistes ne durent jamais bien longtemps et la notre ne durera pas longtemps. Actuellement il y a de plus en plus de mouvements collaboratifs qui se créent un peu partout et nous devons nous débrouiller seul. Les politiques ne font rien pour les peuples et ne protègent que la finance.

    Le monde s’enlise mais d’autres solutions sont possibles pour sortir de se bourbier en laissant les banques, les investisseurs, les politiciens de côté, créons un état dans l’état pacifique, prenons en main notre vie et n’ayons pas peur de la dictature qui avance à grand renfort, chacun sur cette terre à le droit de vivre et de pouvoir subvenir à ses besoins et à celui de ses enfants, c’est un droit universel.

    Les politiques ont peur du peuples d’où leur intérêts de réformer notre constitution et nos libertés mais nous savons que la nature en l’homme à horreur de vivre comme un toutou soumis et d’être privé de ses droits et de sa liberté trop longtemps.

    Des solutions il y en a mais nos politiques ne veulent pas en entendre parlés, il y a trop d’argent en jeux pour certains mais de surcroit se régaler de mettre les gens sur la paille ne peut qu’attiser la colère au bout du compte.

    Soyons plus fort qu’eux est arrêtons de cautionner ce système capitaliste déjà mort et bien mort, soyons maître de nous et cultivons la démerde, rejetons les lois qui vont à l’encontre de la dignité ou de notre survie, protégeons la nature, les animaux et les générations futures. Le reste n’ait plus crédible et n’a plus aucune importance pour notre monde.

    Tans pis pour ceux qui se sont laissés entrainer dans ce monde économique sournois et qui ont contracté des emprunts toxiques sans réfléchir, rien pourtant ne l’est obligé à en arriver là, à part le profit qu’ils espéraient en tirer. Le retour de bâton guète tous ceux qui courent après le profit sans tenir compte du reste du monde.

    La civilisation consumériste, matérialiste et industrielle arrive à sa fin, il est temps qu’un grand nombre en prennent simplement conscience et reconstruise un nouveau monde basé sur des échanges constructifs, sur le partage des richesses et des expériences de chacun et non plus sur le profit personnel.

  • c’est une crise systémique, et les « riches », mieux informés, le savent, et pour s’en protéger, ils « détournent » (légalement et avec l’assentiment des peuples qui continuent de voter pour les même abrutis) l’argent en attendant le big one.

    Du coup, ça accélère la crise. Mais ce n’en est pas la cause.

  • rouletabille

    Le fric ils s’en foutent,c’est juste un outil aux mains de gens bêtes à pleurer ;à quoi cela leur servira une X qu’ils seront SEUL propriétaire de cette poussière (TERRE),pourquoi voler encore ?alors que ce qu’ils veulent c’est notre disparition.
    exalté dans leurs discours.
    .
    http://www.brujitafr.fr/article-quand-la-societe-populaire-devient-une-plaie-bref-la-population-doit-etre-reduite-de-95-124860650.html
    .
    .
    A quoi ca sert de nous faire CONSOMMER puisqu’ils ont décider qu’il restera un minimum de bestioles (500 Millions)voir tout les messages laissés à notre disposition,l’argent n’existe que POUR EUX.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • rouletabille

      En + l’argent est aux mains de ceux qui ont le pouvoir de nous illusionnez avec des chiffres assez rigolos quand on vois la dette HAHAHA,c’est eux (depuis POMPOMPIDOU et avec MAC RON au gouvernement,avant aussi,mais sans internet )ils inventent des chiffres PARTOUT,sur le chaumage ,les sondages etc,bref,les gens votent et sont couillonnés et pétitionnent,revotent comme ils vont à l’église pour aller plus haut encore dans la débilité,c’est normal pour ceux qui rigolent du troupeau de les envoyer au prochain casse pipe ,hahahah
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • rouletabille

    J’attire votre attention sur le titre svp.
    .
    mais un colossal système de détournement de capitaux!
    .
    Détourner des CHIFFRES ce n’est pas COLOSSAL,sans blagues ,supprimer les Banques et les DISQUES DURS c’est simple,ils achètent des terres et bientot du vent et PERSONNE SE MARE ????
    Bof ,désolé ,mais moi de voir la bêtise des témoins ,souvent participants et collaborateurs,avec les flic et autres crèves la dalle comme les polichinelles manipulés au moulin des illusions,JE ME MARE vulgairement en + et aussi en ouvrant une CHIMAY BLEUE ,du bol que je regarde plus le Delamarche,si triste avec ces complices qui ont dans les yeux quelque chose qui fait mal (M.BERGE)
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Natacha

    Certainement.
    La crise est ailleurs. Crise de sens, crise de civilisation qui doit se redéfinir à l’aune de ce monde insensé.

  • Natacha

    Bonsoir Rouletabille, 🙂
    Le sens étymologique de « crise » de « krisis » est décider,faire un choix, le moment où l’on doit faire un choix parce c’est la phase décisive.

  • kalon

    Une chose qu’il est nécessaire de comprendre est qu’ils ne nous volent pas nôtre argent pour s’enrichir, évidement que non.
    Ils n’ont vraiment pas besoin de cela pour être riches vu que ce sont eux qui « inventent » l’argent !
    La vraie raison de ce pillage en réglé du fruit de nôtre travail et de nos épargnes est tout autre ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif
    Une masse populaire pauvre est nettement moins encline à se révolter qu’une classe aisée !
    Les révolutions sont toujours faites par le peuple pauvre mais pour le compte des bourgeois et de la classe moyenne.
    En paupérisant la classe moyenne, ils diminuent, sinon suppriment le risque de se faire renverser par une guerre civile !
    Des crapules, peut être mais certainement pas des cons ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif,

    • Salut kalon,

      « Une masse populaire pauvre est nettement moins encline à se révolter qu’une classe aisée !
      Les révolutions sont toujours faites par le peuple pauvre… »

      Y a comme une contradiction là, non ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • kalon

    Même chose pour les pays qu’ils détruisent tel la Libye, l’Irak, la Syrie et quantité d’autres, ce faisant, ils font d’une pierre, deux coups;
    D’abord, ils approprient les richesses naturelles des pays détruits et de deux, ils détruisent la cohésion sociale des pays vers ou ils incitent les réfugiés à s’enfuir !
    J’en arrive même à me demandé si ce n’est pas la raison de détruire la fertilité des occidentaux pour mieux permettre leur remplacement par d’autres populations.
    De fait, ces gens n’ont pas vraiment de but, ou plutôt, leur but est de poursuivre leur chemin pavé d’or et qu’ils parcourent depuis des siècles !